Stats

  • 6 171 512 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
26/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Un avion de combat Dassault Rafale s’est écrasé en Égypte quand Macron a rencontré Al-Sissi fin janvier 2019

Selon Mediapart, un avion de combat Dassault Rafale s’est écrasé en Égypte lors de la visite d’Emmanuel Macron au Caire, les 28 et 29 janvier 2019.

Ce crash gardé secret par Paris et Le Caire, mettrait en péril le contrat de livraison des Dassault Rafale à l’Égypte, estimé à 6,8 milliards USD et payés par Ryad.

 

Si le silence des médias égyptiens est fort aisément compréhensible puisque la liberté d’expression et toute forme de démocratie même de façade ont été totalement interdits par le maréchal Abdel Fettah Al-Sissi, un putschiste devenu l’un des plus ultras des dictateurs d’Afrique et du Moyen-Orient, le fait qu’aucun autre média français hormis Mediapart, n’a osé enquêter sur le sujet en dit long sur l’état de la liberté d’expression en France sous le régime Macron.

Comme tous les autres avions de combat, le Dassault Rafale est loin d’être l’image parfaite que le marketing commercial des grands intérêts  industriels tente de véhiculer à coups de milliards.  

Côté Arabe, on a donné le nom du pilote tué dans le crash du Rafale égyptien, il s’agit du commandant Mohtady Al-Chazly et il aurait été enterré à El-Bagour dans le gouvernorat de Manoufié.

The Egyptian pilot was named as Major Mohtady al-Shazly. He was laid to rest in the town of El-Bagour in the north Egypt governorate of Manoufia on Monday night.

A high-ranking Egypt Air Force (EAF) pilot who has reportedly operated French-made Dassault Rafale fighter jets in missions over Libya was buried in his home village on Monday after being killed in a crash sometime last week. 

The pilot was named as Major Mohtady al-Shazly. He was laid to rest in the town of El-Bagour in the north Egypt governorate of Manoufia on Monday night.

Source : Al-Araby Al-Jadid

Un autre magazine arabe, Al-Manoufia Alyom, a publié en exclusivite la photographie du pilote égyptien tué, posant sur son Dassault Rafale :  

 

Le pilote Mohtady Al-Chazly y est qualifié de pilote « martyr » et héro de son gouvernorat.

Une photographie non datée du Major Mohtady Al-Chazly, des forces aériennes égyptiennes القوات الجوية المصرية

Le Caire a naturellement officiellement démenti l’information et la famille du pilote « disparu » garde un silence forcé.

Une autre photographie non datée du Major Chazly à bord d’un avion de combat Dassault Rafale

Pourquoi la France garde le silence sur ce crash?

L’information fut presque révélée en temps réels par des blogs égyptiens anonymes. La censure ne sert à rien !

Peur de perdre des contrats ? Probablement.

%d blogueurs aiment cette page :