Les programmes secrets relatifs à l’élimination physique de scientifiques irakiens, iraniens et syriens ont été menés par le Mossad israélien, certaines branches de la pléthorique communauté du renseignement US et le Mi6 britannique de 1990 jusqu’en 2009 et se sont soldés par le meurtre de plus de centaines de scientifiques originaires de ces pays du Moyen-Orient.

Deux faits divers survenus dans les Alpes françaises viennent de nous rappeler que non seulement ces programmes clandestins sont toujours en cours mais que la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure) est également impliquée dans la poursuite des anciens responsables des programmes scientifiques irakiens et syriens.

L’assassinat de Daniel Forestier, 57 ans, ex-agent de la DGSE où il a passé 14 ans au Service Action, ne lèvera certainement pas le voile sur le rôle de Paris dans ces assassinats ciblés mais attire l’attention sur la persistance de certaines méthodes que l’on croyait révolues.

Forestier a été exécuté par balles à Ballaison (Haute-Savoie) par des tueurs professionnels selon un rituel quasi-réglementaire. Cinq balles et pas une de plus, dont une en plein cœur et une autre en pleine tête.

Peu de temps avant cette exécution, vite qualifiée de « fait divers » par les médias, Forestier et un autre ex-agent de la DGSE,  dénommé Bruno Susini, avaient été inculpés d’association de malfaiteurs et de détention d’explosifs dans le cadre d’une enquête sur le projet d’assassinat d’un opposant Congolais au régime de Denis Sassou Nguessou, installé en France depuis deux décennies.

Outre le retour des barbouzes et de certains rituels « oubliés » en France, cette affaire est loin d’être claire. Le mode opératoire du ou des tueurs est le même point par point que celui ou ceux ayant exécuté la tuerie de Chevaline le 05 septembre 2012 sur le bord d’un chemin forestier et qui a ciblé la famille d’un ex-scientifique irakien portant la nationalité britannique.

Trois membres de la famille Al-Hilli, d’origine irakienne, ont été exécuté par balles à bord de leur BMW Série 5 Break : Saad Al-Hilli, 50 ans, son épouse Iqbal, 47 ans, une ressortissante suédoise d’origine irakienne et Suhaila al-Khallaf, 74 ans, la mère d’Iqbal, venue de Suède pour passer les vacances avec sa fille. Saad Al-Hilli avait reçu cinq balles dont une au cœur et une autre en pleine tête, tout comme Forestier. Sa femme et sa belle-mêre reçurent chacune deux balles dans la tête. Un cycliste français de passage, Sylvain Mollier, 45 ans, a également été éliminé par balles. Cet employé d’une usine du groupe nucléaire Areva aurait été un témoin gênant malgré lui de l’assassinat de la famille du scientifique britannique d’origine irakienne. Il a été criblé de sept balles.

200

Saad Al-Hilli, un enfant de la haute bourgeoisie de Baghdad dont la famille avait fui l’Irakde Saddam Hussein travaillait comme ingénieur pour Surrey Satellite Technology (SSTL), une entreprise basée dans le Surrey spécialisée dans la réalisation de microsatellites. Avant de joindre cette société spécialisée dans le High Tech, Al-Hilli  avait participé à la conception de l’intérieur de l’Airbus A 380.

Les meurtres de la famille Al-Hilli et de Sylvain Mollier demeurent non élucidés à ce jour.

Cependant le meurtre de Daniel Forestier pourrait apporter un éclairage, certes mince mais réel, sur les pratiques au noir de barbouzes ne travaillant pas toujours au service de leur État mais en sous-traitance, avec son lot de règlements de compte et de frictions. Le Mossad étant l’un des services spéciaux étrangers intervenant le plus souvent en Europe et notamment en France, non sans avoir recours à des méthodes fort musclées, avec le concours de tueurs professionnels originaires de pays d’Europe de l’Est et d’anciens barbouzes.

Ce qui semble certain est que le tueur de Forestier est le même qui a perpétré la tuerie de Chevaline. Ce lien, personne ne veut l’évoquer en public. Non pas par dissimulation mais par crainte d’une élimination physique qui ne sera jamais élucidée.

C’est le retour des Barbouzes.

On sait que certains ex-barbouzes se reconvertissent dans le mercenariat, qui demeure une activité lucrative à très fort potentiel et en pleine boom.

Une élimination de Forestier par un fort hypothétique réseau Congolais est exclue. Le commanditaire du meurtre est un professionnel et il n’en est pas à son premier coup d’essai. La Tuerie de Chevaline n’est probablement pas la seule basse œuvre de son palmarès. On est donc face à une entité organisée, assez pérenne et agissant selon les pires méthodes adoptées par les barbouzes durant les 80 dernières années.

L’exécution de Forestier est donc liée à la tuerie de Chevaline, et cette dernière est liée à une longue série de meurtres mystérieux visant prioritairement des scientifiques de haut niveau originaires de certains pays du Moyen-Orient.

De sources anonymes mais dont les affirmations ne sont pas étayées par des preuves irréfutables, une dizaine d’agents ou d’ex-agents des services de renseignement français auraient été éliminés physiquement par le Mossad israélien ces quinze dernières années.

On ne peut rien avancer de plus. C’est le domaine des barbouzes avec ou sans fausse barbe. Des policiers se font « suicider » à la pelle en 2019. Que dire alors des artisans de l’ombre?

Nous sommes en 2019 et certains croient encore que l’on vit dans un monde « libre ».

Publicités

7 commentaires

  1. La juiverie qui met toute son énergie à faire passer les musulmans pour des bons à rien auprès des citoyens du monde, dépense beaucoup d’énergie et de dollar/shekel pour freiner leur développement, en tuant leurs scientifiques et en sabotant leurs divers programmes de recherches, on sent quand même qu’ils ne sont pas serein..

    1. Author

      Et ils ne le seront jamais.
      L’évocation de la relation entre le dollars US et le nouveau Shekel israélien est fort pertinente et vient de me lancer dans une nouvelle piste.
      Merci l’Almoravide !

  2. pourquoi tuer un scientifique irakien qui a fuit l’Irak et qui travaille pour des entreprise européens ?
    il ne représente a priori aucune menace pour israel ?

    1. Author

      Parce qu’il a été soupçonné d’avoir des liens avec une compagnie Allemande ayant fourni des équipements à l’Iran, qui les a utilisé dans son programme spatial. Ce dernier ne cesse d’être saboté depuis 2009.

      1. et les employés de cette compagnie allemande, ils ne sont pas inquiétés ?

        1. Author

          Redressement fiscal, exclusion des marchés publics, un ou deux suicides et disparition de son directeur (il paraît qu’il a tout quitté pour partir en Amérique du Sud)…
          Rappelez vous des sociétés Allemandes ayant livré des équipements à Saddam Hussein pour son fameux projet de canon géant capable d’envoyer des sattelites dans l’espace. Toutes ont déclaré faillite et deux ingénieurs ont été emprisonnés ou fait l’objet de nuisances diverses.
          Des années plus tard, Siemens offre à l’Iran des machines-outils industriels bourrées de backdoors et préparées pour accueillir le fameux virus Stuxnet qui fit des ravages dans les infrastructures industrielles iraniennes.

          1. gerald bull

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.