Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

“Être ou ne pas être, telle est la question.

Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s’armer contre une mer de douleurs et d’y faire front pour y mettre fin?

Mourir… dormir, rien de plus… et dire que, par ce sommeil, nous mettons fin aux maux du cœur et aux mille tortures naturelles qui sont le lot de la chair: c’est là un dénouement qu’on doit souhaiter avec ferveur.”

Mourir… dormir; dormir, peut-être rêver.
Oui, voilà l’obstacle.”

William Shakespeare, Hamlet, Acte III, Scène 1



Quelques heures après l’attaque aérienne ayant tué dix personnes dont le commandant de la Force Qods du Corps des Gardiens de la Révolution et un commandant en second de la mobilisation populaire irakienne, Les décideurs iraniens sont actuellement confrontés à un dilemme:

Une riposte de représailles ferait le jeu d’Israël, principal commanditaire du raid et principal instigateur d’une éventuelle grande confrontation mondiale.

Une non riposte serait un signe évident de faiblesse à même d’encourager tous les ennemis de Téhéran à poursuive une guerre hybride couplée à d’éventuelles tentatives de changement de régime.

Dans les deux cas suscités, les stratèges iraniens paraissent pris au piège d’un mouvement incapacitant rappelant certaines figures du jeu d’échecs.

Le ciblage en Irak du général major Qassem Sulaimani très peu de temps après son retour du Liban à bord d’un avion civil s’apparente donc à un coup de maître en matière de stratégie à court terme mais un fiasco en devenir à long terme.

Pour l’instant les israéliens semblent avoir tous les gains possibles mais tout dépendra des capacités stratégiques de la République islamique iranienne à manœuvrer serré et extrêmement serré car une guerre directe entre les États-Unis et l’Iran sera le cadeau tant rêvé par Tel Aviv.

Le modus operandi de l’opération ne laisse aucune place au doute. Le général major Sulaimani a été tué selon une méthode israélienne rodée, bien huilée et fort bien connue. L’officier supérieur iranien était l’hôte de l’Irak et le gouvernement de Baghdad, fortement contesté en interne, aura toutes les peines du monde à survivre dans les toutes prochaines semaines si une guerre de grande ampleur n’embrase pas le Moyen-Orient d’ici cette courte échéance.

Donald Trump a voulu échapper à la destitution en cédant à l’un des désirs les plus vifs de l’AIPAC, le très puissant lobby pro-israélien tenant aussi bien le Parti Démocrate que le Parti Républicain ainsi que le système législatif bicaméraliste sous leur influence directe mais le pari fou de Trump lui est déjà fatal: les israéliens viennent non seulement de l’enterrer vivant sans recourir à une seconde fusillade à Dallas.

La réponse iranienne sera fort intéressante à plus d’un titre. Après tout c’est le pays d’où les jeux d’échecs ont été diffusés au monde. L’intérêt de cette réponse sera déterminant pour jauger de la profondeur de la pensée stratégique iranienne.

A moins que les iraniens réservent une surprise aussi bien stratégique que tactique car tout se jouera en Irak, décidément le maillon faible de l’axe dit de la résistance s’il existe réellement. Ce suspense est extrêmement excitant pour tout enthousiaste en la matière car les jeux qui étaient à somme nulle commencent à se transformer. L’enjeu est immense car tout mauvais calcul d’un côté comme de l’autre aboutirait invariablement à une guerre mondiale chaude sans aucune possibilité de retour en arrière.

Pour le moment les cours du brut montent en flèche et ils risquent de décoller en cas de conflit dans le Golfe. Les spéculateurs s’en frottent les mains sans se rendre compte de l’extrême gravité du moment. On ne sait pas dans quelle guerre on est embarquée mais on sait qu’elle nous emportera tous cette fois qu’il n’y aura ni vainqueur ni vaincu.

Encore une fois, la réponse iranienne à une des plus grands menaces existentielles contre la République Islamique depuis 1979 déterminera la nature réelle du Grand jeu en cours.

114 thoughts on “Téhéran face à un dilemme stratégique digne d’une tragédie de Shakespeare: riposter et faire totalement le jeu d’Israël ou ne pas riposter et paraître comme faible et donc condamné

  1. Le Hachd Chaebi utilise les mêmes méthodes et des moyens de communication similaires à ceux du Malin Libanais et n’est donc pas infiltré sauf à un niveau subalterne et donc insighifiant. Voilà l’amère vérité que les israéliens connaissent de science certaine. L’assassinat lâche et ignoble des frères jumeaux de la résistance est une claire violation de la ligne rouge du sang des martyrs, ils peuvent aller chez les russes ou les salapistes, les agresseuurs seront à leur tour agréssés, durement.

    1. Un contre-amiral correspond à général de brigade dans l’armée de terre, ce qui est le grade général le plus faible. Tant qu’on a pas le texte exact du message, il est prématuré d’en tirer des conclusions. Le style américain me laisse penser qu’il attire plutôt l’attention sur le risque de représailles disproportionnées, ce qui n’est pas une acceptation en creux de représailles proportionnées.

  2. À tous les blogueurs du site S51
    Il faut arrêter de demander systématiquement à S51 de répondre à vos interrogations personnelles ou d’ordres général concernant notamment les sujets chaud de l’information en cours.
    S51 n’est pas Google et n’est pas dans les secrets de Dieu.
    Lui aussi attend de vous des réponses étayées aux questions des uns et des autres réciproquement.
    Vous voulez qu’il face tout le boulot à lui tout seul.
    Il ne faut pas abuser les gars…..
    Nous devons être complémentaires les uns des autres.
    Et laissons un peux souffler S51, d’autant plus qu’il est malade actuellement.
    Sans rancune. ..

  3. Le Huff a ressorti un vieux tweet de Trump prétendant qu’Obama déclenchera une guerre avec l’Iran pour se faire réélire. Comme quoi la réalité rejoint la fiction.

  4. Posons-nous, trois ou quatre petites questions au sujet des événements dramatiques qui bouleversent actuellement le monde; est-ce que l’assassinat de l’un des dirigeants mondiaux présents (Trump, Poutine ou Xi Jimping), pourrait fondamentalement changer la donne, au point de paralyser ou de détruire (symboliquement – ou réellement, mais cela parait tellement improbable présentement, que si une telle folie se réalisait, nous serions instantanément happés par une 3ème et définitive guerre mondiale, sans grand espoir de survie parmi tous les êtres vivants, sauf peut-être les insectes et autres micro-organismes, et encore…) l’un de ces pays (que l’on désigne ordinairement comme l’Empire, pour les Etats-Unis d’Amérique, et comme de potentiels successeurs à l’Empire, pour la Russie ou la Chine ( République populaire de Chine (RPC) ? Certainement pas!
    Les successeurs des personnalités de la Résistance (la vraie) lâchement assassinés, ont été quasiment et immédiatement désignés pour remplacer ces biens heureux martyrs … et l’Iran ne c’est certainement pas effondré!
    Alors, qu’est-ce qui pourrait faire le plus mal (à tout point de vue) à l’Empire? Est-ce une destruction massive de son organisation structurel, (il ne s’agit pas là d’une paralysie provisoire, mais bien d’une destruction en profondeur) que de nouvelles technologies ont rendu possibles? Voir à ce sujet, parmi l’actualité récente, et un peu partout dans le monde, quels étaient les nombreux “incidents” majeurs – et parfaitement vérifiables – subit ça et là, par telle ou telle puissance. Cette pratique n’a évidemment jamais été dite de manière officielle, mais c’est un fait bien réel (voir les nombreux articles développés sur le sujet). L’Iran en a-t-il réellement la capacité? Absolument!
    Ensuite, bloquer définitivement (ou fortement) les flux pétroliers, serait-ce efficace? (comme l’ont suggéré certains intervenants de notre site?) Oui, ce serait parfaitement réalisable, car contrairement à ce qui a été dit sur le sujet (blocage ou pas blocage?), oui l’Iran serait effectivement touché, mais l’économie mondiale serait elle aussi touchée, et sans doute définitivement à genoux! Les Etats-uniens ne s’en remettraient pas, et les priver de leur « dieu dollar » serait l’une des pires punitions pour ces va-t-en guerre…
    Et dernière interrogation, ne serait-il pas plus judicieux d’achever la tâche colossale du Général de division Qassim Soleimani, commandant de la force iranienne Quds (Jerusalem), en chassant tout à fait légalement, (par un vote massif des députés irakiens) la clique étasunienne d’abord d’Irak, puis, par un effet boule de neige de la Syrie occupée ?
    PS: j’attends avec beaucoup d’impatience la surprise que réserve le président Kim jong-un aux Etasuniens.

    1. si cet assassina a eu lieu et même si il n’a pas eu lieu ; l’évacuation de l’Irak et de la Syrie par les forces US était le seul objectif pouvant être recherché par Trump !

      1. Hé, mon cher Roc, si ce n’est pas un assassinat, cela y ressemble bougrement non ?
        Extrait d’un article de Pepe Escobar paru sur le site « Consortium News », et intitulé: « Les États-Unis commencent les années folles déclarant la guerre à l’Iran »
        Extrait: « … Selon mes meilleures sources d’informations en Asie du Sud-ouest, “Israël a donné aux États-Unis les coordonnées de l’assassinat de Qasem Soleimani car ils voulaient éviter les répercussions de l’assassinat sur eux-mêmes.” … »
        Connaissant la légendaire lâcheté de «l’armée la plus morale du monde» (citation du roi des abrutis, virulent pro-sioniste, c.-à-d., l’un des défenseurs acharnés de crimes en tous genres, dont ceux-ci: crimes de guerre, crimes contre l’humanité, etc., etc.), c’est tellement réel qu’on aurait beaucoup de mal de ne pas croire à ces meilleurs sources d’informations d’Asie du Sud-ouest, non?
        PS: j’attends avec impatience les précisons que pourrait nous apporter notre ami Strategika51 sur le sujet… peut-être devrons nous patienter quelques temps, car c’est quand même très récent tout ça?

          1. réponse très (trop sans doute?) partielles: pourquoi les bandes maffieuses étasunienne et sionistes, s’acharnent-elles sur les *Hashd al-Shaabi (alias People Mobilization Units (PMU), qui furent (et sont encore) le véritable cerveau de nombreuses batailles au sol contre Daesh et consorts? Parce que les Etats-Unis d’Amérique sont les véritables créateurs et protecteurs de cette organisation criminelle (Daesh), et de ce fait, ils organisent systématiquement le massacre des dirigeants des Hashd al-Shaabi, et la destruction de leur structure de défense, (sous les applaudissements de leurs complices sionistes) ; alors que font les dirigeants irakiens pour soutenir réellement nos chers résistants Hashd al-Shaabi? Les députés irakiens seraient-ils tous corrompus à ce point? Les Etasuniens se moquent d’eux – les députés irakiens – de plus en plus ouvertement, et prétendent qu’ils seraient tous achetables…, et ce serait d’ailleurs pour cette raison qu’ils font absolument tout ce qu’ils veulent en Irak (y compris d’organiser le vole à grande échelle du pétrole irakien). Nous assistons à une guerre de plus en plus ouverte, contre l’Irak, mais aussi contre l’Iran, et la réaction de ces deux Etats du M-O ne seraient tardés, attendez vous à une riposte sanglante, (y compris pour les sionistes) et à ce que ce soit très douloureux.
            *je n’oublie évidemment pas ce cher commandant irakien Abou Mahdi al-Muhandis, ni ses quatre autres compagnons qui ont payés de leurs vies ce lâche attentat

          2. Je dirai plutôt oportunisme à courte vue, c’est à dire myope. Cet lâche assassinat, commis en somme en plein jour et revendiqué qui plus signe l’arrêt de mort de la présence améticaine dans cet orient comilqué seulement pour les étrangers. Soleimani menait une vie quasi-normale, a pris un vol normal Damas-Bagdad , et ses amis sont venus l’accueillir à l’aéroport, quiconque disposant de moyens matériels conséquents pouvait l’assassiner. Personellement, je ne comprends pas sa negligeance, mais « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point ».

        1. À tous les blogueurs du site S51
          Il faut arrêter de demander systématiquement à S51 de répondre à vos interrogations personnelles ou d’ordres général concernant notamment les sujets chaud de l’information en cours.
          S51 n’est pas Google et n’est pas dans les secrets de Dieu.
          Lui aussi attend de vous des réponses étayées aux questions des uns et des autres réciproquement.
          Vous voulez qu’il face tout le boulot à lui tout seul.
          Il ne faut pas abuser les gars…..
          Nous devons être complémentaires les uns des autres.
          Et laissons un peux souffler S51, d’autant plus qu’il est malade actuellement.
          Sans rancune. ..

          1. Permettez-moi de n”en croire rien. Soleiemani est venu depuis Damas à bord d’un vol commercial commun et à la vue de tous. Il n’y a ni balise ni rien.Quiconque qui voulait l’assassiner et qui avait les moyens de le faire aurait pu commettre son forfait.Ce qui est advenu. Point.

        2. Je suis en accord avec tes analyses Sergio. En ce qui concerne le problèmes des dirigeants Irakien, effectivement, certains ( le premier ministre ? ) sont complètement corrompu ou tout du moins soumis à des accords signé avec les yankees, et laissent leur pays souillés et pillés par l’impérialisme sioniste.

          Een ce qui concerne le Hachd Al Chaabi, l’ancien premier ministre avait au moins fini par intégrer officiellement le mouvements au seins de l’armée régulière, ce qui aurait du normalement leur assuré une protection vis à vis des agréssions us ( car attaquer une branche de l’armée irakienne reviens à attaquer l’armée irakienne, et donc le pays ) , sauf qu’à certains niveau, la corruptions et la soumissions est tel que les USA font se qu’ils veulent en Irak.

          L’Iran à plusieurs fois proposer ces services à l’Irak en ce qui concerne par exemple sa defense aérienne, voir même à expulser les USA du pays, mais pour le moment ces propositions sont toujours réster sans réponse de la part du pays.

          Il y a de gros problèmes au sommets de l’éxecutifs Irakien, et c’est l’une des raisons principal qui nous amène à la situation d’aujourd’hui.

          Mais heureusement que le Hachd Al Chaabi ( et surement une grande partie du reste de l’armée régulière Irakienne) n’à pas l’intention de se laisser piétiner, humilier , décimer plus longtemps, et qu’effectivement la riposte à laquelle ils vont massivement participer la semaine prochaines va considérablement changer la donne dans le pays, et surement amener à un rapide changement de têtes au niveau de l’éxécutif !!

          1. Les israéliens ont infiltré à tous les niveaux le Hachd Al-Chaabi dès 2018. La balise GPS qui a servi à assassiner le général Sulaimani et le chef adjoint du mouvement à été fourni à un garde du corps qui a pris place avec les cibles à bord de la Toyota Camry.

          2. merci de vos précisions Alchimie, le complément d’analyse qui suit vous concerne, ainsi que l’ami Roc, et merci à vous Strategika51 (il n’est pas de mon intention de vous importunez avec des questions, et vous savez combien je vous respecte pour ne pas vous troublez en quoi que ce soit, et j’attends de pouvoir fêter avec le (notre) site le 25 janvier 2020, jour du nouvel an chinois 🙂 )
            rePS: PETROLE, PETROLE, PETROLE, donc, rien de vraiment glorieux la dedans (le pétrole volé aux irakiens, aux syrien et aux libyens) ; d’autre part, il serait grand temps de tordre le coup à une autre propagande-légende (très certainement d’origine sioniste), comme quoi les GI’s seraient prêt à mourir pour Israël (grand ou petit qu’importe!) ; je ne suis pas sûr que tous les militaires étasuniens, quel que soit leur grade, seraient d’accord pour se sacrifier pour “sauver” *Israël… Trump dirait que les contractors (blackwater ou Academi etc.) sont fait pour ça, puisqu’on les paie pour ça (bien qu’ils massacrent tout ce qui bouge!), et bien qu’il fait croire pour des raisons électoralistes, (du même genre que celles invoquées par Netanyahu) pour qui la vie de soldats américains primerait sur tout…, mais on voit bien que ses centres d’intérêts sont purement mercantiles (ou financiers pour l’économiste de service), et qu’il lorgne insistantement sur les puits de pétrole du M-O, et qu’il n’hésiterait pas un seul instant entre sacrifier la vie de ses chers soldats et des tankers de pétrole! Il aime le pognon cet homme, et tout particulièrement le roi dollar, c’est comme ça, et le pétrole ça le rend fou-dingue ! Les Hashd al-Shaabi, Bachar al-Assad et ses alliés de la Résistance (la vraie), et tout particulièrement l’Iran, ne sont que des obstacles à éliminer par tous les moyens, y compris au moyen de bombes atomiques si cela s’avérait nécessaire (mais pas indispensable), tout le reste est du vent !
            *on est d’accord, il s’agit, au choix: de la plus grand base étasunienne au monde (l’entité sioniste dans son entièreté), ou du 51ème Etat

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :