Il y a trois jours, une frappe aérienne israélienne a ciblé un camp militaire mixte près de Abou Kamal à la frontière syro-irakienne.

Cette frappe est la deuxième du genre à viser aussi loin des milices irakiennes pro-iraniennes. Un premier bilan fait état de plus de 18 combattants tués et d’un nombre supérieur de blessés.

Moins de vingt-quatre heures plus tard, des missiles Sol-Sol sont tirés à partir de la périphérie Sud de Damas vers Israël. Selon les israéliens, aucun missiles n’a réussi à atteindre la moindre cible mais certains ont atterri en territoire sous contrôle israélien.

Ces informations ont été passées sous silence par la plupart des médias.

Au Liban, la nouvelle stratégie du Hezbollah semble redoutable : elle vise l’interdiction de l’espace aérien libanais aux aéronefs et drones israéliens et par conséquent l’impossibilité pour les israéliens d’attaquer la Syrie depuis l’Ouest. Ce qui explique l’installation de bases de drones d’attaque israéliens dans le Kurdistan irakien à partir duquel les israéliens avec l’appui logistique US tentent de rompre le continuum stratégique entre l’Iran, l’Irak, la Syrie et le Liban.

Nous sommes donc devant deux stratégies : pour le Hezbollah, Damas et Téhéran, il s’agit d’interdire l’accès au Liban à l’aviation israélienne tout en renforçant la défense aérienne de la Syrie occidentale, notamment avec le déploiement de systèmes SAM Bavar-373 de conception iranienne.

Du côté israélien, on contourne le front Nord devenu quasiment ingérable en se portant à l’est de l’Euphrate où se positionnent des dizaines de camps militaires US et en Irak septentrional pour non seulement rompre les lignes d’approvisionnement iraniennes à travers l’Irak mais créer une véritable tête de pont à revers basés à l’est de la Syrie et à l’ouest de l’Iran. L’Irak dans ce contexte précis est bien malgré lui le maillon faible de l’axe dit de la résistance et l’un des points d’appuis principaux de la coalition anti-syrienne.

Le Grand jeu continue à des échelles insoupçonnées.

Publicités

9 commentaires


  1. Les sionistes ciblent leurs attaques de plus en plus près de l’Iran (la dernière en date – à la frontière irako-syrienne – est l’une de leurs favorites du moment, envoyer des drones chargés de missiles ou de bombes, pour aller bombarder les camps et les dépôts d’armes des Hachd al-Chaabi, feignant de croire (et de faire croire à l’opinion occidentale et/ou israélienne, en pleine campagne électorale de Netanyahu) qu’il s’agit de camps et de dépôts d’armes iraniens, alors qu’ils savent mieux que quiconque, qu’il s’agit uniquement des forces anti-terroristes syriennes et d’irakiennes). Cette dernière agression aura la réponse qu’elle mérite !
    *drones s’envolant soit de Cisjordanie ou bien de territoires kurdes irakiens, et avec le soutien logistique des Etats-Unis d’Amérique du nord.

    1. Pour celles et ceux qui se poseraient un certain nombre de questions sur une possible collaboration entre la Chine et l’entité sioniste, lire ci-dessous un élément de réponse :
      «… GUIYANG, 10 septembre (Xinhua) — Deux entreprises israéliennes ont signé des accords de coopération avec deux entreprises chinoises pour faire respectivement équipe dans la recherche et le développement (R&D) et la fabrication d’avions dans la province chinoise du Guizhou (sud-ouest), selon les autorités locales. Les accords ont été conclus lors de la Conférence de coopération industrielle Guizhou-Israël, qui s’est tenue lundi à Guiyang, capitale du Guizhou. Parmi les accords, la société israélienne Science Bake Company investira 20 millions de yuans (2,8 millions de dollars) dans la création d’un institut de recherche pour faire avancer la recherche et le développement d’aliments sains et de haute qualité en Chine. La société israélienne XTI Aircraft Company et la Guiyang Digital Financial Investment Market Company créeront pour leur part une joint-venture et prévoient d’établir une base de fabrication d’un avion capable de décoller et d’atterrir verticalement, ainsi que des centres de marketing, de formation et de maintenance pour la région Asie-Pacifique au Guizhou. Les premiers avions devraient sortir de la chaîne de production en 2021. Depuis que la province montagneuse a accéléré ses efforts pour élargir son ouverture ces dernières années, le Guizhou et Israël ont renforcé leur coopération dans un large éventail de domaines, dont l’agriculture, les start-ups de haute technologie, les mégadonnées et l’intelligence artificielle. … »
      Il ne s’agit pas sommes d’argent phénoménales, mais quand même… Les sionistes pourront espérer s’installer en Chine en cas de disparition de leur entité!
      La Corée du Nord (officiellement la république populaire démocratique de Corée), préfère quant à elle, échanger avec la Syrie, par exemple, sur l’armement… (depuis la rencontre de délégations nord-coréennes et syriennes au mois de mai 2019)

      1. le marché de l’aviation concerne de grosses vente et le Chinois savent que pour ne pas être emmerdé question bizness dans un système corrompus il vaut mieux être associé avec le mafieux qui a corrompus les autorités locale .
        Huaweil fait peut être de très bon produits mais ils ne sont pas juifs !

      2. Par contre, en opposition à ce qui avait été écrit (Il ne s’agit pas de sommes d’argent phénoménales, mais quand même… Les sionistes pourront espérer s’installer en Chine en cas de disparition de leur entité!), mais l’entité sioniste dépenserait des sommes folles pour sa soi-disant sécurité, dont ils nous bassinent à longueur de temps depuis plus de soixante dix ans…
        « … Jusqu’à récemment l’apanage des créateurs de jeux vidéo, le virtuel a investi ces dernières années la recherche médicale, aérospatiale et aussi militaire, où il est de plus en plus employé à des fins de formation. Pour le commandant H., qui dirige le centre d’entraînement de l’unité Yahalom au sein d’une base militaire dans le centre de l’Entité sioniste, « la technologie est une composante essentielle du combat », ce qui justifie de lourds investissements. Les tunnels que l’armée israélienne dit avoir découverts ont été scannés pour apparaître à l’identique lors des formations, selon l’armée. « Le soldat voit à quoi ressemble un tunnel en vrai », assure le commandant. « Dans la mesure où il ne nous est pas toujours possible de nous rendre sur le terrain », le virtuel permet aux soldats de se familiariser avec un monde souterrain hostile sans quitter leur base, dit-il. Ils sont une dizaine à suivre cette formation actuellement et la salle d’entraînement en a vu passer une centaine d’autres depuis sa création il y a trois ans. Si la réalité virtuelle permet de reproduire une expérience multisensorielle, la technologie utilisée par l’armée israélienne permet surtout d’ajouter des éléments aux tunnels dans lesquels les recrues évoluent. Les soldats peuvent ainsi être confrontés à des obstacles et des pièges (trous, câbles, engins explosifs) et peuvent apprendre à simuler des gestes ou à désamorcer des bombes. « Il y a des éléments auxquels on peut faire face dans un tunnel et qui sont difficiles à reproduire », comme l’humidité, confie le commandant, mais cela reste une « première » bonne entrée en matière. … »
        La réalité risque de les décevoir salement…

  2. Il a suffit d’une alliance de deux ou trois pays musulmans et toutes les cartes sont rabattus dans la région, l’union fait la force ! Si nous étions tous unis, les musulmans domineraient le monde, et les usuriers retourneraient dans leurs ghettos ! Au lieu de ça on se fait marcher dessus par la juiverie et pire encore par les homosexuels d’occident, si c’est pas malheureux 🙂

  3. Israel perd un allié :
    https://fr.sputniknews.com/international/201909101042073459-trump-limoge-john-bolton-son-conseiller-a-la-securite-nationale/
    traduction des tweet :
    J’ai informé John Bolton hier soir que ses services ne sont plus nécessaires à la Maison-Blanche. Je n’étais pas du tout d’accord avec bon nombre de ses suggestions, comme l’ont été d’autres membres de l’Administration, et par conséquent.

    J’ai demandé à John sa démission, qui m’a été donnée ce matin. Je remercie John pour ses services. Je nommerai un nouveau conseiller à la sécurité nationale la semaine prochaine.

    1. BSM… Bref Trump continue d’user, d’épuiser les faucons sans jamais qu’ils parviennent à leur fin.

  4. Ces milices auraient-elles récupéré un camp de Daech car Abou-Kamal est proche (8 à 9 kms) de Baghuz. Vu que le Hezbollah avait réussi à toucher en 2006 le centre de coordination des opérations aériennes situé au sommet du mont Méron, qu’aucun missile syrien n’ait atteint le territoire israélien peut sembler surprenant sauf à vouloir éviter des duels d’artillerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.