Stats

  • 6 345 997 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
27/11/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Japan's Kokuka Sangyo President Yutaka Katada (R) holds a press conference in Tokyo on June 13, 2019. - A methanol tanker came under fire in the Gulf of Oman on June 13 but all crew were saved after abandoning ship and its methanol cargo is intact, its Japanese operator Kokuka Sangyo shipping company said. (Photo by JIJI PRESS / JIJI PRESS / AFP) / Japan OUT (Photo credit should read JIJI PRESS/AFP/Getty Images)

Attaques mystérieuses dans le Golfe Arabo-Persique: l’Armateur Nippon écarte l’hypothèse d’une mine navale et évoque des « objets volants »

Le propriétaire nippon du « Kokuka Courageous », l’un des deux navires Tankers ciblés par une mystérieuse attaque à l’entrée du détroit d’Hormuz a implicitement démenti la version avancée par Washington selon laquelle le navire aurait été endommagé par une mine navale.

L’armateur nippon Yutaka Katada, patron de Kokuka Sangyo,  a affirmé, vendredi 14 juin 2019,  que l’équipage du navire aurait aperçu des objets volants très peu de temps avant la survenue de l’incident durant lequel le méthanier a été frappé à deux reprises consécutives sur son côté droit (tribord).

Selon le patron de Kokua Sangyo, le navire n’aurait pas été endommagé par une mine mais plutôt par des projectiles au dessus de la ligne de flottaison.  Dans ce dernier cas, il pourrait s’agir de deux projectiles de canon mitrailleur d’un calibre au moins égal ou supérieur à 30 mm.

Quoi qu’il en soit le mystère plane toujours sur ces attaques et même si Washington, de concert avec la Ligue Arabe menée par l’Arabie Saoudite, en ont accusé l’Iran, on ne dispose d’aucun élément probant permettant d’orienter l’origine des attaques vers l’Iran. Ce dernier n’a d’ailleurs aucun intérêt à s’en prendre à des navires civils en dehors de toute légalité internationale dans l’un des détroits les plus stratégiques au monde et à quelques encablures de son littoral.

Il existe donc un nouveau type de pirates agissant pour le compte d’une ou plusieurs agences de renseignement d’un État ou d’un groupe d’États ayant un agenda et un cahier de charge bien précis qu’il faut débusquer à tout prix.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :