Analysis

Cobra de Pugatchev, poussée vectorielle, figures impossibles : le chasseur léger multirôle chinois J-10 B TVC est impressionnant !

Advertisements

Catégories :Analysis

8 réponses »

  1. Lol un Max de fadas ce soir ici. Fo rester réaliste, regardez les bagnoles US et européennes, et les bagnoles chinoises. Y a pas foto. Et bien c’est la même chose pour les avions. Ils bossent les chinois, mais ils ont encore un train de retard sur les occidentaux au niveau technologie.

    • Lone,
      En retard par rapporte à la technologie oxydée-tale qui n’arrive pas bander comme les F-22/35? C’est pourquoi leur armée crie ´´Bandes-tu ou bandes-tu pas?´´ mes cheris d’amour?

  2. J’avoue ne pas très bien comprendre ce que vient faire l’antipsychiatrie sur un film documentaire sur l’aviation chinoise de pointe !… ( Moi, je pensais plutôt au “Triangle Bleu” , le premier épisode de la série bd “Dan Cooper” , créée par Albert Weinberg en 1955 …)
    Enfin, en lisant cet espèce d’essai mental sur les relations entre les médecins et les services secrets , pourquoi l’auteur omet-il “Vol au-dessus d’un nid de coucou” ?… Ce serait sans doute plus crédible que cette resucée partisane du “Dossier 51″ !… ” I comme Icare” serait plus intéressant, dans cette plongée sur les pulsions des services secrets !.. ( Ceci dit, les “Mengele” étaient allés bien plus à Auschwitz et compagnie !…

  3. La psychiatrie et l’antipsychiatrie dans le maintien de l’ordre humain.

    Texte de Michel Dakar, chercheur en politique globale, autonome, Villequier ex-France, province colonisée de l’Empire mondial israélo-US en voie de désagrégation rapide, le 20 novembre 2018.

    http://www.aredam.net/la-psychiatrie-et-l-antipsychiatrie-dans-le-maintien-de-l-ordre-humain.html

    Illustrations :

    a) Extraits du livre de David Cooper Psychiatrie et anti-psychiatrie1967.
    http://www.aredam.net/david-cooper-psychiatrie-et-antipsychiatrie.pdf

    b) 5 captures d’écran du film de Michel Deville, 1978, adaptation cinématographique fidèle du roman documentaire-fiction de Gilles Perrault éponyme.
    1 – La sous-section psychologique d’esculape.
    2 – Cela dépend,d comment le sujet réagit, moi-même par exemple, je suis issu d’un milieu puissamment névrogène, et alors ?
    3 – Bien nous en arrivons à 51 lui-même.
    4 – Le plaisir sans la faute.
    5 – Ce qui est intéressant c’est l’usage que va faire 51 de ce viol pour s’autoriser un authentique défoulement scriptural puis verbal qui sera thérapeutique de substitution … il tire une jouissance …
    http://www.aredam.net/le-dossier-51.pdf

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.