Stats

  • 6 343 959 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
27/11/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Le Gouvernement de la République de Corée nous adresse une mise au point au sujet d’une dénomination géographique

Request_to_the_Editor_240519-Korea

Suite à une requête officielle émanant du Service Coréen de la Culture et de l’Information (KOCIS) relative à la dénomination de la mer comprise entre la péninsule coréenne et l’archipel du Japon, et compte tenu de notre extrême intérêt pour les questions géopolitiques et stratégiques en Asie du Nord-Est en général et la question coréenne en particulier, Strategika51 Intelligence utilisera désormais les deux dénominations Mer de l’Est/Mer du Japon (East Sea/Japan Sea) pour désigner cet espace maritime.

Par ailleurs, il est à souligner que des gouvernements ont émis des réserves sur l’usage de certaines dénominations géographiques et toponymiques dans nos articles comme ce fut le cas pour le Golfe Persique (certains États de la région préconisent avec insistance sa substitution par « Golfe Arabique’) ou encore dans la dénomination du Sahara Occidental (ex-Rio de Oro).

Dans tous les cas de litige ou de contestation, nous respectons les résolutions des organes habilités et compétentes de l’Organisation des Nations Unies, les Traités internationaux en la matière ainsi que les avis et Arrêts consultatifs de la Cour Internationale de Justice (CIJ).

Dans le cas de la mer de l’Est (동해 en coréen, prononcé Tonghae), que l’empire du Japon revendique et désigne sous le nom du Japon (日本海 en japonais), La République de Corée ainsi que la Corée du Nord rejettent la dénomination de mer du Japon au motif que la péninsule coréenne était sous occupation lorsque cette dénomination fut retenue par l’Organisation Hydrographique Internationale en 1928.

Le gouvernement du Japon ne reconnaît que la dénomination de mer du Japon et cette dernière est utilisée usuellement au moins depuis 1787. Cette dénomination est utilisée par la majorité des cartes géographiques.

l’Organisation des Nations Unies, dans sa résolution UNCSGN III/201 sur la standardisation des noms géographiques et l’Organisation Hydrographique Internationale dans sa résolution A.4.2.6. recommandent l’usage de la double appellation en cas de litige ou de contestation entre différents États et ceci jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé entre ces derniers.

Responses_to_IHB_Letter_of_9Nov09

report-of-9th-uncsgn-n0750902-en-1

De ce qui précède ci-dessus, Strategika51 Intelligence adoptera la dénomination mixte dans un souci de neutralité.

Wissem Wes C., consultant indépendant, administrateur de Strategika 51 Intelligence

Pour toute requête concernant les dénominations géographiques en litige utilisées sur ce site: s51consulting@pm.me

%d blogueurs aiment cette page :