Stats

  • 6 354 689 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
30/11/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Défense: l’Algérie veut devenir le premier pays étranger à acquérir les avions de combat furtifs de cinquième génération russes Sukhoï Su-57

L’Algérie veut devenir le premier pays à acquérir des avions de combat furtifs de cinquième génération russes Sukhoï Su-57 et d’intenses démarches sont entreprises à cette fin. Selon le site Avia.pro, des négociations avancées entre Alger et Moscou portent sur l’acquisition initiale de douze Su-57 avec la possibilité d’accroître la commande jusqu’à 24 appareils.

Ces appareils renforceront les escadrilles de Su-30 MKA opérationnelles à l’est, le centre et le sud du pays.

Un chasseur Su-30MKA des forces aériennes algériennes en mission de revitaillement de carburant en vol.

Simultanément, des négociations similaires sont en cours pour l’achat de plusieurs dizaines de chasseurs-bombardiers Sukhoï Su-34 dont les prestations au combat en Syrie ont été plus que remarquables.

Su-34 des forces aérospatiales russes en action au dessus de la Syrie

Le coût d’un éventuel contrat portant sur l’achat de 24 avions furtifs de cinquième génération Su-57 est évalué à 2 milliards de dollars USD.

Outre l’acquisition de nouveaux avions de combat, le commandement militaire algérien a clairement montré son intérêt à acquérir en exclusivité le nouveau système de défense Sol-Air S-500 et d’un autre système de lutte anti-satellite.

Le nouveau Chef d’état-major des Armées algériennes a pris acte de l’évolution de la menace stratégique auquelle fait face l’Algérie. Ce pays longtemps visé indirectement par le terrorisme en tant qu’outil géopolitique de déstabilisation, est désormais confronté à un ciblage de plus grande magnitude et d’un autre type de grandeur.

L’effondrement sécuritaire délibéré au Sahel sur le flanc Sud de l’Algérie mais surtout la situation chaotique en Libye où les protagonistes sont soutenus et utilisés par les mêmes pays de l’Otan ayant mis à feu et à sang la Syrie sont autant de menaces stratégiques démultipliés par des tentatives de déstabilisation interne et un début de guerre économique passent très mal en Algérie où l’opinion profondément échaudée par le souvenir de la terrible et très meurtrière guerre d’indépendance est allergique à toute forme d’impérialisme.

Or, pour l’Armée la menace d’une nouvelle forme d’une guerre hybride de type nouveau est désormais avérée. Cette dernière n’a pas pris forme de façon similaire à celle ayant ciblé d’autres pays pour deux raisons: l’extrême proximité de l’Algérie avec l’Europe et le poids de ce pays, impossible à achever avec les moyens traditionnels. D’où le changement de doctrine militaire en cours en Algérie.

%d blogueurs aiment cette page :