Analysis

Reprise de la prolifération nucléaire au Moyen-Orient

Le prince héritier du Royaume d’Arabie Saoudite, Mohamed Ben Salmane, semble plus que déterminé à se doter de l’arme nucléaire dans les délais les plus brefs mais à acquérir également des vecteurs balistiques.

L’ambition nucléaire de Ryad suscite très peu de remous en Occident.

Les Saoudiens auraient déjà attiré des scientifiques du Pakistan, du Kazakhstan, d’Inde et de Chine ainsi que des techniciens Allemands pour la poursuite de ses objectifs.

Officiellement, le Pakistan, un des pays possédant l’arme nucléaire et des missiles balistiques, n’a cessé que son arsenal de dissuasion ne sera jamais emprunté à un pays tiers.

Cependant, il y eut aussi des déclarations comme celle insinuant que le Pakistan ne laisserait jamais l’Arabie Saoudite et les lieux Saints de l’Islam face à un danger existentiel.

Les relations entre l’Arabie Saoudite et le Pakistan sont très étroites et le sont de plus en plus même depuis que le Pakistan est en train de se rapprocher de la Chine et s’éloigner de l’influence US.

L’Arabie Saoudite, un très proche allié des États-Unis a amorcé un changement de cap inédit en s’alignent sur Donald Trump dans sa guerre contre l’État profond tout en conservant des liens avec ses rivaux au sein de l’empire. Ce changement s’est traduit par une brouille majeure avec le Qatar et à un degré moindre la Turquie, et donc la fin de l’unité de façade du Conseil de Coopération du Golfe (CCG).

La posture de Ryad vis à vis de la guerre en Syrie s’est radicalement modifiée en conséquence, et cela s’est traduit par l’affaiblissement et la disparition de Daech (a cause de suspension de fonds et non pas les frappes de la coalition), un feu vert au retour de la Syrie au sein de la Ligue Arabe, des négociations secrètes avec Assad pour l’amener à se démarquer de l’Iran et le sabotage de la politique turque en Syrie septentrionale.

Ryad considère toujours l’Iran comme son archi rival géopolitique dans la region, d’Irak au Yémen où les saoudiens sont à la tête d’une coalition militaire enlisée dans une guerre atroce avec l’appui de pays occidentaux.

Le développement par l’Iran de ses capacités balistiques et surtout de missiles de croisière comme le Hoveizeh, un syncrétisme reussi entre le KH-25 ukrainien et des missiles chinois, pouvant atteindre une portée opérationnelle de 1350 kilomètres, inquiète au plus haut point Ryad. 

Mais il semble que la brouille de MBS avec les factions de la dynastie des Saoud longtemps alliés à l’État profond US et à l’Empire qui le préoccupe le plus. Cette brouille s’est manifestée par une crise diplomatique suivie d’un froid glacial avec le Canada de Trudeau (Ryad a totalement ignoré les provocations canadiennes) et une instrumentation croissante de l’ONU par les factions bellicistes au sein de l’Empire pour exercer une pression sur Ryad axée pour l’instant sur l’affaire Khashoggi et petit à petit le programme nucléaire saoudien.

Le rapprochement de Ryad avec Israël est un jeu d’équilibre instable entre deux acteurs dont le seul point commun est d’être les deux plus proches alliés de Washington. Or Washington est déchirée par une lutte bruyante entre deux factions totalement irréconciliables et dont l’évolution déterminera l’ensemble de la stratégie US dans le monde.

Pour MBS, rien n’est garanti. On veut sa tête. Habitué aux gadgets de luxe, il veut la dissuasion suprême.

Les contours d’un Moyen-Orient nuclearisé se dessinent très clairement. Israël ne sera plus le seul pays disposant de l’arme nucléaire puisque l’Arabie Saoudite, l’Iran et la Turquie poursuivent une ambition similaire et sont capables de l’atteindre en un temps record si ce n’est déjà fait pour deux d’entre-eux.

Cette nucléarisation du Moyen-Orient ne va pas se limiter à ces pays d’autant plus que l’effondrement du système de désarmement global laissera les coudées franches à certains.

Une chose est sûre :  les missiles à courte et à moyenne portées vont proliférer comme pas possible.

Techniquement, il n’y a plus de raison pour que le Hezbollah libanais et l’armée syrienne soient ciblés par Israël pour leur possession d’un arsenal balistique en croissance soutenue. Israël détient en toute impunité toute une panoplie de vecteurs et l’ensemble des armes de dissuasion possibles (nucléaires, biologiques, chimiques et radiologiques)

On est loin, très loin de la guerre du Golfe 3 où l’administration Bush junior avait envahi en 2003 l’Irak de Saddam Hussein pour “se débarrasser des armes de destruction massives” en y dépensant des sommes colossales avec pour unique résultat une extension spectaculaire de leur “terrorisme” (fond de commerce juteux et prétexte pour la guerre-profit perpétuel, un système intenable) et in fine, la prolifération nucléaire au Moyen-Orient.

Voilà ce qui arrive quand on laisse des lobbyistes du grand profit et des corporation dicter la grande stratégie.

Le monde est un endroit un peu plus sûr ! … N’est-ce pas ?…Oh que non…

 

   

Publicités

Catégories :Analysis

17 réponses »

  1. MBS et les macaques saoud seront renverser tôt ou tard, ça serait pas mal qu’ils laissent derrière eux l’arme nucléaire, ils auront au moins servis à quelque chose ! Avec le savoir nucléaire, les pays musulmans pourront se protéger des impérialistes occidentaux ou à défaut ils pourront leur envoyer un paquet cadeau sur le coin de la tête en cas d’agression !

  2. Mais je croyais que l’Arabie Saoudite avait deja l’arme nucleaire! Rappelez-vous, qu’ils avaient affirme dans un discours ou un commentaire a une chaine de tv, qu’il detenait des ogives que le Pakistan leur avait vendu

    • Ils les ont. Jamais reconnu ni nié. Trump les a couvert.

      Ce qui est nouveau est la montée d’une campagne hostile par les adversaires de Trump en se basant maintenant sur un programme de missiles.

      • l’Arabie ne sera jamais en mesure de fabriquer ni d’entretenir aucun missile .
        elle sera donc toujours dépendante de tiers .
        ses achat de missile pourraient donc favoriser l’économie de pays peut regardant en ce qui concerne les atteinte vis a vis de leurs propre population .
        l’inde a un gros coup a jouer dans cette affaire !
        l’industrie US acceptera t elle de partager le gâteau ?

    • Si mes souvenirs sont bons, ils ont déjà utiliser une bombe nucléaire de faible puissance dans les montagnes Yéménite il y’a quelques années, preuve pour ceux qui douter encore, que rien n’impressionne les valeureux combattants du Yémen….De mon point de vue ils ont surement acheter un seul exemplaire au prix comptant pour faire plaisir à leurs maitres américains ! Ils ont l’habitude de dépenser à tout va, ils ont dépenser il y’a quelques mois des millions de dollars pour louer les services d’un awacs américain et avoir des photos plus nette du théâtre d’opération…
      Il y’a une grande différence entre acheter et avoir le savoir faire pour produire en série !

      • l’Arabie ne sera jamais en mesure de fabriquer ni d’entretenir …
        C’est vrai.

        …MBS…veut la dissuasion suprême.
        MBS ? On en a déja maintes fois causé ici sur l’Arabie dite “Séoudite” comme on l’appelle. Quand on regarde la composition de la société dite séoudienne, hormis les problèmes conféssionneles que j’aborderai pas ici. C’est une aggrégation de tribus qui ont énormément de mal à cohabiter ensemble. Un souverain a été placé de force au début du siècle par les britaniques à la faveur de la désintegration de l’empire ottoman. Puis les américains ont pris la releve. Et de cette étendue desertique de 2.200.000 KMœ, les americains en ont fait un “pays” cependant grouillant de $. C’est ça l’Arabie dite “Séoudite”. Le prix de l’or noir est fixé par le Nymex, à New York bien sur. Je rappelle juste deux evenements, en 1991 le roi Fahd avait été obligé d’autoriser les américains à s’installer en Arabie, pour la guerre contre l’Irak. Or l’entourage y était trés hostile, et a je ne sais combien de fois essayer de l’assassiner. A tel point que les américains avaient été obligés de d’emmener le souverain à l’abris aux Etats Unis, puis une fois sa sécurité assurée, ils l’ont ramené en Arabie.
        Il y a peu de temps lorsque MBS et son père avaient modifié les règles de la succéssion, le “souverain” avait été obligé d’envoyer sa garde royale -autrement dit la garde prétorienne sensée protégée le régime- aux frontières du Yemen. Comme quoi la confiance règne. Et c’est des mercenaires israèliens et américains qui ont assuré, et assurent toujours la sécurité du souverain. L’Arabie n’est pas un pays, c’est un protectorat US. Si cette protection cesse le régime ne tient pas une semaine. MBS n’a absolument aucune autonomie, il ne fait que ce que l’ambassadeur US à Ryadh le vrai souverain du pays lui dit.

        Le Pakistan ? Qu’es ce qu’on nous a pas gonflé avec la bombe atomique pakistannaise. Voir la bombe dite “islamique”. On nous a pris le choux ce pseudo savant fou Abdul Qadeer Khan. Au final qu’es ce que le Pakistan ? Si ce n’est une partie qui a été arrachée de l’union indienne, en vue de l’affaiblir. Suite à une des pires boucheries de l’histoire, une effroyable guerre de religion. Des millions et des millions de victimes. Les responsables sont les britaniques et les US. Qui peut aujourd’hui nous dire qu’es ce que l’economie du Pakistan ? Qu’exporte le Pakistan mis à part de la drogue ? Au passage -avec l’Egypte, le Maroc- c’est l’un des + gros bordel pédocriminel à ciel ouvert sur cette planète.
        Pourtant ce pays est debout depuis 1947, avec aucun autre revenu que l’aide provenant des Etats Unis, et des pays arabes protectorats US. La bombe atomique pakistanaise a explosé juste aprés celle de l’Inde en 1998, rappelons le. Qui a fourni le Pakistan si ce n’est les Etats Unis ? Prennez juste Internet et voyez l’équipement militaire du Pakistan. Vous y verrez beaucoup de matériel US. Y figure entre autre les memes missiles de croisières que ceux des Etats Unis, les Tomahawks. Officiellement on nous a dit que le Pakistan avait fait de la prétendu retro-ingénierie suite à des tirs de missiles US qui se sont echoués au Pakistan. Alors qu’il faut savoir que le Pakistan question technologie, ils en sont encore à l’age de la charrue à boeufs. Quand on sait que le Tomahawk est le nec + ultra en matière de technologie, notamment son système de guidage Tercom, de plus ce missile vole à quelques mètres du sol etc…Alors imaginer le Pakistan faire un tel exploit ! Tout ça, pour pas dire que le Pakistan a reçu l’aide nucléaire directe des Etats Unis.
        Bon là pareil, je ne vais pas dire que les Etats Unis sont omnipotents, qu’ils savent tout, sur tout le monde c’est faux. Neanmoins le gouvernement américain a influencé de façon significative les developpements du Pakistan. Il est vrai aussi que l’avenement de la Chine fait que le Pakistan pourrait se libérer de l’emprise occidentale.

        • Commentaire hyper-intéressant sur lequel je m’attarderai un peu.
          Les États-Unis protègent les Saoud depuis le Traité de Quincy.
          Une suspension de la protection militaire US au Royaume mènerait invariablement à trois situations : putsch, fractionnement et dissidence. Les 5000 féodaux de la dynastie sont trop divisés pour pouvoir fédérer quoi que ce soit.

        • “Une suspension de la protection militaire US …”
          Je pense que tu le sais mieux que tout le monde ce machin appellé Arabie Dite Séoudite, ça ne tient que par les Etats Unis. C’est pas un pays. Bon hormis les deux villes au sud est, l’Arabie c’est quoi ? A part un bac à sable, cependant grouillant de pétrole, et donc de pétro dollar. Maintenant la question fondamentale à se poser étant pourquoi que les américains changent de paradigmes stratégiques. Ils romptent avec le traité FNI, tout en nucléarisant lleurs alliés. Ca rappelle pas quelque chose tout ça ? Le fameux parapluie nucléaire US ? Pourquoi passer maintenant au parapluie nucléaire US ?

        • La reponse est toute simple, faire la guerre a leur place. Les Russes devraient en faire autant, et nucleariser leurs allies, genre parapluie nucleaire Russe!

        • Ca sent le roussi pour les peuples europeens. Doit-on s’attendre au pire dans les semaines a venir (genre bis repetita du Bataclan et charlie hebdo)?

        • Washington vient d’ordonner à ses alliés de rapatrier leur mercenaires sous faux drapeaux
          En fait dans ton post sur la nucléarisation du Moyen Orient -mais pas que-, ainsi que sur la fin du FNI, tu as mis le doigt sur le vif du sujet. Le changement de strategies des élites US, au regard de l’évolution du rapport des forces. La question fondamentale à présent étant de comprendre comment et pourquoi Washington s’oriente vers d’ autres directions. Je pense avoir ma petite idée. On en reparlera plus tard.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.