Stats

  • 6 158 006 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
20/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Les terroristes de l’Atlas ou comment la censure politiquement correcte tue!

L’assassinat horrible et odieux de deux jeunes randonneuses scandinaves dans l’Atlas marocain met à mal le gouvernement français et ses médias, pour lesquels le Maroc est épargné par le terrorisme. Pourtant ce double assassinat d’une violence inouïe, filmé et mis en ligne sur Internet laisse peu de doute sur la nature terroriste de ce crime.

Les deux victimes ont été achevée à l’arme blanche. La première a été décapitée; la seconde égorgée par la nuque. La première méthode est celle des assassinats médiatisées d’Al-Qaïda et de Daech. La seconde est celle, traditionnelle, des assassins et des coupeurs de route de certains zones reculées du Maghreb.

Ce crime sanglant n’est pas un fait divers. Il a été exécuté par des criminels habitués à tuer et cela s’est passé dans une région montagneuse et rude du Maroc: l’Atlas.

Ce simple fait à lui seul vaut un avertissement sévère au gouvernement marocain et à la France.

Ces derniers ont été tellement occupés à réprimer les revendications sociales et politiques des populations rifaines réprimées et baillonnées qu’ils ont oublié le risque fatal d’une résurgence d’une guérilla d’un autre type dans les massifs montagneux du Sud, historiquement fiefs des guerriers les plus extrêmes, les plus combatifs, les plus déterminés et les plus violents de la planète.

A côté des montagnards de l’Atlas, les Talibans sont de très gentils bohémiens « Hippies » un peu Beatniks croyant à un monde utopique.

Il y a beaucoup de zones d’ombre entourant cet attentat terroriste. Sa médiatisation par les auteurs du crime est suspecte.

Le choix de la censure n’est pas opportun. La communication officielle n’est pas le point fort des gouvernements nord-africains, toujours en retard d’une génération. Celle de Paris est odieuse et répond au besoin de protéger des intérêts de caste. Elle est donc plus que condamnable.

Il ne sert à rien à censurer certaines réalités. Des milliers de combattants du Djihad otanien en Libye et en Syrie retournent à leurs pays d’origine. Ils constituent de ce fait une menace réelle pour la stabilité fort précaire et très relatives d’Etats corrompus et aux structures fragiles voire inexistante. A cela s’ajoute l’injustice économique, la marginalisation et la mainmise totale d’une oligarchie très restreinte sur l’économie du pays. Une véritable poudrière!

Il suffit d’imaginer ce qu’une déstabilisation du Maroc pourrait provoquer. Le potentiel de violence meurtrière est sans aucune commune mesure avec ce que l’on pu voir jusqu’ici au Moyen-Orient, au Levant, en Libye ou ailleurs en Afrique. Un conflit éventuel au Maroc aura des répercussions directes sur l’ensemble du Maghreb et il touchera l’ensemble de l’Europe occidentale.

Trop occupés à réprimer les Rifains du Nord, Rabat et Paris se retrouvent avec des émules de Daech au Sud mais dont les méthodes ont dépassé celles des meilleures mises en scène en tenue orange des productions de l’organisation en noir.

Les deux jeunes scandinaves martyrisées sont donc des victimes indirectes de la propagande et des mensonges de Paris. Le Maroc est un pays allié, touristique et donc forcément sûr. C’est oublier l’histoire et la géographie des zones de dissidence et du Bilad Essiba. Sauf quelques rares dynasties, le palais royal n’a jamais pu contrôler effectivement les rudes montagnards de l’Atlas.

Cela fait froid dans le dos!

%d blogueurs aiment cette page :