L’origine du mythe des Armes de Destruction Massives (ADM) en Irak?

La réponse est claire, nette, bien définie et ne souffrant d’aucune ambiguïté: les services d’action psychologique et de propagande des renseignements israéliens.

Qui a relayé et utilisé le mythe des ADM pour se lancer dans une guerre désastreuse en Irak ?

L’Etat profond US. Le même qui a assassiné le président US John Fitzgerald Kennedy en 1963, neutralisé le président Richard Nixon en 1973, écarter le président Jimmy Carter en 1979 et failli faire assassiner le président Ronald Reagan en 1981 avant de placer les Bush, Clinton et Obama afin de poursuivre les basses œuvres de destruction entamées lors de la guerre du Vietnam dans les années 60.

Trump doit son poste de président des États-Unis à sa proximité avec les principaux parrains de la mafia juive New Yorkaise mais le personnage s’est révélé plus incontrôlable qu’une émission de télé-réalité en dérapage permanent et cela inquiète un État profond ayant toujours voulu contrôler le locataire de la Maison-Blanche comme un simple simulacre de pouvoir.

Publicités

Un commentaire

  1. Le plus amusant, c’est que personne n’ose parler du Chabad Loubavitch qui pourtant est la connexion la plus troublante entre Trump et Poutine, et en relation avec tous les autres acteurs cités.

    Amusé de voir des sociologues utiliser l’UML : https://www.erudit.org/fr/revues/npss/2011-v6-n2-npss1817572/1005776ar.pdf (Analyse de réseaux de pouvoir au sein d’une organisation sociale)

    Donc on parle de « Sociologie de l’Action Organisée » quand on travaille à reconstruire les réseaux de pouvoirs réels plutôt que prétendus. On savait bien que les organigrammes d’entreprises n’étaient qu’un vague reflet de l’organisation effective, qu’il fallait un autre regard pour retrouver les vrais chemins décisionnels, que le vrai pouvoir était discret.

    Tout ça pour dire que l’État Profond n’est qu’un entremêlât de réseaux et de coteries plus ou moins occultes, qui n’est plus capable de maintenir sa cohérence. On le sait désormais : les civilisations sont cycliques car la hiérarchie est instable au delà d’un chef et d’un niveau de sous-chefs. Au delà on part dans la fuite en avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.