Stats

  • 6 170 468 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
25/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

De la rigidité intellectuelle d’un empire en décomposition et en faillite réelle

Le prochain avion de combat de sixième génération développé par le Royaume-Uni avec la participation de Leonardo, BAE systems, Rolls-Royce et MBDA a pour nom de code « Tempest » ou Tempête, qui traduit à lui seul un manque d’innovation en matière de dénomination.

Cette dénomination rappelle celle du Typhoon (Eurofighter) mais également celle, beaucoup moins connue par le public occidental, des attentats sous faux drapeau du 11 septembre 2001 : Asifa عاصفة ou tempête en Arabe. Et cette dernière évoquait déjà à l’époque des réminiscences de l’opération « Desert Storm » ou « Tempête du Désert » déclenchée contre l’Irak en janvier 1991.

Le choix des mots n’est jamais anodin et dans ce cas d’espèce il trahit moins qu’une convergence des sources qu’un conformisme rigide qui s’est solidement établi au sein de la technostructure* de l’Empire.

Ce n’est pas encore l’indigence conceptuelle répétitive de la fameuse « compromission de Munich ayant donné des ailes à l’Allemagne en 1938 » des israéliens et de leurs alliés, reprise à tue-tête sans variation notable depuis bientôt 70 ans au mépris des spécificités de chaque situation et acteurs internationaux et des grands changements intervenus dans le monde depuis la fin de la seconde guerre mondiale, mais à ce rythme là, l’Empire, à court d’imagination (par quoi va t-il remplacer le paradigme du terrorisme sans fin pour contrer la Chine et la Russie ? ), se dirige tout droit vers la rigidité intellectuelle la plus sclérosée, caractéristiques des régimes totalitaires aux économies hyper-endettés en quête perpetuelle de nouveaux débouchés par tous les moyens possibles, y compris et surtout la guerre sans limites, c’est-à-dire sous toutes ses formes possibles.

Cela est déjà arrivé de par le passé et cela s’apparente la décomposition de la superstructure d’un grand ensemble socio-culturel disposant d’une solide infrastrucure destructurée pour maximiser le profit des oligarchies financières.

En attendant la Tempête. La vraie. Celle qui emportera tout le reste.

* J’emprunte ce terme à John Kenneth Galbraith (Le Nouvel État Industriel 1967)

%d blogueurs aiment cette page :