Des objets en orbite autour de la terre tirant des projectiles vers le sol: le combat orbital est l'enjeu de l'année 2022

Stats

  • 7 189 639 Hits
28/11/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Vendredi 01 février 2019 : Suspension par Washington du Traité INF

C’était un peu attendu après l’échec complet des négociations pour sauver l’un des instruments les plus importants du désarmement nucléaire signés en 1987 soit à la veille de la fin de ce que l’on appelle la guerre froide (c’était la 1.0) :  les États-Unis d’Amérique suspendent officiellement les clauses et provisions du  Traité sur les forces nucléaires de portée intermédiaire ou INF (Intermediate-Range-Nuclear Forces Treaty). Cette annonce enclenche un compte à rebours de six mois pour un retrait définitif.

Et hop !  Un pan entier de la thématique hypocrite du désarmement que des milliers de diplomates ont épousé par conviction, ambition ou calcul ou mauvaise foi, s’effondre d’un coup.

Gorbatchev doit s’en gratter la tête !

C’est le retour des successeurs des missiles Pershing en Europe et en Arctique ?  Pas encore et une nouvelle course aux armements comme celle, folle, des années 80 n’est pas évidente vu la crise économique mondiale. 
Par contre on aura des missiles un peu partout et cela fait désordre.

En vertu de ce Traité, les États-Unis et la Russie étaient tenus de bannir le déploiement et le stationnement en Europe de missiles Sol-Sol de courte et moyenne portée à capacité nucléaire.

Maintenant il n’y plus de gardes fou. L’Allemagne risque de redevenir un théâtre  d’opérations en cas de nouveau conflit en Europe ou d’un échange de salves de Kaliningrad aux Açores. 

L’édifice lézardé et fissuré du désarmement nucléaire hypocrite s’effondre.

Aux diplomates qui s’en émeuvent hypocritement :  changez de métier, cela vous soignera peut être du mensonge perpétuel et de la grosse tête. 

Pastis ! La fin du monde peut attendre encore un peu ! 

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :