L’année 2020 sera celles des révoltes populaires dans la plupart des pays du monde

L’année 2020 risque d’être extrêmement propice aux révolutions et aux soulèvements populaires dans plus de 115 pays de la planète.

Scène d’une manifestation en Algérie
Manifestation au Maroc
Début d’émeute au Chili
Émeute au Brésil
Affrontement entre manifestants et force de l’ordre en Colombie
Émeutes en France (Gilets Jaunes)
Scène de pillage en Grande-Btetagne
Aux États-Unis, la police est militarisée et préparée à une insurrection armée de grande ampleur
Émeutes en Irak
Scène d’une manifestation en Turquie
Manifestation au Liban
Manifestations à Hong Kong
Tijuana, Mexique
Violences urbaines en Australie

Les guerres hybrides seront de plus en plus favorisées par l’extrême morosité de l’économie mondiale, laquelle est aggravée par des guerres commerciales, les technologies numériques et l’absurdité des taux d’intérêt négatifs.

Guerre hybride en Syrie

Les gens sont de plus en plus frustrés et endettés et beaucoup n’arrivent plus à se loger face à la bulle spéculative immobilière folle et mimétique. La cherté de la vie a atteint dans certains pays un seuil où l’analyse économique rationnelle est dans l’incapacité d’expliquer comment des individus parviennent encore à s’en sortir avec des revenus inadéquats et un système d’imposition omniprésent aussi bien en amont qu’en aval.

Partout, la colère des populations est palpable. Autant de facteurs favorables aux champs d’application d’une guerre hybride. Il suffit souvent d’un simple catalyseur pour déclencher un soulèvement populaire dont l’intensité varie selon le pays.

Tunisie
Manifestation à Tunis

Sur le plan macro-économique, la finance mondiale est complètement perturbée par des années de grandes largesses et de manipulations des banques centrales.

Wall Street
Frankfurt
Londres

Les taux d’intérêt négatifs se généralisent dans plusieurs pays et ce mouvement accroît la dette privée.

En dépit de fausses statistiques sur une hypothétique croissance inexistante, La récession mondiale se caractérise par un ralentissement de la plupart des économies, un usage immodéré de la planche à billets par certains pays puissants, favorisant l’inflation et la perte d’emplois à « rendement réel » et la création d’emplois fictifs de plus en plus temporaires et précaires.

Certains experts évoquent un « purgatoire de la croissance mondiale » susceptible de provoquer une crise systémique, laquelle sera causée par n’importe quel facteur exogène au monde de la finance. Le système n’a pas seulement épuisé toutes ses ressources endogènes mais est en état d’agonie.

Les nouvelles technologies comme le tout électrique pourraient coûter la perte d’un nombre considerable d’emplois, supérieur à celle ayant suivi l’ere des grandes délocalisations des années 90 et 2000. Et cette donne n’est pas rassurante pour la stabilité sociale d’un grand nombre de pays.

La destruction des économies de certains pays pauvres et les guerres auxquels ils ont été confrontés ont provoqué de grands flux migratoires vers des pays plus stables mais la crise mondiale risque d’emporter les pays dit riches dans la tourmente.

Enfin le bras de fer géostratégique et géo-économique entre Beijing et Washington s’apparentant désormais à une grande guerre mondiale sourde entre les deux plus grandes économies mondiales n’augure rien de bon pour le reste du monde. La Chine est la manufacture du monde et un éventuel conflit entre la Chine et les États-Unis aurait des le début un effet extrêmement dévastateur sur l’économie mondiale avant d’emporter la planète.

Le trafic de narcotiques, le trafic d’armes, les jeux de hasard, les activités illégales, la criminalité transfrontalière, le mercenariat le trafic de personnes et les économies souterraines, y compris sur le net, représenteront une part de plus en plus importante du PIB mondial.

Tout ceci n’augure pas de lendemains qui chantent, bien loin de là. La situation est prise très au sérieux par la plupart des gouvernement dont les dépenses en matière d’équipements de sécurité et de répressions sont en hausse.

Le système néolibéral a atteint ses limites et l’explosion des structures sociopolitiques est une contingence avec laquelle il faudra s’adapter ou disparaître.

Aucun pays se semble immunisé contre une révolution violente et ceci est une donne que les gouvernement redoutent au plus haut point. 2020 sera l’année des révolution ou de la matraque.

Turin, Italie

Publicités

44 Replies to “L’année 2020 sera celles des révoltes populaires dans la plupart des pays du monde”

  1. Le relativsme qui va de pair d’avec le déconstructivisme, fleurons modernes de la pensée avariée , ont fait des ravages dans le cerveau d’homo sapiens. Personne ne discute des arguments d’ordre biologique que j’ai avancés pour étayer ma thèse de la nature frugivore d’homo sapiens. On m’oppose des arguments d’ordre historique. Ces arguments ne prouvent que l’errance de l’espèce depuis des millénaires, le résultat de cette errance est sous nos yeux et le jugement est sans appel.
    Ou bien la nature a des lois, ou bien tout est contigence, dans ce dernier cas le vieux de la montagne avait raison : « Rien n’est vrai, tout est permis. », la fin justifie les moyens, il n’existe pas de frontière nette entre le bien et le mal, le mensenge et la vérité, le beau et le laid, la fidélité et la trahison, bref, tout est relatif et résulte d’une construction sociale, il n’y a plus ni homme ni femme, mais le genre. Tout est est une question de choix et ceux-ci sont éqivalents, c’est le règne de la quantité et la dispartion du qualitatif et de toute identité.
    Je vais rapidement dresser une sorte de tableau comparé des caractéristiques anatomiques ou physiologiques des carnivores et des homonoides (grands singes, — à savoir les gorilles (que j’aime beaucoup), les orang-outans, les gibbons et les chimpinzés –, et homo sapiens.
    1) Les premiers ont un placenta zoniforme, quatre pieds, des griffes, une queue, une vision de côté, une peau sans pores, des incisives peu développées, des molaires pointues, une formule dentaire propre à eux, des petites glandes salivaires, une réaction acide de la salive et de l’urine, une langue qui râpe, les mamelons sur l’abdomen, un estomac simple, un canal intéstinal égal à trois fois la longueur du corps, un colon lisse, sans oublier une haleine putride.
    2) Les seconds ont un placenta discoidal, deux pieds et deux mains, des ongles plats, pas de queue, une vision de face, une peau avec des millions de pores, des incisives bien développées, des molaires émoussées, une formule dentaire propre à eux, des glandes salivaires développées, une réaction alcaline de la salive et de l’urine (à l’excépton d’homo sapiens étant donné son carnivorisme), une langue lisse, les glandes mammaires sur la poitrine, un estomac avec duodénum, un canal intéstinal
    On pourrait ajouter des caractères égal à douze fois la longueur du corps, un colon convoluté.
    On pourrait ajouter d’autres arguments, d’ordre psycho-social, mais je laisse au lecteur le soin de comparer la vie des léopards d’avec celle des gorilles.
    Je finis par ma détestable manie :
    « Quant à essayer de montrer que la nature existe, ce serait ridicule, en effet, il y a beaucoup d’êtres naturels. » (Aristote)
    « Il n’est rien donné de contingent dans la nature. » (Spinoza)

    1. Prière d’insérer dans le 2) « un canal intéstinal égal à douze (!) fois la longueur du corps » en lieu et place de « un canal intéstinal »

      1. Merdre Anonyme comment le comité Nobel a fait pour te rater? Ce sont des dégénérés ma foi!

  2. Ping : Anonyme
  3. This appears to be building to a point where
    the current global hegemon runs out of options.

    Possible potential engineered outcomes:
    a) major new war
    b) financial collapse
    c) induced disease like SAARs
    d) nuclear incident
    e) staged attack like 911
    f) China?Russia successfully displace the former United States as global hegemon

    I tend to believe b or f most likely.
    But recall first the 5 C’s of the Illuminati:

    Control everything
    Claim everything
    Consolidate everything
    Classify everything
    Corporatize everything

    Elites seem to have accomplished the above– or at least believe they have. But what happens when that agenda fails in any one regard?

    For example a global expanding population that cannot be supported by the resources at our disposal in the ‘classical sense’. This is also where MMT fails.

    Now if humanity were striving to live like Zen Buddhist monks instead of wanting to live like Bill Gates, the scenario above would be quite different. But of course we know this is not the case!

    To say this is building to something ultimately is just to agree with the article. Recall that Bronze Age dynasties all collapsed within three generations, or about sixty years. I personally believe the west collapsed from Nov 22 1963 going forward, and we are seeing the result now.

    It seems apparent that Russian and Chinese leadership (and many others like the forum here!) see this too.
    regards, Steve

    1. traduction du post ci dessus :
      Cela semble se construire à un point tel que
      l’hégémonie globale actuelle est à court d’options.

      Résultats potentiels possibles de l’ingénierie :
      a) une nouvelle guerre majeure
      b) l’effondrement financier
      c) les maladies induites comme les SAARs
      d) incident nucléaire
      e) attaque organisée comme le 911
      f) Chine ? la Russie a réussi à déplacer les anciens États-Unis en tant qu’hégémonie mondiale

      J’ai tendance à croire que b ou f est le plus probable.
      Mais rappelez-vous d’abord les 5 C des Illuminati :

      Contrôlez tout
      Réclamer tout
      Consolider tout
      Classez tout ce que vous voulez
      Tout corporatiser

      Les élites semblent avoir accompli ce qui précède – ou du moins croient l’avoir fait. Mais que se passe-t-il lorsque ce programme échoue à l’un ou l’autre égard ?

      Par exemple, une population mondiale en expansion qui ne peut être soutenue par les ressources dont nous disposons au sens classique du terme. C’est aussi là que le MMT (moderne monnaie théorie) échoue.

      Maintenant, si l’humanité s’efforçait de vivre comme des moines bouddhistes zen au lieu de vouloir vivre comme Bill Gates, le scénario ci-dessus serait bien différent. Mais bien sûr, nous savons que ce n’est pas le cas !

      Dire qu’il s’agit de construire quelque chose en fin de compte, c’est juste pour être d’accord avec l’article. Rappelons que les dynasties de l’âge du bronze se sont toutes effondrées en trois générations, soit environ soixante ans. Personnellement, je crois que l’Ouest s’est effondré à partir du 22 novembre 1963, et nous en voyons maintenant les résultats.

      Il semble évident que les dirigeants russes et chinois (et beaucoup d’autres comme le forum ici !) le voient aussi.
      salutations, Steve

  4. C’est en découvrant le grand secret du monde qu’on arrive à comprendre les motifs de l’éternelle lutte entre le Bien et le Mal, de la guerre implacable de la haine, de l’hypocrisie et de l’ignorance contre le génie, contre le travail, contre la Sagesse et l’Amour.
    Quand le Bien l’emporte sur le mal, c’est l’âge d’or, tel qu’il fut au commencement du Monde. Puis suit une période intermédiaire pendant laquelle l’Humanité se débat entre le Bien et le Mal. Enfin, quand l’équilibre est rompu, quand le Mal l’emporte sur le Bien, c’est l’effondrement, général, et le Monde est à recommencer.
    À la suite des époques qui virent naître et mourir des civilisations, des races, des continents, la terre actuelle tout entière, avec ses civilisations périmées, ses races qui n’en sont plus tant elles sont abâtardies, ses croyances cristallisées dans des formes de foi s’excluant les unes les autres, ne voit-on pas cette terre qui est la nôtre fournir la preuve flagrante d’une fin qui appelle un recommencement ?
    Le monde moderne est en train de ployer sous les coups redoublés de Satan, « le grand intellectuel », car selon la prophétie, « il a peu de temps ». (Apocalypse 12:9-12)
    Par conséquent, et sauf erreur, ses jours sont comptés.
    Aujourd’hui, la lutte est décisive : ou l’effondrement des nations dans la dégénérescence des masses, ou la brillante renaissance depuis si longtemps annoncée !
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/plus-un-enfant-connait-sa-mere-plus-il.html

  5. Je sais bien qu’un voyou, du 93 qui plus est, antidémocrate et réactionnaire par dessus le marché, n’a pas vraiment sa place ici, parmi tous ces esclaves révolutionnaires et autres libertaires soumis à leur propre doxa, déclarée par eux-mêmes le nec plus ultra de la liberté. Mais bon, j’ose un tout petit mot pour les quelques brebis galeuses de mon acabit. Donc, selon moi, toutes les révolutions n’ont produit que plus de soumission, d’opression et de misère partout et dans tous les temps. La vie de la nouvelle humanité est dans la contre-révolution. La contre-révolution naît de la tradition. Nous voulons retourner à une vie naturelle, anti-technologique. Nous voulons la société du silence, nous voulons écouter le chant des oiseaux et le bruit des ruisseaux ; nous voulons retrouver notre régime alimentaire véritable, c’est à dire frugivore ; nous ne voulons pas vivre parmi le béton, mais parmi les arbres et les fourmis ; bref, je pourrais continuer longtemps ainsi, mais à quoi bon ? Ceux qui n’ont pas connu la vie d’autrefois nez comrendront jamais de ce dont je parle et que nous avons tous perdu. Si homo sapiens avait un minimum de bon sens, il aurait commencé par commencer par faire baisser l’accroissement démentiel de son espèce (sans violence) qui menace le phénomène vie sur terre. J’arrête là mes mauvaises idées.

    1. ben voyons et tu ne veux boire que du vin du 93 !
      ça va être dure de se mettre a la piquette !

      1. Quoique (et non quoi que qui signifie tout autre chose) voyou du 93, je ne comprends pas la manie des modernes à « nier ce qui est pour expliquer ce qui n’est pas », ni leur familiarité néo-cainaille, je vais faire bonne figure à mauvais jeu par auteur interposé :
        « Entre la rue du Four et la rue de Buci, où notre jeunesse s’est si complétement perdue, en buvant quelques verres, on pouvaitsentir avec certitude que ne nous ferions jamais rien de mieux. (…)
        La majorité des vins, presque tous les alcools, et la totalité des bières (…) ont aujourd’hui entiérement perdu leurs goûts, d’abord sur le marché mondial, puis localement ; avec le le progrès de l’industrie, comme aussi le mouvement de disparition ou de rééducation économique des classes sociales qui étaient restées longtemps indépendantes de la grande production industrielle ; et donc aussi par le jeu des divers réglements étatiques qui désormais prohibent tout ce qui n’est pas fabriqué industriellement. Les bouteilles, pour continuer à se vendre, ont gardé fidèlement leurs étiquettes, et cette exactitude fournit l’assurance que l’on peut les photographier comme elles étaient ; non les boire. »
        Mais enfin, il reste vrai,ecomme écrivait un autre auteur, que « sous un mauvais manteau se trouve souvent un bon buveur. ».

          1. Apparemment, cette vidéo provoque un silence honteux, en effet, les ennuques ne parlent pas de ce quoi leutr manque, de même on ne parle pasde corde dans la maison d’un pendu. Donc, j’affirme sans autre forme de procès que le français n’existe plus. Il a été englouti comme le vin par cette modernité merveilleuse. Je finis ce post en citant un excellent auteur francophone algérien (disparu en 2017) :
            « Où est-elle cette France ? Est-ce celle-ci, qui, non contente d’extrader des Basques, expulse, extrade ou refoule vers d’autres pays ses propres citoyens ? Qui s’enorgueillit d’avoir aboli la peine de mort quand elle réduit une portion de plus notable de sa population au suicide ? Qui non seulrement surpeuple les prisons, mais veut laisser la liberté aux financiers, de faire du profil sur l’ombre ? Mais sur la disparition de cette France, dont tout le monde convient, il n’y a rien de nouveau à ajouter. Il vivra peut-être encore des gens sur la surface de la terre, et ici même, quand la France aura disparu. Le mélange ethnique qui dominera est imprévisible, comme les cultures, les langues même de ces gens. La question centrale, profondément qualitative, sera celle-ci : ces peuples futurds auront-ils dominé, par une pratique émancipatrice, la technique présente, qui est globalement celle du simulacre et de la privation ? Ou, au contraire, seront-ils dominéspar elle d’une manière encore plus hiérarchique et esclavagiste qu »aujourd’hui ?
            Quand à la France, elle est assurément regrettable. Mais les regrets sont vains. »
            (Mezioud Ouldamer, Le cauchemar immigré dans la décomposition de la France, Paris, 1986)

          2. Addendum (je reprécise que je n’ai aucune intention d’offensser l »Académie) :
            Je possède trois autres livres de cet excellent auteur algérien : Offense à Président (Paris, 1985), Le mensonge cru et La cruauté maintenant. Bon, j’avoue ma répulsion visérale envers un dénommé Mohammed Moulessehoul connu sous le nom de Yasmina Khadra et avoir poussé mon extrémisme littéraire jusqu’a refuser de lire une seule ligne de cet écrivaillon surfait et malfaisant.

          3. Mon cher Passant,
            comme ça fait chaud au coeur d’être compris par au moins un lecteur. Ce monologue, effectivement superbe, n’est pas à proprement parler mon autoportrait. J’y admire la franchise, la beauté du langage, la courtoisie et la poésie de cette scène qui serait incroyable de nos jours. Cela me rapelle aussi une autre scène du film Shanghai Gesture avec Poppy et le Docteur Omar. Bref, les poètes ont toujours été des criminels par la pensée, voire davantage comme le montre l’exemple magnifique de François Villon qui s’est associé à la bande connue sous le nom de coquillards. Donc sans m’identifier à Lacenaire, je l’aime et le comprends.
            Votre très humble et dévoué serviteur,
            Bartleby

          4. J’ai « liké » comme disent les modernes 😉
            « Dans une époque de médiocrité généralisée, être simplement attentif apparaît presque comme un éclair de génie. »
            C’est mon aphorisme du jour offert à mon cher Bartleby.
            Humblement vôtre.

          5. Mon cher Passant,
            merci pour votre excellent aphorisme, je l’ai lu ce matin mais je n’avais pas le temps de répondre, les modernes ignorent que ce genre d’aphorisme a le même effet sur les gens d’esprit que le « dernier verre pour la route. » sur les enfants perdus et autres aventuriers tels votre humble serviteur. C’est vous qui m’avez convaincu de — sans me le dire — reprendre mon pseudonyme.
            Amitiés

          6. Cher Bartleby,
            Vous m’en voyez ravi et bien sûr rougi devant tant d’immérités compliments.
            Votre humble.
            Et bien sûr vivre la montagne à laquelle ma photo de commentateur prise par mes soins en 2004 sur le GR10 pyrénéen rend à genoux un éternel hommage.

        1. Pardonnez-moi — on n’ai jamais assez prudent par les temps qui courent — de préciser que ce monologue est en fait tiré des mémoires du poète-assassin Françoiis Lacenaire. J’espère que quelque de service ne va pas encore me reprocher mon peu de respect pour l’ignorance diplômée ou non qui sévit partout.

          1. Merdre. Je recommence mon post à cause du bourgogne.
            Pardonnez-moi — on n’ai jamais assez prudent par les temps qui courent — de préciser que ce monologue est en fait tiré des mémoires du poète-assassin Françoiis Lacenaire. J’ose espérer échapper aux babillages des zombies chinois qui vont encore me reprocher mon peu de respect pour l’ignorance diplômée ou non qui sévit partout. Je m’excused’avance devant ces analphabètes et leur promet de les laisser vivre en paix dans les ténèbres modernes. Merci pour la compréhension du dernier des lecteurs.

          2. Cher,
            Cet excellent monologue constitue-t-il pour vous une sorte d’autoportrait ?
            Bien à plat ventre modestement,
            Vôtre.

    2. Oui, je suis d’accord avec vous : la Tradition ( mais laquelle ? question subsidiaire) plutôt que l’Industrialisation et l’Artificialisation des modes d’Existence. Pour ma part, j’ai mon idée, mais elle choque bien souvent… d’ailleurs, cela n’a pas d’importance : personne ne veut vraiment régresser technologiquement. Et les maîtres du monde moins encore… donc il faudra attendre l’auto-destruction dont j’ai déjà parlé ici et sur mon blog.

      A noter la chute attendue d’au moins 33 % de la population mondiale : dans le meilleur des cas. Compte tenu du Chaos, il faut doubler ce chiffre et miser sur 2/3 de morts…toutes causes confondues.

      Espérons ( hélas on en est là) que cela ne tardera pas (intervalle prévu : 2020/2080). Car j’ai vu bon nombre d’espèces naturelles qui sont menacées de disparition purement et simplement…..

      Pour revenir à la question géopolitique pure, oui, normalement ( on dit ça depuis 2009) les bankers devraient débrancher brutalement leur monstre en 2020… et pourquoi pas un sinistre cadeau de NOEL… bien leur genre…

      De plus, les signaux de guerre mondiale chaude sont de bons indicateurs : or, les occidentaux viennent de se rallier à la position USA sur l’IRAN et entament les démarches à l’ONU, autour de questions ballistiques étrangères au traité de 2015… mais au point où ils en sont, pourquoi prendre des masques…?

      Joyeux Noel à tous ! On est jamais sûs de perdre quand on a la Foi….

      Reste enfin le Frugivorisme quelque peu …en travers de ma gorge : je n’ai gardé pas souvenir que nos ancêtres ni lointains, ni très lointains ( Paléo) fussent végétariens .

      1. Cher Monsieur,
        Pour simplifier, je dirai que j’emploie le mot Tradition dans le sens que lui donne René Guénon selon lequel il existe une Tradition Primordiale qui s’est incarnée dans divers peuples plus ou moins heureusement (Traditions occidentales et orientales avec leurs religions exotériques et ésotoriques). Le pouvoir temporel y est soumis au pouvoir spirituel. Cette Tradition est l’expression du PMU (pardonnez-moi cet humour involontaire mais justifié, je veux dire Principe Métaphysique Unique, ce que les religions appellent Dieu et Aristote le Moteur Immobile, c’est l’Axe du Tout, la Tradition est son Roi du Monde) ici-bas, c’est à dire dans notre forme d’existence terrestre. Bref, c »est le contraire de la modernité :Aà bas la Révolution.
        Le frugivorisme d’homo sapiens est prouvé par sa constitution physique et mentale en générale (sans outils, il moins fort que les fourmis, tous les hommes saints ont horreur du sang) et en particulier par son anatomie (dentition, longueur du tube digestif,…).
        Par ailleurs, le végétarisme était très répandu dans l’antiquité (lire par exemple Pophyre : De l’abstinence de la chair des animaux), et même il y a quelques dizaines d’années, on ne mangeait de la viande qu’une ou deux fois par semaine dans les classes populaires. C’est la modernité qui a rendu ses consoimateurs compulsifs et carnassiers. Pour homo sapiens, la viande est une sorte de drogue et un peuple végétarien sera difficilrement belliqueux.
        On m’a appris à l’école qu’homo sapiens était omnivore, comme les rats ou les porcs en somme, belle science en vérité. Rousseau, sans avoir les moyens éléphantesques de cette moderne Prostituée au teint écarlate aécrit ceci :

        Donc, A bas la Science.
        Bien à vous.

      2. Regardez la dentition de l’homme :
        molaires toutes plates, canines et incisives pas vraiment pointues, bref beaucoup plus proche de la vache que celles du chien ou du chat……
        Donc à priori l’homme est consommateur d’herbes, de légumes et de fruits à l’origine.
        Autre point non négligeable, vous, seul dans la nature, sans outil et surtout sans le feu : pourriez vous seulement tuer une vache ou un porc, puis le dépecer avec vos dents et vos ongles ?
        j’en doute fort 😉
        à la limite des poisson ok, mais sans le feu c’est un coup à attraper bien des parasites mortels pour la plupart. Idem pour la viande de vache ou de porc. Sans le Feu vous pouvez oubliez. L’Homme n’avait pas le Feu à l’origine….
        La B12 me direz-vous ? Ce à quoi je serais tenté de répondre : les insectes. Bien sûr l’homme devait être insectivore au commencement. Attraper et manger des fourmis ou autres sauterelles est à la portée de tous et reste une très bonne source de protéines. Les insectes sont d’ailleurs au régime de la plupart des population d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. Bien sûr c’est moins ragoutant qu’un steack grillé bien saignant. Mais au goût c’est pas si mal. Les mollusques aussi sont une bonne source de protéines et de B12. Les huîtres, les moules et les escargots par exemple en regorgent. Et ce n’est pas la même galère à attraper à main nues qu’un lapin……
        Dernier point et non des moindres, consommer des fruits est un deal honnête avec l’arbre fruitier : on se rassasie de son fruit mais en échange on propage ses graines. Le fruit du chêne a toujours été un aliment de réserve pour nombre de peuples même si tombé en désuétude dans nos contrées…..
        Des études récentes sur la propagations des forêts de chênes semblent montrer une progression de plusieurs centaines de mètres par an depuis la dernière glaciation, depuis leur refuges en haute Pyrénées et dans les Alpes. Ce qui semble impossible sans le concours des hommes entre autres 😉

        1. Bonsoir,
          merci pour vtre réponse mais je ne comprends pas bien à quoi vous voulez en venir. Ma thèse est que homo sapiens, comme ses cousins les grands singes, est frugivore. Toutes les maladies provenaient autrefois d’une toxémie provoquée par une alimentation inadéquoite et par un mode de vie inadapté à l’espèce (le mode de vie urbain par exemple). Maintenant; il s’y ajoute la pollution chimique, radioactive et électromagnétique de tout le milieu où survit homo sapiens, s’y ajoutent aussi les diverses agressions psychiques que subissent les individus.La bonne santé a fait son temps sur cette malheureuse planète, on s’en souviendra des bobards de la médecine ,
          de l’arnaque des vaccinations. aux miracle des anti-biotiques.
          Bien à vous.

          1. Bonsoir, je répondais à ERICBASILLAIS qui reste septique sur le frugivorismee de nos lointains ancêtres

        2. Cher Strategika 51,
          Je suis parfaitement d’accord d’avec les faits indéniables que vous citez. Là n’est pas et ne saurait être le problème. Celui-ci est académéque pour ainsi dire. Homo sapiens, biologiquement parlant, est-il un carnivore, un omnivore ou bien un frugivore ? This the question.
          Si homo sapiens était vraiment carnivore, je ne verrai personellement aucun argument logique contre l’anthropophagie.
          Homo sapiens ne s’est jamais pardonné son passage au carnivorisme (qui est lié à beaucoup de facteurs dont les glaciations), d’où le rite que vous évoqez du rachat de la vie du premier né contre la vie de l’innocent agneau : homo sapiens justifie sa turpitude et sa violation flagrante du tabou du sang. A ce propos, il semble qu’une femme saine et frugivore ne souffre pas des affres des menstruations et presque toutes les religions prohibent les relations (rapports selon les modernes) sexuelles pendant cette période. Les peuplades de chasseurs-cueilleurs demandaient pardon au gibier avant de le tuer. L’homme moderne, s’il connaîssait le véritable calvaire que subissent les animaux de boucherie refuserait cette nourriture infecte et avilissante, mais il achète la viande sous célophane.
          L’errance humaine n’est pas près de finir et comme dit Joyce, « L’histoire est un cauchemar dont j’essaie de m’éveiller. »

      3. Joyeux Noël Éric !
        On a toujours été carnivores. Les traces de l’anthropophagie sont présentes de la Grande-Bretagne jusqu’à la Tunisie.

        1. Avez-vous lu Le végétarisme dans l’antiquité de Johannes Haussleiter(je dispose d’une traduction française confidentielle) ? Vous ne répondez pas aux argumenys anatomiques que j’avance mais vous vous contentez de reproduire une idée reçue qui convient bien à ce monde en déconfiture. Allons donc, un peu de sérieux s’il vous plait ! Je ne sais si vous avez eu des enfants, mais tous les parents savent que les enfants (disonss àpartir de deux ans) ne veulent absolument pas manger de viande, mais maintenant qu’ils subissent onze vaccins,peut-être sont-ils devenus des carnivores, préparant ainsi la voie royale à la dégénéressance de cette espèce malsaine appelé homo sapiens.

          1. J’ai évoqué les nombreux sites de sacrifices rituels impliquant la consommation de victimes humaines découverts en Angleterre, en Crête, près de Carthage (Tophet), à Cyrène en Libye et bien d’autres lieux.

            Il y a aussi l’histoire d’Abraham le Sumérien et son fils qu’il devait immoler avant que n’apparaisse l’ange avec le bélier (passage de l’anthropophagie à l’immolation d’animaux domestiques) ou encore la très ancienne tradition de manger le cœur et le foie de son ennemi tué au combat (répandue un peu partout) ou encore boire le sang de son ennemi, etc.

            D’où viennent les légendes des vampires et de Vlad l’empaleur ?

            Ceci est un débat hautement intéressant mais voyez-vous mon cher Bartleby, je viens de tomber sur une déclaration d’une officielle nord-coréenne mettant sérieusement en garde Donald Trump contre l’usage du sobriquet de « Rocket Man » pour désigner Kim Jong-Un et du coup j’ai oublié de manger mes fruits…

          2. Très intéréssant ce que vous dites sur les vampires. Tout le monde sat que les romans sur les vampires ont eu leur de gloire lors de ce sinistre 19 ème siècle, qui a vu le triomphe du monstre froid appelé Capital, lequel Capital a imposé le carnivorisme à l’espèce (mais je n’oußlie pas que ce Capital est le produit de toute l’espèce) en rendant les fruits hors de prix et en les discréditant avec son langage vide sur les protéines et les calories. On ne peut forcer de mémoire de pausan un âne à boire, donc Marx écrivait dans son Das Kapital :
            « Le capital est du travail mort, qui, semblable au vampire, ne s’anime qu’en suçant le travail vivant, et sa vie est d’autant plus allègre qu’il en pompe davantage. ».
            En fait, étant comme notre cher Passant, un grand marcheur, notamment en montagne (où il faut transporter le vin que l’on va boire), je ne me muni que de pommes (la reine des fruits), de mandarines, de poires , d’oranges, de kwis et d’un couteau. Vive la montagne.

          3. « Le Marchand de Venise » de William Shakespeare, abrégé en trois actes.

            C’est étrange, j’apprécie les fruits. Mais aussi la viande. Peut être est-ce du à des années de pénurie.

        2. Bonsoir Strategika,
          certes l’anthropophagie est attestée chez les populations celtes d’Europe. Soit 6000 ans avant maintenant max à la louche et en visant large.
          Les celtes étaient déjà sédentaires et vivaient en sociétés organisées et hiérarchisées type brahmanisme indien : système de caste très rigide (dixit les experts). Donc très proches de nos sociétés modernes : culture et élevage maîtrisés, maîtrise de l’extraction des métaux, fabrication de l’acier, travaux d’orfèvrerie très raffinés, etc…… Donc nous pouvons penser que nous avons hérités de leur régimes carnés.
          La question reste posée sur le régimes de nos lointains ancêtres d’il y a 60 000 ou 200 000 ans ? Je ne crois pas qu’il y ai de preuves d’anthropophagie à cette époque…… Cela semble un mal très corrélé aux sociétés organisées et hiérarchisées tout comme les sacrifices humain dont vous parlez ou encore l’esclavage. Les chasseurs nomades des steppes sont-ils cannibales et sacrificateurs d’humain ? (Je n’en ai aucune idée).
          Un homme nu et sans outil dans la nature serait bien en peine de tuer un animal et de le dépecer. Sans cuisson il serait très dangereux de consommer de la viande : gros risque de s’intoxiquer gravement (cf myxomatose, trichinellose, trichiniose, ténia, etc).
          Donc insectivore oui, carnivore j’ai de gros doutes….
          Nous ne pouvons êtres carnivore d’origine à moins que l’Homme ne soit apparu sur terre en maîtrisant le feu (ce qui est aussi une possibilité).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.