L’une des armes que le terroriste Tarrant a utilisé dans l’assaut de Christchurch n’est pas réellement un fusil semi-automatique mais une arme étrange qui y ressemble vaguement, et dont la détente n’est pas fonctionnelle.

Le canon de cette arme-poubelle ne dispose pas d’un cache-flammes.

L’une des personnes ayant réussi à désarmer Tarrant à l’intérieur du centre islamique de Linwood s’est emparé de son arme et a tenté de s’en servir contre Tarrant qui fuyait vers l’extérieur où l’attendait un SUV et des complices. En vain car la détente de l’arme n’enclenchait aucun mécanisme de tir.

Une personne préposée au service de la mosquée a alors utilisé un pistolet et a tiré à deux reprises sur le SUV.

Tarrant a également utilisé un fusil à pompe qui n’a pas été retrouvé par la police, ce qui laisse supposer que d’autres complices seraient en cavale.

Publicités

7 commentaires

  1. Tous ces actes terroristes se ressemblent et se suivent. Le modus operandi est toujours le même, on l’a encore vu à Strasbourg avec ce pistolet de collection. Un massacre soi-disant commis par un extrémiste islamiste ou d’extrême droite. La police et les secours tardent à venir. Le coupable présumé est souvent liquidé car les morts ne parlent pas. Indignation générale suivie de restrictions des libertés publiques qui peuvent aller de l’état d’urgence à l’interdiction de la vente d’armes en passant par le vote de lois d’exception. Le quid prodest n’est jamais appliqué. Ainsi va le monde invérifiable dont lequel nous vivons, une sorte de film d’horreur incompréhensible où les sombres desseins des acteurs de l’ombre sont cachés par le monsenge assourdissant des média.

  2. Remove Tours 732 mdr C’est sûr il est passé par l’éducation nationale en tout cas celui qui a fait la com

      1. je pense qu’ils sont tellement sur de tenir les journalistes qu’ils ne se fatigues même plus a monter un scénario crédible !

        1. Author

          Certainement et depuis 2001, il semble que tout leur est facile. Les médias ne font que suivre.

  3. cette  » arme  » est destinée a être montrée et vue !

    1. @roc,

      Tout à fait, une carte de visite en cas de neutralisation définitive. Ajouté au WP lors de la comparution, cela veut signer l’attaque ou à tout le moins diriger l’enquête vers cela…

      Quant à l’arme, elle tient de beaucoup de systèmes (S4???) et la visée ressemble à de l’airsoft à vérifier et confirmer.

      Le riotgun lui aussi était peint, « quand le Sage montre la lune, l’idiot regarde son doigt »

      Les noms peints sur les armes font référence à des tueurs de masse, assassins de réfugiés, ou grands pourfendeur des Musulmans.

      https://infosdanyfr.wordpress.com/2019/03/15/massacre-dans-les-mosquees-de-christchurch-nouvelle-zelande/

      Lorsqu’un auteur de crime nous montre des preuves, il est bon de chercher ailleurs…

      Bien à Vous,

      Marc Edmond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.