Libye: Ankara déterminée à intervenir en Libye en y envoyant des centaines de rebelles syriens à Tripoli

La Turquie a apparament trouvé un expédient assez commode pour se délester des éléments les plus violents parmi les trois millions de réfugiés syriens accueillis sur son territoire: les expédier en Tripolitaine où ils seront à la fois des auxiliaires et les premiers combattants au front devant les opérateurs des forces spéciales turques.

Un drone détruit en Libye

Des médias évoquent la présence d’un peu plus de 500 combattants syriens à Tripoli tandis que la Turquie semble déterminée à intervenir militairement en Libye à la demande expresse du gouvernement d’entente nationale de Fayez al-Sarraj. Pour le moment la plupart des combattants ou mercenaires syriens transportés par les turcs en Libye appartiennent ou disent appartenir à l’Armée Syrienne Libre ou ASL, une milice rebelle syrienne quasiment annihilée par les forces armées syriennes et les forces aérospatiales russes durant le conflit en cours en Syrie.

En d’autres termes, un pays de l’Otan utilise les moyens aériens et maritime de la plus grande alliance militaire au monde pour transporter des mercenaires considérés comme « terroristes » du théâtre des opérations en Syrie septentrionale au champ de bataille autour de Tripoli en Libye occidentale.

C’est un peu le remake de ce qui c’est passé en Syrie du Nord.

D’Alep à Tripoli, la chair à canon est la même

Sur le terrain, ces nouveaux mercenaires disent qu’ils sont venus « défendre l’islam » en Libye et se heurtent aux forces et aux milices soutenant le Maréchal Khalifa Haftar qui tentent de prendre d’assaut la capitale libyenne depuis des mois. L’Armée Nationale Libyenne ou LNA (Libyan National Army) serait soutenue par des combattants du Groupe privé Wagner et des mercenaires français et égyptiens. Des dizaines d’éléments du Groupe Wagner ont péri dans les combats autour de Tripoli.

La Turquie semble déterminée à intervenir en Libye et l’usage de mercenaires syriens en première ligne pourrait s’avérer une stratégie payante susceptible de minimiser d’éventuelles pertes humaines au sein de la force de réaction rapide turque et maintenir un momentum face aux forces adverses de Cyrénaïque, lesquelles pourraient bénéficier d’un soutien grec en plus du soutien fourni entre autres par la France, L’Égypte et les Emirats Arabes Unis.

La boucle est bouclée: en 2012, le consulat américain à Benghazi en Cyrénaïque servait de point de transit aux armes et mercenaires envoyés par la CIA vers la Syrie via le Sud de la Turquie pour semer le chaos en Syrie et tenter d’accélérer un changement de régime à Damas. En 2019 et en 2020, le Grand Turc retourne le mécanisme mis en place à son profit et envoie les rebelles syriens guerroyer en Libye pour sauvegarder les lignes d’approvisionnement en brut à prix très réduit mais surtout pour inaugurer en grande pompe la nouvelle stratégie turque en Afrique du Nord.

Locaux de l’ancien consulat US a Benghazi, attaqué et pris d’assaut le 11 septembre 2012 causant la mort de l’ambassadeur US et de quatre Navy Seals

A la veille du premier jour de l’an 2020, l’Otan est en cours d’implosion en Libye, pays que cette alliance est intervenue en 2011 pour y produire un changement de régime ayant abouti à un effondrement étatique et sécuritaire englobant aussi bien la Méditerranée centrale que le Sahel.

Quatre pays de l’Otan se retrouvent opposés en Libye: outre la Grèce et la Turquie, le conflit libyen risque fort d’aboutir à une confrontation militaire directe entre les forces spéciales françaises et italiennes, notamment autour des sites de production pétrolier et des terminaux. L’Italie soutient en effet le gouvernement de Tripoli tandis que la France soutient Haftar et le gouvernement non reconnu de Tobrouk.

Cette configuration particulière est unique et inédite depuis 1945.

L’Otan et le concept même de la défense commune européenne, laquelle n’a jamais existé sont les dernières victimes collatérales du bourbier libyen et de l’activisme turc soutenu par Washington. A noter également, le mépris absolu de la Turquie pour les pays du voisinage immédiat de la Libye, conséquence logique de leur inertie lors de la guerre en Libye de 2011 et leur incapacité à arrêter le chaos qui s’est installé ensuite dans ce pays très riche d’Afrique.

Publicités

9 Replies to “Libye: Ankara déterminée à intervenir en Libye en y envoyant des centaines de rebelles syriens à Tripoli”

  1. Heure a Sonner pour Algérie Les navires turcs/OTAN s’approchent de la côte algérienne
    Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu a averti le 28 décembre les pays maghrébins, plus particulièrement l’Algérie et la Tunisie, sur ce qu’il a nommé le « risque de propagation de la crise libyenne ; qui peut ramener ‘le chaos’ dans les pays limitrophes »

    1. la Turquie d’Erdogan et l’OTAN sont deux choses différente !
      les nationalistes : Trump Erdogan et Poutine me semble travailler ensemble
      les mondialistes : l’OTAN Macron Merkel sont en face !
      les Saoudiens vont promettre beaucoup et donner un peu au début puis plus rien et laisser toutes cette clique de mondialistes en plan avec une guerre sur les bras !

    2. Si on explique souvent le déclenchement de la Première Guerre mondiale par l’assassinat de l’archiduc autrichien François-ferdinand par le nationaliste serbe Gavrilo Principe, à Sarajevo, le 28 juin 1914 ; les causes sont en réalité plus nombreuses et complexes……..

      La cause de la Seconde Guerre mondiale est à chercher dans le diktat imposé par le traité de Versailles.

      L’expansionnisme de plus en plus affiché des puissances de l’Axe (Allemagne, Italie et Japon) et l’échec de la Société des Nations est les principales causes de la Seconde Guerre mondiale.

      Je répondrais aux bruits des bottes et les Mouvements militaires laissant augurer l’imminence d’un conflit sans issue.

      Voilà ce que nous disons humblement.

      Venez les Bédouins.
      Venez les Turcs.
      Venez les Daechiens et autres appellations contrôler. …..
      Vient l’OTAN de N.O.M.

      Nous algériens, ne vont pas fuir, bien au contraire, nous sommes résigner plus que jamais, nous sommes radicalement près à toutes confrontations dans la région, et bien au-delà de la Libye.

      Nous exporterons ce conflit, suite aux éventuelles frappes que nous recevrons sur notre territoire par d’autres frappe qui iront bien au-delà du carré de la région.
      Nos armements, nos capacités militaires en surprendront plus d’un .
      Un coup sur ma maison deux coups sur la tienne.
      Comprends celui qui veut comprendre.

    3. Momo
      Tu nous fais énormément rire.
      Plus ont les voies venir et s’installer en Libye ou ailleurs sur notre périmètre et plus on se frotte les mains et notre patience est difficile à contenir.
      Momo, quotidiennement, assied toi sur ton divan devant ta télé, fume ton joint si ça te chante ouvre grand tes yeux et tes oreilles, écoute et observe.
      Et essai de comprendre avec l’aide d’un décodeur les mensonges des journaleux laquais du N.O.M.
      Et tu verras un film de guerre dans le nord de l’Afrique.
      En plusieurs saisons et plusieurs épisodes aussi longs que
      John Ross Ewing II, dit J. R.,. Le personnage de fiction central de la série télévisée Dallas.

      Où aujourd’hui : les Feux de l’amour/Premier saison : 26 mars 1973
      Tout à l’heure 2020 ce qui fera 47 saisons d’épisodes 11 585.
      Alors si guerre il y a en Afrique du Nord, prend soin patient. …….

  2. L’Algérie doit se préparer à la pulvérisation de tous ces groupes indésirables, armée, et hostiles dans la région du Sahel à proximité de sa frontière.

    Elle doit en parallèle garder un œil attentif vers ces frontières de l’ouest, jamais baisser sa garde sur toutes ces frontières, dans son dos certains pourraient profiter qu’elle soit occuper a l’est pour tenter des percées et la prendre à revers pour une déstabilisation lors de ces actions.
    L’armée algérienne a étudié tous les cas de figures et adapté, les réponses appropriées à la lourde conséquence.
    Il est tant d’utiliser les forces militaires et de montrer que dorénavant celui qui veut la guerre, il va la trouver.
    Les conséquences tout le monde les connais et cela ne doit pas permettre de nous faire piétiner jusqu’au seuil de notre porte.
    La guerre vous la lui voulez, la guerre vous l’aurez.
    L’Europe doit se préparer à accueillir toute l’Afrique, la déferlante se fera quand là cohue s’installera au grès des événements en Afrique du Nord.

    1. humm je pense plutôt qu’elle devrait soutenir le plus faible c’est a dire la Turquie puis si le combat s’engage affaiblir la puissance coloniale occupante du sahel !
      mais les élites Algérienne accepteront ils de voir leurs propriété, leurs biens et leurs comptes en banque en france saisis ?

  3. LES HYÈNES ET LE LION. LA GUERRE OU LA PAIX ?
    (CONTE PHILOSOPHIQUE)
    Comment régler les conflits ? Un lion conciliant en fit l’expérience, à ses dépens. Parfois, par habitude l’on préfère la guerre à la paix. Un bien étrange choix…

    Chez les hyènes, on aime se chamailler.

    C’était un matin indéfini, en une saison indéfinie, un petit groupe de hyènes ne cessait de s’entre-déchirer.

    L’une crie à l’autre : « Tu fais pipi n’importe ou, il n’y a pas un endroit dans mon dortoir ou l’on puisse dormir sans tes odeurs ! »

    Une autre à la première, toujours sur le même ton : « Et toi alors, si tu cessais de crier à tout va à la lune noire, on dormirait mieux, et on aurait moins envie de faire sur ta famille ! »

    Une troisième à la deuxième : « Ça alors, c’est gonflé ! Qui qui bouscule tout le temps les petits comme s’ils n’existaient pas ? on en a assez de toi ! »

    Mais la toute première également a son mot à cracher : « Moi j’en ai assez de toi et de toi ! Vous ne partez jamais à la chasse ! Et vous vous plaignez toujours de jamais rien avoir à manger ! »

    Une autre encore s’adjoint au conflit : « Alors ça c’est la meilleure ! Tu nous livres bataille tout le temps pour faire partie du groupe des chasseurs mais tout le monde sait que c’est pour avoir droit aux meilleurs morceaux et manger le plus ! »

    Et cela n’en finit pas. Ces animaux sont capables de créer ainsi des discordes impliquant des dizaines de communautés hyènes en même temps.

    C’est du dialogue, me direz-vous ? Cela en serait certainement si l’on prenait le temps de s’écouter et surtout d’avoir envie de s’écouter.

    Une bien étrange proposition :

    Mais ce matin-ci donc, un vieux lion d’humeur affligée passa par là.

    « Veuillez m’excuser, Messieurs et mesdames. Je vous ai entendu au loin vous quereller, et je n’ai pas pu m’empêcher de venir voir d’où cela venait. » Il laissa passer un petit silence, bien agréable ma foi, puis il reprit : « J’ai quelque chose à vous proposer mes amies. » Les hyènes regardaient ce lion avec curiosité et étrangeté. « Eh bien voilà. Je sais d’expérience qu’il n’est vraiment pas facile de mettre fin à toutes les souffrances que nous nous infligeons à cause des souffrances que nous subissons. » Les yeux des hyènes sont tout écarquillés. Ce vieux lion bien élevé serait-il celui qui mettra fin à notre guerre interne, celle qui dure depuis cinquante générations ? Il poursuivit : « Moi je souffre aussi de vous voir souffrir. C’est pourquoi je voudrais me rendre utile auprès de votre espèce. Je me propose de vous organiser ce soir une grande réunion de réconciliation. Tous ceux qui sont intéressés y viendront. Le jeu sera simple : chacun se montrera gentil avec les autres, et pour ce soir, personne n’aura le droit de parler des sujets qui fâchent. Excepté dans un seul cas, pour s’excuser sincèrement. » Le lion termina son discours sur ces mots. Le groupe de hyènes rentra au logis dans le silence mais le cœur empli d’enthousiasme et d’espérance. Elles firent transmettre la nouvelle à toutes les hyènes de la plaine, en reprenant mot à mot ce qu’il avait dit, si bien qu’à midi, toute la plaine était au courant de l’invitation généreuse du lion

    La réponse des hyènes :

    Le soir venu, le lion attendit cinq minutes, puis une heure, puis trois heures. Enfin il les entendit ! Les hyènes étaient là, à leur façon : dans la calme savane, tout d’un coup se souleva un immense brouhaha de plus en plus aigu, de plus en plus fort, de plus en plus découpé : les hyènes avaient recommencé à se chamailler et de plus belle, cette fois ! C’était leur réponse à l’invitation : désolé le lion, nous ne renonçons pas.

    Alors le lion rentra chez lui, trainant la tête et les pieds, envahi d’un sentiment d’impuissance. Les hyènes ne désirent pas réellement un tel changement. Il faut croire qu’elles sont bien comme elles sont. Il faut croire qu’elles ne peuvent pas faire autrement. Car pour vouloir cesser réellement la guerre, encore faut-il préférer la paix.

    Mais ce n’est pas le cas des hyènes. Chez elles, il y a toujours un combat plus juste que celui de la paix et du compromis.

    Chez les hyènes, on aime se chamailler.

    Frédéric FAURE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.