Publicités

12 commentaires

  1. Pour faire suite à la visite de Kim Jong-Un en Russie, et à la Conférence de Moscou sur la sécurité internationale…

    En fait nous sommes à quelques jours de l’ultimatum étasunien (via le lobby sioniste) concernant l’imposition de sanctions aux pays qui continueraient d’acheter du pétrole iranien après le 2 mai. Cela signifie que les États-Unis d’Amérique du nord auront dissuadé les petits vassaux dont parmi eux figurent, l’Italie, la Grèce et Taiwan qui ont déclaré cesser d’acheter du pétrole iranien ; il y a ensuite, cinq pays asiatiques, qui continuent actuellement d’importer de grandes quantités de pétrole iranien, dont les plus importants : en tête la Chine, l’Inde et la *Turquie et les seconds sont le Japon, la Corée du Sud qui très certainement stopperont leurs importations de pétrole iranien. Les Iraniens ont prévenus les Etats-Unis d’Amérique du nord qu’ils fermeront le Détroit d’Ormuz (d’où la venue de deux porte-avions étasuniens et une kyrielle de navires de guerre sont arrivés dernièrement en Méditerranée, pour essayer d’impressionner les Iraniens (que pourtant rien ne peut effrayer, mais les étasuniens ne le savent pas !…), et surtout les Russes et les Chinois. Ayant foiré leur invasion (par armées interposées, les candidats potentiels se sont tous désistés !) du Venezuela, et malgré de nombreux sabotages à grande échelle, qui aurait assuré leur approvisionnement en pétrole durant la période de guerre contre l’Iran, en s’accaparant des puits de pétrole vénézuéliens, ils auraient pu espérer faire la jonction (mais la Russie et la Chine se sont interposées avec un minimum de troupe, 1000 soldats de chaque pays, dont des spécialistes en guerre électronique, et d’autres spécialités tenues secrètes, commandos équipés du « nec plus ultra » en matériel sophistiqué…

    La question est de savoir si Trump est prêt à sacrifier de très nombreuses vies de soldats étasuniens pour défendre la sécurité de l’entité sioniste et bien entendu pour essayer de faire perdurer son racket mondial sur le pétrole ? (racket qu’il aura beaucoup de mal « à vendre » au monde entier, sauf bien entendu à ses vassaux…)

    *La Turquie consomme aussi énormément de gaz iranien, et risque de pas tenir compte des menaces de sanctions étasuniennes…

    1. en ce qui concerne l’Iran et son pétrole je pense que les stock ont été fait et qu’il sont plein !
      Trump a besoin d’une diversion pour occuper les média pendant qu’il nettoiera le marais de Washington et la fermeture du Détroit d’Ormuz fera parfaitement l’affaire !
      tout est en place, le grand show peut commencer !

  2. commentaires ultra-prudents de chaque partie, Kim Jong-Un relativise cette première rencontre russo-nord coréenne, précisant même espérer qu’elle sera (sans doute) suivie par d’autres, côté russe, c’est la même prudence mais avec un léger avantage pour le président Vladimir Poutine (les deux parties opèrent avec l’assentiment de la Chine, et le président Xi Jinping observe tout ça à la loupe!, bien qu’étant parfaitement informé des tenants et aboutissants de cette rencontre), et il semblerait que rien de spectaculaire ne sortira de cette première rencontre… à suivre

      1. Salut Roc, c’est semble-t-il dû à ce qu’écrivait notre cher « camarade » Foxhound sur le sujet, la Corée du Nord (en fait République populaire démocratique de Corée, mais ça ferait trop mal à la gueule au bloc occidental et/ou de leurs affiliés de l’écrire correctement) a semble-t-il miniaturisé de manière surprenante son arsenal nucléaire, doté de missiles ultrasoniques (hypersoniques), qu’aucun système ne peut actuellement arrêter ou détruire (c’est pour cette raison que l’entité sioniste se vante d’en posséder, et menace de détruire les S300 syriens-mach )6-5 quand même !) en exerçant un chantage sur le président Vladimir Poutine (d’où les allées et venues incessantes de Netanyahu à Moscou, pour des raisons électoralistes et stratégiques) ; mais on ne voit pas très bien où les dirigeants de l’entité sioniste veulent en venir ?) sans compté l’arsenal nord coréen décrit par Foxhound, et apparemment facilement exportable, car semble-t-il le demande serait extrêmement forte, et Vladimir poutine via la Chine proposerait des compensations sonantes et trébuchantes pour éviter leur dispersion (de ces armes, et sans doute d’autres moins connues) dans le vaste monde (vraisemblablement très efficace, c.-à-d. dissuasive contre leur ennemi commun) à des prix très abordables, pas comme la quincaillerie nord américaine, inefficace et hors de prix !) redoutable perspective, y compris pour *l’ »allié » russe…
        *allié avec des guillemets, car il me semble que les intérêts de la Russie (et semble-t-il de la Chine) sont à l’opposé exact des intérêts de la République populaire démocratique de Corée (comme par exemple sur le conflit israélo-palestinien, ou les intérêts syrien, ou les intérêts iranien, etc.)

        1. errata: Salut Roc, c’est semble-t-il dû à ce qu’écrivait notre cher « camarade » Foxhound sur le sujet, la Corée du Nord (en fait République populaire démocratique de Corée, mais ça ferait trop mal à la gueule au bloc occidental et/ou de leurs affiliés de l’écrire correctement) a semble-t-il miniaturisé de manière surprenante son arsenal nucléaire, doté de missiles ultrasoniques (hypersoniques), qu’aucun système ne peut actuellement arrêter ou détruire (c’est pour cette raison que l’entité sioniste se vante d’en posséder, et menace de détruire les S300 syriens-mach 6-5 quand même !) en exerçant un chantage sur le président Vladimir Poutine (d’où les incessantes allées et venues de Netanyahu à Moscou, pour des raisons électoralistes… et stratégiques) ; mais on ne voit pas très bien où les dirigeants de l’entité sioniste veulent en venir ?, car ces armes pourraient déjà être en possession de l’Iran et de la Syrie ?) sans compter l’arsenal nord coréen décrit par Foxhound, (et apparemment facilement exportable ?), car la demande serait (semble-t-il ?) extrêmement forte, et Vladimir poutine via la Chine proposerait des compensations sonnantes et trébuchantes pour éviter leur dispersion (de ces armes et sans doute d’autres bien moins connues) dans le vaste monde (vraisemblablement très efficace, c.-à-d. dissuasive contre leur ennemi commun) à des prix très abordables, pas comme la quincaillerie nord américaine, inefficace et hors de prix !) redoutable perspective, y compris pour *l’ »allié » russe…
          *allié avec des guillemets, car il me semble que les intérêts de la Russie (et semble-t-il de la Chine) soient à l’opposé exact des intérêts de la République populaire démocratique de Corée (comme par exemple sur le conflit israélo-palestinien, ou les intérêts syrien, ou les intérêts iranien, etc.)

        2. Je ne pense pas qu’on puisse glisser une feuille de papier à cigarette entre l’aubier et l’écorce sur les dossiers Syrien et Israélo-palestinien tenus par la Russie et ses alliés. Je ne crois pas que la Russie tremble de ce que ferait la CdN de ses moyens nucléaires. Je pense plutôt à une convergence stratégique extrêmement forte de toute l’Eurasie continentale. La stratégie us pour s’approprier les ressources énergétiques vénézuéliennes à échoué et je vous rejoins sur le constat que sans ces ressources, il est non envisageable pour les Us et pour Israël de tabler sur un effort de guerre long et coûteux au Moyen-Orient. Leur stratégie va donc plutôt consister à appliquer des tactiques de guerre hybride, en commençant par tenter de reprendre le contrôle du cours du pétrole. Souvenins-nous à quelle point une hausse du cours du pétrole soulage l’Arabie Saudite. mais on a bien saisi par ailleurs que la fermeture du détroit d’Ormuz serait une sacrée épine dans la botte israelo-Us. Qui vivra verra.

      2. Author

        C’est classique. C’est typique des États souverainistes et forts.
        Il n’y aura pas de déclaration spectaculaire. Par contre les décisions les plus importantes ont déjà été prises.

          1. Stratégika51 écrit : « … C’est classique. C’est typique des Etats souverainistes et forts. Il n’y aura pas de déclaration spectaculaire. Par contre les décisions les plus importantes ont déjà été prises. … »

            Deux ou trois choses me turlupinent : la première étant : si l’on compare la dernière entrevue à Moscou, entre Netanyahu et le président Vladimir Poutine (on sait très bien pourquoi Netanyahu avait fait le forcing pour imposer au président Vladimir Poutine cette entrevue juste avant ses élections, c’était: ou il est élu… ou c’est la taule !) ; et donc, où l’on voit un président Vladimir Poutine faire franchement la gueule après cette brève entrevue (d’à peine une demi-heure !), alors que Netanyahu jubile, complètement hilare de ce (énième) coup tordu qu’il vient de faire à la Russie… alors que la rencontre avec Kim Jong-Un, elle, a durée 2 heures !… secondement durant la conférence de presse donnée par le président Vladimir Poutine, qui a eu lieu juste après sa rencontre avec Kim Jong-Un, celle-ci n’a été que très brièvement évoquée, alors que toutes les questions concernaient pratiquement (que) l’Ukraine (et les récentes élections qui s’y sont déroulées, et très certainement sous-entendu le récent conflit entre la Russie et l’Otan (d’ailleurs dans cette affaire l’Ukraine n’a été qu’un faire valoir de l’Otan) sur la mer d’Azov. Et j’ajouterai un troisièmement, actuellement se déroule la Conférence de Moscou sur la sécurité internationale, forum de trois jours se déroulant du 23 au 25 avril de cette année 2019, qui accueillera près de 400 délégués de 70 pays et organisations internationales pour débattre des principaux dossiers brûlants du moment, et dont les Etats-Unis d’Amérique ainsi que l’entité sioniste sont bien entendu exclus, et puisque Kim Jong-Un ne quittera la Russie que dans la journée de samedi prochain, aura-t-il l’occasion de rencontrer des membres de certaines organisations internationales ou certains délégués de l’un de ces 70 pays participants ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.