Stats

  • 6 157 742 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
20/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

De l’incertitude irrationnelle de la guerre au Levant

« La grande incertitude des données de la guerre est une difficulté particulière, car toute action doit, dans une certaine mesure, être planifiée dans une semi–obscurité qui, le plus souvent, à la manière d’un brouillard ou d’un clair de lune, donne aux choses des dimensions exagérées ou anormales. » — Carl Von Clausewitz, De la Guerre (Vom Kriege), Livre II.

L’évocation de la magie noire dans la thématique géopolitique ou stratégique n’a rien d’irrationnel ou de fantaisiste mais repose sur une solide tradition intellectuelle remontant au début de la pensée stratégique et aux premières tentatives d’expliquer rationnellement l’incertitude et l’irrationnel guerrier.

Il serait trop long ici d’évoquer dans le détail les pratiques divinatoires, l’interprétation des présages et le recours aux oracles des Armées de l’antiquité. Les faits sont bien établies à ce sujet. La folie irrationnelle de toute guerre amène les hommes à vouloir s’en protéger. L’irrationalité dans le domaine des affaires militaires est une constante depuis les âges les plus reculés.

Dans notre article précédent, il n’y a eu aucune dérive vers l’irrationnel ou la fantaisie, à fortiori quand il s’agit d’Israël dont les dirigeants fort superstitieux versent tous, y compris les plus athées d’entre-eux, dans des ordres ésotériques cachés ou secrets cherchant à ressusciter le Royaume fabuleux et surnaturel de Solomon. D’où leur obsession incompréhensible avec le mont du temple à Jérusalem.

Pour revenir aux raids israéliens d’hier, il semble que nous avons tous été intoxiqués par des mensonges de guerre et qu’il y ait eu plusieurs attaques simultanées sans que l’on puisse identifier ce qui est vrai et ce qui est faux.

Des sources syriennes évoquent un bilan officiel de 11 soldats tués (plus de 22 selon nos propres sources) et plusieurs dizaines de blessés en plus de destructions sans autres précisions. L’attaque aurait été menée par un nombre important d’avions de combat et plus de 52 missiles et autres objets volants non-identifiés hostiles auraient pénétré l’espace aérien syrien dans une très courte intervalle. La DCA syrienne affirme avoir intercepté et détruit en plein vol un grand nombre de missiles hostiles, 38 selon des médias Russes mais des zones d’ombre assez importantes persistent.

Côté israélien, on a évoqué une attaque balistique effectuée par la milice pro-iranienne Al-Quods (Jérusalem) à partir du Golan mais des précisions s’imposent vu que toujours selon la partie israélienne, cette milice n’aurait tiré qu’un seul missile que le Dôme de Fer, le bouclier anti-balistique israélien aurait intercepté.

Or personne n’a confirmé toutes ces informations de façon indépendante.

Et fait plus important, Damas et Tel-Aviv gardent le silence.

Il y a eu des informations faisant état de la destruction par les israéliens de systèmes Pantsir S-1 syriens comme ce fut le cas lors d’une attaque précédente. Aucune confirmation et on imagine mal et même très mal les dirigeants israéliens se priver de l’insigne honneur et plaisir de diffuser une ou des vidéos montrant au monde entier comment « l’invincible aviation de guerre d’Israël a pulvérisé les affreux Pantsir S-1 de Moscou ».

C’est donc de l’intox!

Il serait utile de rappeler encore une fois la nécessité de demeurer vigilants en matière d’informations relatives à des faits de guerre. La part de l’intox et des opérations de médiaguerre, majorées par des opérations de guerre psychologiques assez élaborées peuvent souvent induire en erreur l’observateur le plus averti.

Quelle sera l’attitude de Moscou face à l’escalade israélienne?

Il semble à priori que la furia israélienne fait suite à des déclarations de Téhéran ou plutôt de généraux iraniens jurant qu’ils ne retireront aucun « conseiller militaire » ni aucun matériel de guerre de Syrie.

Cependant, Israël est l’un des principaux belligérants de la guerre en Syrie et il ne veut en aucune manière entendre parler d’un cessez-le-feu sans que ce pays soit totalement détruit. Problème, le régime syrien existe encore et mieux, il lance des missiles SAM et parvient à repousser des raids aériens et à recouvrir des territoires perdus à la rébellion. C’est là qu’au milieu des analyses stratégiques de haute volée élaborées par les meilleurs stratèges israéliens que surgissent d’anciennes prophéties bibliques concernant la Syrie, le lac Tibériade et la petite localité d’Armageddon…

Irrationalité quand tu nous tiens!

%d blogueurs aiment cette page :