Stats

  • 6 161 102 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
21/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Afghanistan: vers une conclusion similaire à celle de Saïgon en 1975

Les combats font rage dans la plupart des provinces et des districts afghans après l’annulation d’un Accord de paix qui devait être conclu entre Washington et les Talibans d’Afghanistan à Camp David en présence du président Ashraf Ghani. L’Armée Nationale Afghane affirme que ses unités ont déclenché une contre-offensive généralisée pour reprendre les zones sous contrôle des Talibans mais il apparaît clairement que les forces US sont de plus en plus impliquées aussi bien dans les raids aériens et aux missiles que les très durs combats au sol.

Des bombardiers stratégiques B-52 Stratofortress et B-2 Spirit ont repris depuis quelques heures une campagne massive de bombardements aériens en Afghanistan. C’est le retour à la stratégie du tapis de bombes qui s’est avérée inopérante dans ce pays, faute de cibles réelles. Les forces US sont engagés dans cette guerre depuis octobre 2001 et ce conflit est le plus long de l’histoire militaire des Etats-Unis d’Amérique.

Sur le terrain, les Talibans ont juré de continuer le combat contre les forces étrangères et ce qu’ils désignent comme les forces du gouvernement fantôche à Kaboul. Un rapide aperçu sur les communiqués officiels du gouvernement afghan relatifs aux pertes militaires à Baghlan, Balkh, Sia-ap, Chulagra, Arzenkar, Logar, Puli-Alam, Paktia, Kunduz, Ghazni, Jalalabad et Kaboul révèle l’ampleur des combats et des pertes en vies humaines.

Tandis que Donald Trump affirme que son pays utilisera des moyens de destruction jamais vus depuis une décennie en Afghanistan, son homologue Afghan Ashraf Ghani a été forcé de se débarrasser de son chef des renseignements militaires après une série de bavures meurtrières ayant contribué à la radicalisation de populations jusqu’ici peu influencées par les Talibans. Le nouveau chef par intériml des renseignements afghans, Ahmad Zia Seraj, était l’un des plus hauts gradés chargés des opérations mais sucite des divisions au sein d’un appareil sécuritaire pléthorique et corrompu que la coordination avec les différentes agences du renseignement militaire US n’a pu améliorer.

La guerre d’Afghanistan sera la guerre de vingt ans pour Washington et tout indique que les choses se dirigent inexorablement vers une conclusion semblable à celle ayant mené à l’évacuation de Saïgon par les forces américaines en 1975. Car un jour ou l’autre, les Talibans finiront par réussir à rassembler toutes leurs forces et à coordonner de grandes offensives sur Kaboul que l’US Air force ne sera en mesure d’arrêter.

%d blogueurs aiment cette page :