Analysis

Note solitaire à soi-même…

Note à soi-même:

Tout entité étatique ou État gangrené par une bureaucratie de plus en plus compliquée développe un langage politiquement correct annonçant une faillite, un déclin et une ruine inéluctables.

De ce point de vue, des puissances prétendant à l’hégémonie globale sont condamnées à sombrer et les prémisses de ce déclin assez visibles annoncent la chute.

Les difficultés bureaucratiques ubuesques, impossibles à surmonter et quasi-caricaturales auxquelles on est confrontés en France et aux États-Unis à titre d’exemple, laissent perplexes quant aux capacités de ces pays à survivre au delà de l’an 2090.

L’idéologie, la ploutocratie et la bureaucratie sont des maladies fatales pour un empire, État ou royaume.

Publicités

10 Replies to “Note solitaire à soi-même…

  1. @Dina DS,

    Oui, j’ai été touché par ces gosses, déjà sportifs professionnels de haut niveau, de maximum 25 ans. Ces derniers, participaient à un playoff de Freeski et, constatant les défis de mettre en oeuvre un parcours en site naturel inaccessible et sous des conditions dantesques de froid et de précipitations, sont venus nous remercier et prêter leur concours pour stabiliser les zones de réception.
    Aucune « grandes gueules » des petits gars humbles et d’une exceptionnelle qualité physique et mentale.
    Ce furent 5 jours de travail acharné (d’où mon silence) pour permettre à ces jeunes de « performer » et de donner leur Meilleur face à un public impressionné.
    Et, cerise sur le gâteau, deux miracles météorologiques ont permis les compétitions alors que nous nous trouvions dans une forte zone de précipitation, il n’y a pas de hasard…

    Bien à Vous,

    Marc Edmond

    1. Super! Ca devait être intense en émotion. J’imagine la fierté de chacun! Grâce à vous et cette expérience, ces jeunes gens évolueront avec ces souvenirs, dépassements de soi qui font grandir et qui sait, à leur tour en feront de même!! Bravo Marc, tous les adultes devrait avoir cette envie de transmettre. Belle et douce journée.

  2. @Dina DS,

    Oui, cet Homme qui enterre l’arme automatique avec laquelle il pourrait détruire les chevaliers de l’apocalypse et qui sait qu’il en sera victime est un message fort. Sa course n’est pas celle d’un lâche face à la horde, c’est le plus beau réflexe de survie ( 3C: Courir, se Cacher, Combattre) en plaine, face à des cavaliers, la lance transportera le noble à sa nouvelle demeure.

    Se débarrasser de ses armes c’est avant tout se débarrasser de ses peurs. Effectivement, les très très anciens (n’en déplaise aux zhistoriens qui aiment en raconter de bien bonnes) nous ont laissé toutes les consignes: le terre connait des cycles d’anéantissements que l’Homme doit lui même connaitre pour vivre sans peur son expérience terrestre et améliorer son âme.

    si le « Force du faible est de faire douter le fort » la peur est le puissant levier du doute. En pleine conscience vivons ici et maintenant ce qu’il nous est donné de vivre.

    Laissons-nous porter par nos talents dans la splendeur de la Nature qui nous entoure, le temps nous est compté sans peur, sans regrets, sans remords, sachons exploiter chaque précieuse seconde pour le bien et le bon dans une bienveillante lumière.

    Bien à Vous et aux Vôtres, Paix sur vos terres,

    Marc Edmond

    1. C’est surtout trop long!!! D’ici là, la terre aura fait un grand ménage…
      C’est parce que nous oublions les expériences du passé (et on nous y aides très bien!!) que depuis des siècles se reproduisent destructions et reconstructions et oublis de qui nous sommes réellement, des êtres d’amour et de lumière!
      Je découvre ce matin ce chanteur, Blick Bassy, chantant avec beauté et douceur ce dont on parle. https://www.youtube.com/watch?v=DJHXlc7Afzk&list=PLBUAGmWG7LFINO8ixUSUcv2VSEVNMGs0Y&index=1
      Chaque parole me bouleverse, pas besoin de connaitre la langue, tout est dans ce qu’elles expriment, ce que je ressens est assez puissant pour comprendre!!!

      1. L’oubli, l’oblivion est la nature même de l’humain. C’est pour cela qu’en Arabe, Homme est rendu par « Insan », celui qui oublie toujours. Oubli continuel des expériences passées et recommencement des mêmes erreurs entraînant les mêmes conséquences provoquant à leur tour les conditions de l’oubli. Un cycle que les historiens de la linéarité ne veulent pas concevoir.

    2. Oui mais le temps a une valeur toute relative et passe surtout très ou plutôt trop vite (de plus en plus vite disent certains experts vu l’accélération de la rotation terrestre)…Donc imaginer ce que pouvait représenter l’an 1990 pour un gars qui avait tout juste 20 ans en 1919.
      Je suis un peu fasciné par la perception de l’altérité temporelle.
      Au 16e siècle les gens croyaient déjà que la fin du monde était toute proche. Que ce soit en Europe, dans le monde musulman, dans les Amériques ou en Asie…et pourtant!

      Hier notre ami Foxhound faisait remarquer avec beaucoup pertinence que tout le système sur lequel fut bâti le monde moderne aurait du s’effondrer entre 1917 et 1919, période correspondante aux révolutions en Russie, en France et en Allemagne bien que celle de France ne fut jamais reconnue comme telle et fut traitée comme une vulgaire mutinerie (la troupe ne voulait plus combattre) et que celle d’Allemagne fut qualifiée peu de temps après l’armistice de Spartakiste alors qu’elle joua un rôle déterminant dans la fin de la grande guerre.
      En 1918-1920, le système fut sauvé par les ressources américaines. Nous sommes en 2019. Un siècle s’est écoulé et nous en sommes toujours au même point: le système ne tient guère que grace à la propagande, le mensonge et la tromperie mais également grâce à la petitesse des ambitions humaine, à l’instinct de survie ou de conservation, au conservatisme et le zèle des nouveaux convertis profitant de ce système et jaloux de leurs privilèges parfois misérables.
      La France existera t-elle encore en 2090 sous sa forme actuelle? Nul ne le sait.
      Ce que l’on sait est que le siècle Américain est déjà un échec.
      Bien entendu, le monde peut disparaître à n’importe quel moment. Un trou noir surgissant près du soleil ou une supernova au delà de la ceinture de Kuiper ou l’irruption d’un corps céleste présentant des anomalies gravitationnelles dans le système solaire pouvant affecter le système jupiterien et s’en est fini de nous tous.
      De même des impondérables comme une imversion des pôles magnétiques, un rapprochement de la lune de moins d’un mètre, une ou des perturbations du noyau de la terre, une pluie d’asteroïdes, etc. peuvent facilement supprimer toute existence.

      1. @Strategika51,

        Merci de nous rappeler l’altérité temporelle qui, comme déjà évoqué devrait nous permettre de « corriger le tir ». Car même au niveau personnel, dès que vous avez corrigé les causes des conséquences d’une série de cycles, ils cessent immédiatement de se produire.

        Je vous raconte une histoire, de mémoire, je n’ai plus le texte, et vous demande de la situer dans le temps:

        « Les sénateurs discutent des mesures à adopter pour limiter drastiquement la pollution de la capitale. De plus il faut légiférer pour rendre les accès plus fluides et éviter les bouchons sur les axes d’accès principaux rendant aléatoires l’approvisionnement des boutiques du centre ville. Une circulation alternée devrait permettre de lever la plupart des problèmes »

        Si je vous précise que la pollution de la capitale était principalement due aux hypocaustes et que les bouchons faisaient périr les denrées et marchandises transportées par des charrettes et attelages, non réfrigérés, cela commence-t-il à venir?

        Cette histoire date de la Rome antique soit 2000 ans, merveilleux non?

        Les vestiges retrouvés un peu partout dans le monde (anticythère, pyramides, Machu Picchu,..) nous montrent non pas la fascination des très très anciens pour l’astronomie, mais l’absolue nécessité pour eux de nous transmettre des messages bronze et sur pierre inaltérable (ou presque car ils savaient que c’était le seul moyen de traverser les cataclysmes) au sujet des « bouleversements et anéantissements cycliques de la terre ». Ils savaient quelle configuration stellaire prélude au grand « reset » terrestre.

        Il est incompréhensible que l’homme moderne dit « évolué » tente désespérément de rechercher un refuge sur d’autres planètes alors qu’il en sera de même ailleurs. Apprendre à connaitre et retrouver les connaissances des anciens pour en tirer une nouvelle vie terrestre semble un bien meilleur défi!

        Il faut imaginer la tête des milliards d’humains se sachant condamnés par l’approche d’un astre ne modifiant que de quelques dizaines de degrés l’axe de rotation de la terre. D’un côté fonte des glaces et dégel antarctique et arctique, d’un autre congélation quasi immédiates de vacanciers sur leur transat en Nouvelle Zélande et des Kangourous en Australie.

        Cela donne un toute autre perspective de vie sur terre, une autre approche de la mort, des rapports entre humains, animaux, végétal, minéral. Tant que cela ne sera pas l’objectif de l’humanité, les cycles continueront en tentant de nous améliorer.

        Bien à Vous et aux Vôtres,

        Marc Edmond

        1. Là où je vois de l’espoir, c’est auprès des enfants qui naissent de plus en plus avec une compréhension des choses (conscience) grande et rapide. Ceux de ma génération (celle que l’on dit sacrifiée) ne se reconnaissent pas dans cette société, et c’est en créant et en modifiant, chacun à son niveau, que la conscience collective s’élève, tout comme celle de la terre. Oups, quand on parle d’enfants… A plus tard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.