C’est un séisme majeur dans les relations financières internationales: La République populaire de Chine, l’Inde et la Russie envisagent d’être exclus du système international de transfert électronique de fonds bancaires SWIFT et auraient pris une série de mesures pour parer à une telle éventualité, dont la création d’un système similaire parallèle fiable et efficient même en cas de sabotage ou de piratage.

Cette évolution inédite est la conséquence directe de l’usage abusif de sanctions économiques et financières en tant qu’arme de de guerre pour intimider les autres États par Washington.

Un tiers de l’humanité pourrait se retrouver exlu du système bancaire international occidental dont les habitants des deux pays les plus peuplés au monde.

Ce n’est pas tout. La Russie et la Chine sont en train de mettre en place des mécanismes financiers pour effectuer leurs échanges commerciaux et financiers en utilisant leurs monnaies respectives. L’Inde pourrait rejoindre cette initiative pour contourner la menace de sanctions US et des pourparlers avec Moscou sont en cours à cet effet.

Le recours aux sanctions excessives ou à la menace de sanctions à l’égard des autres pays a mené à l’apparition de système financiers parallèles sur fond de crise économique mondiale.

Publicités

13 commentaires


    1. qu’est ce que vient faire cette « annonce » ici ? c’est un lien vers un site pharmaceutique…

      1. ANTARES.
        Ce lien ne l’ouvre pas,
        Nôtres curiosité nous pousse parfois vers l’imprudence.
        Et hop, le piège se met en branle.
        La prudence est de rigueur.

  1. Espérons que les initiateurs de ces menaces aillent au bout de leurs raisonnement.
    Le système financier international basé sur le dollars ne peut plus durer.
    La monnaie américaine est utilisé comme arme contre beaucoup de pays, depuis trois décennies.
    Ils nous faut, ne pas perdre de vues les info boursiers et financiers.
    Si cela s’avérait être serieux, les variations du CAC 40, cesseront pour être que plongeantes.
    Les indices boursiers, nous alerteraient systématiquement de la température des place boursiers, sur les marchés des transactions international.
    Le BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud, ont tenu leur premier sommet en 2009.
    les pays composant les BRICS représente, déjà pour la plupart les plus grandes puissances économiques du monde.
    Ils devraient être amenés, selon les prévisions, à gagner encore plus de poids sur la scène internationale dans les décennies à venir. Ensemble, les BRICS pèsent 45 % de la population de la planète, près du quart de sa richesse et les deux tiers de sa croissance.

    Selon les estimations, les BRICS seraient à l’origine de plus de 50 % de la croissance économique mondiale au cours des dix dernières années.
    Quatre des cinq BRICS font partie des dix premières puissances économiques mondiales (Brésil 7e, Russie 8e, Inde 10e et Chine 2e).
    L’Afrique du Sud, première puissance du continent africain, est elle aussi classée parmi les 30 plus importantes économies de la planète (29e rang.)
    L’oncle ne pourra plus compter sur la planche à billets comme il le fait à chaque fois pour renflouer l’économie américaine.
    Car le dollars dépréciera, comme neige au soleil.
    Il leurs faudra, une brouette de dollars pour acheter une baguette, un litron de rouge, et un camembert de Normandie.
    En Somme, c’est les américains, qui sentent que là roue tourne, à leurs gros désavantages.

  2. si le but du jeu est la « dédollarisation », les choses suivent leur cours à grande vitesse… Loin d’être aussi « connes » qu’on veut bien nous le faire croire, les « zélites » allument des feux partout pour distraire les masses et les occuper ailleurs, alors que se prépare un gigantesque complot économico-globaliste (nos chères élites banquières oeuvrent parfaitement pour l’adoption d’une monnaie unique mondiale non numéraire (le panier DTS dans un premier temps)
    N’oublions pas « qu’elles » sont maîtresses en manipulation depuis des siècles ! alors, essayons de regarder le plus loin possible… et d’éviter de nous laisser distraire par le jeu des « marionnettes » à la tête des quelques gouvernements que ce soit.
    Le but est « le chaos » et la lutte de tous contre tous… diviser pour régner est leur devise. Jusque là, leur plan se déroule sans accroc, malgré les wishfull thinking de beaucoup qui pensent avoir la trempe de le contrecarrer… Utiliser les mêmes armes que l’ennemi pour l’abattre est un leurre, savamment entretenu ! Nous sommes en Enfer. Dire que nos geôliers sont stupides ne les fera pas changer de fonction, ni les attendrir ! pauvre de nous… sommes nous si stupides ?

    1. la Russie et la Chine pourraient ne pas être d’accord et avoir plus a gagner a faire foirer leurs plans .

      1. Je pense que ces « zélites » sont clairement apatrides… que la Russie ou la Chine laisse faire ou non dépendra du rôle que ces « pervers » leur auront assigné… Du théâtre, pour divertir et diviser les masses ! J’espère me tromper… mais pour l’instant, ça n’en prend pas le chemin.
        L’Humanité peut néanmoins se réveiller massivement et hurler un « STOP » définitif à ces manipulateurs… ce sera durant la phase de chaos généralisé où ces pervers seront à découvert… d’où l’idée d’un « chaos contrôlé ». Leur souci, c’est que ça peut basculer très rapidement en leur défaveur définitive !
        Oui… je sais, c’est un vœu pieu… ou pas ! un simple exposé de mon ressenti…

  3. Il y a pas mal de temps déjà, nous en discutions doctement sur le (notre) site, sans réellement ni donné de date et encore moins d’essayer de développer les moyens nécessaires à la rupture définitive avec ce système occidental. C’est maintenant chose faite! Plus de faux semblant, ils mettent enfin le turbo, (les sanctions économiques dont usent et abusent le président Trump devenaient ingérables pour tout le monde, y compris par les Etasuniens): extrait d’un article paru sur le site Suptnik: « …
    SWIFT comme outil de pression: SWIFT (pour Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication) est un système interbancaire international qui fournit des services de messagerie standardisée et de transfert interbancaire ainsi que des interfaces à plus de 10.800 institutions dans plus de 200 pays. En octobre 2014, cette société a annoncé subir des pressions de la part de plusieurs États qui voudraient, en vain, qu’elle se joigne aux sanctions antirusses. En 2018, la direction de la SWIFT n’a pas résisté à la pression des États-Unis et a décidé de déconnecter de son système la Banque centrale d’Iran et d’autres organismes financiers iraniens visés par les sanctions américaines.«Le fait que Donald Trump ait intimidé les dirigeants du réseau SWIFT et les a contraints à déconnecter l’Iran de son système a poussé le reste du monde à comprendre que « si l’Amérique pouvait le faire avec l’Iran, la même chose pourrait nous arriver un jour à nous. Il nous faut un système alternatif »», avait déclaré à Sputnik Steve Keen, professeur d’économie à l’université Kingston de Londres. Article complet, paru sur le site Izvestia : «… Selon le journal russe Izvestia qui se réfère à ses sources proches de la Banque centrale de Russie, Moscou, Pékin et Dehli ont trouvé un moyen pour contourner le problème de l’accès au réseau de la SWIFT: il est prévu de relier le système de messagerie financière russe au système chinois et au projet d’une structure indienne indépendante. … » et c’est signé, sergio… le vrai sergio, avec une minuscule comme à l’accoutumé!

    1. la précipitation, quelle guigne: « lire ni donner de date au lieu de ni donné de date… »

  4. exclure la Chine revient pour le USA a fermer ses frontière et exclure la Russie reviendrait pour les européens a se priver de gaz .
    impossible en l’état !
    ces système de paiement est plutôt fait pour continuer a commercer avec les états sous embargo des USA comme l’Iran, le Vénézuela . . .

  5. arrangez vous pour que les images de Une soient exactement aux dimensions, sinon problemes de parallaxe comme pour celle de cet article!

  6. Nouvelle maquette du site quasi parfaite, trouvez une solution pour les menus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.