Analysis

Donald Trump : “STOP AUX GUERRES SANS FIN ! “

Le président US Donald Trump a affirmé dimanche dernier que l’Amérique devait arrêter les “guerres sans fin” et commençait le retrait de ses forces et équipements de Syrie.

C’était la formule magique tant redoutée par les bellicistes qui ont bâti toute leur stratégie autour de ce concept intenable de “guerre sans fin” pour le profit d’une oligarchie restreinte.

Donald Trump semble tenir bon malgré les attaques continuelles dont il est la cible. Il est jusqu’à ce moment précis le premier président américain à ne s’être pas lancé dans une guerre insensée.
Plus encore, il est l’un des rares présidents US à tordre le cou au discours politiquement correct et hypocrite prédominant dans la classe politique US.

Donald J Trump
@RealDonaldTrump
…Likewise, do not want the Kurds to provoke Turkey. Russia, Iran and Syria have been the biggest beneficiaries of the long term U.S. policy of destroying ISIS in Syria – natural enemies. We also benefit but it is now time to bring our troops back home. Stop the ENDLESS WARS!

12:02 am · 14 Jan 2019 · Twitter for iPhone

Stop the ENDLESS WARS !  Stop aux guerre sans fin ! 

Vous vous rappelez sans l’ombre d’un doute de la “guerre sans fin contre la terreur ! ” un concept marketing fumant dérivé d’un autre mythe destiné à assurer une corruption et des pots-de vin sans fin aux parasites du complexe militaro-industriel et leurs lobbyistes ?

Allez vite on invente un ennemi, disons Al-Qaïda ou Daech ou n’importe quel titre ronflant tiré de l’histoire mythique d’un âge d’or islamique aussi réel que le fut le Roi Jean. Les média se chargent du formatage par induction. Des personnes en perte de repères et en quête d’identité vont y croire et se conformer à l’image que la propagande leur assigne. On créé le Djihadiste comme on créé le fasciste ou le suprémaciste Aryen ou encore le fanatique végan ou le militant LGBQT, c’est le même processus. Dès qu’on désigne l’ennemi imaginaire on le soutient et on lui facilite la tâche. La grenouille se prendra pour un boeuf. Voilà on a une cible et un prétexte pour envoyer des bottes là où apparaissent ces zombies de l’apocalypse. Ce sont nos amis et ils font du bon boulot contre nos ennemis réels dira Laurent Fabius. Cette notion de guerre sans fin relève d’une pensée dystopique et totalitaire. Elle relève de la pathologie psychiatrique.

Guerres sans fin=profits sans fin=fonctionnement sans fin d’une économie basé sur le cycle infernal production-destruction-reconstruction.

Avec un tel modèle, l’humanité risque de ne jamais se développer et n’ira jamais explorer les étoiles. 

Le mensonge a assez duré.
Donald Trump est loin d’être parfait mais la providence veut que ce soit un businessman sans foi ni loi qui s’oppose à la matrice de la guerre.

Publicités

Catégories :Analysis

34 réponses »

  1. Il est possible d’arrêter définitivement La guerre, et de mettre fin à ses ravages.
    Mais pour cela, il faut en connaître l’origine.
    C’est dans l’histoire de l’évolution physiologique de l’homme que nous trouvons l’origine et la cause de la guerre.
    La lutte est d’instinct masculin.
    Si l’homme aime les combats c’est parce qu’il possède des facultés motrices qui ont besoin d’emploi. C’est pour avoir le plaisir de batailler, bien plus que pour défendre telle ou telle cause, pour venger tel ou tel affront. Le motif de la bataille lui importe peu. C’est la bataille elle-même qu’il aime et qu’il cherche. Et ce qui le prouve c’est que le pugilat est, pour lui, un jeu amusant.
    Et ne voyons-nous pas, à chaque instant, les jeunes garçons se livrer sous nos yeux à des combats qui ont les motifs les plus futiles ou qui n’ont même pas de motif du tout ? L’instinct qui les pousse est le même que celui qui pousse les animaux à se poursuivre et à se battre, sans que leurs combats, qui sont leurs jeux, aient aucun motif. Du reste, les jeux du cirque, les combats de taureaux, les anciens tournois, simulacres de guerre, et tous les jeux qui simulent une bataille, prouvent bien que, pour l’homme, la lutte est un plaisir, presqu’un besoin.
    Donc la guerre a eu, pour principe, la satisfaction de l’instinct masculin.
    Rappelons à propos des Croisades que les vrais fauteurs de l’engouement des masses furent l’entraînement : faire ce que font les autres ; le mouvement : s’il y a un déplacement, en être ;
    Le vrai motif ?
    Qu’importe, pourvu qu’on se remue, qu’on parcoure du chemin, qu’on voie un pays nouveau, qu’on s’amuse, pourvu surtout qu’on se batte ? La Croisade fit une diversion à la vie monotone des châteaux.
    C’est lorsque les hommes vieillissent et perdent leurs facultés motrices, si exubérantes dans la jeunesse, qu’ils changent de manière de voir. Ils reviennent alors à des idées plus pacifiques, l’expérience leur a montré les conséquences désastreuses de la guerre à l’âge où la lutte n’est plus, pour eux, un besoin physiologique. Alors, seulement, ils s’aperçoivent que les batailles n’ont jamais conclu aucun différend mais en ont, au contraire, créé de nouveaux, qui restent à l’état de menace dans les nations, attendant l’occasion qui doit faire naître de nouvelles guerres.
    Supposons deux nations, ou deux hommes, se battant pour prouver, chacun, qu’ils ont raison. Après la bataille si c’est le vaincu qui avait raison ce n’est pas parce qu’il aura été terrassé qu’il aura moins raison. La victoire ne fait qu’affirmer la Force et lui donner le pouvoir en condamnant la raison même, le droit même.
    Donc l’instinct de l’homme est de condamner la raison et d’affirmer la raison.
    Chaque fois que l’homme a eu le pouvoir il s’est servi de sa puissance pour lutter contre quelque chose ; généralement contre ce qu’il venait renverser. Il aime à manifester sa force pour la faire connaitre et pour se faire craindre. Dans les petites choses comme dans les grandes, dans le petit royaume de la famille comme dans les grands Etats, l’homme fait abus du pouvoir, il blesse la raison en soumettant ceux ou celles qui la représentent à des capitulations humiliantes, à des condescendances avilissantes. C’est la force morale humiliée par la force brutale.
    Donc, la puissance qui se base sur la Force est toujours une autorité illégitime.
    Nous ne voulons pas dire, cependant, que l’homme n’est jamais raisonnable, mais il y a des moments dans la vie de tout homme où la raison est obscurcie. C’est la conséquence de ses conditions sexuelles, la passion le domine, l’instinct triomphe de la raison.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/ceux-qui-vivent-ce-sont-ceux-qui-luttent.html
    Cordialement.

      • dans les famille mafieuses italienne les chef mafieux raconte que bien qu’ils le souhaitait ils n’avait pas le choix d’arrêter le cycle de violence sinon leurs subordonnés les auraient tues pour prendre leurs place !
        dans ces familles ce sont les femmes qui transmettes le devoir de vengeance même quand le père est mort !
        la tradition est toujours transmise par les femmes !

    • BSM @ Anwen
      Hum ! Le penchant naturel du mâle homo sapiens pour la lutte me semble être une ressource pour la guerre mais qu’il en soit l’origine me laisse un peu circonspect.
      La pierre n’est pas à l’origine du crime.
      Dire que l’origine de la guerre est masculine a pour corollaire qu’une société de femmes serait une société de paix perpétuelle.
      Dire que la lutte est d’instinct masculin n’est-ce pas dire que lorsque deux femmes se battent c’est qu’elles le font pour imiter les hommes ? N’y a-t-il pas là un point de vue essentialiste qui veut que la femme soit faible, démunie d’agressivité, bonne ?
      Attribuer l’origine d’un fait social tel que la guerre à une moitié de l’humanité me laisse dubitatif.
      A moins que pour vous masculin et force peuvent aussi bien faire référence au mâle ou à la femelle ?
      Achille et Hector sont morts depuis bien longtemps. Il me semble qu’aujourd’hui la guerre fait très peu appel à la force physique. Dans les guerres modernes on a plus de chance de trouver la mort lorsqu’on est un civil que sur le champ de bataille. En quoi le gars qui pilote son drone, appuie sur un bouton pour larguer des bombes en plein milieu d’un mariage ou d’un enterrement, assis derrière son écran une canette de soda entre les cuisses, fait-t-il preuve de virilité ?

      Hum, je m’étais promis de ne pas commenter les commentaires ! J’ai utilisé mon joker.

      • /…Hum ! Le penchant naturel du mâle homo sapiens pour la lutte me semble être une ressource pour la guerre mais qu’il en soit l’origine me laisse un peu circonspect…./

        Le penchant n’est pas naturel!

        C’est le résultat d’un manque de conscience de l’Homme, qu’il soit femme ou homme importe peu!

        L’homme ou la femme, lorsqu’ils manquent de Lumière, font des bêtises “naturellement”!

        Mais ce n’est pas la nature de l’Homme de faire la guerre!

        Sa Nature Essentielle Est “Divine”! Supranaturelle! Absolu!

        L’Homme, Tous les Hommes Sont de l’Esprit Pur!

        Lorsque cet Esprit Pur prend un véhicule pour expérimenter un monde, une dimension, qu’on appelle un corps physique, sur ce monde particulièrement, il est coupé presque totalement de lui pendant l’incarnation, pour se considérer comme une âme, même que comme un simple corps!

        Alors le corps que nous occupons, a sa propre programmation dû à sa génétique particulière issue de ses parents et de ses ancêtres, et ses mémoires conditionnent en quelque sorte ses comportements!

        Comme la guerre et la prédation, le raisonnement, les qualités physiologiques comme les handicaps, comme les talents, les dons…

        Mais l’Homme n’est pas ce corps physique, que le “body” soit masculin ou féminin; son Esprit Est dedans, il l’occupe temporairement, et lorsqu’il est usé, il le quitte!

        De plus, l’Homme, qui n’Est pas ce corps, n’est pas non plus cette âme, cette âme est son bagage dit “karmique”, ses mémoires, que l’âme traîne avec elle, depuis une multitude d’incarnations ou de prises de corps afin d’expérimenter ce monde!

        Tout cela pour dire, que si l’homme ou la femme se font la guerre, que ce soit dans le couple, les relations interpersonnelles, au travail, en politique, en affaires…partout…c’est uniquement par ignorance de leurs Véritables Natures, c’est uniquement par manque d’Esprit!

        Pour abolir l’instinct guerrier du corps ou de l’âme, il s’agit simplement d’être reconnecté à Notre Esprit, et tout rentrera dans l’Ordre Naturellement! Sans efforts! Sans prières! Sans Religions! Sans Grands Culs! ¨Ça se fait tout seul!

        C’est ce qui Est en cours de processus!

        Le retour de l’Esprit de l’Homme en le Cœur de l’Homme, et ceci vaut pour Tous les Hommes!

        Et pour cela, le corps de l’homme ou de la femme, comme l’âme de l’homme comme de la femme, n’ont rien à faire; l’Esprit s’établit de Lui-Même, il Est Intelligence, Feu, Lumière Pure…

        Donc, l’origine de la guerre, c’est le manque d’Esprit en le Cœur de l’Homme!

        Et le manque d’Esprit, c’est de l’inconscience…c’est de l’ignorance…

        D’où les paroles: “Pardonnez-leurs…ils ne savent pas ce qu’ils font!”

        • BSM @ Pierre
          Bonjour Pierre, je comprends qu’il a existé un âge d’or . Est-ce une bonne compréhension ? Dans ce cas à quel moment de l’histoire de l’humanité situez-vous cet âge d’or ? Quand commence ce processus de dégénérescence (pureté, impureté). Quel en a été l’événement déclencheur ?

        • La terre, cette expérience, est enfermée depuis (52000 X 6) 320,000 ans; nous sommes coupés, ou plus justement, nous avons été coupés des circuits de communications universelles, c’est-à-dire de notre Esprit depuis 6 cycles! Nous sommes en quarantaine et tenu à l’écart des autres civilisations de notre création!

          Donc, dans notre ligne temporelle, l’âge d’Or se situerait dans le passé bien avant d’il y a 320,000 ans!

          Aujourd’hui, nous quittons notre ligne temporelle, pour passer à l’intemporel, à la verticale si vous voulez!

          Il n’y aura pas d’Âge d’Or dans le futur de cette ligne temporelle!

          Le NOM tente de nous faire assimiler Âge d’Or = NOM!

          L’élément déclencheur, c’est cette coupure de notre Esprit; et cette coupure fut réalisé par les annunakis, les chrétiens les appelaient les archontes, les dracos, les reptiliens…

          Les questions sont infinies!

          Chacun doit apprendre à répondre à ses propres questions!

          Au Cœur de son Être, toutes les réponses s’y trouvent!

          L’essayer, c’est l’adopter!

        • BSM @Pierre
          Je vous remercie d’avoir pris la peine de répondre.
          Cordialement.

    • « Il est possible d’arrêter définitivement La guerre, et de mettre fin à ses ravages.
      Mais pour cela, il faut en connaître l’origine. »
      Donc homo sapiens a plus de 250 000 ans d’existence et la guerre a toujours sévi dans les communautés humaines. On l’a expliqué par plusieurs facteurs, d’ordre aussi bien spirituels que matériels : défense ou conquête de territoires, s’emparer des ressources d’autrui ou défendre les siennes propres, conflits religieux ou idéologiques, etc … Mais il nous a fallu vous attendre pour nous révéler la CAUSE UNIQUE ET UNIVERSELLE DES GUERRES DU PASSE ET DE L’AVENIR : LE MâLE, LE MASCULIN, LE VIRIL ! Comme vielle et usée trouvaille moderne-féministe, on ne peut faire mieux. Je ne vais pas réfuter une pensée si décomposée ou plutôt avariée mais en tirer les conséquences logiques qui ont déjà commencé sous nos yeux : du pseudo-mariage pour tous à la prolifération de ces LGTBQ en passant par la fumeuse et criminelle théorie du genre. Donc : 1) la guerre est inévitable s’il exists des hommes de sexe masculin, 2) la guerre est cruelle et il est temps de vivre dans un monde sans guerre, 3) la seule solution est donc d’émasculer, d’effeminiser les hommes, chose que la modernité effectue de son mieux.
      Voilà donc les sophismes spéciaux de cette décadence moderne.

        • Effectivement, certaines femmes, que je qualifie d’amazones, sont mille fois plus cruelles que le plus cruel des hommes. Cela est toujours advenu lorsque des femmes s’occupaient de choses qui n’appartiennent pas à la sphère féminine (pouvoir, guerre, politique ; un exemple éclatant a été celui fourni par cette femme-geôlier dans les prisons américaines en Irak dont je ne me souviens plus du nom). J’avais cité aussi l’exemple de cette impératrice de l’empire romaiin d’Orient qui a éneclué son propre fils. Et pourquoi ne pas citer « Il y a de la révolte à imaginer que l’on puisse se révolter » d’Anne d’Autruche ou bien ce « Enfin je me rappelai le pis-aller d’une grande princesse à qui l’on disait que les paysans n’avaient pas de pain, et qui répondit : Qu’ils mangent de la brioche. » (Rousseau, Confessions).
          Enfants, on a observé l’agressivité d’une poule si on s’approchait trop près de ses poussins, et chacun sait ce qu’une lionne est capable de faire pour défendre ses lionceaux. De même une mère donnerait sa vie pour protéger ou sauver ses enfants.
          La femme moderne, féministe et progressiste, croit que le travail et la machine à laver le linge l’a libéré, elle a gagné ce dont personne ne voulait et perdu – lorsqu’elle est mariée — l’amour et l’estime de son mari et de ses enfants.

        • La cause est entendue. Une grande proportion de femmes sont infiniment plus violentes à tous les niveaux que les hommes.

  2. Quelqu’un a abordé le vrai problème dans les commentaires : qui dirige vraiment la politique étrangère US ? Dit autrement, où se déroule le principal de la guerre sans fin ? Ensuite se poser la question : y a t-il vraiment un intérêt stratégique vital US quand l’adversaire principal est la Chine ?
    Et la réponse tombe : l’empire est foutu car il s’est trompé de cible depuis 1991. Comme Napoléon qui avait regardé sa boussole à l’envers : il va à Moscou quand le pire est derrière lui … à l’ouest.
    Comme quoi l’empire n’a rien d’intelligent et tout du reptilien, ce que disait déjà Ibn Khaldoun.

  3. Plutôt que de raconter des bêtises, l’auteur ferait mieux de faire un tour du coté de l’Andalousie, ça lui remettrait les idées en place. Quand au royaume du prêtre Jean, il peut toujours aller voir du coté de l’Éthiopie.

    • Il faut lire entre les lignes.
      L’esprit et la lettre ne coïncident pas toujours.
      Je me suis mis dans la tête de ceux qui tirent la demi-ficelle.
      Du reste, on ne peut éviter les bêtises dans cette vie ou une autre.

      • Entièrement d’accord avec vous strategika51.
        Donald Trump n’apprécie pas trop que ces subalternes s’octroient des pouvoirs décisionnels qui le relègue aux rangs d’une simple figurine du bureau ovale de la maison blanche.
        Ceux et celles qu’ils à pourtant nommées dans son premier cercle le plus restreint, lui font faux bond et lui manquent énormément de loyauté.
        Ce qui la mis dans une colère qui dure et durera jusque là fin de son mandat .
        Il sait plus que tout qu’il a aujourd’hui besoin plus que jamais du soutient du peuple américain pour contrer les ennemis en au lieu et de ces adversaires qui ont bloquer pour le 21 jours le salaire de 800 000 fonctionnaires fédéraux.
        Ils ne sont plus payés grâce au Shutdown voulut par ces adversaires politiques afin de le nuire davantage aux yeux de l’opinion nationale.
        Le bras de fer d’un businessman contre des politiciens véreux et leurs hommes de mains est en cours. …………
        À SUIVRE. …………

  4. mmh, mmh,
    TheDonald a continué de vendre des armes, matériel militaire à l’arabie salapiste (+émirat arabes unis?),
    il a imposé un embargo sur l’Iran, sans aucune raison légitime,
    il laisse le Pentagon et le Département d’État mener une guerre asymétrique contre le pouvoir chaviste au Venezuela, avec peut être une agression militaire dans les prochains mois?

    • Effectivement.
      Mais pas de guerre pour l’instant.
      Je ne suis pas un Trumpy mais j’observe la révolution en cours dans les affaires internes de l’empire.
      Le trublion a fait des vagues.

    • /…mmh, mmh,
      TheDonald a continué de vendre des armes, matériel militaire à l’arabie salapiste (+émirat arabes unis?),
      il a imposé un embargo sur l’Iran, sans aucune raison légitime,
      il laisse le Pentagon et le Département d’État mener une guerre asymétrique contre le pouvoir chaviste au Venezuela, avec peut être une agression militaire dans les prochains mois?…/

      Oui! Peut-être! Peut-être pour noyer le poisson! Peut-être aussi que l’état profond agissait au-dessus de sa tête dans certains cas…!

      Mais n’oublions pas…

      Il a aussi vociféré allègrement contre la Corée du Nord, il a aussi semblé prendre parti pour Israël avec le déménagement de l’ambassade US à Jérusalem…

      Mais qu’en est-il aujourd’hui?

      Les deux Corée aujourd’hui font la paix!

      Et Trump rapatrie les GI de Syrie à la maison! Et ceux d’Afghanistan!

      Trump c’est aussi attaqué à l’Otan…, il s’est attaqué à UE en s’attaquant à l’Iran…, il s’est attaqué à l’hégémonie des allemands…, il s’est attaqué aux opposants du Brexit…, il s’est attaqué à la FED…, il s’est attaqué à l’ONU…, il s’est attaqué à l’immigration…il s’est attaqué à la délocalisation des entreprises US…, il s’est attaqué aux déficits commerciaux…, il s’est attaqué aux démocrates, comme aux républicains…, il s’est attaqué à la “Justice américaine”…, il s’est attaqué aux médias à la solde mondialistes…, il s’est attaqué à la CIA…

      Trump est un acteur… il ne faut jamais le prendre au sérieux lorsqu’il semble faire le jeu des mondialistes…il joue…il s’amuse…il leurs tire les vers du nez…il les révèle…

      Et le Peuple Américain, les Peuples du Monde….regardent…et rient!

      Plus ils se débattent, plus ils s’enfoncent!

      Trump connait ces gens, de l’intérieur, il sait comment les neutraliser… il ne peut pas faire table rase en un claquement de doigt, de façon frontale, il doit louvoyer constamment, il y va de biais, mais inexorablement, il garde le cap!

      Un par un, ils tombent…!

      C’est ça qu’il faut retenir!

      Alors, chaque chose en son temps!

      Mais soyons clair, Trump Est un agent de Paix, même s’il n’en a pas l’apparence!

      Ne nous fions pas aux apparences!

    • @Bernardo 1871
      Sache qu’il y a un pouvoir de l’ombre en Amérique qui supplante les décisions de Donald Trump sans quasiment le consulter.
      Et ceux qui agissent en contrecarrant où en contrebalancant les décisions voulue par Donald Trump sont des hommes très proche de lui qui obéissent à ce pouvoir de l’ombre.
      Les vies des uns et des autres à ce haut niveau de situation ne valent pas chers et ne tiennent qu’à un fil .
      Une guerre au sommet de l’état beaucoup y laissent des plumes.
      Un president de nos jours n’est qu’un pion que d’autres avancent à leurs grès et bon vouloir.
      Hélas ………..

      • 1) Trump, qui sait pourtant à quoi s’en tenir sur le 11/9, aurait du dés le début de son mondat révéler le pot aux roses. Il n’en a rien fait.
        2) Le congrès américain est un des plus corrompus au monde, il aurait pu facilement mettre à l’ombre beaucoup de ses membres sans oublier tout un nombre considérable de hauts fonctionnaires fédéraux.
        3) Le même Trump est allié aux talmudistes genre son gendre dont l’Amérique constitue le dernier des soucis et joue sans honte ni pudeur à ses pseudo-trompettes de Jéricho.

        Bref, je n’attends rien de Trump, sa retraite de Syrie est forcée et est une fuite déguisée.

    • BSM

      Pour le moment Trump a l’air d’agir comme s’il mettait les représentants de l’Etat profond en situation d’injonction paradoxale. Il les met aux postes clefs. Ils veulent la guerre mais ils n’y n’arrivent pas. Ils sont quasiment en échec et mat en Syrie, Iran, Corée du Nord, Russie. La Chine vient de demander à son armée de se tenir prêt au combat. On dirait une distribution de rôle : la Russie tergiverse, fait le sage, la Chine bombe le torse. Qui baissera les yeux en premier ? Probablement pas la Chine.
      Quant au Venezuela une guerre à venir, est-ce si évidente que ça ?
      Ils ne pourront pas légitimer leur guerre en passant par le conseil de sécurité, après la Lybie il est pratiquement certain que la Russie et ou la Chine opposera son veto.
      En cas de guerre par proxys comme ça semble se dessiner, il se pourrait bien là aussi que la Russie et où la Chine en profite pour s’implanter et braquer quelques joujoux sur le ventre de l’Empire et les signaux envoyés ces derniers temps semblent signifier que la Russie ne va pas se contenter d’un rôle de spectateur.
      Rien ne dit que les brésiliens suivront leur nouveau président dans une guerre contre le Venezuela, lequel Président ne veut pas de nouveaux migrants. Une guerre contre le Venezuela, provoquera forcément un afflux massif de personnes cherchant à sauver leur vie et celles de leurs enfants. Si le continent riche et proche quand il s’agit de guerres au Moyen Orient, c’est l’Europe en Amérique Latine,ce ne sera pas l’Europe.
      Bref, pour le moment Trump a l’air d’agir comme s’il voulait faire la démonstration par l’absurde de l’impossibilité pour l’Empire de continuer ses guerres sans fin. En mettant au pouvoir les défenseurs de ces guerres et en les changeant rapidement, il leur donne leur part de soupe, il apprend à les connaître, à les pratiquer. Il les use.
      Par ailleurs, si dès le départ il avait attaquer de front le lobby militaire et le lobby du Peuple-élu par-je-ne-sais-qui il se serait déjà fait éjecter ou zigouiller. Au contraire, on lui a demandé d’augmenter le budget de l’armée, il l’a fait; on lui a demandé de reconnaître Qods comme capitale il l’a fait, de sortir du traité sur le nucléaire il l’a fait. On lui demande l’impossible, il le donne. Pour quel résultat ?
      Toute personne a sa propre cohérence, sinon elle se désintégrerait; même si cette personne peut paraître incohérente aux yeux d’autrui. Je ne crois pas qu’un homme d’affaire de plus de 70 ans puisse arriver à la tête de l’Empire en étant incohérent voire complètement loufoque. On ne peut que constater que Trump malgré toute la puissance de la bête n’a pu être destitué et que conformément a son programme il n’a pas lancé de nouvelles guerres et que dès que l’occasion se présente il propose de ramener les troupes à la maison. Si je ne me trompe, il est le seul président depuis au moins une trentaine d’année à ne pas déclarer de nouvelle guerre…

      • Vous avez plutôt raison, et votre compréhension du “problème Trump” est très proche de celle que Thierry Meyssan développe depuis les tout débuts de la campagne présidentielle pour le POTUS 2016.
        Lequel Meyssan note par ailleurs que les retraits américains du Moyen-Orient laisse la place aux délires impériaux Turc, Français et Britannique qui ne voient dans le repli US qu’une occasion de réoccuper leurs anciens protectorats eurasiatiques.
        La toute récente fébrilité de Le Drian en Irak ciblant comme il peut la Syrie, en est une marque indéniable.

        La géopolitique occidentale sombre dans le ridicule et ce sera sans doute une des principales réussite du désordre Trumpien.

  5. /…Donald Trump est loin d’être parfait mais la providence veut que ce soit un businessman sans foi ni loi qui s’oppose à la matrice de la guerre…./

    La Providence c’Est l’Intelligence du Feu, en le Cœur de l’Homme, l’Esprit Pur, l’Intemporel, l’Invisible, l’Inconnu, qui prend toutes les formes qu’Elle veut en ce monde pour dissoudre l’illusion et s’installer définitivement!

    La Providence est au-dessus des lois et des croyances humaines de cette matrice de prédation, de cette illusion!

    Dans mon livre, Donald Trump est un catalyseur et un agent de ce Feu qui poussera l’état profond jusqu’à ses derniers retranchements!

    La Providence Est avec le Cœur de Trump!

    Comme Poutine, comme Bachar El-Assad…comme le mouvement des Gilets Jaunes…

    Et rien ne pourra plus l’arrêter! Rien ne résiste à ce Feu! Rien ne résiste à l’Homme qui porte ce Feu en son Cœur!

    L’empire vit ses dernières heures!

    Merci pour cet article!

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.