Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Vidéo: Al Mayadeen Channel

La troisième guerre mondiale vient d’entamer sa phase chaude. Le président US Donald Trump, 45ème et probablement dernier président des États-Unis va prononcer un discours à la nation pour déclarer l’entrée en guerre de son pays et l’usage fort probable de l’arme nucléaire si les Americains perdent la face. L’Iran menace de cibler Israël avec des milliers de missiles dans ce cas de figure.

Est-ce le début de l’apocalypse au Moyen-Orient ?

Les bases US visées par les missiles des forces aérospatiales iraniennes :

Base aérienne de Ain Al-Assad

Base militaire US et centre des opérations régionales du Mossad israélien d’Erbil dans le Kurdistan d’Irak.

Une seconde volée de missiles Fateh 110 et Fatah 313 iraniens vient de s’abattre sur des cibles militaires US en Irak. D’autres volées de missiles Qiam-1 sont en cours de lancement.

Des réserboirs de carburant de missiles balistiques iraniens Qiam-1 tombés près d’Erbil dans le nord de l’Irak

Des dizaines de F-35 et de F-22 de l’US Air Force viennent de décoller des Emirats Arabes Unis et du Qatar et se dirigent vers les côtes iraniennes.

L’Iran vient d’annoncer le nom de code de son opération militaire: Sulaimani.

Des avions de combat des forces aériennes iraniennes ont décollé de tous les aéroports d’Iran pour intercepter les avions de combat US hostiles.

Le Guide de la Révolution islamique dirige les opérations depuis un bunker antinucléaires.

Réunion d’extrême urgence du Conseil de la sécurité nationale US.

Destruction fort suspecte d’un Boeing 737 ukrainien à son décollage de l’aéroport de Téhéran et mort de tous ces 167 passagers.






Rien ne vas plus dans le Golfe…

186 thoughts on “Pluie de missiles Sol-Sol iraniens sur deux bases militaires US en Irak

  1. Money, money… etc.
    Crash du Boeing 737 d’Ukraine Airlines : Une cyber-attaque américaine ? Selon les experts militaires iraniens, pendant les quelques heures qui ont précédé le crash du Boeing ukrainien, les Américains avaient saturé le trafic aérien près des frontières aériennes de l’Iran en y multipliant les vols de leurs chasseurs. Stratégie de diversion ? Mais ce n’est pas tout, car dans ce laps de temps, les coordonnées de l’avion de ligne ukrainien se sont trouvées modifiées et les radars iraniens désactivés. Selon Iman Khosravi, docteur en génie de la télédétection, à l’Université de Téhéran qui a rédigé une enquête technique intitulée « la probabilité d’accident d’un Boeing ukrainien ». Il y a quelque chose de louche dans cet incident : Peu de temps après son décollage de l’aéroport Imam Khomeini, le Boeing 737 d’Ukraine Airlines est sorti de son corridor aérien en s’orientant vers l’un des quartiers généraux militaires du CGRI et, selon l’état-major, au moment précis où le missile de la DCA a été tire dans sa direction. Mais où a été fabriqué l’avion Boeing ? Aux États-Unis d’Amérique bien sûr. Et bien ! Son système de navigation est également basé sur le Global Positioning System (GPS), lui aussi américain !
    Le journaliste brésilien indépendant, Pepe Escobar donne son analyse dans ce qui suit.
    Suite : Et le pire serait à venir ?, sans dote pour longtemps encore! « … Pourtant, le pire était encore à venir. Un missile a pulvérisé l’un des quartiers d’habitation des soldats, tout près de la salle d’opération des pilotes. « Pas plus d’une minute après la dernière volée, je me dirigeais vers les bunkers et j’ai vu qu’un incendie brûlait tous nos câbles de fibre optique », essentiels pour contrôler les drones, raconte le sergent-chef Wesley Kilpatrick. Sans ces câbles, impossible de connecter les cabines de pilotage aux antennes qui transmettent les signaux des Gray Eagles et de les suivre sur les écrans de la base. « Une fois les câbles de fibres optiques brûlés, il n’y avait plus aucun contrôle », résume le sergent-chef. Les pilotes ne pouvaient plus localiser les drones et l’armée américaine était soudainement devenue aveugle dans les cieux comme sur terre. Si un Gray Eagle venait d’être abattu, par exemple, impossible de le savoir à la base Aïn al-Asad. « C’est grave, car les drones sont très chers et il y a de nombreuses choses dans leur construction que nous ne voulons pas que d’autres sachent ou que l’ennemi récupère », explique Wesley Kilpatrick. Un seul Gray Eagle coûte 7 millions de dollars, soit 6,3 millions d’euros, d’après un budget établi par l’armée américaine en 2019. La suite, vous la connaissez parfaitement, et il semblerait qu’elle soit mitigée…

    1. Il n’y a pas plus pire sourd, que celui qui ne veut pas entendre…
      « … L’insistance de Bagad à mettre les USA à la porte commence réellement à faire peur. Après avoir dit non à l’OTAN, Bagdad a eu l’occasion de répéter son rejet des forces US aux ambassadeurs français et danois, à l’émir du Qatar dépêchés sur place. Mercredi, les ministres de la Défense de la Finlande, de la Suède, de la Norvège, du Danemark et de l’Islande ont discuté de la situation en Irak pour voir comment dissuader l’Irak de sa décision et imposer leur présence et à travers elle, celle des USA.
      L’un des discours ineptes d’un pays européiste, (en fait le seul pays qui bouffe à tous les râteliers européistes), l’Allemagne, pour ne pas la nommer, soutien indéfectible des Etats-Unis d’Amérique du nord, veut en imposer à un pays souverain du Moyen-Orient, l’Irak,
      « Nous avons discuté de la situation sécuritaire en Irak et des conditions de la formation d’une coalition contre Daech. Nous souhaitons tous que la lutte contre le terrorisme se poursuive dans la région en coopération avec le gouvernement irakien. Nous continuerons de surveiller et d’évaluer la situation avec les autres pays impliqués dans l’opération », a déclaré le ministre finlandais de la Défense, Antti Kaikkonen, dans un communiqué de presse.
      Et la réponse n’a pas tardée à venir!
      « … Kataeb Hezbollah qui a apporté son soutien plein et entier aux manifs anti-US annoncées mercredi par le courant sadriste a été le premier à réagir à cette information en promettant “un hiver 2020 bien chaud” à l’occupant et à ses troupes, s’ils ne se décidaient pas d’eux-mêmes quitter l’Irak. Il y a quelques minutes Bagdad a formellement démenti avoir autorisé la reprise des “coopérations militaires avec les USA” et la visite précipité de la ministre allemande de la Défense en Irak va plutôt dans ce sens. … »
      US Go Home !

      1. remember “camarade ” « … La plus grande quantité mondiale de pétrole étasuniens se trouve où? Hé oui, au Moyen-Orient, bien entendu… Alors bougeons mes chers, très chers amis iraniens, irakiens, syriens et libanais (en fait tout l’axe de la Résistance (la vraie) fissa?…”) »
        errata: « … Kataeb Hezbollah qui a apporté son soutien plein et entier aux manifs anti-US annoncées mercredi par le courant sadriste (et il va faire très, très mal !) a été le premier à réagir à cette information en promettant “un hiver 2020 bien chaud” à l’occupant et à ses troupes, s’ils ne se décidaient pas d’eux-mêmes quitter l’Irak. Il y a quelques minutes Bagdad a formellement démenti avoir autorisé la reprise des “coopérations militaires avec les USA” et la visite précipité de la ministre allemande de la Défense en Irak va plutôt dans ce sens. … »

        1. De cause à effet:
          « … Les marchés financiers savent que beaucoup moins de nouveaux investissements seront désormais consacrés au pétrole de schiste, car il s’agissait d’un mauvais investissement au cours des dix dernières années, malgré toute l’admirable techno-virtuosité qui sous-tend cette production, et que d’ici peu, la puissante courbe en cloche du pétrole de schiste va se renverser, et tout ce qui est économique avec. Les gens qui font de la politique étrangère et des plans militaires peuvent le sentir aussi, peut-être de façon atténuée. Mais ils sont alors confrontés aux calculs mystifiants supplémentaires de toutes ces parties en conflit au Moyen-Orient qui se disputent les positions et les avantages, alors que les gros acteurs avides de pétrole du monde essaient désespérément de trouver comment maintenir ces flux de pétrole dans leur direction. En fin de compte – et plus tôt que tard – les puissants flux de tout ce qui circule dans l’économie mondiale s’étranglereront, et le processus consistera probablement en de brusques chocs politiques et économiques plutôt qu’en une simple décélération. L’assassinat du général Qassim Suleimani a été un tel choc. Ses multiples activités dans tout le Moyen-Orient étaient en soi un symptôme de l’instabilité qui tenaille l’Iran alors que son économie vacille. Cela est dû en grande partie à la pression que les États-Unis exercent sur l’Iran par le biais de sanctions commerciales et de mouvements de devises. Et une grande partie de cela provient des événements d’il y a plus de quarante ans, lorsque les mollahs ont fait sortir le shah de la ville et ont pris en otage le personnel de l’ambassade américaine pendant plus d’un an. L’inimitié des deux côtés est large et profonde. [Et avant, le coup d’État contre Mossadegh, NdT] Le voisin de l’Iran, l’Irak, est un morceau important en matière de pétrole, et l’Iran a fait des percées importantes en essayant de prendre le contrôle de ce pays brisé, même si les États-Unis y maintiennent leurs garnisons. La région de l’Irak la plus proche de l’Iran, Bassora, est à une écrasante majorité chiite, comme l’Iran, et produit une grande partie du pétrole irakien. Bagdad n’est pas si chaude pour y renoncer. Rappelez-vous, les deux pays ont joué des coudes tout au long des années 1980. Environ un quart de million de personnes sont mortes dans cette guerre. C’est sûrement une grande priorité pour les États-Unis de ne pas laisser le pétrole irakien glisser entre les mains de l’Iran. C’est un jeu à somme nulle, bien sûr, parce que même les abondantes réserves de pétrole de l’Irak ne sauveront pas le cul de l’économie mondiale, et encore moins celui de l’Iran. … et c’est un étasunien pur sucre qui me le retire de la bouche…
          Allez comprendre Charles!

          1. Sache ceci, cher “camarade” je serai éternellement du côté de l’axe de la Résistance (la vraie), et pour ta gouverne, je représente, indéfectiblement, cette sorte d’info hors norme: « … L’Iran a atteint 100% de ses objectifs dans son attaque aux missiles contre la base américaine d’Aïn al-Asad. Le général de brigade Hatami a souligné que l’ennemi aurait continuer à agir avec plus d’insolence s’il n’avait pas reçu une telle riposte de la part de la République islamique d’Iran. « L’ennemi a finalement cédé face à la ferme volonté et à la grande capacité de la République islamique d’Iran. La réponse balistique des Forces armées iraniennes aux États-Unis cristallise le pouvoir balistique de la République islamique d’Iran et met en évidence la ferme volonté de l’Iran », a-t-il ajouté. « Les commandants américains, qui avaient l’habitude de faire l’étalage de leur pouvoir creux en ouvrant le feu sur les pays et nations sans défense, ont vécu, pour une fois, le pouvoir balistique du Corps des gardiens de la Révolution islamique. J’espère que les ennemis ne voudront jamais défier la nation iranienne car ce qui s’est passé n’était qu’un avertissement et une gifle », a dit Hatami avant de rappeler que les progrès du ministère de la Défense en matière de combats terrestre, aérien, maritime, balistique, électronique et défensif en faisaient fuir plus d’un. De son côté, le général de brigade Mohammad Baqeri a indiqué que l’assassinat du général de corps d’armée Soleimani par les États-Unis était un acte inhumain qui échappait à tous les principes éthiques et à toutes les règles juridiques et internationales. « L’assassinat de Qassem Soleimani ainsi que l’attaque américaine contre les bases des Hachd al-Chaabi en Irak et en Syrie ont allumé la mèche d’un nouveau conflit dans la région », a déclaré le général de brigade Baqeri.
            Nous sommes un, puis très nombreux et enfin légion, et nous allons t’écraser! : US GO HOME !

          2. Entièrement d’accord avec vous Sergio.

            Vive l’Axe de la Résistance !!

  2. Sur Al Manar, le chef de la force aérospatiale au sein du Corps de gardiens de la révolution islamique, le général Amir-Ali Hajizadeh donne plus d’informations sur la riposte Iranienne, et confirme ce que je dis dans mes différentes interventions sur cette page depuis le début :

    https://french.almanar.com.lb/1611810

  3. 9 janvier 2019: Ali Hajizadeh, IRGC aerospace commander:

    The US lie about having no casualties. If they are truthful, we call on them to open up Ain al-Assad base to scrutiny.
    9 planes transported US casualties to the US, Jordan & some Iraqi hospitals too
    We could have destroyed the place where the majority of US troops were, but we did not do this.
    Our goal was to destroy the leadership HQ at Ain al-Assad, and this is what we did, as the images show.
    The US army did not fire a single round towards any Iranian force, despite the grand firepower they possess.
    If Trump is so insistent that the US army suffered zero casualties, I call upon him to open Ain al-Assad (to scrutiny) in order to prove this.
    Our response was precise, and the hit-and-run era is over.
    We fired 13 missiles and were ready to fire hundreds more in case of any US response.
    We were prepared to respond to each response for days on end.

    https://twitter.com/IbnRiad/status/1215253568011325441

    1. comment peut-on accorder la moindre crédulité à parstoday, la chaîne de propagande iranienne ? rien que “224 soldats à TelAviv” : il suffit de quelques secondes à un esprit normalement critique pour relever le grotesque de l’affirmation (je sais il mettent un “?”)

      1. par crédulité pardi ; ça doit être la qualité prédominante chez les admirateurs de “l’arc de la résistance”

      2. comment peut-on accorder la moindre crédulité à parstoday, la chaîne de propagande iranienne ?
        Bonne question. S’imaginer qu’il y autre chose que de la propagande qui sort des grands quotidiens mainstreams d’ou qu’ils viennent, relevent de la naiveté, quand c’est pas de l’ignorance.
        Comme je l’ai déja dit ici sur ce forum, tout le monde ment, tout le monde, et fais moi confiance -medias arabes hors catégorie, car des tonnes de bobards, excepté Manar, dans une moindre mesure Mayadeen – les médias occidents en la matière sont les pires, les +abjects.
        Je pense qu’il y a du vrai dans les médias iraniens, parce que par le passé en ayant vu ce que j’avais vu, et constaté y a pas photo. Il y a 20 ans en arrière les américains auraient rappeller une coalition et déja prete à envahir l’Iran. Là les élites US parlent de “dialoguer”, “négocier”, tout en maintenant une posture du +fort devant des alliés de moins en moins crédules, sachant que pour les raisons que j’aid déja exposé les US sont en situation de dramatique faiblesse.
        Je ne vais pas débattre sur le bilan du nombre de morts, néanmoins ce qui est trés important c’est le fait que tous les missiles iraniens ont touché leurs objectifs, et les américains n’avaient meme pas reussi à detecter, et encore moins à tracer les tirs. Technologie recente nord coréeenne ? Trés certainement! Ils peuvent ainsi envoyer les porte avions US à 1.000 metres de fond, quand à Israèl c’est une certitude en cas de conflit c’est un déluge de feu, et de sang qui va s’abattre sur les villes de l’état hébreux. C’est pourquoi j’ai plus tendance à croire les médias iraniens qu’occidentaux, qui eux ne débitent que des conneries.

      3. “Debunker” , bien prétentieux comme pseudo, mais tu as le droit de croire aux médias mainstreams occidentaux.

        Pour ma part, bien que regardant,lisant et écoutant tout les jours ces même médias propagandistes afin d’analyser leur propagandes menssongère et criminel ( Kadhafi massacré sont peuple, Bachar Al Assad mangent des enfants, Poutine veux envahir le monde, les gentils manifestants du Maidan étaient des anges, Chavez à détruit le Vénézuela, ect, ect ) , je préfère largement me fié à ce que disent les médias Iraniens et/ou de la l’Axe ( et non pas Arc ) de la Résistance, qui ne m’ont jamais déçus depuis plus de 10 ans que je leur fais confiance.

        Parler de crédulité est comme parler d’intéligence, il existe tellement de définitions…

        Pour ma part je préfères toujours me baser sur des faits, plutôt que des propagandes hollyoudienne !!

        Maintenant, je ne t’impose rien, et tu n’est pas obliger de cliquer sur mes liens !!

        1. je n’ai jamais prétendu “croire aux médias mainstreams occidentaux” — je peux même affirmer que je m’en défie totalement.

      4. “Debunker” , de plus je préfère la version Iranienne pour parler de l’Iran, plutôt que celle américaine ou sioniste…

    1. Merci à toi Alchimie pour ces infos trés interressantes. A la vue de la ferveur, impliquant des millions d’anonymes d’iraniens venir saluer presque tous emus le générale assassiné, je n’avais plus guère de doute que la riposte de la RII contre les USA serait extremment dure.
      Pour des raisons de com, ni les USA, ni Israèl et encore moins l’Iran ne communiquent sur les récents evenemtns.
      Par ailleurs en ce qui me concerne, je suis l’histoire militaire depuis en gros une trentaine d’années, et en particulier les guerres impliquants les Etats Unis. Je sais que l’appareil militaire américain est contrairement à ce qui martele la propagande extremement vulnérable, et fragile.
      Ca s’est recemment confirmé lors de l’attaque de groupuscules somaliens sous entrainés, equipés comme à l’age de pierre, contre une base US hyper protégée, au Kenya. Le bilan a été trés lourd. Que dire alors contre des miliciens irakiens surentrainés, et suréquipés!
      Je suis convaincu qu’à terme les Etats Unis seront expulsés du Moyen Orient, c’est une certitude, et l’état d’Israèl vit ces toutes dernieres années, c’est une absolue certitude aussi.
      Si en effet les US ont de nombreuses bases, atout indéniable en temps de paix, en temps de guerre c’est un cauchemard pas seuleument logistique pour les stratèges US. Surtout que toutes ces bases sont en millieu hostile. C’est ainsi que ressurgit pour les américains le spectre de plusieur dizaines de Khe Sahn. Et je pense que c’est ce qui freine les eventuelles initiatives des Etats Unis pour des frappes contre l’Iran. Quand au nucléaire n’en parlons pas.

      1. Merçi Foxhound, je trouve içi également beaucoup d’informations et d’analyses importante, et j’apprécie de lire celle de vétérans comme toi 🙂

        Je te rejoins sur la conviction que les térroristes US vont trés prochainement finir par quitter l’ensemble de la région, la queue entre les jambes, malgèrs leurs milliards de dollars investies chaques années dans ce qui tombe en ruine et qui leur sert d’armé soit disant la plus forte au monde.

        Oui l’attaque du Kenya à été impréssionante, pour ma part c’est quand j’ai vue les pieds nue Yéménite parvenir à passer toutes les lignes de défenses US au dessus de l’Aarabie Saoudite que j’ai compris que la DCA US ne valait rien..

        Comme l’à annoncer la république islamique d’Iran, une nouvelle ère viens de s’ouvrir au moyen orient, après la mort entre autre, du héro national, père de l’Axe de la Résistance, le général Souleimani.

        Désormais le monde entier à compris la vulnérabilité patente des térroristes US, qui vont à présent être la cible de toute la Résistance au MO et qui savent que la réplique US sera toujours trés faible voir absente, de peur de faché le nouveau grand maître régional.

        Je pense que l’une des raisons principale sur le renoncement de Trump de répondre militairement aux représailles Iranienne est un coup de téléphone en panique de Netanyahu , lui implorant ( ou exigeant ) l’option urgente de déséscalade pour éviter qu’Haifa et Tel Aviv soient rayer de la carte…

        Mais effectivement, les jours de l’entité criminel et génocidaire occupant la Palestine sont désormais clairement compter.

        1. Alchimie et Foxhound
          Ne jamais perde de vue que les coûts des guerres US sont entièrement financée par les pillages de l’or noir “petrole” et l’argent offert généreusement par les Bédouins des pays du golfs .
          Et cerise sur le gâteau, avec l’aval de l’ONU .

          1. Ce n’est pas faut, mais en ce qui concerne la balance commercial du financement des guerres US en Syrie et en Irak ( plus de 7000 milliard de dollars ) il sont largement déficitaire. Et le coup de pied au cul qu’il sont en train de se prendre pour quitter le moyen orient va considérablement accéléré leur dette déjà astronomique ( 25 000 milliard de dollars environs) !!

  4. “Sur le site d’un avion ukrainien tombé à Téhéran, des fragments d’un missile antiaérien ont été découverts.”
    Подробнее на: http://avia-pro.fr/news/ukrainskiy-boeing-737-v-irane-sbit-zrk-tor-m1-oblomki-rakety-uzhe-obnaruzheny

    Je reste plutôt septique sur le fait que les forces armées Iranienne auraient fait une si grossière érreur, eux qui planifient minutieusement la moindre de leurs attaques.

    Ensuite deux hypothèses possible :

    ou bien ces débris de missiles antiaérien auraient été placer parmis les débris après le crash ( par des agents du mossad ou autres )
    Ou bien ce système ( d’Origine Russe et généralement monter sur un char ) as été utiliser par une force hostile à l’Iran ( Mossad ou autres )

    Pour rappel, le tirs de missiles Fathe 313 à u lieu à partir de 1h55 jusqu’à vers les 2h30 environs, alors que le crash de l’avion Ukrainien à u lieu vers les 6h00 du matin..

    1. Ici d’autres photos : http://82.221.129.208/.vu2.html

      “The puncture holes on this section of wing prove either a missile or gunfire took this plane down. THE OPPOSITE WING HAS THE SAME TYPE OF HOLES IN A PRESS TV PHOTO ALSO. That proves there’s no way an engine failure did this, you can’t have holes in both wings plus the fuselage from an engine failure, that’s designed to not throw shrapnel at all. TWA 800, a known missile shoot down, had the same type of holes in it. No failure on the plane, even a modern day engine explosion, will do this. No matter what the story is, this plane was shot down. CASE CLOSED. updates below.

      There are two possibilities with this shoot down: Iran made a mistake, or a stealth aircraft took it out, and Iran can’t yet mentally cope with the idea of having an American stealth aircraft operate right over one of their airports without a peep from their radar.”

      “Les trous de perforation sur cette section de l’aile prouvent qu’un missile ou un coup de feu a fait s’écraser cet avion. L’AILE OPPOSÉE A LE MÊME TYPE DE TROUS SUR UNE PHOTO DE PRESSE TÉLÉVISÉE AUSSI. Cela prouve qu’il est impossible qu’une panne de moteur ait pu faire ça, vous ne pouvez pas avoir de trous dans les deux ailes plus le fuselage à cause d’une panne de moteur, qui est conçu pour ne pas lancer d’éclats du tout. Le TWA 800, connu pour avoir été abattu par un missile, avait le même type de trous. Aucune défaillance de l’avion, même une explosion de moteur moderne, ne peut faire cela. Quelle que soit l’histoire, cet avion a été abattu. Affaire classée. Mises à jour ci-dessous.

      Il y a deux possibilités avec cet abattage : L’Iran a fait une erreur, ou un avion furtif l’a abattu, et l’Iran ne peut pas encore mentalement supporter l’idée d’avoir un avion furtif américain qui opère juste au-dessus d’un de leurs aéroports sans un regard de leur radar.

      Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)”

  5. Le texte original : https://twitter.com/Ahmedzehzeeh222/status/1214282537092165633
    Sa traduction en anglais : https://www.veteranstoday.com/2020/01/08/vital-the-deeper-story-behind-the-assassination-of-soleimani/

    Sa traduction en français par deepl :

    Halbousi a assisté à la session parlementaire alors que presque aucun des membres sunnites ne l’a fait. C’est parce que les Américains avaient appris qu’Abdul-Mehdi prévoyait de révéler des secrets sensibles lors de la session et ont envoyé Halbousi pour empêcher cela.

    Halbousi a coupé la parole à Abdul-Mehdi au début de son discours et a ensuite demandé l’arrêt de la diffusion en direct de la session. Après cela, Halbousi, avec d’autres membres, s’est assis à côté d’Abdul-Mehdi, parlant ouvertement avec lui mais sans que cela soit enregistré. C’est ce qui a été discuté lors de cette session qui n’a pas été diffusée :

    Abdul-Mehdi a parlé avec colère de la façon dont les Américains avaient ruiné le pays et refusaient maintenant d’achever les projets d’infrastructure et de réseau électrique à moins qu’on ne leur promette 50 % des revenus du pétrole, ce qu’Abdul-Mehdi a refusé.

    Les mots complets (traduits) du discours d’Abdul-Mahdi au parlement :

    C’est pourquoi je me suis rendu en Chine et j’ai signé un accord important avec eux pour entreprendre la construction à la place. A mon retour, Trump m’a appelé pour me demander de rejeter cet accord. Quand j’ai refusé, il a menacé de déclencher d’énormes manifestations contre moi qui mettraient fin à mon mandat de premier ministre.

    Les énormes manifestations contre moi se sont dûment matérialisées et Trump m’a appelé de nouveau pour me menacer que si je ne me conformais pas à ses exigences, il ferait alors appel à des tireurs d’élite de la marine sur les grands immeubles pour cibler les manifestants et le personnel de sécurité afin de faire pression sur moi.

    J’ai refusé à nouveau et j’ai remis ma démission. À ce jour, les Américains insistent pour que nous annulions notre accord avec les Chinois.

    Après cela, lorsque notre ministre de la Défense a déclaré publiquement qu’une tierce partie visait à la fois les manifestants et le personnel de sécurité (tout comme Trump avait menacé de le faire), j’ai reçu un nouvel appel de Trump menaçant de me tuer ainsi que le ministre de la Défense si nous continuions à parler de cette “tierce partie”.

    Personne n’imaginait que la menace allait s’appliquer au général Soleimani, mais il était difficile pour le Premier ministre Adil Abdul-Mahdi de révéler les semaines d’histoire derrière l’attaque terroriste.

    J’étais censé le rencontrer [Soleimani] plus tard dans la matinée quand il a été tué. Il est venu livrer un message de l’Iran en réponse au message que nous avions livré aux Iraniens de la part des Saoudiens.

  6. EN AFRIQUE DU NORD :
    Une vive tension est en train d’éclater entre Alger et le Caire à cause de la gestion de la crise libyenne. L’Egypte a exclu ce mercredi l’Algérie d’une réunion stratégique organisée au Caire concernant les solutions qu’il faut apporter à la crise libyenne aggravée par la menace d’une intervention militaire turque.

    Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukry, a invité ses homologues français, italien, grec et chypriote à se réunir aujourd’hui mercredi Caire. L’Algérie, le grand voisin de la Libye, a été écartée par la diplomatie égyptienne et cette dernière n’aurait même pas contacté Alger pour expliquer ses démarches et manoeuvres dont le but de faire « avancer la recherche d’une solution globale à la crise libyenne et faire face à tout ce qui y constituerait un obstacle », pour reprendre le vocabulaire de la diplomatie égyptienne.

    A Alger, l’attitude solitaire de l’Egypte fait grincer des dents au plus haut sommet du pouvoir algérien, a-t-on appris de plusieurs sources proches à la fois de la Présidence de la République et du ministère de la Défense Nationale qui abrite le haut commandement militaire de l’armée algérienne.

    En plus, insistent nos sources, l’Egypte essaie à tout prix de persuader les puissances européennes de favoriser l’avancée militaire du maréchal Haftar le présentant comme l’unique garantie d’une stabilité en Libye. Or, Alger refuse d’abandonner le principe de soutenir le gouvernement d’union nationale (GNA), reconnu par l’ONU et basé à Tripoli.

    Un gouvernement qui peut être renversé dans les jours à venir par le maréchal Haftar lequel avait lancé début avril une offensive pour conquérir la capitale et annoncé le 12 décembre le début d’une nouvelle bataille décisive pour s’emparer de Tripoli. Il est soutenu par l’Égypte, les Émirats arabes unis et la Russie. Sans une intervention militaire de la Turquie, le GNA ne tiendra pas encore longtemps. Et l’Algérie le sait pertinemment.

    Officiellement, Alger veut une solution médiane consistant à lancer un dialogue politique qui fera taire les armes et aboutira à un consensus national entre les diverses parties belligérantes en Libye. Or, les efforts d’Alger sont torpillés par les manoeuvres du Caire qui ne voit aucune autre solution que de laisser Hafter conquérir Tripoli ensuite imposer le calme et la stabilité.

    Cette situation engendre des dangers pour l’Algérie qui doute des capacités de Hafter à garantir la stabilité d’autant plus qu’il est l’allié de plusieurs groupes armés dont le sort demeure méconnu si la Libye tombe définitivement sous son contrôle. Face à ces tensions entre Alger et le Caire, le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Luigi Di Maio, est attendu demain jeudi à Alger pour rencontrer des hauts responsables algériens et discuter des solutions communes qu’ils doivent adopter en Libye. Cette visite a rassuré Alger, indiquent nos sources, qui apprécie énormément le niveau de coopération avec l’Italie. Alger et Rome refuse tous les deux un embrasement militaire en Libye et ne veulent d’aucune intervention militaire externe. L’Algérie et l’Italie entendent donc faire pression pour empêcher que la guerre ne ravage la Libye.

    1. Je suis d’humeur taquine ce soir: le maroc aussi soutient le gna, cf l’accord de skhirat. Et si l’algerie et le maroc accordaient leur violons , redevenaient Amis pour le bien de leur peuple respectif, pour stimuler leur economie en mauvais etat en ce moment avec ouverture des frontieres et libre echange, et si les sahraoui de tindouf revenaient chez eux, et dans le respect de la constitutions et des Lois marocaines faisaient entendre leur revendications, haussant par la même occasion le niveau politique au maroc qui est très bas……..bien à toi.

    2. Lone wolf
      Entièrement d’accord avec toi.
      L’union fait la force à tous points de vues.
      Les Algériens les Marocain les Tunisien , sommes cousins germains.
      Ce qui n’est pas du tout le cas avec les égyptiens.
      Seul les algériens où unis nous les affronteront sans hésiter s’ils franchissent la ligne rouge.
      Je me souviens que Abdel Fattah al-Sissi avait dit :
      Lors d’une assemblée, Al Sissi a déclaré devant les membres de l’Instance de l’enseignement de son pays que l’armée égyptienne pouvait envahir l’Algérie en trois jours: «L’armée égyptienne est forte.Elle peut entrer en Algérie en trois jours s’il arrivait un malheur à un Égyptien dans ce pays», a déclaré Al-Sissi.

      Les propos du tyran Al Sissi risquent de faire monter d’un cran la tension qui règne entre l’Algérie et l’Egypte, depuis qu’Alger ait refusé de déclarer l’organisation des Frères Musulmans comme terroriste, comme le souhaitaient Riyad et le Caire.

      Les déclarations du tyran égyptien ayant tué des milliers de manifestants quleques heures après son putsh contre l’ancien président Mohamed Morsi, ont en effet, fait couler beaucoup d’encre sur le but et la raison pour laquelle le tyran egyptien avait évoqué l’Algérie dans le cadre de mise en garde contre toute tentative de cibler l’armée egyptienne.Cette menace n’a pas été du goût du côté algérien, dont la grogne populaire monte crescendo en particulier que les relations algéro-egyptienne soient enflammées encore une fois après une accalmie marquée après la chute de l’ancien président déchu Hosni Moubarak.
      Il va avoir l’occasion de passer à l’acte.
      Qu’il passe à l’acte si l’envie lui tente maintenant.
      Chiche. ……

      1. Je me rappelle de cet episode la, et la reponse du peuple algerien a ete “Viens on t`attends!”. Perso, ce al-sissi je l’emmerde!

  7. Je suis comme vous, je n’en connais pas plus.
    C’est pas parce qu’on vous a montré des missiles qui partaient que l’operation a été executée ainsi. Dailleurs ça veut pas dire grand chose, c’est la tv iranienne qui le dit, vous n’en savez rien sur quand ou ces images ont été tournées. Il est possible que pour les besoins de la com à usage interne, ces images aient été tournées il y a plusieurs années, et que l’opération de represailles s’est déroulée completement différement. C’est à dire par exemple un groupe de GI’s, de Marines, voir de marins, eux et leurs commandants renvoyés aux USA dans des sacs poubelles, via une operation commando. Et l’Iran a énormement d’atouts dans la région, y compris et surtout à Bahrein-encore une entité à la con pondu par les britaniques à partir de nulle part-, en Arabie, à Dubai etc… Ainsi ces images n’auraient été qu’un leurre.
    Il faut savoir que dans cette région, l’Iran a des possibilités en matière de renseignements qui font peur à tous les occidentaux, et meme à Israèl. S’ils ont dit avoir mené l’operation de vengeance de leur générale, soyez sur qu’ils l’ont fait.

  8. Donc Trump à choisi de caché la vérité en stipulant qu’aucun soldat US avait été tué, ce qui est difficile à croire lorsqu’on vois la puissance des 20 missiles qui se sont écraser sur la base Al Assad ( avec 4000 troupes us ) : https://bittubers.com/post/2bdca50e-bdf4-449c-b86b-6f7140ed1e32

    Il fait celà afin de trouver un alibi pour ne pas répliquer militairement contre l’Iran après cette puissante humiliation de la DCA américaine, incapable d’intercepter ne serait ce qu’un seul missile.

    C’est une bonne chose pour la PAIX, et veut dire que désormais, pour le moment c’est 1 partout balle au centre, même si en réalité, et comme la déja annoncer l’Iran, ces frappes ne sont qu’une petite gifle infliger au térroristes US , en comparaison à la perte immense que représente la mort du général Souleimani.

    L’Iran été pret, le doigt sur la gachette, à balancer beaucoup plus de missiles dans beaucoup plus de bases et navires US mais finalement ne le fera surement pas, pour le moment.

    En revanche, le Hachd Al Chaabi Irakien qui lui aussi à perdu son héro national dans cette assassinat US à annoncer qu’ils s’apprétait à faire la même chose que l’Iran…Wait and see comment les choses évolue, mais je pense que tout cette engrenage est loin d’être fini, mais est au contraire le début d’une nouvelle ère dans la région du moyen Orient, ou désormais les troupes US n’ont plus le droit à la moindre érreur, et sont fortement inviter à quitter au plus vite la région !!

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :