Il existe plusieurs points communs entre les séparatistes kurdes en Syrie et en Irak, les manifestants de Hong Kong qui veulent devenir britanniques et la génération spontanée de terroristes pseudo ecologistes d’extinction rébellion: tous sont irrationnels, insupportables et par dessus tout des objets où instruments de manipulation.

Quand un acteur poursuit des objectifs irrationnels, sa chute est inéluctable. Les Forces Démocratiques Syriennes de Syrie se sont retrouvés dos au mur et obligés de composer avec le Gouvernement de Damas qu’ils haïssent au plus haut point pour sauver leur peau après le retrait US et l’assaut turc. Or, les séparatistes kurdes viennent non seulement de perdre l’aide financière US mais sont en train de tout faire pour relancer la menace terroriste de Daech qu’ils ont combattus en tant qu’auxilliaires des forces de la coalition internationale, justifiant par ce moyen la thèse selon laquelle le terrorisme n’est qu’un prétexte pour une intervention militaire étrangère dans un endroit ciblé. Et cerise sur le gâteau: ils appellent à l’aide les forces armées syriennes et les poussent à se battre à leur place contre la redoutable Armée turque, la seconde Armée de l’Otan en terme d’effectifs. Par conséquent Damas irait combattre la Turquie pour qu’au final les séparatistes kurdes puissent déclarer leur indépendance… Aucune cohérence ni logique. En réalité, ces groupes siphonnaient les aides financières des pays occidentaux et se sont enrichies par ce moyen. Ils se sont fait prendre dans un piège geostratégique fermé. Ils n’en sortiront pas indemnes.

A Hong Kong, les jeunes manifestants gâtés et bobo accrocs aux réseaux sociaux profitent du laxisme d’une police calme non habituée aux troubles et dont les méthodes n’ont rien à voir avec les méthodes expéditives des polices US ou des tirs en pleine tête de la police française. Cette propension à l’escalade est de très mauvaise augure. Car une escalade de la violence de la part des manifestants qui se revendiquent désormais citoyens britanniques et US forcera la main de Beijing et c’est d’ailleurs l’objectif recherché dans cette guerre hybride. Une intervention de forces de maintien de l’ordre en provenance de la Chine continentale sera alors interprétée par les médias hostiles à la Chine comme un « génocide » ou un nouvel « holocauste » asiatique.

Autre holocauste que l’on nous promet maintenant par le biais d’une adolescente un peu bizarre sous l’emprise de sa mère ambitieuse, c’est celui du changement climatique en mode catastrophe. Encore une fois, l’enjeu ici c’est le profit des grandes multinationales et rien d’autres. Le capitalisme crée toujours des besoins imaginaires et vous connaissez le reste de la chanson. Les manipulateurs de l’ombre nous sortent cette fois des apprentis terroristes Pseudo écologistes et des termes bizarres comme rébellion extinction. Extinction ? Celle de l’homme sur terre ? Bon débarras dirons certains mais restons calme. Même en cas de deux guerres thermonucléaires globales consécutives il restera toujours un peu plus de quatre milliards de survivants au milieu de centaines de milliards de rats et d’autres animaux nuisibles. Une chute de météorites alors? Un basculement subit des pôles ? L’apparition d’un trou noir dans le système solaire ? Une tempête de rayons Gamma émanant du soleil ? Bref je veux pas vous rendre catastrophistes mais ces gens-là oublient trop souvent que l’homme dans son orgueil n’a aucune prise réelle sur la nature. Le climat change selon ses propres cycles que l’on maîtrise pas depuis des millions d’années. Il y a eu des mini-périodes glaciaires assez récemment (du temps de Louis XIV et Louis XV en France) et il y a eu l’avancée du Sahara à partir du Néolithique parmi tant d’autres changements continus qui demeurent à ce jour. En réalité, comme avec les Femen, on recrute assez facilement de nos jours des individus touchés par la crise (celle-ci est bien réelle) et on leur assigne un but dans la vie avec possibilité d’évolution sur le plan du statut. Encore une fois c’est une question d’argent fiduciaire et contrefait. L’objectif de cette agitation est de créer de nouvelles fermes d’imposition durables comme la taxe Carbone (une vraie fumisterie au CO2) mais en plus grand… Vous voyez un peu le schéma. La pollution industrielle existe. Celle des substances endocriniennes et neurotoxiques est peu connue car les gouvernements ne tolèrent aucune information à ce sujet. Ces militants « extinction rébellion » devraient d’abord aller à Rouen demander des comptes au gouvernement français sur les raisons de la censure totale ayant entouré la méga-catastrophe de Lubrizol en dépit de son extrême gravité. A quand des campagnes anti pollution visant le Fonds Monétaire International (FMI)? La radioactivité des sols et de l’air ? Pas touche, intérêts nationaux pour le premier et secret-défense pour le second. Circulez il n’y a rien à voir sinon c’est le pointeur laser en plein front (comme d’habitude). La thématique du changement climatique vise vos poches braves gens et rien de plus. La planète survivra bien à d’autres cataclysmes. Notre monde est celui de la perdition durable.

Publicités

6 commentaires

  1. Économie des pays :
    Quel serait l’impact politique d’une grève générale internationale ? Avec les fuseaux horaires, ce serait un casse-tête mondial, non ?
    Les guerres pour la démocratie, contre la corruption, etc. (les clés du scénario habituel pour duper les peuples) :
    pourquoi silence sur leurs retombées environnementales notamment, on nous donne bien le chiffre des destructions (les marchés potentiels) et ceux des morts et blessés ?

    Voilà deux des questions que je me pose

  2. Non. Ce monde est celui de la fin d’un système capitaliste arrivé au bout de ses logiques accumulatives. Jouant de tous les idiots utiles disponibles pour prolonger son règne. Et pas plus.

    1. Author

      Le système capitaliste règne sur 98% de la planète. La pauvreté est en hausse dans la plupart des pays du monde alors que les indices de développement humain sont de plus en plus gonflés. Oui il y a un réservoir immense d’idiots utiles et pour longtemps.
      L’accumulation et la spéculation arrivent au bout du tunnel. Quel sera le monde du jour d’après? Sera t-il accepté par les innombrables zombies assistés et profitant du système actuel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.