Publicités

Pyongyang teste avec succès une nouvelle anti-satellite avec le moteur d’un missile hypersonique

D’une manière fort prévisible depuis le début, la Corée du Nord affirme que des négociations avec Washington ne sont plus vraiment utiles et qu’il n’est plus question d’une quelconque dénucléarisation de Pyongyang ou autre fadaises de ce type. Pour le gouvernement nord-coréen, Washington tente d’utiliser ces discussions inutiles afin de gagner du temps et à des fins de consommation interne.

Plus important, la Corée du Nord est parvenue à tester avec succès une nouvelle arme anti-satellite à partir du site de lancement de satellite de Sohae, à Tongch’ang-ri dans la province de Pyongan, non loin de la frontière avec la Chine.

Le test secret a été mené sous la supervision du département des armes secrètes de l’Académie Nationale des Sciences de la Défense de Corée du Nord, ce qui signifie que le missile lancé hier dans le plus grand secret, au point où aucun système de surveillance adverse n’a pu le détecter, est une nouvelle arme stratégique très importante pour la dissuasion nord-coréenne.

D’autres source évoquent l’essai d’un nouveau missile hypersonique mais la Corée du Nord n’a donné aucun détail sur cet essai se contentant d’affirmer que ce dernier représente un achèvement d’une importance capitale pour le parti des Travailleurs de la Corée du Nord.

Le test du moteur de ce missile hypersonique démontre que Pyongyang veut développer des capacités en ce domaine à même de détruire les satellites de surveillance et de communication adverses et rendre inefficaces les systèmes ABM (missiles anti-balistiques) américains présents en Corée du Sud, au Japon, à Guam et en Alaska.

Publicités

2 thoughts on “Pyongyang teste avec succès une nouvelle anti-satellite avec le moteur d’un missile hypersonique

  1. Chapeau! mon cher Kim. Vous êtes admirable avec vos scientifiques. Donc vous êtes la troisième puissance, avec la Russie et la Chine, à possèder des missiles Hypersoniques. Vous faites des jaloux à Washington et à ses valets OTAN. Installez maintenant un train LGV entre Séoul, Pyongyang et Harbin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :