En Algérie, le chef d’état-major des Armées, le général-major Ahmed Gaid Salah a présidé le 30 mars 2019, une réunion d’urgence de l’état-major militaire pour contrer les velléités des services de renseignement à saboter coûte que coûte toute transition non contrôlée suivant leur intérêts.

Quelques heures plus tôt, Said Bouteflika, le frère du président s’était réuni avec le général Mediène dit Toufik, ex-patron du DRS (Direction du Renseignement et de la Sécurité) en présence du général Tartag, actuel patron du DSS (Direction des Services de Sécurité, renseignements), d’oligarques et de hauts responsables du renseignement français. A l’ordre du jour, saboter la contestation populaire en usant de procédés de guerre hybride, décrédibiliser les forces armées et décapiter l’état-major militaire.

Des informations fournies par l’Armée algérienne indiquent que des militaires auraient arrêtés des dizaines d’individus lourdement armés et détenant des explosifs qui avaient pour mission de s’infiltrer dans les marches populaires et de provoquer un début de conflit armé. Ces personnes appartiennent en majorité aux services de renseignement.

Cela explique la colère du chef d’état-major et sa détermination à frapper les services de renseignement tout en s’attelant à en créer d’autres à partir des unités de reconnaissance de l’Armée régulière.

La crise politique algérienne va t-elle vers une confrontation directe entre l’Armée et les services de renseignement ? Dans ce cas de figure, cela rappelle de bien mauvais souvenir aux troupes régulières qui ne savaient pas toujours contre qui elles se battaient dans les maquis durant les années 90.

Publicités

23 commentaires

  1. Ça manque de pertinence et en plus c’est trop subjectif et même insultant, vous ne tenez pas l’Algérie dans votre cœur surement, GAID a prit du recule car trahi par Said pour l’accaparation du pouvoir absolu avec ses sbires, en voulant rompre l’alliance et s’allier avec TOUFIK, mais le point culminant, 20 millions de gens dans les rues, toutes les franges de la société, aguerris par la décennie sombre, très avertis, maîtrisant les coups fourrés, et connaissant toutes les « tètes d’affiche », on arrête pas un TSUNAMI, demain tu vas gouvernez les chats de rue …comment l’armée et non pas les services de renseignement et de sécurités arrivent-ils à identifier et mettre la main sur un réseau armé en opération de sabotage, la prise des oligarques en fuite et leurs convocations aux sûretés et au tribunal ne sont pas assurés par l’armée, ce chahut inutile, et cette main mise des services secrets français sur hisb frança, le clan de Oujda installé à la tété de l’Etat depuis 62, ne sera bientôt que de la vieille histoire, de plus les bataillons de jeunes à l’ombre de la tour Eiffel vous guettent, vous vous trouvez en retard de la plus formidable révolution pacifique de l’histoire

    1. @ taytay sur 19/04/2019 à 0030

      Rien à rajouter tout est dit.
      Juste ceux ci.
      Nous sommes à un tournant de l’histoire de l’Algérie et de son peuple tant meurtrie.

  2. @Strategika51 Il faut que la France se réveille, elle risque de perdre sa colonie algérienne, l’heure est grave !!

    1. Pauvre gouvernement idiot! Ils devraient publier comment se mettre le monde à dos! Un bouquin qui serait très certainement vendu comme des petits pains chauds vu la façon dont ils administre que ce soit en Syrie, en Algérie et chez-eux! Politique de pas brillant!

  3. Personne ne peut déstabiliser nôtre armée.
    Le DRS ou ce qu’il en reste sont sous contrôle et sous surveillance.
    Et ils seront tous neutraliser et emprisonnés.
    En tout les cas ceux et celles qui veulent créer une insurrection en déposant des bombes dans les marchés où dans d’autres endroits.
    Où même ouvrir le feu sur des manifestants.
    Le peuple a très très bien compris que les rats d’affairistes mafieux et politiciens véreux crapuleux ainsi que les menbres des services du DRS dirigé pa l’ancien général Mediène dit Toufik.
    Toutes ces pourritures sont tous près à faire coulés le sang du peuple algériens pour sauver leur peaux et l’argent de trésor public qu’ils ont pillés depuis des décennies.
    Le peuple sait où habite ces pourritures et ils pourraient tous débarquer chez eux et les pendre à un lampadaire en guise de vengeance d’un attentat perpétrés par ces charognards.

  4. Fake news.Vous prenez position en répercutant cette information non vérifiable .La même source indique que des unités de la Gendarmerie nationale auraient été redéployées au niveau de la capitale ce qui s’est avéré fusse

    1. Author

      L’oligarque Ali Haddad, l’une des plus grosses fortunes d’Algérie grâce aux services de renseignement arrêté avec ses gardes du corps à Oum Tboul à la frontière tunisienne où il tentait de fuir l’Algérie à bord d’un convoi de 4×4 Mercedes et Range Rover V8 très haut de gamme !
      Vérifiez par vous même.

    1. Bonsoir Niagaradelyon, et que toute cette élite en crèvent!! Plus rien ne peut arrêter la mise en lumière de l’élite corrompue. Internet, inventée à des fins de manipulation et d’asservissement, permet aux esprits qui se réveille de voir la manipulation et nos conditions de vies d’esclaves que l’on a voulu nous imposer. Algérie et France même combat!!

      1. À DINA DS

        J’espère que cela fera effet boule de neige dans les pays voisins et d’Afrique.
        Et bien entendu en Europe.
        Car ce machin que l’ont appel l’europe doit disparaître pour retrouver les frontières d’antan.
        Et que l’histoire de chacun de ces 37 pays puisse reprendre leurs cours et leurs existences.

  5. En fait, pour neutraliser un service de renseignement il suffit d’en créer un qui lui soit antagoniste. Ces gens là ensuite se marquent et s’accrochent comme des mouches. Il manque donc une donnée dans l’article : quid du renseignement strictement militaire dans cette affaire.
    Par ailleurs, derrière la péripétie algérienne apparaît un schéma qu’on voit se dessiner partout ailleurs avec plus ou moins d’acuité, dans tous les pays travailler par le globalisme virulent, les US au premier chef. Le globalisme, ça revient caricaturalement a gommer le fait national au nom de :  » ploutocrates de tous les pays, unissez-vous ! »
    Mais avec le temps ça finit par entraîner une résilience de type nationaliste sous diverses formes : populisme civile et patriotisme parmi ce qu’il reste des serviteurs de la nation. Ce qui se traduit au niveau des services dit caricaturalement secrets, une séparation isotopique entre les agences civiles qui on totalement basculé au service du globalisme ( CIA, NSA, MI6, … ) et les structures militaires ( DIA … ) restées patriotes ( voir par exemple la démission de l’ancien DRM en France ).
    Le phénomène est pour l’instant subliminal, mais avec la précipitation des évènements ( comme par exemple les éventuelles conséquences du délirant russiagate qui implique totalement la CIA et le FBI … ), ça peut se précipiter, auquel cas l’Algérie préfigure bien ce phénomène pour empêcher toute nouvelle « macronisation ».
    (nota : il y a aux US une association d’anciens du renseignement, particulièrement virulente et argumentée contre leur anciens collègues – voir en particulier le site « Sic Semper Tyrannis » )

  6. Je me disais bien qu’il allait se trouver un con, ou un groupe de cons, pour prendre le parti des barbouzes contre la coalition d’un peuple ET de son armee; c’est fait, la France s’est portee volontaire.

    Les « elites francaises »: une capacite surhumaine a choisir le mauvais cote de l’Histoire de tous les cotes de la Mediterrannee.
    Un quart de siecle a aligner les echecs sanglants avec une regularite monotone ne leur ont visiblement rien appris: elles sont simplement indecrottables…

    Si vous n’y prenez garde, elles entraineront ce qui reste du pays dans leur naufrage.

    1. Mais c’est la même « élite » des deux cotés!
      …Et pour une bonne part, elle s’est déversée chez nous en 1962!

      1. Author

        Bien avant 1962.
        Cela a commencé bien avant même. Sans remonter plus de 500 ans en arrière (les archives existent), des Algériens ont commencé à s’installer dans l’hexagone en 1881, puis après 1914-1918 et les années 20-30. Une seconde vague a suivi durant la période 1948-1959. Il y a eu plus tard le recours aux travailleurs et puis de faire venir leurs familles.
        Pour les élites, la route a toujours été facilitée et aujourd’hui, je viens de lire la déclaration surprenante d’un politique Algériens évoquant la « sionisation excessive du pouvoir réel ».
        Les élites de l’État profond Algérien et Français sont du même bord et s’entendent très bien.

        1. je viens de lire la déclaration surprenante d’un politique Algériens évoquant la « sionisation excessive du pouvoir réel »
          S’agit-il de mohamed cherif abbes ?

    2. l’anti-islam, l’anti-maghrébin est très rentable pour ces gens.Cela permet leur réélection.Ce sont des rentiers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.