Publicités

14 commentaires

    1. ils ne donnent pas l’impression de l’avoir eu !

      1. Non et en plus on a l’impression qu’il réussisse à le toucher sans que ça ne change quoi que ce soit, je ne suis pas un fan des vidéos d’OVNI mais celle là vaut le coup d’œil

          1. Possible alors ce serait des tirs d’entraînement.

    2. À NiagaradeLyon.
      Ce sont des impulsions laser dirigées du sol.
      Le but étant de faire réagir l’ennemi par des tirs sur se faisceau lumineux ressemblant à un drone où missiles.
      Ce qui a l’avantage de débusquer l’ennemi dans l’obscurité et aussitôt ils vont leurs retourner des missiles où obus pour les dégommer de là ou les tir sont partis et localisé.
      Comme les tanks où avions gonflables permettant de tromper l’ennemi.
      Les pseudo soldats Daech tire sur tous ce qui bouge.

      1. Merci pour l’info j’en avais jamais entendu parler.

  1. Les armes russes à quoi bon ; Elle sont sont inutilisables par tous les autres pays.
    Tous les clients des russes ont achetés du vent.
    Ils vont l’apprendre tôt où tard à leurs dépend.

  2. Info démentie par le ministère Russe de la défense ! ! !
    KIKIDIVRAI ?

  3. TRADUCTION :
    RAPPORT SUR LA GUERRE DE SYRIE – 3 OCTOBRE 2019 : LA RUSSIE A TESTÉ LES ÉLÉMENTS S-500 EN SYRIE
    Le 1er octobre, les forces syriennes, iraniennes et russes ont lancé un exercice militaire conjoint, impliquant du matériel militaire lourd, des lance-roquettes et des avions de combat, a rapporté le journal Al-Watan le 2 octobre. Selon al-Watan, les exercices ont coïncidé avec une série de manifestations contre les forces démocratiques syriennes soutenues par les États-Unis dans le nord-est de la Syrie.

    Des sources pro-gouvernementales spéculent que l’exercice militaire est un avertissement pour le groupe soutenu par les Etats-Unis. Au cours des derniers mois, plusieurs sources ont affirmé que la coalition dirigée par les Etats-Unis et le SDF planifient une attaque contre l’armée syrienne sur la rive ouest de l’Euphrate.

    La Russie a testé avec succès son système avancé de défense aérienne S-500 en Syrie, a rapporté le quotidien russe Izvestia, citant des sources du ministère de la défense du pays. Le rapport affirmait que les essais portaient sur les « éléments les plus importants du S-500 ». Izvestia a déclaré que les tests ont permis d’identifier « certains problèmes » qui ont été immédiatement corrigés. La production en série de la S-500 devrait débuter au second semestre 2020.

    Hayat Tahrir al-Sham et d’autres groupes militants ont poursuivi leurs efforts pour empêcher les civils de quitter la partie de Greater Idlib tenue par les militants. En septembre, l’armée syrienne a créé le couloir Abu al-Duhur afin de faciliter l’évacuation des civils de la zone tenue par les militants. Cependant, les terroristes ont bloqué leur côté du corridor avec des bermes, des mines et des postes militaires. Le couloir lui-même a été bombardé à plusieurs reprises.

    Le 2 octobre, l’armée turque a lancé plusieurs roquettes sur les positions des unités de protection du peuple kurde (YPG) au nord de la zone occupée d’Afrin. Selon des sources pro-turques, les bombardements ont touché la zone de la base aérienne de Menagh et la campagne de la ville de Tall Rifaat.

    Selon le président turc Recep Erdogan, son pays n’est pas satisfait des progrès réalisés dans la mise en œuvre de l’accord sur la  » zone de sécurité  » avec les Etats-Unis. Ankara devra donc agir seule. Cela crée les conditions d’une nouvelle escalade dans le nord de la Syrie.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

  4. C’est drole, et sur Spoutnik ils disent excatement l’inverse

    1. Avec ce genre d’info, le seule moyen de savoir qui dit kikidivrai et d’écouter qui se plaint.
      En fonction de qui se plaint, ou non, on peut déjà dégrossir le truc.

      Mais bon, en pleine propagande de part et d’autre, ce ne sont au finale que de infos « commerciales ». il faut bien faire vendre…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.