Comme la Russie dans le Caucase où elle a du faire face à une guérilla islamiste soutenue principalement par les États-Unis, l’Arabie Saoudite et Israël, la Chine a été ciblée sur son flanc occidental par le faux mouvement séparatiste Ouïghour dont les principaux meneurs sont basés à Washington.

L’objectif de cet outil géostratégique est de susciter un mouvement séparatiste basé sur un clivage confessionnel en Chine et tenter de créer une sorte de fausse cassure entre le monde musulman et la Chine alors qu’historiquement les deux ensembles ont toujours cohabité en paix, le respect et la compréhension mutuelle.

Le Xinjiang est adjacent à l’Afghanistan où la CIA a créé des camps d’entraînement de combattants ouïghours destinés à être envoyés en Syrie avec l’aide de la Turquie.

La Chine est donc encerclée par des points chauds entretenus par la CIA: Hong-Kong et la question de la Mer de Chine méridionale sur son flanc Sud-est; la crise coréenne et le Japon sur son flanc Nord-est; le Tibet sur son flanc Sud-ouest et le Xinjiang sur son flanc Nord-ouest. A cela s’ajoute la tension géopolitique avec le Vietnam que Washington voudrait bien utiliser dans son conflit sans limites avec Beijing.

Il est à noter que Beijing a déployé d’immenses efforts pour le développement de Urumqi, la capitale du Xinjiang et l’amélioration des conditions de vie de ses populations.

Des pays musulmans comme l’Algérie, L’Égypte, l’Indonésie, l’Iran, la Malaisie et la Syrie soutiennent la Chine dans la guerre psychologique et informationnelle auquelle elle est confrontée au Xinjiang, une province musulmane que la propagande occidentale tente de décrire comme une province opprimée par le gouvernement central et où existerait des camps de concentration, un élément de propagande itératif comme au Darfour jusqu’à la partition du Soudan. Une propagande usée datant de plus de 75 ans.

Publicités

24 commentaires

  1. Très cher,

    Voilà maintenant quelques années que je vous suis sur votre site et vos analyses sont souvent très pertinentes et se sont très fréquemment avérées exactes.
    Mais concernant la Chine dont on sait très peu de chose sur son fonctionnement et l’idéologie du PC sauf qu’historiquement les cocos ont toujours eu en horreur les religions et je ne pense que cela ai changé ces dernières années.

    Après il est vrai que la propagande américaine ou occidentale n’est pas à prendre au sérieux encore moins envers un rival stratégique comme celui-ci seulement voilà j’ai vu des vidéos qui montrent clairement l’internement et la misère que subissent les ouïgours et les autorités chinoises n’ont même pas niées le fait d’avoir créé des camps d’internement pour soit-disant ré-éduquer les gens de cette région.
    On ne peut nier la politique de colonisation de peuplement des Hans dans cette région hautement stratégique et riche en pétrole et en gaz et qui doit aussi receler des mineraux et autres terres rares.
    Sans oublier la destruction des monuments (mosquées et autres) comme beaucoup l’ont prouvés grâce à Google Maps mais est-ce réellement le cas ou bien encore de la manipulation ???

    L’argument selon lequel des pays comme l’Algérie, l’Égypte, l’Iran ou la Syrie soutiennent la Chine n’est pas recevable car tous ces pays sont dirigés par des hypocrites et des vendus qui ne cherchent qu’à s’enrichir. ils n’ont de musulman que les prénoms et sont aux antipodes de ce qu’est l’Islam mais leur fin est proche !

    Je pense que le Parti communiste Chinois lorsqu’il aura fini de dominer le monde et se sentira intouchable nous verrons leur vrai visage et je pense qu’ils ne feront pas moins pire que du temps de la domination occidentale contrairement aux russes qui eux au moins ont leurs valeurs orthodoxes sur lesquelles se reposer comme garde fou mais aucun peuple n’est à l’abri de massacres ou d’être dirigé par un fou

    Le mieux est d’aller sur place vérifier de ses propres yeux mais ce n’est pas dans mes possibililités actuellement donc j’ose espérer que vos sources sont sures cher S51 !

  2. Il est impossible de garantir l’unité d’un pays si immense sans une politique drastique. C’est ça ou l’implosion qui si elle arrive sera ingérable. Seul un communisme « adapté » est applicable.

  3. L’empire, comme une bête bléssée, est devenu fou et certains commentateurs commentent follement l’analyse excellente du rédacteur. Triple Dieu, les agissements des anglo-sonistes sont devenus clairs même pour un fan de CNN, car il ne fait plus mine de cacher ses intentions mais les déclare ouvertement. Certes les dieux rendent aveugles ceux qu’ils veulent perdre, et les sourds ne peuvent entendre ni les aveugles voir, malgré leurs prothèses, oupeut-être à cause d’elles? Je ne saurai trancher une question si obscure.

  4. Parfois il est préférable de vous taire, que de sortir des inepties pareilles.

    1. Author

      Il serait intéressant de connaître d’autres approches sur le Xinjiang.
      Ce forum est ouvert à cet effet.

      1. La Chine trace la voie pour le totalitarisme du futur

        Au début de la mondialisation néo-libérale et des délocalisations massives vers la Chine qui s’en sont suivies, les Occidentaux ont commis 2 erreurs d’appréciation majeures.

        Tout d’abord, ils ont cru que la Chine se bornerait à être « l’atelier du monde », en restant centrée sur l’industrie manufacturière. En réalité, grâce aux transfert de technologies réalisés par les multinationales occidentales et à la possibilité pour les Chinois d’observer de près les méthodes de production dernier cri, la Chine a rapidement rejoint le niveau technologique des pays occidentaux et s’est mise à produire des produits hautement technologiques, notamment dans le domaine de l’électronique et du numérique. Mais grâce à son enrichissement et aux actions bien pensées et bien coordonnées d’un état très interventionniste (contrairement aux gouvernements occidentaux qui ont abandonné toute politique industrielle en laissant le champ libre à leurs multinationales), la Chine a remarquablement développé sa recherche scientifique et technologique. Elle est désormais sur le point de dépasser les pays occidentaux. Il ne se passe plus un mois sans que soient annoncés des réalisations où la Chine est à l’avant-garde de la technologie. Ainsi, le super-calculateur le plus puissant du monde a longtemps été américain, il est désormais chinois. La Chine vient aussi de lancer le premier satellite quantique. Dans le domaine militaire, elle a aussi mis au point un missile intercontinental hypersonique.

        La deuxième énorme erreur des Occidentaux a été de croire que le développement économique et l’accroissement des échanges amènerait la Chine à « libéraliser » son régime, avec à la fois plus de « démocratie », une conversion au libéralisme économique, et une intégration (ou plutôt une soumission) aux réseaux d’influence du pouvoir mondial réel.

        En réalité, la Chine n’est pas aux avant-postes du futur uniquement dans le domaine technologique. Elle l’est aussi dans le domaine politique. Ce n’est pas la Chine qui est appelée à adopter le modèle occidental, mais plutôt l’Occident qui va tendre à adopter le modèle politique chinois. Car celui-ci est la démonstration qu’un régime non démocratique est parfaitement compatible avec une société de consommation et « l’économie de marché », contrairement à ce qu’ont toujours cru les « experts » et intellectuels occidentaux.

        Le régime des pays occidentaux est déjà en train de se rapprocher du modèle chinois. La démocratie y est de plus en plus relative, la surveillance des citoyens par l’état est de plus en plus développée et omniprésente, et les éventuelles manifestations sont de plus en plus violemment réprimées par une police de plus en plus militarisée. Certes, il y a encore des élections pour la forme, mais aucun des candidats ayant une chance d’être élu (c’est à dire disposant des financements et des réseaux nécessaires) ne représente les aspirations des citoyens. Et quel quels soient les candidats élus, ils appliqueront au final la même politique, celle élaborée en amont par le pouvoir économique et financier, La « démocratie » occidentale n’a jamais autant été une oligarchie, où le pouvoir est exercé par des personnes cooptées au sein d’une élite qui concentre à la fois le pouvoir et les richesses. Exactement comme en Chine où les dirigeants sont renouvelés à peu près au même rythme que dans les pays occidentaux mais sans être élus, coopté au sein d’une élite politique, celle des dirigeants d’un Parti unique.

        Il est de plus en plus probable que la société future sera quelque part entre le « meilleur des mondes » d’Huxley et « 1984 » d’Orwell. Une dictature, mais « moderne », hautement technologique, et où le citoyen moyen n’aura pas conscience d’être dans une prison ni d’être un esclave. Mais où ceux qui ne s’intégreront pas au système seront impitoyablement éliminés.

        Là encore, la Chine vient d’ouvrir la voie, cette fois pour le totalitarisme du futur…

        Le régime à décidé l’instauration d’un système de notation de chaque citoyen, avec une évaluation des comportements quotidiens par l’attribution de bons ou de mauvais points grâce à la surveillance électronique et au « big data », c’est à dire l’exploitation de l’ensemble des données administratives ou personnelles. Ainsi, des infractions routières, dire du mal du Parti, adhérer à une religion jugée indésirable, ou délaisser ses parents âgés rapporteront des mauvais points qui diminueront les avantages ou allocations attribuées par l’état, ou qui réduiront l’accès aux meilleurs emplois. Inversement, les bons points permettront d’obtenir plus facilement un crédit, d’inscrire ses enfants aux meilleurs écoles, etc.

        En ajoutant à cela une sélection génétique des naissances, domaine dans lequel la Chine est également pionnière (n’ayant pas eu à s’encombrer de contraintes éthiques), nous obtenons le parfait « meilleur des mondes »…

        Plus d’infos:
        http://dailygeekshow.com/chine-note-citoyens/
        http://www.latribune.fr/economie/international/chine-le-big-data-pour-noter-les-citoyens-et-sanctionner-les-deviants-610374.html

        1. l’effondrement de l’occident entraînera de telle disruption dans l’appareil de production mondial y compris en chine que je doute que leur système politique puisse y survivre !
          pour moi la possibilité de résilience d’un système face a une crise majeur ne dépend pas de son niveau de totalitarisme mais de sa capacité a gérer le nécessaire, le quotidien au niveau local donc il dépend de sa capacité a décentraliser la gestion !
          les système centralisés sont trop lourd, trop complexe et coûtes trop cher en énergie pour pouvoir survivre a une crise majeur !
          plus la crise avance plus les pouvoir « centraux » ont tendance a écraser les capacités de d’organisation locale pour éviter leur propre effondrement ; il me semble que c’est ce qui a lieu en chine comme en occident !

        2. Je trouve aussi cette analyse pertinente : mais je crois que la crise géopolitique au sein de l’ONU ( sur le Moyen Orient notamment) aura raison de ce sombre tableau : d’autant que la Chine accumule aussi des problèmes de taille à mesure qu’elle s’enfonce dans le monde Industriel et artificiel.
          Très bonne copiste, je ne suis pas sûr qu’elle ait la culture adéquate pour s’adapter, contrairement au fond de l’occident Chrétien qui privilégie toujours la Liberté et l’Amour (et ce ne sont pas les régressions actuelles, d’origine non chrétiennes ((Censure) qui contrediront ce fait, au contraire)…

          1. Éric Basillais, j’apprécie vos travaux mais je pense que votre vision de la Chine manque complètement de clarté tout en étant d’une curieuse partialité qui pose question.

            1) La Chine n’est pas que « copiste ». Dire qu’elle serait copiste seulement est complètement méconnaître les apports technologiques chinois historiques au reste du monde, méconnaître qu’elle est actuellement le pays qui produit le plus de brevets et de travaux scientifiques.
            Par ailleurs, disposer comme la Chine actuellement du réseau TGV le plus important au monde, dans toutes conditions climatiques et géologiques, ne peut être « copiste » et montre l’acquisition d’un savoir faire unique.
            Et on a pu voir des projets de réseau TGV chinois mondial reliant tous les continents. … etc…

            2) 157, vous dites que : « La « démocratie » occidentale n’a jamais autant été une oligarchie, où le pouvoir est exercé par des personnes cooptées au sein d’une élite qui concentre à la fois le pouvoir et les richesses. Exactement comme en Chine où les dirigeants sont renouvelés à peu près au même rythme que dans les pays occidentaux mais sans être élus, coopté au sein d’une élite politique, celle des dirigeants d’un Parti unique. »
            Le pouvoir exercé en occident est en décadence, les « élites » se crétinisent dans des visions vouées à la nécrose. Le pouvoir dirigeant en Chine est basé sur la compétence et l’adaptativité, avec l’idéal communiste en ligne de mire quoi que l’on puisse ici croire.
            Le Parti Communiste Chinois (« dictature du prolétariat ») est le seul au monde à ma connaissance qui ait introduit dans la Constitution du pays (Loi Première qui entraine toutes les autres) l’écologie, il y a un petit peu plus d’un an. Cela aura des conséquences, et bientôt la Chine pourra vendre et proposer au monde des solutions écologiques, alors que l’occident sera resté en arrière sur ce sujet.

            3) Le président Xi est le seul leader que j’aie vu et entendu exprimer dans ses vœux télévisés de nouvelle année ceci : « En cette année passée nous avons pu sortir X millions de personnes de la pauvreté. Dans l’année qui vient nous projetons de pouvoir sortir de la pauvreté X millions de personnes ».
            Ce type de propos est totalement absent des discours des « leaders » occidentaux.
            Il y a donc une différence fondamentale, entre les structures de décisions chinoises et les structures de décisions occidentales.

          2. Author

            Bon concernant la vie en Chine (j’invite d’autres personnes ayant séjourné en Chine à ajouter leur vécu dans ce pays), étant étranger, j’ai eu droit à d’immenses égards, beaucoup de respect et de politesse. Pour ma part je n’ai vu que des Chinois très pacifiques, travailleurs et paisibles, très satisfaits de ce qu’ils ont et, on le souligne jamais assez, extrêmement patriotes.
            Je n’ai vu que les centres urbains. Je n’ai jamais été en zone rurale en Chine. Dans les grandes villes, dont certaines très polluées à l’instar de Beijing mais c’est pas la seule, il y a une émergence très remarquée d’une classe moyenne très instruite et fort habile dans les arts et métiers. Il y a aussi des milliardaires qui n’hésitent pas à s’afficher en Bugatti Aventador dans certains quartiers résidentiels de Shanghai. Durant toutes mes pérégrinations en Chine, je n’ai pas réussi à voir l’ombre d’un policier ou d’un militaire. Rien. A croire qu’il n’existent pas.
            Les Chinois consomment et dépensent bien plus qu’on le croit. En fait les touristes chinois à l’étranger sont désormais connus pour être des grands dépensiers. Ils sont assez fonceurs quand il s’agit de mettre la main sur la dernière mode.
            Leur système judiciaire est complexe, fort subtil et procédurier. Il est expéditif quand il s’agit de crimes de sang ou de trafic de drogue et là les juges chinois ne badinent pas. Les peines sont sévères et les condamnations à mort sont suivis d’exécution au moyen d’une balle en pleine nuque. Le coût de la balle est payée par la famille du condamné.
            Les jeunes chinois sont hyperconnectés et sont très rarement turbulents. Ils ne haussent jamais la voix et ne s’énervent jamais.
            Les codes de séduction et les comportements amoureux peuvent paraître à première vue simplistes et naïfs mais cachent parfois des subtilités impossibles à saisir pour un non-chinois.
            Les étrangers en Chine trouvent aberrants que Facebook y soit totalement interdit (avec YouTube et quelques autres) et disent qu’en les privant de Facebook et YouTube, le gouvernement chinois opprime ses populations. Cet argument bidon est irrecevable. Les chinois disposent d’applications équivalantes, surveillés certes mais efficaces et pratiques.
            Il n’y a pas de système de retraite en Chine. Les travailleurs doivent cotiser pour leurs vieux jours. Le respect dû aux aînés est sacré. Une personne qui maltraite un aîné en public risque un lynchage général. Mais il y a aussi l’égoïsme et la venalité extrême de certains chinois affairistes.
            Le système de notation social est totalement incompréhensible pour un non-chinois. Moi même j’y ai renoncé. Beaucoup de gens y adhérent volontiers et trouvent qu’il est légitime. Je n’ai pas eu en souffrir.
            La vie y est mois chère et il y a plein d’opportunités d’affaires. Il faut juste éviter de parler négativement et ouvertement contre le gouvernement. Les chinois n’aiment pas le faux prosélytisme évangéliste US encouragé par l’ambassade US pour des raisons liées au recrutement d’espions locaux convertis. Ils ont à l’esprit ce c’est passé en Corée du Sud ou ailleurs. Ils aiment leur culture et ne cherchent noise à personne.
            Ceci est mon observation perso.

          3. « Le système de notation social est totalement incompréhensible pour un non-chinois. »
            Qu’est-ce que cela a de si incompréhensible? Vous n’avez « pas eu à en souffrir » ce qui ne prouve rien. Pour ma part, c’est absolument imbuvable.
            Bon, évidemment, je suis le « libertaire « du forum, il en faut bien un de temps en temps 😀
            Misère de merdre 😉

          4. Author

            Pour faire simple, un citoyen qui en jalouse un autre verra son compte imputé de cinq points. Un autre qui escroque son prochain aura un -15 et sera bon pour la ré-éducation. Par contre un citoyen qui innove aura un +20 et sera bien vu.
            Ce système est assez élaboré. Maintenant si on l’impose en Europe, je suis sûr qu’il en enverra pas mal de monde au Goulag mais bon c’est fermé depuis longtemps…

          5. Aphorisme : Si on devait envoyer au goulag tous les gens qui sont jaloux des autres, on pourrait en construire un nouveau tous les jours 😉

    2. ()? Ca a tout l’air d’un sexe de femme. Mais ça s’exprime de façon bien moins attrayante.

      1. @Sclavus Tête d’anus, toujours fidèle à toi même, à chaque contribution tu élèves le niveau de ce forum !

        1. Juste pour emmerder des pouffiasses de ton espèce. Celle qui sont des investis passifs et qui se la jouent mâles

  5. Quelle sont vos sources S51 pour être affirmatif à ce point !!

  6. Ah ! Le TURKESTAN… nous y revoilà…

    Bon je ne vais pas y aller par 4 chemins :

    1/ Oui la G4G fonctionne au Turkestan.
    2/ La Chine l’a bien cherché : n’étant pas adepte du Néocolonialisme mais du COLONIALISME… vous savez le truc qui passait pas en Algérie et ailleurs… Non, vous avez oublié… RealPolitik oblige… mais où sont passés les grands idéaux sur l’Anti-Colonisation ? Pschitt … OK. Message reçu… c’était bien du pipeau…

    Je reste un adepte de la Décolonisation et d’abord dans cette France que certains semblent vouloir enterrer un peu vite… même si les signaux sont tous au rouge : mais sans la FOI il n’y a rien… et que peut-il arriver sans l’apport civilisationnel de la France et du monde occidental au sens large ? Pas grand chose de bon… Y compris dans l’Empire du Milieu où il ne fait pas bon vivre… qu’on se le dise…

    Cela dit où est le problème l’Empire ascendant croise l’Empire descendant et ils se frittent : QU’EST-CE QU’ON EN A A FOUTRE ? Croyez vous vraiment que le nouvel Hégémon ne vous fera pas regretter l’ancien ? Ce n’est pas ce qu’en dit un ministre de l’Agriculture de Zambie… et quelques autres moins officiels…

    Encore une fois, ils vont se fritter, ils se frittent déjà mais c’est que le début… Le monde est trop petit pour autant de monstres et ils s’entretueront tous d’ici peu : bon débarras.

    1. Et j’oubliais : Israel et autres nuisibles disparaîtront aussi dans le combat eschato… alors on sourit quand même… vous vouliez de l’AntiCapital ? De l’Autogestion ? Mais nous allons être servis… Pas de quoi s’étriper … nos intérêts ne sont en rien ceux des Empires… lesquels se sont très bien entendus contre la populace jusqu’ici. Ne surtout pas se tromper d’ennemi…

    2. Le nouvel hégémon construit sa force par le travail et l’épargne, et l’ancien par les pillages, arnaques, et toute sorte de hold-up planétaires que son complexe militaro-politico-financier impose au reste du monde.

      1. @SCLAVUS,
        J’espère que vous avez raison : car ce n’est pas ce qu’a dit le ministre de l’Agriculture de Zambie… Mais on pourrait multiplier les exemples ( l’endettement de Djibouti, le pillage des pêcheries en Argentine).
        La Colonisation du TURKESTAN est un cas pur de pillage des ressources et génocide par grand remplacement (Han).

        1. Je pense qu’on ne juge pas la politique d’un état sur quelques exemples mais sur l’ensemble de ses démarches au niveau international ; et là – à mon avis – y a pas photo.
          Il y a surement des hommes d’affaires Chinois sans scrupules, des grands escrocs et autres voyous ; mais je ne pense pas que la politique internationale de la Chine est axée sur cette politique-là.
          Une nation à l’Histoire plurimillénaire qui n’a quasiment pas menée des guerres de conquête est incomparable avec une nation de voyous qui sur ses deux cents ans d’Histoire n’a passé que dix ans d’un seul tenant sans une guerre quelconque ; elles ont toutes été de conquête et de pillage. Oh bien sur – accompagnées toute de l’habituel rock&roll droitdelhommiste: De l’Indien sanguinaire au Syrien-gazier en passant par le Serbe sérial violeur et Libyen dont la ration individuelle de combat comprend le Viagra au détriment d’une petite barrette de chocolat ; et sans oublier l’Iraquien qui s’amuse à embrocher les nouveau-nés Koweitiens sur sa baïonnette pour se désennuyer. Et à l’arrivée c’est toujours le Yankee qu’est bénéficiaire ; que ça soit au niveau du tiroir-caisse ou de la géostratégie.
          Si la civilisation Chinoise avait voulue mener des conquêtes pour dominer le reste du monde elle aurait jamais construit la muraille qui n’est rien d’autre qu’une magnifique preuve d’une société civilisée qui se protège des pillages ; même si à un moment donné de sa longue histoire cette muraille s’est montrée dérisoire devant le plus grand prédateur que la terre a jamais connue : Le tyrannosaure-Anglo-Saxon, cette muraille est toujours là pour témoigner comment une société civilisée doit se protéger des pillages.
          L’actuelle expansion Chinoise n’est rien d’autre qu’une nécessité vitale pour éviter son étranglement que les thalassocraties anglo-saxonnes auraient effectué depuis des décennies. De plus elle repose sur un projet (ceinture – route) qui me parait et juste et égalitaire : Une route n’est jamais à sens unique ; à nous de nous retrousser les manches pour tirer le maximum de nous-mêmes et renvoyer dans l’autre sens une plus-value.
          Ceci n’a rien à voir avec l’impression du billet vert aux dizaines de mètres cubes qui sert à arroser les élites politico-économiques à travers le monde afin qu’elles travaillent contre les intérêts de leurs propres nations et aux bénéfices de Washington ou Londres.
          Quand la méthode soft échoue (il existe de temps à autre quelques individus intègres) on passe à la vitesse 2 : Mort violente ; le nombre d’assassinats politiques effectués par les services occidentaux est incroyable.
          Et quand la vitesse2 ne suffit pas on passe à la vitrification à l’uranium appauvri accompagné du barnum médiatique (la fameuse musique droitdelhommiste) ; la Syrie actuelle ressemble à un paysage lunaire, comme tous les autres théâtres d’opérations où leur avidité a pu s’exprimer pleinement.
          Pour finir : J’attends avec un immense espoir que l’empire Atlanto-Sioniste s’écroule car il est fondé sur le mensonge, arnaque et toute sorte d’artifices criminels mis en œuvre pour dominer les autres.
          Devant tant de malhonnêteté, la proverbiale ruse chinoise n’est que du pipi de chat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.