Publicités

7 commentaires

  1. Il est inutile de vous rappeler que les Iraniens ont fait très fort ces derniers temps en ce qui concerne leur défense aérienne, la création et la fabrication d’une « palette » étonnante de drones militaires de toutes catégories (certains capturés grâce à leur avance technologique en ce qui concerne la « guerre électronique »), voici ce qu’en dit l’un des spécialistes occidentaux en la matière:

    «…La frappe d’Abqaiq est également une démonstration éclatante de la capacité de l’Iran à surprendre les États-Unis de manière stratégique, bouleversant ainsi ses plans politico-militaires. L’Iran a passé les deux dernières décennies à se préparer à une éventuelle confrontation avec ce pays. Le résultat est une nouvelle génération de drones et de missiles de croisière qui donne à l’Iran la capacité de contrer beaucoup plus efficacement tout effort étasunien visant à détruire ses ressources militaires, tout en lui permettant de cibler les bases étasuniennes à travers le Moyen-Orient. Les États-Unis ont, selon toute apparence, été pris par surprise lorsque l’Iran a abattu un drone de surveillance en haute altitude… Le système de défense aérienne de l’Iran a été continuellement mis à niveau, à commencer par le système russe S-300 qu’il a reçu en 2016. L’Iran a également dévoilé en 2019 son système de défense aérienne Bavar-373, qu’il considère comme plus proche du système russe S-400 convoité par l’Inde et la Turquie, que du système S-300. Ensuite, l’Iran a développé une flotte de drones militaires, ce qui a poussé un analyste à qualifier l’Iran de ‘superpuissance des drones’. Ses réalisations en matière de drones incluent, semble-t-il, le «drone furtif» Shahed-171 doté de missiles à guidage de précision, et le Shahed-129, qu’il a fabriqué à partir de l’engin étasunien Sentinel RQ-170 et du Prédateur MQ-1».

  2. On peut gloser à l’infini sur les évènements actuels au nord-est de la Syrie, mais il faut garder en mémoire que les Etats-Unis d’Amérique du nord ont subi un très grave revers lors de *l’attaque houtis du 14 septembre 2019, (par 18 drones et 7 missiles de croisière, d’une précision absolue sur les cibles sélectionnées avec perspicacité – celles qui occasionnerons le plus de dégâts importants), des sites pétroliers d’Aramco: (le géant pétrolier saoudien Aramco, est la plus grande plateforme pétrolière au monde) et les installations situées à Abqaiq – à 200 kilomètres au nord-est de Khurais – qui abrite la plus grande usine au monde de traitement de brut. Avec cette attaque une véritable révolution stratégique c’est opérée ce jour là, révolution qui a remet en cause toutes les vieilles stratégies guerrières de l’empire étasunien et de ses alliés occidentaux, leurs quincailleries hors de prix, etc. Ils en ont pour plusieurs années à s’en remettre!, (la sortie plus que stupide du locataire élyséen concernant les Houtis, en dit long sur son ignorance crasse du monde tel qu’il est, ce qui laisserait supposer qu’il est le parfait crétin…) Ils devront courir après les avancée technologiques de certains Etats, tels l’Iran, la Corée du nord (de son vrai nom: République Populaire Démocratique de Corée (RPDC), etc. pour essayer de combler leur retard en la matière. La Russie et la République populaire de Chine (communiste) sont bien entendu, hors toutes catégories, tant leur avance technologique (avance qui s’étend à bien d’autres domaines) est effrayante!
    Les Etasuniens se replient apparemment (?) en Irak (d’où leur activisme, via l’entité sioniste, pour une révolution de couleur, (plus de 100 morts et 6000 blessés) et les bombardements de six sites importants de dépôts de munitions, détenus les Hachd al-Chaabi, et les assassinats ciblés de leurs dirigeants (il est plus que probable, que les drones sionistes auraient pris leurs envoles depuis des bases étasuniennes, avec la complicité actives de SDF) ; les deux raisons évoquées en plus de la campagne électorale en cours seraient les vraies raisons du replis étasunien.
    *cette attaque a requis des années de préparation (renseignements, stratégies, etc.) et à l’heure actuelle, (à moins d’un accord de dernière minute), cette attaque n’est qu’un préambule à d’autres attaques beaucoup plus destructrices!

    1. Il est inutile de vous rappeler que les Iraniens ont fait très fort ces derniers temps en ce qui concerne leur défense aérienne, la création et la fabrication d’une « palette » étonnante de drones militaires de toutes catégories (certains capturés grâce à leur avance technologique en ce qui concerne la « guerre électronique »), voici ce qu’en dit l’un des spécialistes occidentaux en la matière:

      «…La frappe d’Abqaiq est également une démonstration éclatante de la capacité de l’Iran à surprendre les États-Unis de manière stratégique, bouleversant ainsi ses plans politico-militaires. L’Iran a passé les deux dernières décennies à se préparer à une éventuelle confrontation avec ce pays. Le résultat est une nouvelle génération de drones et de missiles de croisière qui donne à l’Iran la capacité de contrer beaucoup plus efficacement tout effort étasunien visant à détruire ses ressources militaires, tout en lui permettant de cibler les bases étasuniennes à travers le Moyen-Orient. Les États-Unis ont, selon toute apparence, été pris par surprise lorsque l’Iran a abattu un drone de surveillance en haute altitude… Le système de défense aérienne de l’Iran a été continuellement mis à niveau, à commencer par le système russe S-300 qu’il a reçu en 2016. L’Iran a également dévoilé en 2019 son système de défense aérienne Bavar-373, qu’il considère comme plus proche du système russe S-400 convoité par l’Inde et la Turquie, que du système S-300. Ensuite, l’Iran a développé une flotte de drones militaires, ce qui a poussé un analyste à qualifier l’Iran de ‘superpuissance des drones’. Ses réalisations en matière de drones incluent, semble-t-il, le «drone furtif» Shahed-171 doté de missiles à guidage de précision, et le Shahed-129, qu’il a fabriqué à partir de l’engin étasunien Sentinel RQ-170 et du Prédateur MQ-1».

    2. Author

      Ravi de vous lire Sergio. En effet, cette attaque fut décisive et son impact a réduit à néant l’ensemble de la stratégie US dans la région.

      1. Je devrai plus souvent (vous) exprimer ma sincère reconnaissance, car grâce à vous, j’ai l’honneur d’exprimer tout à fait librement mes pensées sur votre site, (ce qui présentement devient de plus en plus rare), car Internet, dont la néfaste réputation mondiale n’est plus à démontrer, est l’exact opposé de votre état d’esprit actuel (du moins, tant que votre site résistera aux attaques ennemies), et pratique couramment une multitude de censures! Merci à vous Strategika51, je vous salue bien respectueusement, sergio

    3.  » les USA ont subi un très grave revers lors de *l’attaque houtis du 14 septembre 2019 . . . d’une précision absolue sur les cibles sélectionnées . . . qui occasionnerons le plus de dégâts importants . . .la plus grande plateforme pétrolière au monde ) et les installations situées à Abqaiq . . . qui abrite la plus grande usine au monde de traitement de brut  »
      Trump a annoncé juste après qu’il mettait a disposition les réserve stratégique des USA pour fournir le marché .
      il est intéressant que l’inde gros consommateur de brut saoudien se soit plaint suite a l’attaque du brut envoyé par l’Arabie car insuffisamment traité .
      d’autre part l’Inde a fanfaronné qu’elle transgressait l’interdiction des USA d’importer du brut super lourd du Venezuela et cela sans réaction de la part des USA . bon en fait les USA ont dues donner leur accord . mais cela en dit long sur le désordre crée par cette attaque et par la chute de production qui s »en est suivie !
      personnellement je pense que ni les Houtis ni l’Iran ne sont a l’origine de cette attaque et que les sous marins qui attaquent dernièrement les pétroliers Iranien sont aussi ceux qui ont lancé les attaques du 14 septembre 2019 .
      le repli sur l’Irak n’est donc que temporaire . l’Irak et l’Afghanistan seront évacuer d’ici les élection US de 2020 !
      ce repli de Syrie et l’abandon des Kurdes pourrait aussi se comprendre comme une sanction envers des auxiliaires qui servent les intérêts des mondialistes ( Israel & Deep State US ) et leurs mise sous contrôle de force anti-mondialiste !

      1. Rocbalie écrit : « …personnellement je pense que ni les Houtis ni l’Iran ne sont à l’ origine de cette attaque et que les sous marins qui attaquent dernièrement les pétroliers Iranien sont aussi ceux qui ont lancé les attaques du 14 septembre 2019. … »
        J’ai déjà entendu lors d’un Débat cette thèse, et je suis assez perplexe avec cette version des faits, mais bon, elle vaut ce qu’elle vaut, car la vérité aura beaucoup de mal à émerger!
        Salut fraternel sergio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.