La lire turque continue de s’effondrer tandis que le président turc, Tayep Reçep Erdogan, affirme que la Turquie sortira victorieuse de la guerre financière qu’on lui impose.

Erdogan n’a pas révélé les pays ou les entités qui oeuvrent à détruire le système monétaire turc et à anéantir l’économie de ce pays hautement stratégique, l’un des membres les plus importants de l’OTAN. Bien que depuis un an, Ankara est soupçonné de vouloir saboter l’Alliance et lui faire mordre la poussière en Syrie.

Publicités

3 commentaires

  1. Qui seme let vent recolte la tempete il a voulu detruire la syrie il a fait rentrer tous les bandits et terroriste il a jouer le jeu pour l otan alors maintenant ils a etait dechu de son fameau trone imaginaire car il se voyait devenu empreure bien fait et je prie que ca dure pour lui

  2. Le cours est meilleur maintenant qu’au mois d’Août 2018. C’est la grande spécialité de l’extrême-droite de rejeter la responsabilité des problèmes sur les autres promus boucs émissaires.

  3. Peut-être bien,
    mais faut-il aussi reconnaître qu’il a mené une politique monétaire très inflationniste minant lui-même son économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.