11/08/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Marines of Fox Company, BLT 2/2, 26th Marine Expeditionary Unit, show soldiers of the 15th Kenyan Rifle Battalion how they attack an enemy, March 4, 2007 at Naval Station Manda Bay, Kenya. The 26th MEU and Kenyan armed forces are conducting bilateral training during Exercise Edged Mallet at Naval Station Manda Bay, Kenya. (Official USMC photo by Lance Cpl. Patrick M. Johnson-Campbell) (Released)

Kenya: une attaque des Shebabs somaliens visant la base US de Manda Bay détruit six aéronefs, un général américain tué

Pour la première fois de leur histoire, les Shebabs somaliens ont réussi à prendre d’assaut une base militaire US au Kenya et à détruire plusieurs aéronefs militaires au sol.

L’attaque s’est produite le 05 janvier 2020 et a ciblé la base américaine de Manda Bay où des militaires US auraient été tué dont un général de brigade et plusieurs aéronefs détruits.

The African Aviation Tribune •: KENYA: (Pics) A Look at ...
Der gigantische "kleine Fußabdruck" des AFRICOM - Die ...
U.S. suffers casualties during Shabaab raid on Kenyan ...
Somali Terrorist Group Attacks Manda Bay Airfield, Kenya ...

Parmi les six aéronefs détruits par les hommes armés somaliens figurent un C-146A Wolfhound et un avion espion De Havilland Canada Dash-8 utilisé par la CIA.

Des dizaines de soldats kenyans ont péri au combat ainsi que plusieurs mercenaires d’Academi et un général de l’US Air Force. Il semble que quatre des aéronefs détruits appartiennent à la CIA.

C-146A Wolfhound Transport Aircraft - Airforce Technology
C-146 A Wolfhound
De Havilland Canada Dash-8

L’Africa Command a tenté de minimiser l’attaque en reconnaissant une pénétration partielle de la base US et la mort d’un militaire et de quelques « contractors ». Selon le Commandement américain pour l’Afrique, l’attaque des Shebabs somaliens a été repoussée et quatre terroristes auraient été neutralisés. Cependant l’attaque a été bien plus réussie et les Shebabs sont parvenus à mettre le feu à la tour de contrôle et à désactiver le radar de l’aérodrome et les équipements de communications retardant ainsi les renforts de l’US Air Force de plusieurs heures.

Al Shabab Islamist Militants

Voici le texte du communiqué officiel de l’US Africa Command publié le 05 janvier 2020:

During an attack by al-Shabaab, an al-Qaida group in East Africa, earlier today, one (1) U.S. service member and two (2) Department of Defense contractors were killed at a Kenya Defense Force Military Base in Manda Bay, Kenya.

In addition, two (2) Department of Defense members were wounded. The wounded Americans are currently in stable condition and being evacuated.

At this time, the names of the fallen and the wounded are being withheld as part of the next of kin notification process. Out of respect for the families of the fallen and injured, we ask that everyone respect their privacy during this difficult time. The Department of Defense is fully committed to providing the families of the fallen dedicated care, service, and support.

“Our thoughts and prayers are with the families and friends of our teammates who lost their lives today,” said U.S. Army General Stephen Townsend, commander, U.S. Africa Command. “As we honor their sacrifice, let’s also harden our resolve. Alongside our African and international partners, we will pursue those responsible for this attack and al-Shabaab who seeks to harm Americans and U.S. interests. We remain committed to preventing al-Shabaab from maintaining a safe haven to plan deadly attacks against the U.S. homeland, East African, and international partners.”

Al-Shabaab senior leaders pledged allegiance to al-Qaeda and are believed to have trained and fought in Afghanistan. In 2008, the U.S. Government designated al-Shabaab as a Foreign Terrorist Organization. Historically, al-Shabaab has been willing to engage large forces, often using surprise and asymmetric tactics. The terrorist group has expressed the intent to attack the United States homeland and target Americans, but U.S. persistent pressure placed on them constrains their ability to carry out those desires.

The attack on the compound today involved indirect and small arms fire. After an initial penetration of the perimeter, Kenya Defense Forces and U.S. Africa Command repelled the al-Shabaab attack. Reports indicate that six contractor-operated civilian aircraft were damaged to some degree. Manda Bay Airfield is utilized by U.S. forces whose missions include providing training to our African partners, responding to crises, and protecting U.S. interests in this strategically important area.

“The work that our U.S. forces are doing in East Africa bolsters partnerships, counters malign influence, and maintains critical pressure on terrorist networks,” said Townsend. “Our efforts directly contribute to counterterrorism, maritime surveillance, and intelligence sharing missions with our Kenyan partners. This activity enables enhanced security and stability in the region and for America.”

The desired end state in East Africa is one in which terrorist organizations are not able to threaten the U.S. homeland, U.S. persons, international allies, or destabilize the region.

Traduction:

Durant une attaque des Shebabs et un groupe d’Al-Qaïda en Afrique orientale, tôt ce matin, un (01) militaire américain et deux (02) contractors du Département de la Défense ont été tué sur une base militaire kényane à Manda Bay, au Kenya. 

En outre, deux (02) membres du Département de la Défense ont été blessés. Les Américains blessés sont actuellement dans un état stable et sont en cours d’évacuation.

En ce moment, les identités des morts et des blessés ne sont pas divulguées dans le cadre du processus d’identification de proches parents des victimes. Par respect pour les familles des morts et des blessés, nous demandons que tout le monde respecte leur intimité durant ce temps difficile. Le Département de la Défense est entièrement engagé à fournir aux familles des victimes les soins, les services et le support approprié.

« Nos pensées et prières sont avec les familles et amis de nos camarades qui ont perdu leurs vies aujourd’hui » a déclaré le général Stephen Townsend, Commandant de l’US Africa Corps. « Comme nous honorons leurs sacrifices, renforçons également notre détermination. Aux côtés de nos partenaires africains et internationaux, nous poursuivrons les responsables de cette attaque et les Shebabs qui cherchent à nuire aux Américains et les intérêts des Etats-Unis. Nous demeurons engagés à prévenir les Shebabs d’établir un refuge sûr pour planifier des attaques meurtrières contre le territoire des Etats-Unis et contre nos partenaires est-africains et internationaux. « 

Les chefs des Shebabs ont fait allégeance à Al-Qaïda et on pense qu’ils ont été formés et aguerris en Afghanistan. En 2008, le gouvernement des Etats-Unis a désigné les Shebabs comme une organisation terroriste étrangère. Historiquement, les Shebabs ont toujours eu la volonté d’engager des effectifs conséquents, souvent en usant de l’effet de surprise et de tactiques asymétriques. Le groupe terroriste a exprimé son intention d’attaquer le territoire des Etats-Unis et de cibler des citoyens Américains mais la pression constante américaine a restreint leur capacité à concrétiser leurs désirs.

L’attaque sur le site d’aujourd’hui a impliqué l’usage indirect d’armes légères. Après une pénétration initiale du périmètre, les forces de défense kényanes et l’US Africa Command ont repoussé l’assaut des Shebabs. Les rapports indiquent que six avions de sous-traitants civils ont subi des dommages variables. L’aérodrome de Manda BAy est utilisé par les forces US dont les missions incluent la formation de nos partenaires africains, la réponse aux crises et la protection des intérêts américains dans cette zone d’une importance stratégique.

« Le travail que les forces US sont en train de faire en Afrique orientale renforce les partenariats et contre les influences néfastes tout en maintenant une pression critique sur les réseaux terroristes » affirme Townsend. « Nos efforts contribuent directement à la lutte contre le terrorisme, la surveillance maritime, et le partage du renseignement avec nos partenaires kényans. Cette activité permet une meilleure sécurité et stabilité dans la région et pour l’Amérique ».

L’objectif recherché en Afrique de l’Est est un état dans lequel les organisations terroristes ne seront plus en mesure de menacer le territoire des Etats-Unis, les citoyens américains, les alliés internationaux ou de déstabiliser la région.

Les Shebabs somaliens ont une autre version de l’histoire et affirment avoir détruit sept aéronefs, trois véhicules militaires et d’avoir levé leur étendard au dessus du QG de la base qu’ils décrivent comme hyper fortifiée.

Stats

  • 6 028 371 Hits
360TotalSecurity WW
%d blogueurs aiment cette page :