En 1997, l’US Air force a publié un rapport de 231 pages niant le prétendu crash d’un vaisseau extra-terrestre à Roswell, Nouveau Mexique, presque 50 ans jour pour jour après cet incident.

L’intérêt public pour les objets volants non-identifiés ou les phénomènes aériens inexpliqué avait connu un bond significatif durant la seconde guerre mondiale et dans les années immédiates qui suivirent l’avènement de l’âge atomique et le développement des fusées.

La petite ville de Roswell, sise près de la rivière Pecos dans le sud-est de l’État du Nouveau Mexique, est devenu un lieu mythique de ralliement de tous les chasseurs d’OVNI’s et des passionnés par ce sujet lorsque une série d’événements mystérieux y eurent lieu au début du mois de juillet 1947.

W.W Brazel, un fermier de la région, découvrit un peu par hasard d’étranges débris métalliques brillants  disséminés sur ses terres qu’il remit au Sheriff local. Ce dernier, croyant probablement qu’il s’agissait des restes d’un appareil de l’U.S Air Force, les remit aux autorités de la base aérienne voisine. Le 8 juillet, des officiels de l’U.S. Air Force annoncent qu’ils viennent de récupérer l’épave d’une “soucoupe volante” et l’histoire fit la Une du journal local, propulsant ainsi le nom de la petite localité de Roswell sur la scène mondiale.

12.jpg

Cependant, l’U.S Air Force se retracta assez vite en affirmant qu’il s’agissait des débris d’un simple ballon de recherches météorologiques. C’était trop tard, une légende était née.

L’incident de Roswell fut presque oublié lorsque vers la fin des années 70, certains anciens analystes de la défense affirmèrent que l’histoire du ballon météorologique avait été inventée de toutes pièces par le Pentagone pour couvrir l’incident et très vite une théorie selon laquelle les militaires auraient retiré les corps d’extra-terrestres des débris d’un engin spatial à Roswell avant de les entreposer dans une mystérieuse Zone 51 (Area 51) dans le Nevada avaient refait surface en se basant sur des temoignages anciens et récents, voire de supposées fuites émanant de l’U.S Air Force et le Département de la Défense. L’incident de Roswell donna lieu à une multitude de théories du complot et devint une partie intégrante de la culture populaire. La CIA s’en servit pour semer le doute sur les capacités militaires réelles ou supposées des États-Unis mais également pour camoufler les nombreux vols d’essais de nouveaux prototypes d’avions de combat dont l’existence était gardée dans le plus grand secret. De 1983 à 1990 avec un pic en 1989, des OVNIS furent signalées au dessus de plusieurs pays d’Europe occidentale dont la Belgique, le nord de la France et l’ouest de l’Allemagne. Il s’agissait dans la plupart des cas de vols de prototypes de ce qui allait être un peu plus tard connu sous le nom du F-117 “Stealth” ou “furtif”.  Cet avion de combat aux lignes particulières et au profil révolutionnaire allait devenir l’une des vedettes de la guerre du Golfe 2 (janvier-février 1991) et l’un des meilleurs outils du marketing sur les technologies furtives ou invisibles avant qu’un exemplaire opérationnel ne se fasse abattre au dessus de l’ex-Yougoslavie par la défense aérienne serbe.  Plus récemment des habitants de Californie ont été témoins

En 1994, l’U.S Air Force publia un rapport de 1000 pages visant à établir une fois pour toute l’inexistence d’un tel incident et qu’il s’agissait d’un crash d’un ballon de recherches de très haute altitude lancé d’un site de lancement de missiles dans le cadre d’experimentations secrètes ayant pour objet la surveillance de l’atmosphère pour détecter les essais nucléaires soviétiques. Ce rapport comportait un nombre important de contradictions et de faits anachroniques, n’a pas convaincu grand monde. Pis, il a relancé d’autres théories de complot autour de la fameuse Zone 51.

En 1997, l’U.S Air Force publia, très peu de temps le cinquantième anniversaire de l’incident très controversé de Roswell, un autre rapport intitulé : ” Le Rapport Roswell, Dossier Clos” (The Roswell Report, Case Closed) dans lequel il est précisé que le Pentagone ne dispose d’aucune preuve sur l’existence d’une forme de vie liée aux Ovnis et qu’aucune forme de vie n’a été trouvée à Roswell dans ce cadre. Toujours selon le dit rapport, les “corps” récupérés sur le site de l’incident de Roswell en 1947 n’étaient que des mannequins utilisés dans des essais de parachutes dans la zone.

Cela n’a pas éteint la fièvre et les partisans de la théorie des Ovnis ont mis en doute ce rapport en y soulignant ses nombreuses incoherences, ses contradictions et ses non-dits.

Les théories les plus folles ont fait flores sur le net et des partisans des extra-terrestres ont poussé leurs conjectures jusqu’à suggérer que le developpement de l’aviation de combat et de certaines technologies comme les LED’s et Bluetooth ne fut possible que grâce au reverse-engineering de certains parties de l’épave extra-terrestre de l’incident de Roswell.

Les services du contre-espionnage soviétique à l’époque considéraient cette affaire comme une opération de guerre psychologique et de diversion mais les soviétiques ne tardèrent pas à découvrir un certain nombre de phénomènes inexpliqués rapportés par leurs pilotes d’essais puis par des pilotes d’élite des meilleurs avions supersoniques de l’Armée rouge. La censure soviétique était intransigeante avec ce genre de rapports et l’imputait souvent à un déséquilibre psychologique ou tout au moins à des hallucinations collectives lorsque plusieurs personnes ou un groupe étaient témoins de tels phénomènes physiques inexplicables. Néanmoins vers la fin des années 80, les services chargés de la guerre psychologique exploitèrent scientifiquement la thématiques des Ovnis et l’utilisèrent à des fins de camouflage et de diversion, notamment lorsque de nouveaux appareils expérimentaux survolaient certaines régions en dehors du territoire soviétique.

D’autres hypothèses n’excluent pas des essais de « soucoupes volantes » propulsées par des moteurs gravitationnels fabriquées selon des schémas saisies en Allemagne lors de la seconde guerre mondiale. Là aussi on demeure dans le domaine des mêmes conjectures concernant la redécouverte en Europe centrale de très vieux manuscrits contenant une partie du savoir des anciens qui aurait permis de déterrer les secrets de la fission atomique à partir de l’Alchimie ésotérique. On est ici dans une Terra Incognita. 

 
Roswell-Report

Le Pentagone a fini cependant par reconnaître qu’il a financé des programmes de recherches sur les Ovnis et a diffusé une vidéo assez surprenante prise par un Pod Infra-rouge d’acquisition avancée de cibles à l’avant de type Raytheon équipant un chasseur McDonnell Douglas F/A-18 Super Hornet de l’U.S. Navy montrant des objets volants non-identifiés. L’aéronavale US n’a jamais officiellement commenté cette vidéo.

La question de savoir si nous sommes seuls ou non dans cet univers restreint ne se pose pas. D’un point de vue scientifique, physique et mathématique, il est clair que l’univers dans lequel nous vivons est celui de tous les possibles. Les religions ont conclu ce débat depuis bien longtemps: Nous ne sommes pas seuls. Ni sur terre ni dans l’univers.

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=G9D8dzl4zGk[/embedyt] [embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=0Fd6ssvcBoM[/embedyt] [embed-vi-ad]
Publicités

3 commentaires

  1. Nous ne sommes « seuls » ni dans l’Univers,, ni sur Terre, ni même dans notre atmosphère !… ( Encore heureux si nous n’avons pas de comptes à rendre …. )

  2. il y a tjr une base de verité sur l existence d objet volant non conventionnel et ses origines militaire , mais a chaque fois il y a les services qui saupoudre ca a la sauce extraterrestre ,ecrit ancien ,societe secrete , la terre creuse qui abrite une civilisation Tule , des reconstitutions et témoignage a l appui d un couple victime de kidnapping de petit homme vert, rapport d intoxication de 1000 pages ………………….etc afin de coller a ce phénomène les hurluberlus de tout genre et les gens serieux sont dilué dans cette masse de publication d info sur le web ,même les plus pragmatique seront mis sur une fausse piste tellement il y en a , c est mon analyse personnel ,pour conclure il y a des technologies et des systèmes de propulsion militaire avec des principes de la physique inconnu de la société civile , USA ou UK ou même les Russes ne sont pas pret a les faire partager je ne cite que ces 3 nations car ce sont les 3 qui bossent le plus sur le sujet depuis la 2 em guerre mondiale .

    il y a tjr le meme schema qui se repete pour masquer la verité par un mensonge des que vous lisez qu un pilote qui a des milliers d heure a sont actif témoignant avoir vu un objet volant circulaire ou en forme de cigare en sustentation la replique des services de censure est la meme a chaque fois defaillance oculaire a cause de la fatigue ,Meteo mauvaise visibilité ou delire psychologique , probleme personnel depression…….etc

  3. Très bon article, objectif et bien documenté. Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.