Publicités

20 commentaires

  1. Merdre BARTLEBY comment fais-tu pour gérer tes cinq pseudonymes ; c’est le pinard?

    1. « Battilocchio est un personnage qui attire l’attention et révèle en même temps son vide absolu. Long, dégingandé, courbé pour caché un peu la tête pendante et ahurie, l’allure incertaine et vacillante. A Naples, on l’appelle « Battilocchio » à cause du battement de paupières propre au désorienté et au philistin. Pour échapper à tout reproche de localisme : à Bologne on lui crierait en patois : Dis-donc, t’es un fantôme ! » (Amadéo Bordiga, Sul Filo Del Tempo, 1953)

      Maraud, quelle mouche t »as piqué ? Décidément tu es un drôle et un gredin, un faquin et un philistin. A quoi sers-tu dans ce site ? Tu es l’objet du mépris général et unanime , rossé de partout et de tous les cotés ; tes posts fourbes et obliques, ressemblent à s’y méprendre aux récriminations d’une vielle femme laide, acariâtre et qui n’a jamais connu l’amour, ou bien aux vociférations d’un vieux garçon veule et gauche, détesté de tous et n’aimant personne, envieux et avare. Tes posts trahissent une « âme » basse et veule, sans générosité, sans bonté, une sorte de lubricité maniaque et impuissante. Je te plains et je n’aurais jamais cru en l’existence de natures si basses si ton contre-exemple n’était pas venu pour me détromper. l’Éthique de Spinoza a décrit ton état pathologique
      » Qui veut venger les injures par une haine en retour, vit à coup sûr misérablement. Mais qui, au contraire, s’étudie à vaincre la haine par l’amour, celui-là certes combat joyeux et en sécurité, résiste aussi facilement à un seul homme qu’à plusieurs et a besoin le moins possible du secours de la fortune. Quant à ceux qu’il vainc, ils cèdent avec joie, non certes par défaut, mais par accroissement de force. Et tout cela suit si clairement des seules définitions de l’amour et de l’entendement, qu’il n’est pas besoin de le démontrer en particulier. »(Éthique, IV, scolie à la proposition 46.)
      Quant à cette histoire de pseudonymes, il est bon que l’homme soit reconnaîssable à son style s’il en a un, « Le style, c’est l’homme. » (Buffon).
      Va ailleurs, esclave moderne, puisque ce n’est pas de honte que tu mourras.

      1. Merdre. L’anonyme ci-dessus était encore le détéstable Bartleby. Misère.

        1. « Je tâcherai de lui , , marcher sur les pieds, il regimbera, alors je lui dirai : merdre, et à ce signal vous vous jetterez sur lui. » (Alfred Jarry, Ubu Roi)
          Voilà le style exact des Kapos de ton genre.

          1. Merdre t’as encore abusé avec le mauvais bourgogne ; tu grognes

      2. Merdre tu ferais mieux de t’acheter un bon pinard ; ça soûle aussi mais mieux ; sa composition étant meilleure, il ne laisse pas de séquelles ; qui sont apparemment terribles chez toi ; un vrai désastre. ça t’oblige à te réfugier sous des toujours nouveaux pseudonymes ; une phobie nouvelle du philistin? un cabossage irrattrapable générée par le pinard frelaté?

        1. Très spirituel. Le lecteur jugera.
          Donc le plus méprisable des pisse-encre virtuelle, qui dans sa vie réelle a dû trouver très bon tout ce qui lui était imposé, poursuit tout ce qu’il ignore de sa haine tenace, avec un dépit manifeste. Il n’a jamais montré qu’un visage répugnant, et s’indigne de la dignité des gens ordinaires. Naturellement, il parle d’une façon inimitable, sauf par les esclaves de son acabit. Car notre temps ne resemble à aucun autre et la bassesse ne se divise pas. Un esclave inculte ne connaîtra le pseudo-bonheur que parmi ses semblables, envieux et impuissants comme des ennuques. Mais que veulent cesv émasculés ? Que le monde leur ressemble, mais Gaia n’est pas folle.

          1. Esclave — T’as bu trop de bourgone. ?
            Bartleby — Par exemple, depuis quand les modernes , esclaves qui plus est, peuvent donner leur avis sur ce qu’ils igorent ? Bon Dieu de merdre, sors d’ici mâtin aboyeur et enragé,Ô deuleur, Ö misère, mais où va le monde si les abrutis de ton espèce commencent à parler de ce qu’ils igorent ? Et puis, qu’est-il de cette familiarité canaille ? Oùce porc a-t-il été élévé ? Dans une étable ? Mettez cet animal dehors !
            Esclave — L’Otan…sioniste…
            Bartleby — Dehors saligaud, merdre de merdre, allons ,buvons à l’abri de ces mercenaires.

          2. Merdre Philistin, c’est un malheureux malentendu et nullement moi qu’est coupable de ta rage. J’ai juste lancé une boutade – amicale, je tiens à préciser – et te voilà parti en vrille. Tu eructes comme un dragon. Va plutôt agresser le gus qui te revend l’antigel coupé au sirop de grenadine pour du Nuits Saint Georges. Regarde dans quel état il t’a mis avec sa piquette.

          3. Remplaçé de merdre, tu as perdu ta langue, ta culture, ta religion, le savoir-vivre français et tu viens emmerder ici quelqu’un qui ne t’a rien demandé. Il est évident que les impuissants de ton genre ont fait leur temps. Sans personnalité, sans culture, sans langue, sans rien en somme, ces incapables tels que toi viennent crier et hurler leur échec flagrant en l’attribuant au sionnisme, ou au libéralisme, ou à l’Otan, ou au Mondialisme et ainsi de suite. Eux-mêmes se présentent donc comme des éternelles victimes et par conséquent ne sont capables de rien. Tu ironises sur mon amour du vin. Oui, j’aime le vin et j’en bois dans les limites d’un excès déraisonnable, mais ceci n’a rien à voir avrc des arguments. Quelle misère de voir dans le pays de Descartes de si piètres individus incapables de tenir un discours logique, confondant la cause et la conséquense, et pire encore, ils semblent avoir perdu le bon sens de leurs ancêtres. Je déclare ici que tu es une pourriture interlope.

          4. Mais qui te dit que je suis déjà remplacé? Tu te crois déjà arrivé? Pour l’instant c’est tout juste que tu te pisses dessus.
            C’est de l’absinthe, ou bien de l’antigel dilué au Mr freeze vert?

          5. 1) Remlacé. Minus, c’est toi qui nous e, à cause de ton idiome — qui entretient un lointain rapport d’avec le français — , de ton vocabulaire réduit et indigent sis toujours au dessous de la ceeinture.
            2) Quant à la logique, tu peux te proclamer papou (pardon à ces derniers). Pauvre Decartes; qui aurait su que tu aurais de si lamentables déscendants ?
            3) Swift, dans ses Voyages de Gulliver (mais tu ignores naturellement cela comme beaucoup d’autres choses), écrit que les humains dégénérés comme toi punissaient leurs ex-chefs en faisant leurs besoins par dessus leurs têtes. Tu mérites uu tel traitement charogne quoique tu n’a été que le symbole de la disparition de la France.
            Fume.

          6. Si tu pouvais m’aider docteur, je te serais infiniment reconnaissant. Circoncision? Absinthe à l’antigel au litron?
            Que dois-je faire?

      3. Merdre Philistin, où tu t’es barré?
        Après m’avoir accablé de toutes les tares du monde, de tous les vices et le reste, tu disparais comme un gamin qui vient lâcher un prout ; dis-moi, t’es pas en train de cuver le liquide de refroidissement?

  2. S51: je suis désolé de posté ce sujet d’actualité, mis en ligne par lundimatin, n’ayant rien en commun avec ton sujet présentement publié.

    APPEL À NOS COLLÈGUES INFORMATICIENS ET INFORMATICIENNES.

    « Nous vous demandons d’agir, de vous manifester, et de contribuer au blocage de l’appareil productif et des institutions. »

    paru dans lundimatin , le 9 décembre 2019.

    C’est bien connu, les formes de la production évoluent. La grève, dont l’un des objectifs est précisément de bloquer la production de richesses afin de rentrer dans un rapport de force avec ceux qui possèdent ou managent les outils de cette production, se voit elle aussi contrainte de s’étendre et de se transformer.
    C’est ce que propose cet appel que nous avons reçu de la part d’informaticiens et d’informaticiennes : bloquer aussi la circulation des informations.

    Bonjour,

    Nous lançons un appel à l’action solidaire destiné à l’ensemble de nos collègues informaticiens et informaticiennes travaillant dans les administrations et les grandes entreprises.

    Vous êtes témoins des différentes mobilisations qui tentent de redonner une place aux aspirations de celles et ceux qui font fonctionner les services publics asphyxiés et empêchés de remplir leurs missions par les politiques libérales. Vous voyez nos enfants et de nos jeunes se faire voler leur avenir.
    Vous subissez vous-aussi la précarité sociale qui s’étend, et vous constatez comme nous les effets d’une catastrophe environnementale que les Etats ne font rien pour empêcher.
    Voyez aussi comment les acteurs du monde associatif sont solidaires des victimes de la grande pauvreté et des politiques migratoires : sans ces militants associatifs, le désastre humanitaire serait encore plus important.

    Vous êtes témoins de la mobilisation massive de ce 5 décembre contre la réforme des retraites, réforme qui va encore affaiblir les solidarités, et condamner les plus pauvres à devenir misérables pendant leur vieillesse, sans oublier d’ôter à la plupart de nos jeunes toute perspective de vivre mieux que leurs parents.

    Vous savez que la grève « classique » est aujourd’hui beaucoup moins efficace car l’appareil productif est beaucoup moins entravé avec la dématérialisation et l’externalisation de quantité d’activités. La crise du syndicalisme a également affaibli partout l’impact des grèves et des blocages, de même que le mépris de classe des membres de l’actuel gouvernement à l’égard des mouvements sociaux.
    Vous savez que ceux qui font grève aujourd’hui, courageusement, sacrifient beaucoup et prennent de gros risques. Vous savez aussi que ce qui permettrait un réel rapport de force serait évidemment le blocage des procédures dématérialisées, à tous les niveaux. Blocage qui peut être sélectif, de manière à laisser des marges d’organisation en réseau pour le mouvement social.

    Nous vous demandons d’agir, de vous manifester, et de contribuer au blocage de l’appareil productif et des institutions, au nom de celles et ceux qui s’engagent dans cette mobilisation, et qui mettent en jeu leurs salaires, leur existence, leurs espoirs pour eux et leurs enfants. Toutes les personnes qui sont en lutte chaque semaine en essuyant mépris, déni et violences.
    Toux ceux qui se demandent comment éviter la montée de l’autoritarisme, l’accroissement inexorable des inégalités, la confiscation de la vie démocratique et de l’avenir.

    Nous vous demandons de contribuer à la mobilisation, nous vous demandons de l’aider.

    Vous envoyez vos enfants à l’école, vous bénéficiez des services publics de santé, justice, transports.
    Vous avez bénéficié des études supérieures.
    Alors soyez solidaire s’il vous plaît, aidez les autres à continuer à l’avenir de pouvoir espérer une vie digne.
    Bloquez les procédures, paralysez ne serait-ce que 24h les circuits de production.
    Nous savons que cela n’est pas vraiment dans la culture professionnelle des informaticiens mais nous vous le demandons au nom de la possibilité de vivre demain dans un monde décent. Nous vous demandons, au cas où cette action est impossible, de le faire savoir, et de réfléchir à des modes d’action dans votre domaine.

    Cet appel peut être signé à cette adresse : https://mensuel.framapad.org/p/aS2Yj8XY0E?lang=fr

    Mouvement
    Partager sur Twitter Partager sur Facebook

    1. en effet rien a voir avec l’article mais tout a fait dans l’esprit de conscience et de responsabilité individuelle encouragé par le site STRATEGIKA51 !

    2. Que signifie l’esprit de conscience ? Deux inconscients valent mieux q’un seul. Naifs inconscients, l »anglosioniste, dans sa guerre commerciale contre la France, doit ricaner de la crédulité de bêtas tels que vous. Lénine ne rigolait pas d’avec ces choses. Ah ! Ce monde moderne, i lveut rejouer toutes les tragédies historiques en comédies piteuses, ou plutôt en bouffoneries risibles. Misère.

      1. Merdre. Cet anonyme est l’exécrable Bartleby. Remisère.

      2. en effet j’aurais plutôt du écrire :
        mais tout a fait conforme a l’esprit du site STRATEGIKA51 de prise de conscience de ses responsabilité individuelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.