Le patron du DARPA jette l’éponge

1200px-DARPA_Logo.jpg

Soumis à d’intenses pressions et à d’impossibles exigences face à l’explosion des programmes d’armes secrètes russes, chinoises et nord-coréennes, le 21ème patron de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) ou Agence pour la recherche sur les projets avancés de la Défense, a fini par jeter l’éponge. Son successeur ne pourra jamais relever les immenses défis auxquels fait face le complexe militaro-industriel US mais également à l’illusion de grandeur encore nourrie par une grande partie des élites politiques et militaires qui croient dur comme fer en un certain exceptionnalisme historique mis à mal par l’émergence de la Russie et la Chine en tant que puissances menant la course aux armes hypersoniques et celles à énergie dirigée, les robots de combat, les modules orbitaux de frappe cinétique, les drones et les moteurs fusée.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

5 Commentaires

  • Donc en dehors d’une démission il n’y a aucune info dans ce post. Strategika me surprend cette fois…

    La course technologique est un domaine tellement important que rien ou presque ne filtre : ni d’un côté, ni de l’autre. L’effet de surprise étant de mise.

    En revanche, c’est vrai que c’est là, dans la zone médiatiquement invisible du monde que se concocte la fin du système de mondialisation avec effondrement pour TOUS.

  • Ping : Strategika ricane : Soumis à d’intenses pressions et à d’impossibles exigences face à l’explosion des programmes d’armes secrètes russes, chinoises et nord-coréennes, le 21ème patron de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) ou

  • L'Almoravide

    Ce qui est le plus désolant dans tout ça, c’est que les américains profitent depuis bientôt un siècle des innovations technologiques européennes, depuis l’Allemagne nazi jusqu’à la France de Macron, ils continuent le pillage.

    Dernier en date :
    Les technologies photoniques françaises semblent intéresser de près les Américains. Si la position de Photonis semble être momentanément sécurisée, c’est au tour de celle de Latécoère d’être remise en question, tant l’offensive financière se montre implacable. Quand on pense à Latécoère, on imagine avant tout un avionneur historique, aujourd’hui sous-traitant majeur des grands maîtres-œuvres industriels de l’aéronautique (Airbus, Dassault, Embraer, Boeing…) et leader des systèmes d’interconnexions et des aérostructures. Le fort dynamisme de la politique de R&D du groupe le place en fer de lance de l’innovation photonique française grâce au développement de la technologie Li-Fi ou « Light Fidelity ».
    Quelles sont les particularités de la Li-fi pour susciter tant de convoitises ? Adossée à la fibre, elle constitue une technologie de rupture potentielle dans la transmission de données et leur sécurisation. À l’heure où la question de la gestion de la bande-passante se pose de manière critique aussi bien dans les sphères civiles comme militaires, la Li-fi se distingue par sa présence sur le spectre lumineux pour un débit 10 à 100 fois plus important que la Wi-fi. Les propriétés du spectre lumineux, par ailleurs plus aisément “pilotable” que les ondes radio , la rend de surcroit impiratable en dehors de son spectre : un atout de taille face à la recrudescence des risques en cybersécurité. En outre, la Li-fi est moins énergivore. Ces atouts en font une technologie duale aux applications utiles autant dans la sphère civile que militaire. Si cette technologie n’est pas encore tout à fait mature, ces atouts en font une technologie aux applications duales (civiles & militaires). Les dix prochaines années seront donc déterminantes dans la définition d’un avantage technologique par la puissance qui sera en pointe dans ce domaine et qui lui permettra un avantage commercial et stratégique.

    • encore une technologie islamique pillé par les USA ! ! !

    • Mouai…

      Ils sont paumé les ricains.
      Ils fouinent partout, cherchent à piquer les technologie et a les copier dans les maîtriser…
      On critiquais les chinois a une époque pour leur copies. Eux au moins ont chercher à comprendre…
      En ce moment je vois un groupe ricain fouiner du côté de l’usinage photonic. On va chercher le nanomètre, sous vide, en usinage plasma. Ils fouinent, mais ils comprennent pas et ne cherche pas à comprendre. On dirait des momes, je veux, je veux, tout de suite…

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.