Stats

  • 6 336 548 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
25/11/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Le géant canadien SNC Lavalin, impliqué dans de méga-affaires de corruption en Algérie visé par la Cour suprême algérienne

La Cour suprême algérienne vient d’ordonner une enquête sur le géant canadien SNC Lavalin, impliqué dans de gigantesques affaires de corruption dans le secteur des hydrocarbures et de l’énergie en Algerie.

SNC Lavalin alimente la corruption en Algérie depuis des décennies et c’est la première fois qu’il est nommément visé par la justice algérienne dans le cadre d’une grande opération de lutte contre la corruption ordonnée par l’état-major des Armées ayant ciblée l’ensemble du patronat algérien, des anciens hauts responsables dont des ex-Premiers ministres et des ministres, de hauts gradés de l’Armée et des forces de police, y compris les plus hauts responsables des services de renseignement.

La réputation de souffre du géant canadien est connue en Afrique et ce n’est pas pour rien que SNC Lavalin est considéré comme l’une des multinationales les plus corrompues au monde.

Les révoltes en Tunisie et la guerre en Libye ont révélé en partie l’étendue de la corruption de SNC Lavalin après de multiples scandales en Inde (Kerala) et en Afrique subsaharienne.

En Algérie, l’ancien régime très corrompu protégeait ce groupe en dépit des multiples raids de la police algérienne ayant visé les locaux de SNC Lavalin à plusieurs reprises. Ce groupe avait été « black-listé » en Algérie pour ses activités frauduleuses, faux et usage de faux, pots-de-vin, activités criminelles et espionnage mais à chaque fois, les pontes du régime Bouteflika venaient à sa rescousse et lui octroyaient des marchés en catimini moyennant de très grosses commissions occultes. L’un des principaux intermédiaires entre SNC Lavalin et le gouvernement algérien était un certain F. Bejaoui, un escroc notoire, neveu d’un ponte du régime Bouteflika ayant occupé le poste de ministre des Affaires étrangères et celui fort prestigieux de president du Conseil constitutionnel avant d’opter pour la nationalité thailandaise…et aller rejoindre son grand ami Laurent Fabius en France.

La chute du régime algérien sous la pression populaire et celle, décisive, de l’état-major des forces armées, a provoqué des sueurs froides au Canada car ce pays est impliqué jusqu’au cou aux côtés des groupes Lafarge et Total dans l’ensemble des affaires de corruption en Algérie depuis le début des années 2000.

Affaire à suivre…

%d blogueurs aiment cette page :