Source: Ex-Aldebaran YouTube Channel

Le commandement militaire syrien ne veut pas dégarnir les dispositifs de défense autour de la capitale Damas et dans le Sud pour renforcer les lignes défensives en Syrie septentrionale. C’est l’un des objectifs stratégiques des adversaires de la Syrie.

Publicités

13 commentaires


    1. Rien que ce terme barbare d’eusocialité suffit a affirmer sans grand risque de se tromper que nous vivons dans une époque où la décadence de l’explication accompagne d’un pas égal la décadence du vocabulaire.

  1. La fin de l’eusocialité de l’espèce humaine.

    Texte de Michel Dakar, chercheur en politique globale, autonome, Villequier ex-France, province coloniale en cours de dépeçage de l’Empire ex-mondial israélo-US, nécrogène, en voie de dislocation rapide, le 5 novembre 2019.

    http://www.aredam.net/la-fin-de-l-eusocialite-de-l-espece-humaine.html

    Documentation :
    http://www.aredam.net/eusocialite-pages-89-a-92-thor-hanson-abeilles-la-derniere-danse.pdf

    Texte antérieur :
    http://www.aredam.net/evolution-humaine-vers-un-etat-de-non-echange.html

    PHOTOGRAPHIE SUR LA PAGE DU SITE

    Le bonheur d’être, chèvre Justine mangeant des feuilles de noisetier, Villequier.

    Le terme d’eusocialité a été adopté en éthologie pour désigner la véritable socialité, qui caractérise les insectes sociaux, tels les abeilles, les fourmis, les termites, cette notion a été étendue aux humains (voir les deux pages scannées et reproduite en Pdf du livre Abeilles : la dernière danse, de Thor Hanson, édition Buchet Chastel, 2019 (publié en 2018, chez Basic Books, Buzz, The Nature and Necessity of Bees).

    http://www.aredam.net/eusocialite-pages-89-a-92-thor-hanson-abeilles-la-derniere-danse.pdf

    Ce texte fait suite à celui publié le 2 novembre sur la perte en cours de la capacité d’échange de l’espèce humaine :
    L’évolution humaine vers un état de non-échange, et le nombre de visiteurs sur un site internet à prendre en compte réellement :
    http://www.aredam.net/evolution-humaine-vers-un-etat-de-non-echange.html

    Il devient clair que notre espèce régresse aussi dans le domaine de la socialisation, qui selon certains scientifiques est apparue il y a 3 millions d’années, cette socialisation ayant été dénommée eusocialité, nous nous dirigeons vers un état de pseudosocialité.

    Ce cas de régression vers un stade plus primitif de socialité n’est pas unique puisque les chercheurs entomologistes le constate chez des insectes, comme les abeilles (voir pdf).

    Perte de la capacité d’échange, régression de la socialité vers un stade plus primitif, il est crucial de chercher à prévoir ce que nous sommes entrain de devenir.

      1. Des termites asociales, ça va donner quoi ?

        1. Author

          Des psychopathes névrosés et isolés. D’où le terme ancien d’alienés. Le système veut des numéros anonymes jetables.

      2. Lisez la vie des termites de Maurice Maeterlinck avant de raconter des bêtises.C’est homo sapiens qui mène son espèce en particulier et la vie sur terre à la ruine et non les termites qui, elles, mènent une vie paisible en harmonie d’avec le reste du cosmos : êtres vivants, minéraux, planètes,étoiles … et comprennent son langage devenu opaque à notre espèce maudite.

        1. Author

          Ne vous inquiétez pas, j’ai rien contre les termites dont l’intelligence sociale nous dépasse.

        2. Oui, après avoir vu aujourrdh’ui un avocat et un agent immobilier, je suis sûr que les termites, fourmis et abeilles et autres, sont tous supérieur à l’humain

          1. Author

            Je ne saurais vous contredire. Surtout après avoir croisé moi même ces deux catégories et laissé un peu plus que des plumes.

  2. TRADUCTION 2éme vidéo :
    Des renforts de l’armée arabe syrienne entrent dans la ville d’Abu Racin, dans la campagne nord-est de Tal Tamr.
    ♦️Units des forces armées syriennes sont entrées dans deux villes frontalières entre la Syrie et la Turquie.
    « Des unités de l’armée arabe syrienne sont entrées dans le centre de la ville d’Abou Racine à Ras al-Ayn, dans la campagne de Dayer al-Sharqi, parallèlement à d’autres unités de la ville d’Al-Kasra, située à environ 5 km de la frontière syro-turque, et les deux villes sont administrativement subordonnées à Ras al-Eyn. ”
    ♦️The Les renforts de l’armée syrienne comprenaient des chars de combat T-72, des véhicules de combat d’infanterie (IFV) BMP-1, des obusiers automoteurs Gvozdika 122 mm et des lance-roquettes BM-21 Grad 122 mm.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.