Le Sud de Damas ciblé cette nuit par des frappes aériennes israéliennes intenses. Le quartier de Limona aurait subi de très importants dégâts matériels. Aucun bilan sur les pertes humaines n’a été rendu public jusqu’ici.

Selon les médias syriens, la défense aérienne syrienne aurait abattu un grand nombre de missiles ennemis.

Selon une source militaire sur place, c’est la plus importate attaque aérienne et balistique déclenchée par Israël contre la Syrie depuis le début de la guerre en mars 2011.

Des dizaines de chasseurs bombardiers israéliens et US de type F-35 et F-15 auraient participé à cet assaut aérien. Des sources proches de l’état-major militaire syrien évoquent l’usage de nouvelles technologies par Israël et affirment que les radars de la défense aérienne auraient détecté des chasseurs furtifs F-22 peu avant le début des frappes. Israël ne possède pas ce type d’appareil.

La télévision officielle syrienne est en train de diffuser en ce moment des images des dégâts occasionnés par ces frappes aériennes dans des habitations civiles de la banlieue d’Al-Qadssya:

La télévision syrienne a également diffusé une vidéo montrant l’interception d’un missile israélien par un missile SAM ou ABM syrien au dessus de la grande ba’lieu de Damas lors de cette attaque:

Des sources israéliennes affirment qu’Israël a ciblé des dizaines de positions militaires syriennes et « iraniennes » au Golan et au sud de Damas. Des échanges de tirs de roquettes ont été signalés au Golan.

Ces raids aériens contre Damas surviennent au moment où des tentatives de guerres hybrides et de révolutions visant la décapitation de régime visent actuellement le Liban, l’Irak et la République islamique d’Iran dans un ultime effort d’aboutir à la destruction de l’axe dit de la résistance.

Il semblerait que les israéliens aient acquis de nouveaux systèmes d’armes leur permettant d’acquérir un avantage comparatif provisoire sur les défenses aériennes syriennes et russes en Syrie occidentale.

Publicités

50 commentaires

  1. Strategika51 écrit : « … L’attaque a été mise en échec. C’est déjà ça.
    Les russes ont fait du bon boulot avec les contres-mesures électroniques. … »
    et Benjman écrit : « … Depuis le début de l’arrivé Russe on entend mont et merveille sur ce système. Mais il n’est utilisé que par et pour les intérêts Russes.
    Donc oui, quels stratèges, ils « copinent » avec les Israéliens, les US, les syriens, les Turques, l’Iran, etc. … »

    ce n’est quand même pas rien, que la DCA de l’AAS ait été efficace… imaginez les dégâts (importants) et le nombre de victimes (morts et blessés, les vies humaines n’ont jamais été un souci pour les sionistes, plus il y a de morts et blessés – coté « arabe » –, mieux c’est !), si les attaques des troupes sionistes avaient été réellement efficaces.
    Strategika51 l’écrit noir sur blanc, les Russes, les Syriens et leurs alliés de la Résistance (la vraie, sans oublier les Houthis bien entendu) ont fait « du bon boulot », point ! Leurs Pantsir-S1 sont particulièrement efficaces, et ils n’ont plus besoin de prouver quoi que ce soit dans ce domaine.
    Si j’étais à votre place, vous, les quelques commentateurs de notre site qui ont un avis (très) tranché sur la chose (et bien d’autres choses) je m’interrogerais sérieusement sur le matraquage médiatique qui s’en ait suivi (et tout particulièrement celui de la macronie, qui c’est littéralement déchaîné…)
    Hé oui les Russes défendent leurs propres intérêts depuis le début des hostilités, et causent avec tout le monde (sans exception ?), on est en droit de se demander pourquoi les sionistes dépêchent fissa leurs émissaires à chacune de leur nouvelle agression contre la Syrie et le camp de la Résistance (la vraie), en évitant soigneusement les troupes et intérêts russes au Moyen-Orient ? Pourquoi le font-ils ? Il y a un maillage très complexe de la défense russo-syrienne en Syrie (et j’insiste sur le très complexe, ce qui ne veut pas dire imperméable à 100%, loin de là), mais ils n’y a pas que la défense et les intérêts russes en Syrie, en Irak, etc. la Resistance (la vraie) est a tout aussi efficace sans que cela ne se sache forcément, est-ce mieux ainsi ?

    1. @Sergio : « ce n’est quand même pas rien, que la DCA de l’AAS ait été efficace…  »

      Non, ce n’est pas rien, bien au contraire.
      Et c’était bien le fond de mes messages.
      On critique les S300, l’inaction des Russes, etc… mais les résultats sont là à chaque fois :
      – Aucun avion non désiré ne franchi la frontière. C’est un constat, que ce soit les US ou les Israéliens, quand ils souhaitent frapper Damas, ils tirent de loin. ils ne pénètrent pas l’espace aérien protégé pas les système AA syriens. (Syro-russes)
      – Aucun raid aérien contre la Syrie n’a d’éffet significatif. C’est un fait là aussi. si les raids Israelien avaient eu un effet quelconque sur la protection de Damas, il y aurait eu un changement organisationnel de l’armée Syrienne dans la région. Ce qui n’est pas le cas.
      – Aucune action militaire terrestre n’as encore été engagée contre la Syrie, que ce soit de la part des Israéliens ou des US. Sans doute car une telle action n’est nullement envisageable en l’état des choses…

      Donc oui, la résistance, la vraie est de plus efficace et c’est tant mieux !
      Et les Russes pondèrent grandement, de part et d’autre et c’est tant mieux !

    2. Il ne faut pas être grand clerc pour deviner ce qui va advenir dans les prochains jours au Moyen-Orient… La partie russe, par la voix du vice-ministre russe des A.E., Mikhail Bougdanov, c’est exprimé sur le sujet, généralités et condamnation (très) modérées, du genre: « … en qualifiant le raid israélien de contraire au droit international, il (le ministre russe des A.E.) a affirmé que le régime de Tel-Aviv est venu commettre là une « monumentale erreur ». … »
      Oui, mais encore ?, car les « erreurs monumentales » s’accumulent à une vitesse vertigineuses, et il semblerait que la barque soit pleine.
      En ce qui concerne les (multiples) réactions des membres de la Résistance (sans oublier les Houthis), c’est une autre paire de manches…
      Lisez plutôt: « … Qualifiée d’erreur, la frappe israélienne l’était effectivement, l’armée israélienne comprenant parfaitement le danger qu’Israël encoure. Ce jeudi, alors que Beni Gantz déclare forfait affirmant ne pas être en mesure de former une coalition, le navire en perdition d’Israël entre de plein pied dans une « terrifiante guerre ». De nouvelles batteries de Dôme de fer s’érigent sur le front Sud, batteries dont les missiles sont déjà entre les mains de la Résistance. … », « … « Il y a une semaine jour pour jour, Israël quémandait une trêve par Le Caire interposé auprès du Jihad islamique au bout de 490 missiles tirés en 48 heures qui ont paralysé la moitié d’Israël. L’assassinant ciblé du commandant Abou Atta le 12 novembre à Gaza est ainsi tourné en un véritable cauchemar. Le deuxième raid aérien toujours le 12 novembre contre l’ouest de Damas, ayant pour cible le membre du bureau politique du Jihad islamique, Akram al-Ajouri, et dont la frappe du 20 novembre semble être la suite, tournera lui aussi au cauchemar », affirme Alaa al-Asfari, analyste syrien. « Israël a tenté d’en finir avec une guerre d’usure qu’il a voulu imposer à l’axe de la Résistance mais qui se retourne désormais contre elle. Le 20 novembre la boîte de pandore a été définitivement ouvert contre Tel-Aviv », ajoute-t-il. … »
      Il ne s’agit plus de quémander quoi que ce soit, mais bien de réactions en préparations, et les réactions seront sans doute à la hauteur des « erreurs monumentales » du gouvernement d’extrême droite sioniste, et du P.M. Netanyahu.

      1. Rectification d’importance, la partie russe aurait changé de braquet, et serait passée à la vitesse supérieure ? (avec toutes les réserves d’usage, bien sûr): « … La sortie anti-israélienne est bien significative : en l’espace de 48 heures, la Russie a dénoncé le régime israélien pour avoir violé le « droit international » ainsi que l’espace aérien de l’Irak et de la Jordanie au cours de la frappe au missile qui a visé mercredi l’aéroport de Damas et le Sud syrien. Ces frappes dirigées contre l’Iran selon Israël, se sont heurtées à la riposte rapide de la DCA syrienne largement déployée à Damas où les S-300 et les S-400 russes sont instaurés depuis un bon bout de temps. Israël a-t-il franchi une ligne rouge en frappant la capitale syrienne que Moscou avait affirmé à maintes reprises avoir barricadée ? Visiblement oui. La semaine dernière, de vastes exercices aériens impliquant des F-35 israéliens et des F-16 américains ont eu lieu avec pour objectif principal de « briser » les S-400. Difficile de croire que Moscou est capable de tolérer un tel affront. À la riposte imminente de la Résistance, la Russie a toutes les raisons du monde d’ajouter la sienne. Les USA ont-ils fait d’Israël la victime expiatoire de leur guerre contre la Russie ? L’intensité des frappes aériennes israéliennes sur la Syrie a « fortement » augmenté ; ce qui a accru la tension et le potentiel d’éclatement de nouveaux conflits dans la région, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères. Les responsables russes ont en effet accusé Israël d’avoir violé la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie et d’autres États de la région, en déclarant : «De tels comportements sont une source de grave préoccupation et sont rejetés par Moscou ». « Les actions israéliennes renforcent les tensions et accroissent le potentiel conflictuel de la situation autour de la Syrie et elles vont aussi à l’encontre des efforts déployés pour normaliser la situation et instaurer la stabilité en Syrie, y compris via un règlement politique », dit le communiqué du ministère russe des Affaires étrangères. … »
        Peut-être qu’en poussant à bout la Russie, les anglo-sionistes récolteront ce qu’ils ont semé ? allez savoir…
        Où il est quand même question de S-300 et de S-400, mais rien ne vaut la DCA syrienne et les Pantsir-S1, c’est plus sûr !

        1. Après une série de provocations des troupes et du gouvernement sionistes (encore dirigés par Netanyahu?), il semblerait que toutes les lignes rouges aient été franchies (et pourtant il y en avait un sacré paquet!), pour passer à une zone ultra dangereuse pour le Moyen-Orient, et tout particulièrement pour trois pays d’importance stratégique vitale, et qui pourrait devenir fondamentale dans les prochains jours.
          Le mafieux Netanyahu, a décidé de mettre le paquet, et semer la terreur (le soi-disant chaos constructif et les guerres sans fin) au Proche-Orient, et tant pis pour les victimes de sa folie meurtrière (les vies humaines n’ont pas grande importance pour lui et les troupes sionistes, surtout quand il s’agit de vies autres qu’Anglos-sionistes)
          Extrait d’un article paru sur le site MoA le 21-11-2019, sous le titre : « Netanyahu, inculpé de corruption, de fraude et d’abus de confiance, devient plus dangereux »
          Lisez plutôt: « … Le procureur général vient d’inculper le Premier ministre Bibi Netanyahu dans trois affaires. L’annonce intervient à un moment d’impasse politique. Cela pourrait aider à la résoudre.
          Les accusations sont connues depuis assez longtemps et le moment choisi pour l’annonce officielle semble politique.
          Netanyahu va maintenant subir d’intenses pressions pour démissionner. C’est surtout sa personnalité qui a empêché la formation d’un nouveau gouvernement. S’il devait être démis de ses fonctions au cours des 21 prochains jours, le Parlement pourrait peut-être former un nouveau gouvernement et éviter une troisième élection.
          Mais Netanyahu se battra bec et ongles pour obtenir et conserver l’immunité. Il essaiera de délégitimer le pouvoir judiciaire et utilisera tous les trucs possibles pour rester en poste.
          Cela le rend encore plus dangereux que d’habitude.
          Il pourrait même décider de faire quelque chose, comme commencer une grande guerre, pour empêcher son retrait du pouvoir.
          Le Liban, la Syrie et l’Iran doivent faire très attention. … »

          1. Netanyahu devient encore plus dangereux que d’habitude.
            certes mais cette fois c’est plus au consensus, au vivre ensemble ( déjà très faible et fragile ) au sein de la société israélienne qu’il va s’en prendre !

  2. On devrait relire Sun Tzu. La patience stratégique est un principe vital de l’art de la guerre. La Syrie a encore deux problèmes majeurs qui sont pour le moment prioritaires par rapport à ces agressions israéliennes futiles, qui ne réalisent rien mais dont le but est excusivement intérieur à Israél (Bibi, voulant éviter la prison, est partant pour une nième élection). Pour Damas, la priorité maintenant est : 1) éradiquer les salapistes à Idleb, 2) Récupérer l’est de l’Euphrate et son immense richesse (gaz, pétrole, agriculture). Donc, il encaisse, répond du mieux qu’il peut en attendant l’occasion de solder les comptes. Cette histoire des S-300 est vraiment drôle et ceux qui écrivent ces âneries ne connaissent rien à l’art de la guerre, où l’émotion est interdite, il faut au contraire garder la tête froide. Je ne sais pas si les gens réalisent ce qu’a effectué la Syrie : elle a mis en echec une guerre universelle contre elle, c’est ce que l’on appelle une victoire stratégique. Qu’a réalisé Israél après des centaines de bombardements contre la Syrie à part tuer des civils ? Rien. Il est certain que des personnes sincères, mais à courte vue, seraient contentes qu’un F16 soit abbatu par un S300, mais ne voient-elles pas que cela peut induire un embrasement de la région et peut-être même une troisième guerre mondiale ?
    Les israéliens disent avoir bombardé des centaines de sites militaires syriens ou iraniens (sic !), alors que leur propre presse dit que six sites ont étés touchés en publiant des images satellitaires invérifiables. La presse syrienne, elle, parle de deux morts civiles : un homme et sa femme, leur enfant a échappé à la sollicitude de l’armée la plus morale du monde. Du reste, cette dernière est incapable d’affronter un petit groupe de la résistance palestinienne, le Jihad Islamique a en effet paralysé à lui tout seul Israél pendant trois jours, et les israéliens ont accouru chez le pseudo-Egyptien pour demander une trêve. Bon, me direz-vous, l’Israélien a remporté une grande victoire lors de ce jeu de la mort : six écoliers passés de vie à trépas, trois femmes, une famille entière qui a vue sa maison s’écrouler sur elle et ainsi de suite. Tout vient à point à qui sait attendre.

    1. A tout voyou du 93, correspond une voyelle du 921/2. Donc, cher barbare, à votre mauvaise place, j’aurai dit que la meilleure réponse à cette moralité spéciale consiste en la désalapisation d’Idleb et au rétablissement de la souveraineté syrienne au nord et à l’est de la Syrie, ensuite la libération du Golan occupé ne sera qu’un mauvais jeu d’enfants perdus. Dans un discours devant la commission des affaires étrangçres du congrès américain, le sinistre Feltman, qui a crée le mouvement du 14 mars au Liban de toutes pièces et organisé la révolution colorée de 2006 au Liban, dite révolution du cèdre, n’y va par quatre chemins : ou bien le liban se plie à notre volonté (i.e : le parti du Malin hors gouvernement, les russes, les chinois, les iraniens et les syriens personnes non grata au Liban, désarmement du Malin et autres fadaises de la même farine), ou bien ruine économique et financière du Liban. Vous voyez à travers cet exemple instructf, que vous n’êtes pas aussi barbare que vous le prétendez, et cessez donc de répéter que les modernes n »arriveront pas à vous civiliser. A part cela, je ne comprends pas votre acharnement à expliquerce qui n’estpas en niant ce qui est :
      « Bois du vin, car tu dirmiras longtemps sous l’argile, — sans un intime, un ami, un camarade, une femme ; — Veille à ne jamais dire ce secret à personne ; — Les tulipes fanées ne refleuriront jamais. »
      Sauvagement votre,
      Anonyme 921/2
      P.S : — Certaine niéme prédiction de certain commentateur pris de boisson est en train de se réaliser : Bibi sera en prison dans environ un mois, comme quoi le bourgogne est meilleur conseiller que nos stratèges à la petite semaine.

      1. Le lecteur rectifiera de lui-même 2006 par 2005 (rires dans le public et l’auteur gardera pour lui les raisons de cette hilarité générale mais qui n »existe que dans son cerveau malade).

      2. A l’attention de mon ami Bartleby :
        https://www.franceculture.fr/litterature/guillaume-apollinaire-lit-le-pont-mirabeau
        Nous pardonnerons aux ahuris de Rance-Culture de qualifier ce grand poète de « pionnier de la modernité » (sic, j’ai failli en avaler ma gorgée de Bourgogne de travers) et écouterons religieusement les 2 minutes et 27 secondes que je n’ai point détachées de ce lien indélicat par compassion et tout de même hommage à l’heureuse initiative de ces braves confusionnistes du « service public ».
        Santé !

        1. Cher ami, je vous remercie infiniment pour ce document ecxeptionnel, j’ai toujours rêvé d’ntendre les ooètes que j’aime réciter leurs poèmes. Ma première expérience à ce propos fût d’écouter les entretiens d’André Breton avec André Parinaud.J’ai donc écouté Apollire réciter Le pont Mirabeau et Marie une dizaine de fois, àfortes rasades de bourgogne et de chaudes larmes.
          Lorsque j’étais plus jeune, on m’amenait voir des séances de lecture pubique de poésie, je trouvais cela ennuyeux et était toujours surpris des applaudissements frénétiques du public à la fin de ces spectacles. J’ai depuis compris la raison pourquoi de ce comportement : au fond, le public exprimait son soulagement que cette torture spéciale soit finie, la poésie s’apprécie en petit comité, entre amis ou amoureux, elle est « ant-démocratique » en somme. Certes,le compte de Lautréament estime que « La poésie doit avoir pour but la vérité pratique.
          La poésie doit être faite par tous. Non par un/ » (Pésies II); mais on était déjà entré dans le procès d’auto-destruction de la poésie quu annonçait le mouvement Dada. Debord a bien rendu cette idée par cette célèbre citation : « Quand l’art devenu indépendant représente son monde avec des couleurs éclatantes, un moment de la vie a vieilli, et il ne se laisse pas rajeunir avec des couleurs éclatantes. Il se laisse seulement évoquer dans le souvenir. La grandeur de l’art ne commence à paraître qu’à la retombée de la vie. », elle même détournée de Hegel : « «Quand la philosophie peint gris sur gris, une forme de la vie a vieilli et elle ne se laisse pas rajeunir avec du gris sur gris ; elle se laisse seulement connaître ; l’oiseau de Minerve ne prend son vol qu’à la tombée de la nuit.».
          « Jamais plus nous ne boirons jamais si jeunes. » ; je bois à votre santé.

          1. L’ivresse non partagée me fait doucement marrer!
            « … Bois du vin pour qu’il chasse toutes tes misères
            Et la troublante pensée des soixante-douze sectes.
            Ne fuis pas l’alchimiste, car de lui
            Si tu prends seulement une gorgée, il fera s’évanouir en toi mille soucis
            Chaque gorgée que l’échanson verse dans la coupe
            Vient éteindre dans tes yeux brûlants le feu de tes chagrins.
            Ne dirait-on pas, ô grand Dieu!
            Que le vin est un élixir qui chasse de ton cœur cent douleurs qui l’oppressaient ?
            Manque un peu (beaucoup) d’Oud cette affaire, rien ne remplace la douce mélodie des rimes et des enivrantes mélopées, mais bon, décidemment personne n’est parfait, alors buvons jusqu’à la lie, et que vienne enfin cette ivresse! sergio
            PS : s’il vous plait, ne m’accablez pas d’injures, ne me traitez pas d’indécrottable poivrot comme le firent en leur temps, et sans vergogne, cette multitude de petits bourgeois sans cervelle, aucune, ne comprenant jamais rien à rien, et moins encore, au sang de la vigne, et à l’ivresse, et à rien ni à personne

          2. Mon cher Sergio, je ne vois pas, nonobstant le fait indéniable que je suis une sorte de voyou, du 93 qui plus une raison valable pour vous injurier, bien au contraire, je me trouve en grande sympathie d’avec ce que vous écrivez, cela évoque pour moi Charles Baudelaire : « Le vin rend fraternel et humain ».
            Je profite de ce post pour corriger ma citation : « Jamais plus nous ne boirons si jeunes. ».

          3. Ravi cher ami que ce document en effet exceptionnel vous ait ravi et même ému. Je réponds de suite au collègue ci-dessous 😉
            Cher Sergio, l’ivresse de Bartleby est au moins partagée par Un passant ! Mais c’est à croire que, comme mon pseudonyme l’indique, je ne fais que passer et n’existe pas ! Ce qui tombe rudement bien avec cet autre vers (pour la route ha ha) du poème dont tu nous as très courtoisement partagé 2 excellents quatrains :
            « Suppose que tu n’existes pas, et sois libre. »

          4. Vous avez parfaitement raison, cher voyou, le texte «du vin et du haschisch» boucle la boucle, et j’oserai ajouter à cela, que les vins de la Loire (dont très certainement le grand Léonard s’inspira), lui octroyèrent à jamais cette dernière touche (Ö combien sublime), qu’il reprendra jusqu’’à sa mort, et dont j’ose humblement m’inspirer avec mes complices préférés, l’Oud et l’esprit du vin

          5. « Suppose que tu n’existes pas, et sois libre. » autant que faire ce peut, et plus précisément, comme un grain de poussière

          6. Les vins de la Loire ont été presque entiérement détruits par le progrès scientifique. Mais il subsiste encore des petits vins de Loire épargnés par cette liquidation historique, idem est pour les vins de Bordeaux, des côtes du Rhônes et ainsi de suite. Comme dit un expert en la matière : « De mémoire d’ivrogne, on n’avait jamais imaginé que l’on pouvait voir des boissons disparaître du monde avant le buveur. ». C’est une des nombreuses merveilles du monde moderne.

          7. Décidemment, cher voyou, je ne serai jamais plus ce qu’on appelle un moderne, mais pour vous rassurer il y a belle lurette que je me suis mis au Bourgogne et autres vins de renommée internationale (en ce qui concerne les Bourgognes, c’est ma belle-sœur, Isabelle, qui a daigné m’y affranchir il y a pas mal de temps déjà), ce qui ne m’empêche pas d’apprécier quelques cépages des pays de la Loire, et à ce qui me semble, des vins de bon aloi (goutés et approuvés par des connaisseurs). Découvertes faites en trinquant lors de réunion champêtres et cavistes – plus ou moins familiales – en évitant les caves « pièges à touristes », et en suivant scrupuleusement les parcours incertains de ce cher Bobby Lapointe, (un fin connaisseur dans le genre), qui avant chaque concert, était capable de faire des détours – dont certains de plusieurs centaines de kilomètres (toutes régions confondues) – et en faire gentiment la retape (les flacons étaient distribués à ses amis intimes), et purent ainsi goûter d’incomparables nectars


  3. Plein de gens avancent que puisque les S300 ne sont pas entrés en fonction, c’est qu’ils sont inefficaces. Outre que c’est le plus illogique des raisonnements (pour dire qu’une chose est inefficace, encore faut-il l’avoir vu en œuvre t échouer), il faut rappeler que les S300 ont en Syrie une portée stratégique et non tactique. Or, les attaques israéliennes ne démontrent jamais leur efficacité ni stratégique ni tactique ; ce ne sont que des provocations ou des soi-disant réponses à des provocations. Il serait très idiot de révéler les positions secrètes et la signatures des précieux systèmes pour si peu. Or ni les Syriens, ni les Russes ne sont des idiots et ils ont bien compris qu’il s’agit de gagner un marathon, pas un sprint.

    On n’est pas pas dans une guerre des égos, là ; mais en plein développement de la WWIII. Donc, les avantages du champ de bataille doivent être vus dans un ensemble plus grand. Par exemple, la volonté Russe de virer, militairement s’il le faut, les Turcs et leur terroristo-proxies des silos de Sharakrak (près de Raqqa où la Russie a implanté un centre de coordination et de contrôle de leurs opérations dans le nord Syrie — nul doute qu’ils obtiennent gain de cause). Autre exemple : les Iraniens et les Syriens implantant conjointement une nouvelle base de lancement de missiles de précision (il n’y a pas que les S300 dans la vie) au sud de Deir Ezzor (Al Mayadeen). Il y a aussi la nouvelle base Russe de Qamishli + système Pantsir-S. C’est un jeu de go, pas une partie de poker.

    Il y a d’un côté, les annonces et les effets d’annonce — comme ceux de Cavusoglu (un coup je menace d’avancer, un coup j’annonce que mes mots sont dépassé ma pensée, mais que toutefois, ils disent quelque chose de mes intentions que je n’aurais pas dû révéler) ; et de l’autre, la stratégie militaire.

    1. « les positions secrètes » des S300 : quelle bonne blague, merci !

      par ailleurs la Syrie dispose de missiles et de roquettes de précision, elle peut donc répondre « proportionnellement » à israhell ; elle ne le fait pas.

      l’argument de stratégie long terme est du même acabit que l’élection US 2020 : il suffit de le répéter ad-aeternam, lui ou un autre de circonstance. Cela revient à dire que la Russie aurait fourni un système non-employable : quels stratèges !

      1. Le principe même du système S300 est d’être composé de différents éléments mobiles et interagissant.
        Donc parler de position secrète n’est pas des plus approprié, je suis bien d’accord.

        « Cela revient à dire que la Russie aurait fourni un système non-employable : quels stratèges ! »

        Là aussi, je suis bien d’accord !
        Depuis le début de l’arrivé Russe on entend mont et merveille sur ce système. Mais il n’est utilisé que par et pour les intérêts Russes.
        Donc oui, quels stratèges, ils « copinent » avec les Israéliens, le US, les syriens, les Turques, l’Iran, etc…

        1. Chacun mène ses intérêts avec une froideur monstrueuse : inutile donc d’attendre quelque sentiment humain de la part d’aucun des acteurs de la région.

          En revanche, on ne peut qu’espérer une de ces  »erreurs de calculs » qui les empêchent de dormir, nos monstres froids !

          Et qu’ils s’envoient en l’air une bonne fois ! Oh, je ne dis pas ça par méchanceté, mais parce que ça leur pend manifestement au nez, surtout dans la région du Moyen Orient :

          https://ericbasillais.files.wordpress.com/2018/06/climax1.pdf

  4. Tout les belligérants en conflit, pourraient riposter par des attaques massive sur DAMAS.
    Où Damas sur TEL AVIV.
    Où, L’IRAN sur TEL AVIV où TEL AVIV sur L’IRAN, et ainsi de suite ………
    Mais la retenue des uns et des autres, permet de ne pas franchir les liglig rouges, qui déclencherait une escalade.
    Si tel était le cas, les blocs se dessineront rapidemenr d’un côté comme de l’autre.
    Les confrontations se déclencherait et se multiplierait, et nous assisterions à la quatrième guerre mondiale.
    Ni les uns ni les autres sont près pour cela, personne ne le souhaite.
    Mais pourtant elle arrivera, à l’improviste par mauvais calculs.
    À force de se titillé les uns les autres, à force de provocations, quelqu’un commettra un jour une erreur fatale.
    La question c’est quand ?
    Le plus tard sera le mieux.

    1. La quatrième guerre mondiale ? Formidable ! Mais quand s’est achevée la troisième ?

      1. Un Passant @
        Ont est en plein dedans.
        Une guerre silencieuse, d’usures.
        Faite de stress, de précarité, de
        malnutrition, d’angoisse, de malbouffe, de guerres soigneusement concoctée , et et et …….
        Cette troisième guerre mondiale dure depuis au moins 25 ans.
        Au moins. …….

        1. Bien d’accord avec vous… on pourrait dire environ 29 ans si l’on prend la 1ère Guerre du Golfe comme point de départ… précédé le 11 septembre… 1990 par un discours d’ouverture :

          1. Hier ce n’était que des mots.
            Aujourd’hui des actes à la parole, plus qu’hier et moins que demain.
            Jusque, l’imprévu surgira spontanément et anéantirà absolument tout.
            Mais bon; vivons le présent profitons de passer du bon temps avec les gens que l’ont aime.

          2. « Je ne sais pas comment on fera la Troisième Guerre mondiale, mais je sais comment on fera la quatrième : avec des bâtons et des pierres. » Albert Einstein
            157 fois bien à vous.

      2. Aujourd’hui le 20 novembre 2019
        L’USS Abraham Lincoln pour la première fois dans le Golfe persique, après un feu vert iranien !!
        Les ennemis, tempère entre eux, pour ne pas déclenché une impulsion très regrettable, qui conduirait à des actions qui basculerait les uns comme les autres vers l’armageddon.

        La source: Al manar tv

  5. Les défenses syriennes auraient abattus 13 missiles israéliens et aucun avion de combat israélien n’a osé pénetrer l’espace aérien syrien car tous ont largué leurs missiles et autres GBU à partir de Marjayoune au Liban ou à partir de la partie israélienne du Golan.

    1. pourquoi « oseraient-ils » puisqu’ils peuvent tirer de plus loin, vite et bien ?

    2. Author

      Effectivement les projectiles ont tous été lancé à partir du Liban… Excès de précaution ?

  6. « Selon les médias syriens, la défense aérienne syrienne aurait abattu un grand nombre de missiles ennemis. » ==> selon moi, la défense A/A syrienne a encore une fois prouvé son inefficacité.

    « selon une source (…blabla) des dizaines de F15/35/22 (…blabla) » ==> selon moi, la défense A/A syrienne a encore une fois prouvé son inefficacité — pourtant quelles belles cibles pour les S300 … ou bien les « sources » mentent …

    1. Cher Debunker, afin de balancer la situation, comme vous aimez à le faire, plusieurs remarques / questions me viennent à l’esprit.

      Pourquoi cette attaque ?
      D’après Israël, en réponse aux tirs de roquettes en provenance du Jihad islamique.

      Ces roquettes envoyées par le Jihad islamique, fournies par le Hezbolla et conçues et fabriquées par l’Iran.
      Logique donc de cibler les divers protagonistes à l’origine de ces roquettes, protagonistes situés en Syrie, en Iran, en Lybie et en Palestine.

      Pourquoi Israel n’a ciblé que la Syrie ? Qu’en est il de l’Iran et surtout qu’en est il de la Palestine ?

      Petits rappels chronologiques post intervention Israelienne, dont l’article est le sujet :

      Avant le WE du 9-10 Nov, Israel lances des attaques contre « des groupes armés soutenus par l’Iran ». Attaques plus ou moins efficaces, ayant par ex éliminé la famille d’une cible, mais pas la cible…

      Du coup menaces et représailles du Jihad islamique dès le mardi, qui avertie et envoie toutes les 7 min une roquette.
      Conséquences immédiates :
      – près de 30% des colons israéliens, vivant dans des colonies à proximité de la bande de Gaza ont été amenés à fuir les colonies de peur des missiles de la Résistance
      – Sur une bande large de 80 kilomètres, Bennett avait décrété l’état d’urgence (à Beersheba à l’est et même Gush Dan, la zone qui comprend la ville de Tel Aviv)
      – Fermeture des écoles à Tel Aviv
      – l’ambassade US a décidé mercredi d’interdire à son personnel tout déplacement dans le sud d’Israël
      – Dès le mercredi, Netanyahu et Cie annoncent « Israël ne veut pas d’une escalade ».
      – Toute la journée du Mercredi, Israel a appeler leurs émissaires égyptiens et onusiens à Gaza, pour les pousser à une trêve avec le Jihad islamique
      – Conditions exigées par le Jihad islamique pour accepter la trêve: « Le régime israélien doit cesser l’assassinat des commandants de la Résistance et mettre fin à ses attaques contre les participants aux manifestations palestiniennes du Grand retour et au blocus de la bande de Gaza. »
      – Le jeudi, Musab al-Braim annonce: « La trêve a été instaurée à 5.30 heures locales suivant les trois conditions que nous avons imposées à Israël à savoir la fin des assassinats ciblés, la fin de l’attaque contre la marche du Grand retour et des mesures pour briser le blocus contre Gaza. La Résistance a eu le dernier mot. Elle a brisé Netanyahu et a défendu son peuple. »
      – 70 roquettes et missiles interceptés par le Dome de fer, sur un totale de 400 en deux jours. (Chiffres en provenance d’Israel…)
      – 32 morts côté palestinienne et 111 blessés, chiffres Palestinien.
      – 1 mort côté Israelien, chiffre Israelien.
      – Annonce du Jihad islamique: ces missiles ne visaient pas à ce stade à provoquer un grand bilan de pertes du coté israélien mais à « provoquer le chaos au cœur de l’ennemi ». La profondeur stratégique d’Israël est désormais un terrain d’essai pour la Résistance.

      Bref, que ce soit des boites de conserves, des drones en polystyrène et en bois ou des missiles de croisières haute technologie, ces objets volant ne sont pas ou que très difficilement interceptable. Et que ce soit par des S300, Dome de fer ou autre SAA…

      Donc, afin de balancer vos dires, oui les SAA Syriens sont à la ramasse contre les missiles de hautes technologies Israéliens.
      Mais les SAA Israéliens sont à la ramasse contre des boites de conserves et des drones en bois…

      Des différences notoires apparaissent tout de même à la lecture des actualités. Une différence de politique face à l’attaque, l’un se défend, l’autre implore une trêve. Une différence de comportement sociétale, l’un ferme tout et se barricade, l’autre continue à vaquer à ses activités.

      1. cher Benjman, je vous suis sur votre propos qui relève essentiellement de la Palestine et de sa résistance qui ne reste pas passive.

        Je relève par contraste la passivité et l’inefficacité (relative) syrienne dont les autorités n’auraient-elles pas affirmé il y a peu qu’elles répliqueraient à toute attaque israhellienne ? (cf ce site même ou EJ Magnier) ? où donc est la réplique syrienne de missiles ou de roquettes sol/sol ? la Syrie en dispose pourtant de bien plus performantes.

        1. Peut être la Syrie répliquera quand les attaques israéliennes atteindrons leur but et seront suffisamment conséquentes, massives et atteignant leur but?

          A quoi bon répliquer quand l’attaque n’atteind que quelques maisons de civils et ne fais que peut de victimes? Là on parle de l’armée de bashar, pas du jihad islamique. Armée qui mène ses opérations et suit son planning, tant que personne ne l’en empêche. Pas de réactions, car pas d’action en face qui le nécessite ?
          Cela me semble plus logique comme raisonnement, que de dire que l’armée de bashar est bonne à rien parce qu’ils ne répondent pas aux provocations israéliennes…

          Toujours est il que les raids israéliens ne gênent en rien l’armée de bashar, c’est ce que l’on constate de raid en raid. Israël annonce avoir frappé fort. La Syrie annonce avoir contré l’attaque, bla bla bla. Résultat des courses, bashar ne recule pas, au contraire. Les raids ont peut d’impact, comme tout raid…

  7. Et les S300 là dedans , ils servent pour la décoration ?

    1. Author

      L’attaque a été mise en échec. C’est déjà ça.
      Les russes ont fait du bon boulot avec les contres-mesures électroniques.

      1. Il est tant d’abattre des avions ça les calmeras un peu.

        1. si c’était possible, ce serait déjà fait. Donc …

          1. Alors ça peut durer encore longtemps cette histoire.

        2. pas de contre attaque pouvant apparaître comme une défaite des USA avant les présidentielles US de 2020 car cela pourrait imputer la réélection de Trump !

          1. La presse dit déjà de Trump qu’il à offert la Syrie aux russes et aux Iraniens

          2. discours (foutaise) déjà tenu, ensuite ce sera « ne rien faire et subir en attendant les législatives de mi-mandat », puis …

          3. pourquoi les Russes serait ils prêt a se prendre des bombes atomique pour sauver la Syrie !
            alors foutaise peut être mais si c’est la seule alternative a la der des der !
            de toute façon ce n’est pas moi qui décide de la stratégie des Russes en Syrie ce ne sont évidement que conjonctures et supputation !

      2. On aimerait bien voir une dizaine de f16 et f35 partir au tapis, histoire de leur faire passer le goût du sang.


  8. les mondialistes jouent le tout pour le tout en tentant de déclencher la guerre qui impliquerait les USA ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.