L'Iran confirme son rang de puissance balistique mais devra assurer la cohésion de sa stratégie face à une guerre hybride par l'exploitation de la colère d'une partie de sa population et l'ingénierie sociale

La riposte iranienne à l’assassinat ciblé du général major Qassem Sulaïmani et du commandant en second irakien des unités de la mobilisation populaires à Baghdad a consisté en un tir de barrage de missiles balistiques Sol-Sol sur deux bases US (et non irakiennes comme ce fut rapporté par les médias) dans la province d’Al-Anbar (Irak occidental) et sur la zone semi-autonome du Kurdistan irakien (Nord). La probabilité d’erreur circulaire des missiles iraniens n’excédait pas 2 ou 3 mètres et aucun des missiles iraniens n’a été intercepté par les défenses antimissiles US en Irak. Ce fait révèle la redoutable efficacité des missiles balistiques iraniens et le fait que Téhéran aurait averti le pouvoir corrompu et pro-US de Baghdad avant les frappes ne change rien à cette donne essentielle.

Les Etats-Unis ont affirmé que cette attaque balistique n’avait causé que des dégâts matériels mineurs et n’ont déploré aucune perte humaine. Ce qui était suffisant pour que le président US Donald Trump puisse déclaré que l’Iran avait reculé et qu’il n’y avait pas lieu d’exercer des représailles.

La défense antiaérienne iranienne a abattu par erreur dans la même nuit un Boeing 737-800 de Ukraine International Airlines (vol 752) assurant la liaison Téhéran-Kiev. L’appareil civil aurait été atteint par un missile TOR M-1 dont l’opérateur avait eu moins de dix secondes pour décider si oui ou non il devait appuyer sur le bouton de tir sans s’en référer à sa hiérarchie. Les radars iraniens ont touts été « allumés » par de fausses attaques impliquant plus de 170 appareils hostiles. Une cyberattaque d’envergure coïncidant avec le décollage d’une douzaine d’avions de combat et de drones US simulant une attaque aérienne visant des objectifs à l’intérieur de l’Iran. Au moins deux drones US dotés de puissantes capacités de brouillages électromagnétiques ont participé dans cette cyberattaque d’un type inconnu. Téhéran a reconnu sa responsabilité dans le drame de la perte du Boeing 737-800 ukrainien et la mort de tous ses occupants et a présenté des excuses officielles à l’Ukraine. Celle-ci réclame des compensations. Cette erreur a également relancé la colère de certains segments de la population iranienne contre ses dirigeants.

C’est l’occasion rêvée pour Washington et ses alliés pour relancer le projet d’un changement de régime en Iran au moyen d’une révolution de couleur appuyée ou non par une guerre hybride.

D’un côté, il y a les personnes mécontentes de la mort de plus de soixante citoyens iraniens dans la destruction du Boeing ukrainien par un missile Sol-Air de la défense aérienne du Corps des Gardiens de la Révolution iranienne. D’un autre il y a une masse plus importante qui est enragée par les informations faisant état d’une mansuétude délibérée de la riposte iranienne contre des bases US en Irak et pour une large part de l’opinion iranienne, ce fait n’a aucun sens. Enfin, la majorité est fort mécontente des conditions économiques très difficiles, conséquence directe des trains de sanctions économiques et financières frappant la République islamique d’Iran.

Ces événements ont confirmé également qu’une majorité d’irakiens ont toujours été favorables au maintien d’une présence militaire US qu’ils regrettent depuis le retrait partiel des forces US d’Irak en 2011. Que ce soit dans la rue ou sur les réseaux sociaux, une majorité d’irakiens souhaite le maintien d’une présence militaire et sécuritaire US en Irak et si l’on se réfère au gouvernement irakien que l’on décrit souvent à tort de pro-iranien, les insurgés ayant résisté à ce « qu’ils appelaient l’occupation US de l’Irak entre 2003 et 2008 » n’ont jamais représenté plus de 0.4 % de la population irakienne et l’ensemble de leurs sympathisants 2.5 % dans le meilleur des cas. D’ailleurs pour l’ensemble des exécutifs irakiens post-2003 à nos jours, tous ceux qui ont pris les armes contre les forces US en Irak sont classés comme des terroristes et sont traités comme tels par les forces de sécurité irakiennes. Les jeunes irakiens, hyper-branchés, ne peuvent pas concevoir une seconde leur pays sans la présence de bases militaires US dont ils sont très fiers. C’est une forme de syndrome identique à celui ayant frappé de plein fouet les jeunes de Hong Kong. C’est pour cette raison que l’Irak ne peut être classé comme faisant partie de l’axe Damas-Téhéran et que ce pays n’est pas seulement le maillon le plus faible de cet axe auquel il n’appartient pas mais qu’il constitue une base d’appui des forces US (et celles de L’OTAN), à partir de laquelle sont coordonnés des opérations de guerre hybride visant à la fois à la Syrie et l’Iran.

Indubitablement, le leadership iranien a commis une série d’erreurs depuis le laxisme sidérant de l’entourage du général major Sulaimani jusqu’à la destruction du Boeing ukrainien en passant par la très déplorable bousculade meurtrière lors des funérailles de l’ex-commandant de la force Al-Qods durant lesquels les dirigeants iraniens n’auraient pas du encourager une hyper exploitation émotionnelle d’un tel événement avec tous les dangers que cela pouvait représenter. Maintenant ils sont dos au mur vis à vis de leurs propres populations dont la colère risque d’être exploitée à des fins géostratégiques. La Nature bicéphale du pouvoir en Iran a fini par porter préjudice aux intérêts stratégiques iraniens. Une grande partie des responsables iraniens accordent une confiance exorbitante aux européens et au néolibéralisme alors que l’Europe n’est plus qu’une mosaïque de petits Etats vassaux de Washington qui n’ont aucune voix sur la scène internationale. Une autre partie du pouvoir iranien continuait à entretenir divers canaux secrets de communication avec un adversaire dont l’objectif est l’annihilation de la République islamique établie en 1979 et un changement de régime en Iran en faveur des intérêts géostratégique de l’Empire. Les Syriens l’avaient compris depuis 2017. Et ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’assistance militaire iranienne à Damas fut réduite à son strict minimum dès le printemps 2018. La politique est l’art des possibles et des compromis certes mais on en peut ménager indéfiniment deux options contradictoires et non convergentes. Il existe au sein du pouvoir iraniens de vrais résistants engagés mais ils sont trop souvent mis à l’écarts par ce que l’on appelle les « Bazaristes » ou la version iranienne des « oligarques » dont on sait qu’ils sont favorables aux affaires et à une normalisation des relations avec l’adversaire déclaré pour le profit. Les stratèges de Damas, bien qu’ayant perdu une Armée et des milliers de tonnes de systèmes d’armes, sont bien plus déterminés et intransigeants. Ils se sont efforcés de coopérer avec la faction opposés aux oligarques ou ce que les pays occidentaux appellent les modérés jusqu’à ce que les rapports de forces au sein du pouvoir iraniens soient plus favorable à une cohérence stratégique.

Tout ceci est dépassé. L’Iran se retrouve aujourd’hui forcé de réajuster sa politique et de chercher un moyen d’assurer sa défense contre la menace d’une guerre hybride car il n’y aura jamais de guerre directe entre Téhéran et Washington. Ce dernier estime en effet qu’il serait plus judicieux d’utiliser les moyens de déstabilisation éprouvés lors des révolutions dites de couleur. Cette méthode permet à Israël de rester à l’écart d’un éventuel conflit aux conséquences aléatoires. La balle est donc dans le camp de Téhéran.

Publicités

48 Replies to “L'Iran confirme son rang de puissance balistique mais devra assurer la cohésion de sa stratégie face à une guerre hybride par l'exploitation de la colère d'une partie de sa population et l'ingénierie sociale”

  1. Un père US pleure son fils qui n’a plus donné signe de vie depuis l’attaque contre Aïn al-Assad. Le 16.01.20

    Rédaction du site

    Un citoyen américain a assuré avoir perdu tout contact avec son fils unique, un marine qui servait dans la base américaine Aïn al-Assad en Irak, depuis son bombardement le 8 janvier dernier.

    En riposte à l’assassinat, le 3 janvier, du chef de la force al-Qods des gardiens de la révolution le général Qassem Soleimani, l’Iran a tiré 16 missiles contre cette base située dans la province d’Al-Anbar. Causant des pertes importantes.

    Alors que l’administration américaine ne cesse d’arguer qu’il n’y a pas eu de pertes humaines, des informations diffusées ultérieurement sur la mort fortuite de soldats américains dans des conditions inconnues sapent cette version.

    « Je suis le père d’un fils unique. Durant la frappe iranienne balistique contre Aïn al-Assad, il se trouvait là-bas. C’est mon fils unique et je n’ai aucune nouvelle de sa part là-bas en Irak. Pourquoi personne ne me donne aucune réponse sur ce qui s’est passé réellement », a dit Aline Elinor a révélé lors d’un appel téléphonique avec la chaine de télévision américaine C. SPAN, dans le cadre d’un programme intitulé Washington Journal.

    «Les médias américains disent qu’il n’y a pas eu de pertes humaines dans le bombardement iranien balistique sur Aïn al-Assad, mais cela fait une semaine que mon fils ne répond pas à son téléphone et ne répond pas à mes appels. Je ne sais pas s’il est vivant ou mort », a-t-il ajouté en pleurant.

    « Que Dieu maudisse Trump », a-t-il vociféré.

    Depuis l’attaque iranienne sans précédent contre la base américaine, les cas de soldats américains morts dans des conditions saugrenues se font nombreux. Comme c’est le cas des deux soldats américains retrouvés sans vie, le lundi 13 janvier, dans la région allemande de la Rhénanie-Palatinat, à l’ouest du pays.

    Le mercredi 15 janvier, la CBS news a rapporté la mort d’un soldat des forces américaines tué le mardi 14 janvier lors d’un entrainement de parachute dans l’Arizona aux Etats-Unis.

    Les USA sont soupçonnés de ne pas révéler toute la vérité sur leurs pertes humaines , occasionnées dans les régions de leur déploiement dans le monde. Ils auraient tiré la leçon de la guerre du Vietnam au cours de laquelle la divulgation du nombre des militaires américains tués serait derrière le mouvement hostile à cette guerre qui a joué un rôle décisif pour l’arrêter.

    https://french.almanar.com.lb/1617266

    https://bittube.tv/post/a43bc82a-78cb-43ff-bd85-fc77926edc46

    1. c’est quoi la position de ce père ?
      Trump devrait reconnaître qu’il y a eu des soldats mort dans les frappes Iranienne et devrait répliquer a ces frappes .
      mais si Trump disait toute la vérité il pourrait aussi reconnaître qu’il n’a jamais donné l’ordre de tirer sur Soleimani et que des militaires qu’un acteur caché s’est permis de lancé une attaque avec les moyens de l’armé américaine !
      quel effet cela aurait ?
      1°) il ne récupérerait pas son fils pour autant
      2°) c’en serait fini de tout espoir de mettre fin aux actions de cet acteur caché !
      si les réseaux sociaux laissent filtrer ce genre d’info c’est qu’elle sert leurs agenda !

      1. @rocbalie , les positions de se père son simple et claire. En pleure, il demande à savoir ou est son fils qui était à Ain Al Assad et dont il n’à plus de nouvelles depuis le bombardement.

        Quand à croire que Trump est la pauvre victime de l’Etat Profond US, c’est une vague plaisanterie. C’été peut être et surement le cas au debut de son mandat, mais plus aujourd’hui ou selon de multiple actions de sa part depuis le début de son mandat, il à prouver son allégence et sa soumission sans faille au criminel sioniste, et en ce qui concerne l’assassinat lâche des martyrs de l’Axe de la Résistance à Bagdad, il à lui même donner l’ordre de le faire, il sans est ensuite à plusieurs reprise féliciter sur de nombreux médias et conférences de presse, trouvant des justifications toutes aussi hubuesques pour justifier cette actes ignoble.

        Si vraiment il n’été pas résponsable de ce crime, il aurait au moins du césser de sans vanter, et de sans justifier.

        Nous ne sommes plus en 2001, et désormais ils leur aient impossible de rendre complètement hérmétique toutes fuites, et tu peux être certains qu’il va y en avoir beaucoup d’autres.

        1. ce n’est qu’une hypothèse car ni toi ni moi n’en savons rien !
          Trump est a 10 mois de sa réélection et alors qu’il n’a pas de primaires il est déjà en campagne électorale et organise régulièrement des rallyes électoraux !
          ce n’est qu’au court de sont deuxième mandat que j’aurait une idée plus claire du personnage car alors il ne sera plus menacé de non réélection !

          1. Je te parle de fait ( dixit toutes ces déclarations et tweet depuis l’assassinat) pas d’hypothèses.

            Il est en campagne depuis le deuxième jours de son élèctions. Comme tout les présidents US ( ou autre ) .

  2. « Les détails sur la frappe au missile balistique iranienne du 8 janvier contre la base américaine d’Aïn al-Asad commence à fuiter non pas à partir des sources militaires officielles mais via des rescapés, soit ces militaires américains et otaniens sur place qui ont vue « la mort » de leurs propres yeux »

    http://french.presstv.com/Detail/2020/01/16/616242/An-alAsad-le-coup-antidrone-du-CGRI

    Les 5 morts confirmé de la vengeance du Martyr Quassem Souleimani :

    https://french.almanar.com.lb/1616012

      1. @Jack Lanzmann Junior Je crois que vous n’avez pas compris la subtilité du titre, mais surement parceque vous ne l’avez pas lut. Je vous encourage à le faire, pour mieux comprendre de quoi il parles.

        Quand au nombres de mort durant cette attaque, le CGRI qui ne plaisante rarement avec ces déclarations affirme qu’il y a u au moins 200 morts.

        Tout les témoignages, et photos qui arrivent petit à petit sur cette frappes confirmes la puissance et la violences de celles çi, ainsi qu’un nombre impréssionant de déstructions.

        Même la journalistes de CNN ayant fait un court reportage encadré dans la bases, affirme qu’il y avait au moins 200 militaires qui ne sont pas aller dans les bunkers, afin de continuer à garder, surveiller à minima le site militaires.

          1. https://french.almanar.com.lb/1616012

            Pour ceux qui n’ont pas lu et s’en foutent un peu, petit résumé de l’article, ça vaut ce que ça vaut et ce que vous voudrez.

            1er tué : le prestige USA.

            2ème tué : la base Aïn al-Assad, « impactée en au moins dix endroits », « explosions sans précédent », subodoré gros boulot nécessaire pour la remettre en état normal de fonctionnement, militaires présents traumatisés par le déchainement d’explosifs et les conséquences physiques hors normes « inoubliables » expérimentées pour une première fois.

            3ème tué : la technologie USA, système Patriot protection antimissiles internationalement ridiculisé et drones de surveillance US neutralisés par cyberguerre. La tech US est « à poil ».

            4ème et 5ème tués : deux soldats US retrouvés sans vie le 13/01/2020 en Allemagne région ouest Rhénanie-Palatinat, supposément « pourraient très bien faire partie de ces militaires dont certaines sources assurent qu’ils ont été tués ou grièvement blessés et évacués vers l’Allemagne.Voire vers d’autres pays alliés des USA, dont la Jordanie et Israël ».

            Voilà, vite fait.

        1. Merçi Gugusse pour le résumé 🙂

          J’ai l’impréssion qu’ils ont mis à jours leur articles, et qu’ils ont surement oublier de détailler les 4 et 5 tués. Car je me rappel au moment d’avoir poster l’articles qu’ils étaient détailler.

          Le 4 em été bien les deux allemands évacuer puis « retrouver » mort en Allemagne ( mais il y en à également u en Jordanie et chez l’entitée sioniste )

          Le 5em je ne sais plus 🙂

          Mais rien que les 3 premier, coutes trés cher aux térroristes US, dans tout les sens du termes !!

  3. « La télévision danoise a interviewé un officier danois stationné sur la base américaine d’Aïn al-Asad au sujet des représailles iraniennes. Les forces danoises, ainsi que d’autres forces européennes ont été déplacées au Koweït le lendemain de l’attaque balistique iranienne. »
    …/…
    « « Neuf missiles dont chacune pesait environ une tonne ont été abattus sur la base. Cela ne peut pas être décrit. Je n’ai jamais rien vécu de tel, et j’espère ne plus jamais y revenir », a-t-il expliqué. Et de poursuivre : « Tout le bunker tremblait et de la poussière est tombée du plafond. Nous devions garder des foulards sur nos visages pour pouvoir respirer ».

    Je vous laisse admirer la photo d’un des bunkers de la base, complètement fissurer, et vous laisse imaginer le nombres de soldats qui auraient put êter tuer et ensevelis si la république Islamique d’Iran avait délibérément choisi de bombarder les bunkers :

    http://french.presstv.com/Detail/2020/01/14/616141/An-alAsad–les-USA-rament–contrecourant

    Mais d’après la Trumpette, il n’y a pas u de dégats…

    1. Ils peuvent remercier les cimenteries Lafarge , qui leur as sans doute sauver la vie…

    1. donc d’après vous Trump aurait du répliquer !
      il n’en a rien fait et c’est d’après moi une bonne chose !
      il a mentis pour sauver ses négociations avec la république d’Iran et la paix !
      je ne juge pas les hommes politiques a ce qu’ils disent mais a ce qu’ils font !

      1. Je pense surtout qu’il à annulé toute ces menaces et fanfaronnade sur ordre de Netanyahu effrayer par la puissance Iranienne et ces menaces de razer Haifa et Tel Aviv en cas de réponse US !!

        Il y aura la paix au Moyen Orient lorsque les térroristes US auront dégager de la région !

        Le reste, ce n’est que du pipeau, ou de la Trumpette !

  4. La description d’un pouvoir iranien bicéphale ne me semble pas avoir une consistence logique. Il y aurait une faction libérale, bazariste, « oligarchique », modérée opposée à une faction continuant « à entretenir divers canaux secrets de communication avec un adversaire dont l’objectif est l’annihilation de la République islamique ». D’autre part, les Syriens « se sont efforcés de coopérer avec la faction opposés aux oligarques ».
    Cela sous-entendrait que les Gardiens de la Révolution sont cette faction « dont l’objectif est l’annihilation de la République islamique », puisque ce sont eux qui ont combattu en Syrie.
    L’article passe aussi sous silence la composante « Franc-Maçonnerie » de la structure du pouvoir en Iran.

      1. Je vous assure de suite. Même les gens nés dans leur contrée ne pigent plus rien. Et cela reste valable dans un nombre considérable de pays.

        1. Certes, d’ailleurs moi-même je ne pige plus trop ce qui se passe en Belgique 😀 ex-merveilleux petit pays capitale mondiale du surréalisme !

    1. Je dois séjourner une seconde fois en Iran si le temps me le permet. Pour l’Irak je demeure catégorique. Il faut y aller, voire et écouter les gens à Baghdad, à Erbil, à Wassit, à Balad, à Samarra, à Bassorah ou Al-Bassra et sauf à Falloudja et à Salah-Eddin et Tikrit, vous entendrez les gens vous dire qu’il vaut mieux que les Américains restent.

      1. Strategika51, et que pensent ils donc du Hach Al Chaabi ? puisque cette composante militaire, désormais officiellement affilier à l’armée régulière Irakienne représentante dans toute sa diversité le peuple Irakien de Baghdad, à Erbil, à Wassit, à Balad, à Samarra, à Bassorah ou Al-Bassra et sauf à Falloudja et à Salah-Eddin ou Tikrit.

        1. Disons qu’ils ne font pas l’unanimité et sont perçus par certaines catégories de la population et notamment les sunnites comme des milices pro-iraniennes.

          1. Humm, intéréssant de lire ceçi. Je me demande si au moment ou ils ont libérer l’Irak de daech et al quaida, lorsque l’armée régulière avait fuie, il ont fait ou pas l’unanimité !!

  5. D’après la Trumpette, il n’y a u aucun dégat sur Aïn Al Assad, pourtant ce sont de lourd moyen actuellement engager pour tenter ( avant de prochain nouveaux bombardement ) de déblayer les dégats considérable qui ont rendu inutilisable la plus grande base US en Irak :

  6. « Évoquant l’attaque de représailles de l’Iran contre une base militaire américaine en Irak, Nasrallah a déclaré : « la riposte au crime commis par les États-Unis, entraînant l’assassinat de Qassem Soleimani, ne se résume pas en une seule opération. Il s’agit d’un processus à long terme qui devra se solder par l’expulsion des militaires américains de la région. Les militaires américains doivent quitter le Moyen-Orient, ou comme le Leader de la Révolution islamique l’appelle : l’Asie de l’Ouest ». »

    http://french.presstv.com/Detail/2020/01/12/616002/Hezbollah-Nasrallah-Resistance-Liban-Soleimani-Etats-Unis-Iran-attaque

    Comme certain le pensais, et comme la déjà annoncer le lendemain même de la frappe, le Leader Iranien, ce n’est qu’une giffle qui à été donner aux térroristes US, qui doivent s’attendre à des coup de poings, coup de tête et autres coup de pied dans les jours, semaines à venir si il ne déguerpissent pas au plus vite, l’ensemble de la région du moyen Orient !!

  7. 1: Détruire les sites pétroliers d’Aramco en Arabie Sioniste
    2 : Réduire en poussière Tel Aviv,Haïfa,Dubai,Abu Dahbi ,Ryadh
    3 : Détruire toutes les bases américaines dans la région.
    En considérant que Téhéran peut tirer 100000 missiles balistiques en 7 minutes ,ces objectifs sont largement atteignables; en conséquence de quoi l’Iran sera atomisée par une pluie d’ogives nucléaires ,seuls quelques abris antiatomiques préserveront une poignée de décideurs iraniens. Les cours du pétrole atteindront 500$ ,plongeant le monde dans une crise économique catastrophique,entraînant des guerres civiles sur tout les continents. Qui sortira vainqueur d’une telle confrontation,à mon avis personne,le grand perdant sera l’humanité dans son ensemble.
    L’Iran tient en respect ses ennemis,et vis et versa,elle doit cependant s’assurer d’éliminer ses traîtres et ses usuriers.
    D’un point de vue eschatologique,sans être pessimiste mais réaliste car cela tend à arriver un jour ou l’autre,si on se conforme à l’Islam Chiite Imamite, la grande destruction aura bien lieu,dans ce cas il est écrit qu’il y aura bel bien un vainqueur,Al Mahdi et Jesus Christ; seront-ils dotés d’armes plus rapides et plus puissantes que celles existantes,Dieu Seul le sait ……. Pour ceux qui croient en Lui . Ceci est un autre débat,plus Métaphysique en tout cas ….????

    1. Je suis d’accord avec toi. DZ 19
      L’issue finale sera catastrophique et irréversible pour tout le monde .
      A force de titillé les iraniens, ou d’autres pays les harcèlements de toutes natures qui n’en finissent plus, feront que les décrets de Dieu se réaliseront, et quoi que nous fassions ou disions.
      Cela est inéluctable.

    2. Selon ce que j’ai appris sur l’eschatologie dans le shiisme , que cette guerre que mena Mahdi (af) sera avec l’épée et flèches. C’est comme s’il y aura une grande bien avant qui va faire retourner l’humanité à l’âge de la pierre taillée.

  8. Je suis assé d’accord sur le résumé du volet Iranien ( surtout le premier paragraphe ) , ou clairement il vont devoir faire face à de nouvelles tentatives de révolutions colorés exploitant le crash du boing qui fut tristement un jolie coup de maître Usa/Tel Aviv.

    Je ne doute pas que la république Islamique d’Iran parviendra à faire face et à garder une cohésion solide malgrès les moments difficile qu’elle passe et qui vont encore durée à moyen terme.

    Je ne suis en revanche pas d’accord sur le volet Irakien, ou bien qu’effectivement ce pays est certainement le maillon faible de l’Axe de la Résistance, il en fait tout de même belle est bien partie, avec comme fer de lance les hachd Al Chaabi qui je le rappel, bien qu’étant majoritairement Chiite ( comme l’ensemble du peuple Irakien ) il sont composé également de Sunnite, Druze, Turkmen, Alaouite, Yézidie, Chrétien, Syriaque, et bien d’autres encore.

    Les mouvements de défense populaire sont en réalité les composantes du peuples Irakien, ayant décider de s’auto-défendre lorsque daech et Al Quaida avaient mis en fuite l’armée régulière Irakienne.
    Ils sont aujourd’hui encore plus qu’admiré et réspecter, et font partie intégrante de l’Axe de la Résistance, et vont encore avoir un rôle à jouer de premier rang à moyen terme.

    D’ailleurs actuellement, ils coordonnent leur actions avec différentes armées et factions en Irak ( comme ceux par exemple du mouvement de Sadr ) afin de mettre la pression sur les térroristes US pour qu’ils quittent le pays par la force, si ils ne veulent le faire de façon pacifique.

    Il y aura un avant et un après l’assissinat du Générale Souleimani , du leader des Hachd Al Chaabi ainsi que leur frères d’armes, et comme la promis l’Iran, qui tient toujours ces promesses, les USA vont devoir quitter l’ensemble de la région, y compris l’Irak, qu’ils le veuillent ou non.

  9. On comprend mieux maintenant pourquoi les États-Unis veulent renégocier l’accord sur le nucléaire en y ajoutant les missiles balistiques.

      1. D’accord c’est pour ça qu’il préfère toujours attaqué les pays avec un faible armement.

        1. C’est toujours le but. C’est la même politique que l’Etat fédéral avait suivi avec les réserves indiennes. D’abord on vous amadoue pour vous désarmer et une fois désarmé on vous attaque pour nier jusqu’à votre existence. Il y a des choses qui ne changent pas.

          1. C’est ce qu’expliquait jadis Poutine au peuple russe lors d’une conférence à propos de la volonté des occidentaux de freiner la course aux armements de la Russie : « Ils veulent limer les griffes et les dents de l’Ours de la taïga, voulez- vous celà ? »

          2. Absolument. D’autant plus que j’y ai été mêlé à mon modeste niveau. J’ai vu cette forme d’arrogance à peine cachée par des sourires professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.