C’est quasiment inévitable depuis 1947 :  les radars ne fonctionnent pas en Antarctique…ou du moins tombent le plus souvent en panne ! 

Publicités

5 commentaires



  1. Vous parlez souvent de l’Antarctique.
    Auriez-vous des infos précises sur ce qui se passe réellement là-bas ?
    On parle beaucoup de lutte géopolitique pour cause de ressources fossiles et minérales mais je n’ai jamais lu d’analyse réaliste sur le coup d’exploitation de ces ressources et surtout leur taux de retour énergétique.
    En effet, entre l’éloignement, l’absence totale d’infrastructure, le climat et enfin les centaines ou milliers de mètres de glace à percer, le tout en faisant fonctionner les systèmes d’extraction par moins 50, je ne vois pas comme ça peut être entrepris de façon industrielle.

  2. traduction :
    La 35e équipe d’expédition chinoise de l’Antarctique à bord du navire de recherche chinois Xuelong (Snow Dragon), un brise-glace, a su gérer la situation de manière compétente, après que le navire se soit écrasé dans un iceberg en janvier alors qu’il traversait la mer d’Amundsen dans une glace épaisse. La collision est survenue après un dysfonctionnement du système radar du navire en raison du brouillard épais et des glaces épaisses, et n’a pas permis d’identifier l’iceberg. L’accident a brisé le mât du navire et laissé 250 tonnes métriques de neige et de glace accumulées à la proue et sur le pont avant, mais n’a blessé personne à bord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.