La situation au Venezuela se dirige vers une confrontation inévitable. Maduro continue à montrer sa détermination à « vaincre l’impérialisme » tout en fustigeant les militaires vénézueliens deserteurs ayant rejoint la Colombie où ils sont encadrés par des forces spéciales US pour lever une sorte d’Armée Libre Vénézuélienne (ALV) similaire à l’Armée Syrienne Libre de la rébellion syrienne.

L’économie du Venezuela est effondrée. Les sanctions US visant la compagnie pétrolière étatique parachèvent une véritable destruction socio-économique de ce pays mono-exportateur d’hydrocarbures.

Maduro est soutenu par près de deux millions de militants armés en plus d’une partie des forces armées. Il promet un second Vietnam aux États-Unis en Amérique Latine et accuse à l’avance les présidents US et colombien de vouloir l’assassiner.

Il y a aussi des millions de pauvres, des ruraux exploités jadis par les grandes familles terriennes et qui n’ont plus rien à perdre. Ils sont d’autant plus attirés par le discours de Maduro que leur anciens patrons sont tous contre ce dernier et pour la fin définitive du socialisme bolivarien instauré par l’ex-président Chavez.

Pour Washington, il est temps de mettre fin à cette aberration socialiste en Amérique latine d’autant plus que le contexte regional, marqué par la victoire de la droite dure au Brésil et l’appui sans faille de la Colombie, se montre favorable.

En Bolivie, Morales a qualifié l’assaut US sur le Venezuela d’assaut sur l’ensemble de l’Amérique latine.

Publicités

2 commentaires

  1. Je souhaite une défaite cuisante à l’oncle Sam au Venezuela et partout ailleurs.

    1. Chers Vous,

      Dans la longue série des défaites US, le Venezuela aura sa place pour les mêmes motifs:

      L’économie US est en coma dépassé, 70.000.000 d’américains vivent dans la plus crasse pauvreté et crèvent, c’est le terme adéquat, dans les rues sans un mot des média ni de « non démocratie »
      Le Venezuela se sont 32.230.000 de personnes et oui, un peu moins de la moitié des crèves la faim US…Cette population est appauvrie non pas par le gouvernement Maduro mais par le travail de sape des US qui lorgnent sur les ressources du pays.

      Petit « plus » non négligeable, grâce à internet, les consciences s’éveillent. Ajoutez à cela une défiance de plus en plus marquées des populations qui ne supportent plus l’ingérence US où qu’elle soit.

      Vous avez un « Deep (et Dark) State » US sans aucun moyens économiques, sans soutien de sa population qui sera lâché par beaucoup de nations mises en faillite par ce même « Deep State ».
      Compter sur la Colombie autrement que comme pied à terre stratégique est une grave erreur d’appréciation, les latinos seront du côté des vainqueurs…

      Le coup du grand méchant loup communiste russe (soutenu par la Chine) ne fonctionnera pas compte tenu de la leçon intelligemment infligée par la Russie en Syrie et reconnue par le monde entier.

      Russie et Chine ont investi au Venezuela, ce qui a déclenché l’ire des Forces de l’ombre, l’embargo et le drame humain que nous connaissons malheureusement une fois de plus.

      La liste des opérations reconnues ou pas, les fals flag, les guerres fomentées par les US n’ont laissé que morts et désolations, pays asservis, rackettés, Europe en premier.

      Russie et Chine comptent bien un retour sur investissement et ont eux, les moyens de leurs politiques.
      La doctrine US et otanienne de stratégie du choc et son ignominie, à l’oeuvre depuis la seconde guerre mondiale est maintenant connue et est un facteur à prendre en compte dans le soutien escompté.

      D’un côté le pyromane failli et racketteur US et quelque comparses, de l’autre le monde entier dont beaucoup de pays las du joug souhaitent voir les Forces de l’ombre annihilées et le retour d’une Justice et d’une Paix réelle et durable.

      D’ici quelques temps le résultat…

      Bien à Vous et aux Vôtres,

      Marc Edmond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.