Publicités

Un commentaire

  1. traduction :
    La République populaire démocratique de Corée a tiré deux autres projectiles non identifiés. Selon les chefs d’état-major interarmées de la République de Corée, le lancement a eu lieu mardi matin de sa province du Pyongan Sud vers l’est.

    La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a tiré deux projectiles non identifiés mardi matin de la province de Pyongan Sud vers l’est, selon l’agence de presse Yonhap, citant les chefs d’état-major interarmées (JCS) de la République de Corée (RPDC).

    Le JCS dit qu’il surveille la situation maintenant mais n’a pas révélé d’autres détails, y compris le type de projectiles, la portée de vol et l’altitude maximale.

    Les projectiles ont été tirés à 6 h 53 et 7 h 12 à partir de zones de la ville de Kaechon, dans la province du Pyongan Sud, à environ 80 kilomètres au nord de la capitale, Pyongyang, dans une direction est, selon le JCS.

    En réponse aux derniers lancements, la Corée du Sud a tenu une réunion d’urgence du Conseil de sécurité nationale (CSN).

    Elle a marqué cette année le dixième lancement de projectiles par la RPDC, qui comprenait apparemment des missiles et d’autres systèmes de fusées perfectionnés.

    Les lancements de mardi interviennent quelques heures après que la RPDC a proposé de reprendre les pourparlers de dénucléarisation avec les États-Unis fin septembre, a déclaré lundi le vice-ministre des affaires étrangères de la RPDC, Choe Son Hui.

    Choe Son Hui a fait cette annonce dans une déclaration disant qu’elle a pris note des appels répétés de Washington pour des pourparlers.

    « Nous sommes disposés à nous asseoir avec la partie américaine pour des discussions approfondies sur les questions que nous avons abordées jusqu’à présent, au moment et à l’endroit qui seront convenus fin septembre « , a-t-elle dit.

    « Je suis convaincu que les États-Unis présenteront une proposition axée sur les intérêts de la RPDC et des États-Unis et fondée sur la méthode de calcul que nous jugeons acceptable « , a dit M. Choe.

    Le président américain Donald Trump a ensuite déclaré aux journalistes qu’il avait vu la déclaration, mais qu’il s’était arrêté avant de donner une réponse définitive.

    « Nous verrons ce qui se passera, mais je dis toujours que la tenue de réunions est une bonne chose, pas une mauvaise chose « , a-t-il dit à la Maison-Blanche.

    Dimanche, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré qu’il pensait que Trump serait  » très déçu  » si Kim ne revenait pas à la table des négociations ou procédait à des essais de missiles incompatibles avec les accords précédents.

    Un représentant du ministère japonais de la Défense a déclaré mardi qu’il n’y avait aucune confirmation de l’entrée d’un missile balistique sur le territoire du pays ou dans la ZEE, ajoutant qu’il n’y avait aucune menace immédiate pour sa sécurité nationale.

    Un haut fonctionnaire de l’administration de Trump a dit plus tard : « Nous avons connaissance de rapports faisant état de projectiles lancés par la RPDC. Nous continuons à surveiller la situation et à consulter étroitement nos alliés dans la région « , selon Reuters.
    https://news.cgtn.com/news/2019-09-10/DPRK-fires-two-unidentified-projectiles–JRCX4eRtyo/index.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.