image
Un prototype de ce qui semble bien être l’avion de combat furtif de cinquième génération chinois Shenyang J-31 (FC-31) a été aperçu sur une autoroute chinoise, transporté par un porte-char. L’armée de l’air chinoise déploie de très intenses activités ces derniers temps sur fond d’une tension persistante en mer de Chine méridionale où les États-Unis viennent de faire patrouiller des bombardiers stratégiques lourds B-52 H armés de dizaines d’ogives thermonucléaires. 

 

 
Publicités

5 commentaires

  1. Je plussoie : cette photo est « trop belle » !… Et probablement inutilisable ….

  2. « le grand bon en avant » de nos amis Chinois:

    titre:La Chine aurait lancé les essais prototype de radar quantique, adresse Internet: https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201809251038241453-radar-quantique-chine-essais/
    «… Selon le responsable, les versions suivantes du radar seront encore mieux adaptées à la détection des cibles ayant une faible signature radar.
    «La plupart des radars existants ne peuvent pas détecter les avions furtifs qui sont construits de matériaux absorbant les ondes radio et ont un profil aérodynamique furtif», a-t-il précisé.
    Quant au nouveau radar, il émet des particules subatomiques au lieu des ondes électromagnétiques et peut donc «voir» les avions furtifs et ne se laisse pas leurrer par des dispositifs ennemis.
    Le principe de fonctionnement du radar innovant consiste à d’abord «scinder» des photons, qui resteront liés du fait des propriétés de la physique quantique. Un groupe de photons est transmis par micro-ondes dans l’atmosphère. S’il rencontre un obstacle, les photons génèrent des impulsions qui changent les paramètres de l’autre groupe de photons, non envoyés (vitesse, état de polarisation, etc.). L’étude de ce deuxième groupe de photons permet d’effectuer des détections.
    «Le radar quantique est fiable, précis et peut fonctionner dans un environnement électromagnétique complexe. Il est également hautement mobile, ce qui permettra de l’installer sur un large éventail de vecteurs», a déclaré le chercheur.
    Selon le China Daily, le nouveau radar quantique peut être utilisé dans les systèmes de la défense antimissile, ainsi que pour explorer l’espace. …»

    PS : nos amis Russes publient et confirment l’info dans le média d’importance SPUTNIK: Un F-22 américain dans le collimateur d’un Su-35 russe en Syrie (image)
    à l’adresse Internet suivante: https://fr.sputniknews.com/international/201809261038255343-su35-f22-syrie-interception-photo/

    extrait: «… Une photo infrarouge confirmant les informations quant à la récente interception d’un F-22 Raptor américain par un Su-35S russe dans l’espace aérien syrien vient d’être publiée sur la Toile.
    Un chasseur russe Sukhoi Su-35S a récemment intercepté un avion furtif américain F-22 Raptor, a annoncé le blog Defence-blog.com, publiant une photo infrarouge prise par le pilote et montrant un F-22 dans le collimateur de son chasseur russe. …»

    1. AH ben oui Sputnik news ! Fiable l’info, bravo…

  3. Si les chinois n’ont pas bâché leur « prototype » c’est que certainement aucun secret ne peut être tirer de la photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.