Moins de 24 heures après la perte, en Tripolitaine (Libye occidentale), d’un drone de reconnaissance MQ-9A Predator B italien de l’opération « Mare Sicuro« , un autre drone, américain cette fois, fort probablement un Northrop Grumann RQ-4 Global Hawk, a été perdu à l’ouest de la capitale Tripoli.

L’Africom demeure muet sur le type de l’appareil perdu.

Les forces du Maréchal autoproclamé Khalifa Haftar, lesquelles se sont autoproclamées sous le nom d’Armée Nationale Libyenne (ANL), affirment avoir abattu le drone MQ-9 italien. Des photos de l’épave carbonisée du drone ont été diffusées sur internet par des partisans de Haftar.

Ce n’est pas la première fois que l’Italie perd des drones en Libye.

Les forces de Haftar considèrent l’Italie comme l’un des pays soutenant le gouvernement de Tripoli avec lequel ils sont en rivalité pour la prise du pouvoir en Libye.

La perte de deux drones assez sophistiqués au dessus de la Libye occidentale en moins de 24 heures (trois selon des sources sûres) pourrait indiquer l’existence de nouvelles capacités de brouillage électroniques et de lutte anti-drone en Libye.

Les soupçons d’un nombre élevé d’analystes proches de l’Otan pèsent sur le fameux Groupe Wagner dont l’activité est attestée en Libye.

D’un point de vue géopolitique, l’espace aérien libyen est ouvert aux appareils de l’Otan et d’autres pays comme ceux des Emirats Arabes Unis et L’Égypte, lesquels soutiennent ouvertement l’un des deux principaux protagonistes du conflit libyen.

Le seul pays voisin de la Libye disposant d’une réelle capacité à détecter, brouiller, pirater et détruire l’ensemble des drones et avions sans pilote actuellement en service au sein de l’Otan est l’Algérie mais ce pays n’est pas impliqué dans le conflit et se contente jusqu’à présent de soutenir diplomatiquement le gouvernement Tripoli.

Dans tous les cas de figure, l’Algérie qui dispose de liens fort amicaux avec Rome en dépit de la baisse par deux des importations de gaz algérien vers l’Italie, ne soutient nullement Haftar qu’elle considère plutôt comme un élément nuisible sur la scène politique libyenne.

L’Algérie voit d’un très mauvais œil l’implantation de bases de drones au Nord du Niger et de bases secrètes de l’Otan en Tunisie. Les systèmes S-400 de la défense aérienne algérienne suivent régulièrement en temps réel tous les objets volants au dessus de la Libye jusqu’à Tobrouk près des confins entre la Cyrénaïque et L’Égypte occidentale. Cependant, Alger qui a été exclu du processus de paix libyen par Berlin et Paris, n’intervient pas dans son voisinage et adopte une attitude attentiste et passive, sachant pertinemment qu’aucun pays occidental ne pourra résoudre même à long terme, le conflit libyen et ses métastases au Sahel.

Reste le groupe Wagner que des analystes occidentaux considèrent proche du Kremlin même si la réalité de ce groupe privé est bien plus complexe à appréhender. Les commandos Wagner sont devenus de mieux en mieux armés, surtout en système SAM et de contre-mesures électroniques depuis un combat meurtrier en Syrie orientale contre des forces aériennes US. Il semble que l’espace aérien aérien libyen ne sera pas aussi ouvert dans les prochains mois. De nouvelles forces imposent une nouvelle réalité sur le terrain.

Publicités

9 commentaires


  1. Cela fait déjà une belle lurette que j’ai demandé si quelqu’un peut nous rapporter des missiles ou avions de combats abattus par S-300/400, silence radio. Et j’avais suggéré pourquoi n’est pas essayé les missiles chinois bon marché, il n’y a pas de risque , juste les tester pour les incursions d’Israel. J’ai hate que l’on nous donne les resultats.

  2. Bingo! On s’en doutait un peu, Strategika51 écrit: « … Les soupçons d’un nombre élevé d’analystes proches de l’Otan pèsent sur le fameux Groupe Wagner dont l’activité est attestée en Libye. … », et si j’osais, il semblerait qu’il y ait une forte similitude avec cette informations : titres parus sur le site PRESSTV : « …Le système HQ-9 chinois lors d’une parade militaire (Xinhua)… » et « … Le scénario-surprise sino-russe face aux USA/OTAN/Israël … », « … On le voyait bien venir : depuis le regain des combats dans le sud d’Idlib mais aussi à Lattaquié où la Turquie continue à soutenir des milliers de terroristes d’origine chinoise, en en facilitant le trafic depuis l’ouest de la Chine, cette dernière rognait les freins pour venir en aide à l’Etat syrien et ce, de façon militaire. Des sources russes ont affirmé samedi détenir des informations selon lesquelles des négociations seraient sur le point d’être menée entre Damas et Pékin pour la livraison des systèmes de défense antiaérienne HQ-9 chinois lequel système devrait remplacer les S-300 syrien qui restent jusqu’à ce jours inactifs, en dépit des raids israéliens. … », « … Que la Chine s’engage aussi activement sur la scène militaire en Syrie, cela ne pourrait être sans rapport non plus avec cette route stratégique reliant l’Irak à la Méditerranée via la Syrie, route dans laquelle les Chinois veulent investir, en complémentarité avec leur « route de la soie ». Mais les coopérations militaires Pékin-Damas pourraient ne pas en rester là si on y intègre également la Corée du Nord et ses intérêts pour la Syrie. À ce rythme le secteur balistique syrien tout comme sa Défense aérienne pourrait connaître de significatives révolutions d’ici quelques temps. La Russie n’y verrait sans doute pas aucun inconvénient puisque comme n’a cessé de le répéter cette semaine les autorités de Moscou, les USA, puissance d’occupation, devront désengager le territoire syrien et qu’Israël devra cesser ses frappes. Samedi, le vice-président chinois a abordé toutes ces questions avec ses interlocuteurs syriens. … », vous avez lu comme moi, nos amis Nord-coréens (officiellement République Populaire Démocratique de Corée) ne sont jamais loin, et assurent un maximum, (en ce qui concernent la République Populaire de Chine, nous souhaiterions ardemment que cela soit dit et assumé un peu plus clairement, merci), suite de l’article: « … le vice-président chinois, Wang Qishan, a rencontré vendredi 22 novembre, une délégation du parti socialiste syrien « Baath », dirigée par Hilal al-Hilal, secrétaire général adjoint du parti au pouvoir. Lors de cette rencontre, le vice-président chinois a affirmé: « L’impérialisme a tenté de démembrer la Syrie. La victoire de la Syrie après toutes ces années montre la puissance et la grandeur de ce pays. »… », « « La Chine et la Syrie sont deux pays avec une longue histoire et une civilisation splendide », a déclaré M. Wang, soulignant que les relations bilatérales avaient maintenu un développement solide et stable depuis l’établissement des relations diplomatiques. « La Chine soutient fermement la Syrie dans la sauvegarde de sa souveraineté, de son indépendance et de son intégrité territoriale, en aidant le peuple syrien à décider de son avenir et en soutenant une solution politique à la question syrienne », a déclaré le vice-président. Il a souligné que l’amitié entre les peuples chinois et syrien résistait à l’épreuve du temps et que « la Chine est disposée à jouer un rôle positif dans la reconstruction économique et sociale de la Syrie en faisant progresser conjointement l’Initiative la Ceinture et Routes ». Damas et Pékin ont entamé des négociations portant sur l’achat des systèmes de défense antiaérienne chinois HQ-9 censés remplacer le S-300 russe qui jusqu’à présent, n’a fait preuve d’aucune efficacité pour repousser les attaques israéliennes. Le HQ-9 est un système de défense à longue portée. Avec un rayon d’action de 200 km, chaque lanceur HQ-9 étend la zone d’anti-accès aérien de plus de 40 000 milles carrés, ce qui couvrirait à la fois le ciel libanais et une partie du ciel de la Méditerranée. La décision de remplacement aurait été prise avec le feu vert du Kremlin, selon des sources russes. La Chine s’apprête-elle à barricader le ciel syrien contre l’aviation israélienne, américaine et celle de l’OTAN. L’hypothèse est déjà évoquée. Surtout que Pékin ne serait rester indifférent face à l’évolution de la situation à Idlib où résident des milliers de terroristes chinois armés et entraînés. … » Voilà, nous y sommes enfin!, nos camarades chinois ont enfin décidé de relever le défi, et de bousculer l’impérialiste «  » »américain » » »!, la longue marche a enfin (re)commencé…

    1. bibi va t il se précipiter a Pékin ?

      1. Attend, combien sont-ils ces Ouighours, (venant directement de Chine) passant sans inconvénient la frontière sud-ouest turque? 10.000, 20.000, 30.000, 40.000, 50.000, ou plus! Les turques les orientent directement vers Idlib, alors que les camp russe et chinois n’y voit toujours rien à redire !…

    2. Remember: « … En Syrie, un système S-200 a abattu un F-16 israélien. … », « … Le système de défense aérienne S-200 a fait l’objet, à plusieurs phases, de modernisation et d’optimisation en Iran. … », « … Les industries militaires iraniennes ont optimisé au fur et à mesure les équipements émetteur/récepteur, les équipements de la guerre électronique et la mobilité des S-200. En outre, les experts iraniens ont remplacé tous les équipements analogues du S-200 par des équipements numériques. … », « … Au départ, les S-200 était une arme efficace pour chasser des avions moins manœuvrables, capable de voler à haute altitude comme des avions SDCA (système de détection et de commandement aéroporté, AWACS en anglais) ou des avions ravitailleurs. Cependant, la modernisation de ce système de défense aérienne l’a transformé en une arme redoutable contre les avions de chasse modernes, les plus manœuvrables et les plus rapides, équipés de radar performant et d’une puissance de tir diversifiée. …

    3. A défaut de quadriller le ciel syrien, Bachar El Assad et ses troupes sont en train de suivre une formation accélérer en système anti aérien, après les systèmes Russe, Coréens, ils vont faire connaissance avec le Made in China. C’est une occasion inespérée de se hisser aux niveaux des meilleurs armées du monde, car à défaut d’obtenir la supériorité aérienne, avoir un système anti aérien digne de ce nom, vous permet de couper les ailes de l’ennemie. Il faut que les Syriens s’approprient ces systèmes et qu’a terme ils soient capable de les produire en série. Car lors de la grande confrontation contre les arriérés à kippa et leurs larbins homosexuel européen la marge d’erreur sera minime 🙂

  3. « Cependant, Alger qui a été exclu du processus de paix libyen par Berlin et Paris, n’intervient pas dans son voisinage et adopte une attitude attentiste et passive »
    @Niagarredelyon Bah alors, ça se chie dessus face aux colons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.