Vidéo: Pravda.ru (oui vous n’hallucinez pas, c’est bien la bonne vieille Pravda !)

Publicités

6 commentaires

  1. S’il existait, juste une seule fois, la possibilité de faire « un tour » avec… ça doit être une expérience unique!!
    De si haut, si vite, rien que pour voir la beauté de cette terre, loin de l’agitation humaine!! 🤩
    Sinon, me reste l’espoir de me réincarner en aigle 🦅!!! 😆 😉

      1. J’ai voulu explorer cette sensation, saut en parachute à 2500m… Un de mes plus grand moment de liberté!!! La chute, le vent, vision inouïe et surtout une sensation d’expansion, n’être plus qu’un avec le tout!! Et le deltaplane, se sentiment de glisse au dessus de tout… Magique!! Mes perceptions intérieures transformées, on ne s’en remet pas!!!

    1. l’aigle vole bien moins haut et bien moins vite … mais plus longtemps

  2. L’URSS était le plus vaste pays du monde –la Russie l’est toujours– il fallait défendre la frontière nord, gigantesque, qui ne pouvait accueillir de station radar au sol ni un maillage d’aérodromes à cause du climat. D’où le Mig-31, qui devait tout pouvoir faire par lui même ou en petit groupe , à très grande vitesse et très haute altitude, pour intervenir efficacement. Ce fut un de ces rares avions si bien nés qu’il peut non seulement toujours assurer sa mission avec sa version modernisée le Mig-31BM adaptée à l’évolution des menaces, mais peut aussi prendre en charge une autre mission non prévue à l’origine : celle de vecteur/lanceur du Kinzhal.

  3. traduction :
    Au cours d’un entraînement nocturne, les pilotes de l’armée de l’air russe se sont entraînés à rechercher, intercepter, escorter et détruire les cibles aériennes de l’ennemi en effectuant des lancements électroniques de missiles à longue portée.

    Les vols se sont déroulés à une vitesse d’environ 2500 km/h et à une altitude de près de 15 000 mètres.

    Le MiG-31 (nom de rapport OTAN Foxhound) est un avion de combat supersonique biplace soviétique et russe à haute altitude et à longue portée, intercepteur et intercepteur toutes saisons. Conçu par OKB-155 (actuellement connu sous le nom de MiG Design Bureau dans les années 1970, il est devenu le premier avion de combat soviétique de la quatrième génération.

    Le MiG-31 est conçu pour intercepter et détruire des cibles aériennes à des altitudes extrêmement petites, petites, moyennes et élevées, de jour comme de nuit, dans des conditions météorologiques simples et difficiles, lorsque l’ennemi utilise des brouillages radar actifs et passifs, ainsi que de fausses cibles thermiques. Un groupe de quatre MiG-31 est capable de contrôler l’espace aérien avec une longueur avant pouvant atteindre 1 100 km.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.