Le retrait des forces US du Nord et du Nord-est de la Syrie n’a jamais inclu la base militaire d’Al-Tanf dans le désert syrien près des frontières irakiennes. Il est à noter à ce sujet que la dite base d’Al-Tanf a servi de base de transit à des « conseillers » militaires israéliens en route vers le Kurdistan irakien.

Le repli des forces US de Syrie vers la province irakienne d’Al-Anbar visait un redéploiement en zone d’attente en vue de constituer une nouvelle brigade de combat destiné à garder les champs pétrolières syriens. Ces champs sont tous situés dans la province orientale de Deir Ezzor non moins de Abu Kamal.

Officiellement, des responsables du Pentagone évoquent une force de 500 militaires et des blindés, probablement des chars de bataille qui y seront amenés via l’Irak mais dans les fait il s’agit d’une brigade de combat interarmes mobile qui aura pour mission d’assurer la sécurité des champs pétrolières en Syrie orientale et empêcher les forces gouvernementales syriennes d’en reprendre le contrôle.

Moscou a appelé les États-Unis à retirer l’ensemble de leurs forces militaires de Syrie en rappelant à Washington l’illégalité de sa présence militaire en Syrie, contrairement à celle de la Russie, laquelle agit sur une base légale à la demande du gouvernement syrien.

La base militaire d’Al-Tanf demeure assiégée par les forces auxiliaires de l’Armée Arabe Syrienne (AAS) mais est protégée par un périmètre de sécurité de 40 kilomètres assuré par des avions d’attaque au sol, des drones et des hélicoptères d’attaque basés en Irak et en Jordanie.

La base a déjà fait l’objet d’une tentative d’assaut menée conjointement par des éléments du groupe Wagner et des paramilitaires syriens, soutenus par des unités du Hachd Al-Chaabi (mobilisation populaire) irakien, provoquant l’usage par les Américains de bombardiers B-52, de chasseurs-bombardiers F-15, d’avions d’attaque au sol A-10, de drones d’attaques armés de missiles Hellfire et d’hélicoptères Apache. Le président US Donald Trump a vaguement commenté cet incident en déplorant « la mort de beaucoup de gens de part et d’autres ».

La mainmise de compagnies pétrolières internationales alimentant la corruption et achetant une grande partie des responsables politiques irakiens explique la relative facilité pour Washington d’y faire transiter des troupes et des équipements lourds en vertus d’Accords plus ou moins secrets signés peu avant le retrait militaire d’Irak.

En atendant une nouvelle évolution de la situation sur le terrain, les Américains sont toujours à Al-Tanf tandis que les forces Russes avancent vers l’extrême Nord de la Syrie en organisant des patrouilles là où patrouillaient il y a peine un mois des forces US/Otan. Des véhicules militaires russes ont été aperçus sur l’axe Minbedj-Jarabuls et des unités de la police militaire russe continuent de se déployer aux côtés des forces syriennes dans des régions autonomes kurdes.

La question des champs pétroliers du désert oriental est un peu étrange. La Syrie n’est pas un pays pétrolier et la production de ces champs est tout au plus marginale à moins de la découverte de nouveaux gisements ou d’un potentiel. Washington affirme que Daech contrôlait les sites de production sans préciser que le groupe terroriste revendait du brut à la Turquie et aux États-Unis via des intermédiaires à un prix très bas par rapport au prix de référence mondial. Damas pour sa part affirme n’avoir jamais compté sur ces champs pour son économie avant guerre et à réaffirmé sa volonté de récupérer l’ensemble de son territoire.

Le Grand Jeu est aussi et surtout une affaire de Brut. Affaire à suivre.

Publicités

28 commentaires

  1. La raison pour laquelle la Chine instaure son système de crédit social.

    Texte de Michel Dakar, chercheur en politique globale, autonome, Villequier ex-France, province coloniale en cours de dépeçage de l’Empire ex-mondial israélo-US, nécrogène, en voie de dislocation rapide, le 27 octobre 2019.

    http://www.aredam.net/la-raison-pour-laquelle-la-chine-instaure-son-systeme-de-credit-social.html

    Documentation :
    Site internet marxiste : https://www.matierevolution.fr/
    Tout sur les émeutes en Chine : http://berthoalain.com/documents/chine/

  2. Suite du mouvement de troupes étasuniennes (un convoi militaire de blindés et de matériel logistique étasuniens, transportant des troupes de commandos spéciaux (spécialisés en sabotage et autres roueries), ont été vu (vidéo à l’appui) par des observateurs de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) (officine propagandiste crée par le MI6), en passant par le passage d’al-Walid dans le nord de l’Irak, et se dirigeant en direction d’Hassaké en Syrie (vers les positions des troupes étasuniennes situées dans la province de Deir ez-Zor dans le nord-est de la Syrie, près des deux bases illégales d’At Tanaf, Tanaf et Zadaf) ; le prétexte, vous le connaissez sans doute (?), pour soi-disant « protéger les puits de pétrole syriens des terroristes de Deach » (dont tout le monde ou presque, sait qu’ils sont les seuls créateurs de ces assassins mercenaires), et alors qu’ils les pillent sans vergogne (avec la complicité des sionistes) depuis l’occupation illégale du sol syrien), mouvement qui pourrait se concrétiser par: « un pas en avant, deux pas en arrière, etc. ». Tout cela aura bien entendu des conséquences funestes, et la suite sera pleine de très mauvaises surprises pour les envahisseurs…

    1. Et pendant ce temps là, le jeu de dupe bat son plein ! « Les États-Unis évacuent en ce moment même des milliers de terroristes daechistes du nord-est de la Syrie vers le Kurdistan irakien et que même des centaines d’entre eux ont déjà été ramenés à bord des hélicoptères spéciaux dans des bases US à al-Anbar » (extrait d’un article paru ce jour sur le site PRESSTV, intitulé: « Idlib : Pourquoi les USA annoncent l’élimination de Baghdadi ? »

    1. Niagaradelyon
      Est ce que tu pense que le robot existe vraiment. ?
      Si oui !! Est il vraiment capable de toutes ces prouesses. ?

      1. Je pense que le robot existe vraiment vu que ça fait déjà 10 ans que je vois ce genre de robots et il s’améliore d’année en année

        Après est-ce qu’il fait tout ça tout seul ou bien c’est scénarisé ni toi ni moi ne pouvons le savoir..

        Ce qu’on ne sait pas c’est son autonomie vu tous les moteurs et tous les capteurs il doit bouffer une énergie monstre donc il ne doit pas rester longtemps actifs.

        1. Merci pour ta réponse, niagaradelyon.

          1. Voilà où il en était il y à 10ans, sur leur chaîne Youtube tu peux voir toute l’évolution de leurs robots.

            https://youtu.be/67CUudkjEG4

        2. Un petit commentaire rapide sur le sujet.

          C’est de la com, la vidéo est assez drôle au final.
          Mais cela prouve un certain nombre de chose:
          – Ils gèrent quasiment parfaitement maintenant les algorithmes regroupant l’ensemble des données pour maintenir là ou il doit être le centre de gravité du robot.
          – Ils gèrent de mieux en mieux les algorithme gérant le centre d’inertie.
          – Ils intègrent la l’utilisation des armes « humaines » au machin pour le rendre adaptable à tous champ de bataille.

          Tout est scénarisé dans cette vidéo, on est bien d’accord, c’est de la com, avec une pointe d’humour.
          Mais cela met en avant les avancées techniques faites dans ce domaine.

          Dans l’industrie, on utilise des AGV de plus en plus. Auto Guided Vehicules…
          Pas de jambes, pas de bras, mais des roues et adapté à la manipulation de palettes, de pièces, etc.
          Capteurs et algorithmes embarqués, qui leurs permettent de « dialoguer » entre eux, d’éviter les véhicules conduits par des humains (donc au comportement par prévisible), les piétons et qui respectent les passages à emprunter et les sécurités de circulation du site.
          Bref, c’est utilisé à moindre technologie dans l’industrie, déjà, maintenant…

          1. Reste a savoir son autonomie, il peuvent lui mettre une pile atomique, mais du nucléaire qui se balade comme ça c’est risqué.
            Après reste à voir sur le terrain comment l’ennemi va pouvoir le leurré sachant qu’un camion blanc qui traverse une route à pût planté une voiture Tesla.

            Les combats du futur risque d’être passionnant.

  3. FRANCOIS XAVIER
    Votre comparaison est parfaitement appropriée.

  4. (Hors sujet qui n’en est pas un) : Le Hirak (ou les Harkis) au Liban ou le nième fiasco des révolutions colorées

    Les anglosionistes ayant perdu la guerre universelle contre la Syrie n’acceptent pas leur défaite et remuent ciel et terre, ou plutôt l’Algérie, le Soudan, l’Irak et le Liban pour arriver par d’autres moyens à leurs buts. Naturellement, tous les soulévements qui sont advenus dans ces pays sont légitimes : ce sont essentiellement des revendications économiques et sociales légitimes ( fin de la corruption, des impôts injustes, de la pauvreté de la grande majorité et de l’enrichissement d’une infime minorité et ainsi de suite), mais à l’instar du dit printemps arabe, tout cela est vite détourné par les mêmes méthodes vers d’autres buts et ce par les mêmes acteurs qui ont les mêmes employeurs depuis des décennies. C’est à désesperer des hommes et à s’emerveiller devant la facilité de les tromper et de les duper hier, aujourd’hui et demain.
    Mais revenons au Liban qui connaît des manifestations depuis neuf jours. Ce mot de Hirak est déjà suspect. Mais ce mouvement est passé en l’espace de trois jours de ses revendications légitimes à d’autres d’un caractère spécial qui rappellent ces dits printemps : A bas le régime, Aoun, Berry et Hariri : dégagez, élections anticipées, gouvernement provisoire, armes de la résistaces illégalles, injures contre Nasrallah…etc
    Par son seul discours de ce jour, Nasrallah a mis bas ce chateau de fausses cartes en expliquant de long en large les buts (guerre civile au Liban) de ce mouvement, qui tirait les ficelles de ces sumnanbules derrière les coulisses à force quantité de monnaie de singe vert.
    A la fin de son discours, tous les partisans de la résistance ont quitté ces rassemblements et des milliers de ses partisans sont descendus dans la rue dans tout le Liban en soutien aux positions duHizb, qui me semble avoir coupé l’herbe sous les pieds des comploteurs.

  5. malgré les déclarations trompeuses du président Trump, le monde entier sait dorénavant que les Etasuniens, dépouillent ouvertement les richesses naturelles (ou pas) des pays qu’ils occupent illégalement… Car avant leurs dernières déclarations, (où ils ont décidé – très certainement pour des raisons électoralistes), de faire tomber le masque de l’hypocrisie, se retranchant systématiquement derrière de faux prétextes (rétablissement d’une soi-disant démocratie, etc.) et de fausses proclamations, reprisent par leur médias et leurs officines propagandistes. L’objectif réel de cette manœuvre désespérée demeure obscur, mais ne tardera pas à apparaitre dans les semaines ou les mois à venir.

    1. Comme je l’ai déjà écrit moult fois sur ce site, les Etasuniens et leurs complices, notamment les sionistes, depuis leur intrusion illégale en Syrie, ont volé, dilapidé à outrance, les puits de pétrole syrien et irakien…
      Voir à ce sujet l’article paru sur le site Suptnik, sous le titre: « Les Etats-Unis ont organisé la contrebande du pétrole syrien, affirme la défense russe » à l’adresse Internet: https://fr.sputniknews.com/international/201910261042325952-les-etats-unis-ont-saisi-et-exploite-le-petrole-syrien-affirme-la-defense-russe/

    2. Dans le film  » independence day  » les aliens sont qualifiés de criquets dévastateurs qui se gavent de tous ce qu’ils peuvent ingurgiter puis changent de planète et recommencent… Je ne puis m’empêcher de faire un parallèle avec une certaine actualité !

      1. Le parallèle avec Avatar aussi est limpide

  6. En fait on a découvert(les Russes durant la guerre)une énorme quantité de gaz qui serait aussi importante que tout le gaz du Qatar.Donc l’enjeu n’est nullement le pétrole et encore moins sois disant empêcher Daesh de revenir(de tte façon Daesh c’est la cia et le mossad).La Russie a signé avec Assad un contrat d’exploitation de ce gaz,un contrat exclusif(quelques royalties malgré tout pour reconstruire la Syrie).Sur une très longue durée.Les sociétés privées et publiques Russes s’impatientent car on leurs avait déjà promis ce gaz depuis 2 ou 3 ans.Donc les Yankees ont deux buts:empêcher la Russie de se l’approprier.Et empêcher aussi Assad d’avoir des ressources indépendantes pour la reconstruction(sans avoir besoin ni des pays de l’UE ni des US).Merkel et Macron avaient un accord avec les kurdes d’ou ce ramdam des BHL et consorts soudain soutiens des Kurdes(ils n’en ont rien à faire en fait).Les kurdes vendent le pétrole à 50% du prix à Israel.Ce depuis plusieurs années.Wagner avait essayé de reprendre le pétrole il y a deux ans,résultat 350 morts(dont 100 russes,les autres des mercenaires de divers nationalités).Poutine a tout fait à l’envers il aurait du intervenir avec plus de forces en 2015 sur deux fronts.Le premier destructions des convois de pétrole vers le fils Erdogan et bombardements anti ISIS.Ce fut bien fait mais lent.Par contre il fallait en même temps comme dit Macron,une seconde équipe qui aurait pu être wagner avec encadrement militaire s’occuper du pétrole de DE.Les yankees ont eu tout le temps pour s’y installer.N’oublions pas que les donneurs d’ordres(Israel et sa filiale US)ne veulent aucun gagnant en Syrie,un champ de ruines un failled state comme en Irak,Libye etc ou ruiné comme le Liban qui subit en ce moment une révolution colorée made in CIA/MOSSAD.C’est en fait WWIII qui continue,la guerre est délocalisée,pas de chance pour la pauvre Syrie ils ont choisi ce pays comme champ de bataille.L’objectif final est l’Iran mais pas de suite et uniquement si second mandat de Trump,si les Dems reviennent au pouvoir en 2020 il n’y aura pas de guerre.La Russie bien trop mollement préférant aussi aucun gagnant(sans pouvoir le dire)car cela empêche tout projet de pipelines concurrents de se lancer,donc tout bon pour Gazprom.En Ukraine c’est le pay back ou la les US/Israéliens se vengent en sabotant nordstream 2 et aussi en transformant l’Ukraine en failled state.Selon une étude sortie hier,l’Ukraine a perdu 50% de GDP depuis 2014,le pays d’Europe le plus pauvre sur 42(1800 USD par an par habitant).4 millions d’ukrainiens on fuit le pays.Le pays est ruiné et il coute une fortune au FMI/US/UE à maintenir un minimum à flot mais ils se disent que cela coute trois plus à la Russie.Si les Chinois étaient plus actifs ils pourraient mettre tout le monde d’accord,mais ils sont encore plus mous que les Russes et puis la Hong Kong colour rev a été lancée dans ce but.En résumé,Israel dirige le monde avec son projet messianique délirant,(option sanson)les vassaux Européens et US obéissent même si ça doit causer un jour leur perte.

    1. Je suis d’accord sur l’intérêt majeur de ces nouvelles ressources potentielles. Maintenant, ouvrir deux fronts en 2015 eut été une erreur stratégique et les Russed, ainsi que leurs alliés se bien gardés de la faire (la leçon Napoléon-Hitler) : tout d’abord ces gisements n’ont été découverts qu’à ce moment-là, justement (par les Russes) mais les forces russes n’avaient pas encore les coudées franches pour intervenir avec des hommes sur le terrain de la façon dont ils le font aujourd’hui. Il faut se souvenir qu’à l’époque,la présence de Daech était massive et que les opérations russes ne pouvaient quasiment se faire que par voie aérospatiale. Le Groupe Wagner, en dépit de la mise en jeu d’une force d’une létalité considérable, ne pouvait être soutenu par les forces aérospatiales russes sans déclencher un conflit direct avec les US (ce qui était le but à l’époque) ; tout le monde — y comprs les US, qui ont vu ce jour-là les portes de l’enfer s’ouvrir devant eux — a aperçu alors, les dangers d’une approche frontale de la Résistance (cf.modification des règles d’engagement russes : annonce du recours au nucléaire tactique, même dans le cas d’agression conventionnelle de la part des US). De plus, les Kurdes commençaient à se laisser séduire par les sirènes otaniennes et à acquiescer et à,participer à la confiscation des atouts énergétiques de l’Est syrien ; de plus, la frontière nord était hors de contrôle de l’État syrien et de ses alliés. Il fallait attendre le prochain tour de table ; ce qui fut très patiemment et intelligemment fait par la Résistance. Le contrôle russe est désormais établi sur ces atouts orientaux. La stratégie consistera donc à renforcer ce contrôle sur l’ensemble du territoire situé à l’est de l’Euphrate.

      À cet égard, Al Tanf ne constitue pas un objectif immédiat : les champs concernés se trouvent répartis plus loin au nord ; c’est-à-dire, au sud de la ligne Qamishli-Homs, mais au nord de l’arc Homs-Tadmur-Deir Ezzor-Hassaka-Qamishli. Or, c’est justement sur dans toute cette zone que l’AAS achève d’étendre actuellement sa présence et reprend très rapidement le contrôle des champs gaziers et pétrolifères syriens. Tout le monde l’a compris : c’était le véritable objectif sous prétexte antiYPG de l’entrée de la Turquie sur le territoire Syrien. En fermant la frontière nord-syrienne et en dégageant le Kurdes de l’équation dans les parages, les Russes sécurisent leurs accords pétrogaziers avec la Syrie — et avec la Turquie. La base d’Al Tanf continue de ne servir qu’à garder le désert, cependant que la chasse est donnée aux résidus daéchiens et que la fin d’Idlib se profile : ce qui était très utile aux US, c’était la combinaison de la connivence des supplétifs kurdes, des mercenaires daéchiens et de la présence de milliers de forces spéciales otaniennes afin de mettre la main sur des gisements gigantesques. Cette combinaison a vécu. Il se trouve qu’avec le coup d’arrêt (doux et dur à la fois) porté à leur complice d’une semaine turque, ils viennent de perdre la main que la tentative d’envoyer des blindés retardataires ne leur redonnera pas ; plus maintenant que l’AAS et les Russes ont fermement posé le pied sur la rive est de l’Euphrate. Voilà un gain stratégique un atout majeur durement gagné et devenu presque inespéré avec les années, que l’ASS ne compte certainement pas abandonner pour aller taquiner Al Tanf, non plus que les Russes ne souhaitent pour le moment dégarnir le front Nord pour aller en ouvrir un au Sud. Ces champs gaziers — contrôlés par la Russie et la Syrie en partenaria —, ne constitueront pas une pomme de discorde, comme le laisse entendre T. Meyssan — pas plus que ne constituera une pomme de discorde le long de la route de la soie 2.0, la capacité de production pétogazière iranienne —, mais un socle supplémentaire pour l’extension de l’intégration eurasiatique. Notez que le trajet des axes gaziers eurasiatiques passe naturellement à travers l’Iran et la Syrie, jusqu’en Méditerranée. L’OTAN+ ayant échoué à couper cet axe énergétique très prometteur, la main est définitivement au camp eurasiatique qui pourra et saura en tirer avantage, y compris pour la reconstruction de la Syrie. La ruse trumpienne a fait long feu et il est trop tard pour rattraper une erreur stratégique énorme. Le double accès nord (North stream 2) et sud (Turk Stream — et ce qu’il conviendra un jour d’appeler Irano-Syrian Stream) constitue en revanche LA pomme de discorde au sein de l’UE et entre les US et l’UE. Ce sera, entre l’Europe du Nord et celle du Sud, à qui obtiendra les meilleurs tarifs et à qui échappera — chacun pour soi, sauve qui peut ! —au chantage énergétique et financier étasunien. À défaut d’être parvenus le voler, les pays d’Europe compteront beaucoup sur un accès bon marché (mais quand même pas bradé comme avec Daech comme partenaire) au gaz de Syrie et aussi — car c’est l’autre enjeu — à celui d’Iran (d’où, nul n’en parle les Chinois viennent de se retirer, ayant trouvé un gisement gigantesque intramuros). D’autant que le retour massif des investissements russes en Afrique n’augure rien de bon pour les grandes puissances UE qui y exploitaient un peu trop aisément — mais avec zéro avantage pour les Africains en dehors de leurs élites corrompues — un accès vital à des ressources stratégiques très précieuses. Les voilà potentiellement hors de portée à l’horizon 2100… Le maître actuel de tous ces ors jaune, bleu, noir et de toutes le couleurs ; ainsi que de toutes les ressources africaines et sud-américaines bientôt sécurisées par ses soins, est la Russie : c’est l’ours et le dragon qui sécuriseront les franchises « Route de la soie 2.0 et ceinture » ; ce sont eux qui ordonneront les concessions de la multipolarité le long d’axes s’étendant de Vladivostok et Shenzhen à Caracas en passant par Brazzaville et Bangui — le jeu en Afrique du Nord est encore trop trouble, mais on y castagne dur (à suivre de très près)…

      Bref, le cauchemar de Darwin, ou devrais-je dire, de Brezinski…

      Autre grand perdant actuel (quoique soudain repentant, à son corps défendant) : le Qatar (d’où le Centcom vient d’inexplicablement remballer pour le dakota), qui voit débarquer un ou deux concurrents aguerris qu’il a échoué à décapiter. L’entité israélienne, elle, devra se contenter de darder à la façon de Benny Ganz, un regard plus ou moins bistre du côté des gisements chypriotes et grecs — mais pas syriens. Quant à la Saudie, elle vient de sentir le vent du Grand Quart vide tourner et lui apporter du port stratégique de Hodeïda au Yémen, comme un vent de panique, de poudre et de drones.

  7. Je l’ai dis mainte fois auparavant.
    Il y aura des acalmie, puis sa reprendra de plus belle………..
    Puis au moment ou la situation sera à nouveau au bord de l’armageddon, sans suivra à nouveau une acalmie.
    Plusieurs fois comme cela jusqu’au moment ou l’acalmie sera officiellement négociée par des accords .
    Ces accords seront après plusieurs années bafouée, jeté à la poubelle par un groupe des signataires.
    Qui prendront par effet de surprise l’autre groupe.
    Là sera le début d’une grande guerre entre deux bloc, et tout deviendra incontrôlables.
    Nous avons tous des références religieux qui nous indiquent cela de manière claire.
    Il suffit de les confondent avec les événements passés, et présent, pour plus ou moins comprendre ce que pourrait être le futur.
    La certitude est ; que nul ne peut donné des dates, où affirmé des échéances avec précision, où confirmé un événement en cour selon les références prescrit.
    Juste supposés que cela arrivera, mais sans précisé quand !!
    Où que nous y sommes peut être. …
    Mais en aucun cas, prétendre que cela est en train de se dérouler en ce moment même.
    Conclusion : l’acalmie que nous pensions, n’aura encore une fois pas lieu maintenant.
    Les ignorent aveugles, rigoleront de ce que j’avance.
    Et d’autres savent parfaitement à quoi je me réfère et ou je veux en venir. …..
    Nul n’est obligé à rien.

    1. Tu as malheureusement raison! La Syrie, est l’equivalent de l’Espagne en 1936 (beaucoup de similitudes) et j’en passe.
      Conclusion: Je pense qu’il nous reste encore quelques annees de paix avant …

      1. 👉 PERMALINK

        L’avantages que nous avons comparer à d’autres.
        C’est que nous apercevons plus ou moins les choses bouger et venir.
        De se faîte, nous pouvons en conséquence, croquer la vie à pleine dents sans remettre cela au lendemain.
        Et nous préparer à la grosse purge généralisé.
        mais surtout, et avant tout, être près pour recevoir nôtres historique.
        Comprendra celui qui veut comprendre.
        Cordialement

        1. Mon second Com t’étais adressé .
          GOSSEBO.
          J’ai tort de rarement me relire avant de poster.

        2. Comment eviter de recevoir notre historique (comme tu dis)?
          Quoi faire, ou est-ce inevitable?

          1. 👉 : Gossebo
            A terme, il n’y a hélas aucune échappatoire.
            Un exemple :
            L’effet domino est une réaction en chaîne, qui peut se produire lorsqu’un changement mineur provoque un changement comparable à proximité, qui provoquera un autre changement similaire, et ainsi de suite au cours d’une séquence linéaire.
            Et après le dernier domino tomber, il n’y a plus rien.

  8. sous couvert de protection d’exploitation de champs de pétrole, le maintien coûte que coûte de cette base illégale doit cacher d’autres intérêts…

    1. si Trump ne doit pas être réélu en 2020 !
      cette obstination a rester sur place est elle suffisante pour déclencher une guerre suite aux attaques que subira cette base militaire illégale ?

  9. cette position est intenable l’état profond US ne veut pas malgré les ordres de Trump lâcher sa proie !
    les usa devraient se méfier si il ne sont pas en mesure de soutenir des engagement dans deux champs de batailles différents ils risque d’avoir une surprise ailleurs dans le monde !

  10. Pétrole pétrole il n’y a que ça qui compte pour ces rapaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.