La République populaire de Chine a refusé la requête d’un navire de guerre de l’US Navy demandant l’accès au port de Qindao, sur fond d’une crise politique à Hong Kong prenant de plus en plus la forme d’une révolution colorée et d’un gigantesque bras de fer économique, commercial et technologique entre Beijing et Washington.

C’est la troisième fois consécutive que la Chine refuse l’escale d’un bâtiment de surface de la marine de guerre américain dans un de ses ports ou à Hong Kong.

L’accostage d’un navire de guerre US en Chine dans cette conjoncture risque d’éveiller de vieux souvenirs dramatiques de l’histoire chinoise remontant aux guerres de l’Opium avec l’empire britannique (1839-1860) mais également ce que l’on a appelé, faute de termes exacts à l’époque, la révolte des Boxers (1899-1901).

Fait inhabituel dans une Chine hyper-connectée et plus branchée que jamais, de vieux slogans en références à ces événements historiques refont surface avec pour mots d’ordre: « Plus jamais cela! ».

Publicités

Un commentaire

  1. étrange les USA voudraient souder le peuple chinois autour de leurs gouvernement qu’ils ne s’y prendraient pas autrement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.