Le bain de sang dans le centre de l’Irak où les émeutes prennent de plus en plus la forme d’une guerre civile « dure » risque de pousser les puissantes tribus à reprendre les armes et à combattre un gouvernement central qu’elles ne reconnaissent guère. Les événements meurtriers survenus à Dhi KarContinue Reading/Continuer à lire

Publicités