Stats

  • 6 182 263 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
01/10/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Irak/Iran/Syrie: le général major Qassem Sulaimani tué dans un raid US à Bagdad ou la voie de la perdition

Un hélicoptère d’attaque US AH-64E Guardian lançant des leurres au dessus de l’ambassade US à Baghdad dans une démonstration de force visant à dissuader des manifestants irakiens le 31 décembre 2019. C’est un hélicoptère similaire qui a lancé hier des missiles Hellfire contre les Toyota où avaient pris place le commandant de la Force Al-Qods et du commandant en second des milices du Hachd Al-Chaabi sur l’autoroute de l’aéroport international de Baghdad.
L’hélicoptère d’attaque AH-64E Guardian de l’US Army a été mis en service en 2011. Vitesse de croisière: entre 250 et 275 km/h. Vitesse maximale: 300 km/h. Autonomie: 475 km. Armemement: 16 missiles AGL-114L « Hellfire », un canon de 30 mm (1200 coups), deux missiles anti-radiation AGM-122, quatre AIM-92 Stinger ou Mistral, deux AIM-9 Sidewinder

Le général-major Qassem Sulaimani, commandant de la Force Al-Qods (Jérusalem) du Corps des Gardiens de la Révolution Iranienne et Abou Mahdi Muhandis, commandant en second des forces de la mobilisation populaire irakienne (Hachd Chaabi) tués par des frappes aériennes US à Baghdad, Irak.

Le Conseil de sécurité iranien a juré de venger la mort du général Sulaimani.

La tension est montée de deux crans au Levant et en péninsule coréenne où tout est désormais possible. Il est trop tôt pour analyser la portée et l’impact de l’attaque US contre l’un des chefs militaires iraniens les plus en vue en Irak et en Syrie. Mais une chose est certaine: 2020 ne sera pas une année de paix. Les nuages d’une déflagration mondiale chaude après une décennie de guerres hybrides s’amoncellent. Et si cette année 2020 est celle de la Grande Dernière ?

La force Al-Qods a déjà un nouveau commandant en la personne du général brigadier Ghaani. Toutes les bases de lancement de missiles balistiques sont en état d’alerte maximale en Iran. Le Hezbollah Libanais est alerte rouge tandis qu’à Damas, toutes les unités aériennes et celle de la seconde artillerie sont en alerte « guerre ».

%d blogueurs aiment cette page :