Roaming Charges: All The Pretty Missiles Are Going to Hell- by Jeffrey St. Clair

We have reached that critical moment in world affairs where when the White House hotline rings at 3:30 in the morning, two-thirds of the planet’s population hopes that Barron picks up….

I feel fortunate to live in a country that takes freedom of speech so seriously that even the criminally insane have their own TV network: “This president will unleash holy hell on that regime…There will be retaliation and it will be disproportionate,” thundered Sebastian Gorka. “We are not a superpower anymore. We are a hyperpower.”

To this point at least, Iran appears to have acted with restraint. It didn’t target Pompeo Maximus or Mike Pence, which might have been considered a “proportionate” response to the assassination of Suleimani. It didn’t strike the diplomatic base at the US embassy. Instead, the regime launched a brace of missiles at military targets, two airbases in Iraq, inflicting, apparently, minimal casualties. Iran is in for the long game. They want the US out of Iraq. And that prospect is getting more and more likely every day.

The only way to deal with a bully is to confront him head on, which Iran did immediately and forthrightly, and Trump, like the nervous little man he is, backed down. Now the Iraqis need to treat Trump just as resolutely in their demands that the US leave Iraq once and for all.

Trump’s statement the morning after Iran fired a dozen warning shots at two military bases in Iraq was one of his weirdest yet. He entered the room out of a halo of light that must have been staged to excite his evangelic disciples who have anointed him as God’s representative on earth. A cadre of generals stood rigid as pallbearers behind him. He wheezed and sniffed through his text, stumbling over “Suleimani,” “Quds” and repeatedly butchering the word “accomplishment.”

+ As the great Buck Henry, who died at about the same time Trump delivered his speech, once said: “We need a president who is fluent in at least one language.” (Sadly, even the high IQ presidents–Obama, JFK, Clinton–have proved just as ruthless, and a good deal more cunning, than the imbecilic Bush and Trump.) Still it’s bracing to contemplate the possibility that Trump’s drugged-out, incoherent babble this morning may have knocked off Buck Henry, the screenwriter of Catch-22, in an absurd kind of collateral damage that both Henry and Joseph Heller might have appreciated.

It’s difficult to enter Trump’s mind under the best of circumstances, but the task is almost impossible when he is reading, perhaps for the first time, words written for him by someone else.

The speech felt like a Jared Kushner/Tucker Carlson production to me. There was no Bannon-like talk of carnage and body parts. Instead, Trump began by saying, oddly: “Americans should be happy!”

Suddenly, Trump the Unilateralist was NATO Man, making pronouncements like this:  “Today I am going to ask NATO to become much more involved in the Middle East process.”

Still Trump seemed drugged. Many suggested he’d been stuffing his mouth with Sudafed. Others claimed he was wired on Adderall. Isn’t Adderall meant to increase the powers of concentration? Does this mean the wheezing, huffing, sniffing display we got treated to today is Maximum Trump?

A few sentences into the speech and the president was already laboring for air, out of breath simply from the mental exertion of reading the teleprompter. If the staffers had set the speed any faster, Pence might have called on to assume command…

President Huff-n-Puff: “Iran will never have a nuclear weapon, while I’m president.” You just made it a certainty, buddy.

+ Trump praised the “advance warning system” for preventing US casualties. What was the warning system? A notification to the Iraqi Prime Minister from Iran that bombing the Al-Asad and Irbil bases would occur after two hours…The fact the Iranian missiles weren’t knocked down with the advance warning doesn’t say much for US missile defense systems.

+ It’s pretty easy to see why Trump backed down. Middle East wars just don’t sell like they used to.

Trump’s handling of Iran:

Approve 37%
Disaporove 54%

@Reuters/@Ipsos 1/6-7

+ Of course, it’s striking that Trump didn’t have anyone on his speed dial tell him that if he wanted to sell a war, his first call should have been to Hill & Knowlton.

+ Now, if Trump wants to shift those polls numbers, he might have to hire Ari Fleischer, Margaret Tutwiler and Paul Bremer…

+ Maybe Madeliene Albright will come out of retirement to help Trump tighten the screws on Iraqi kids and cancer patients again…

+ If Bolton shows up at the White House banging on the door saying all is forgiven, don’t let him back in…

+ The “adults in the room” were precisely the ones who presented Trump with the extreme option of striking Suleimani, supposedly with the idea of making the other targets appear more reasonable…

+ Republican senator Mike Lee blasted the Trump administrations post-Iran briefing, saying they were told they could not dissent from Trump, couldn’t debate it, and if Trump needed justification to go to war “I’m sure we could think of something.” MIKE The Soleimani briefing “worst I’ve seen, at least on a military issue, in 9 years I’ve served in the Senate,” Lee said, adding: “What I found so distressing is one of the messages was do not discuss, do not debate appropriateness of further military intervention against Iran.”

+ Even Ilhan Omar was lamenting Tuesday tonight the danger to US troops in Iraq, instead of the Iraqi conscripts who were killed in the missile strikes. But to put that “threat” in perspective, here’s a stat from a Jon Krakauer story on Mt Everest, in his new collection Classic Krakauer. The death rate for sherpas ferrying millionaires up and down the peak is 12 TIMES higher than for US troops at height of Iraq war–2003 to 2007. The old rule from Vietnam, I believe, was that US troops killed 100 Vietnamese for every American combat death. In Iraq, it was probably more like 500 to 1.

Morning Consult asked voters to identify Iran on an unlabeled map. Only 28% got it right, but 47% support airstrikes regardless of where Iran is. Stephen Miller, of course, pointed to Mexico…

+ Trump’s let’s seize their oil and destroy their cultural legacy (one of the richest in the world) is ISIS with predator drones and cruise missiles. Was the tomb of Cyrus the Great (see below) on the target list?

+ Caution: Constitutional Scholar at Work…

+ Moments after Suleimani’s death was confirmed (by a ring taken from his macerated corpse, allegedly), Trump tweeted this:

+ How many coffins will it decorate?

+ The “imminent attack” justification is falling apart almost as soon as it was deployed: US officials told NBCNews that Soleimani was killed for plotting to strike US targets in Syria and Lebanon, but Congressional aide briefed on the intel said lawmakers saw nothing explicitly linking him to imminent attack and the planning and coordination did not originate with ordinary for Quds Force.

+ Pompeo: “There were a series of imminent attacks. We don’t know when, we don’t know where.” (Gotcha.)

+ In killing Suleimani, the US assassinated a high ranking official of the Iranian government, who was traveling through Iraq on a diplomatic visa, even though the US is not at war with Iran, without authorization from the Iraqi government or US congress, based on evidence no one has seen or is likely to see. Bush was more transparent.

+ Warriors coach Steve Kerr on Mike Pence’s specious attempt to link Suleimani with 9/11: “One thing I’ve learned in my lifetime is to not believe our government when it comes to matters of war. Johnson and Nixon lied about Viet Nam. Bush and Cheney lied about WMD’s in Iraq. Now Pence is lying about Iran/Soleimani’s supposed involvement in 9/11.”

+ Trump: “We have no issue with the Iranian people.” Then why is ICE rudely interrogating Iranian-Americans at the border?

+ The more brazen the war crime, the louder the US proclaims its innocence.

+ Pompeo after the assassination of Suleimani: “We have every expectation that people in Iran will view the American action last night as giving them freedom.”

Dick Cheney, 2003, on the eve of the invasion of Iraq: “We will, in fact, be greeted as liberators.”

+ Michael Bloomberg castigated Sanders for accurately calling the droning of Suleimani “an assassination.” “That’s an outrageous thing to say.” On the proper way to speak about his death, Bloomberg said: “I don’t know, get a dictionary and take your pick.”

+ Warren feeds the flames…

+ Contrast this toxic drivel with Ralph Nader: “As expected, Bloody Donald opens his 2020 re-election campaign with a ‘wag the dog’ act of war against encircled Iran. All without Congressional authority going back to Bush’s disastrous invasion of Iraq in 2003.”

+ Unlike Trump, American liberals don’t want to rashly commit mass murder and cultural genocide. They want a plan for doing so. One that “works.” “Biden called on President Trump to share his plan to keep American troops, embassy personnel, and interests in the region safe, adding that “Iran will surely respond.”

+ The “civil Nikki Haley” was a useful media creation when they wanted an internal foil against Trump. Any reading of her statements as UN Ambassador revealed her to be a bloodthirsty hawk, just as rapacious as Jeane Kirkpatrick or Samantha Power…

+ It could get worse and probably will…Don Jr. and Ivanka Trump are two of the top four choices for Republicans in 2024, along with Pence and Nikki Haley.

+ This pretty much confirms the Wag the Dog Theory, doesn’t it? House GOP Minority Leader Kevin McCarthy suggested on Tuesday that Trump wouldn’t have ordered a drone strike on a Suleimani if House Intelligence Committee Chairman Adam Schiff had not pursued impeachment. Isn’t that itself an impeachable offense?

+ Trump on Nov. 16, 2011:

“Our president will start a war with Iran because he has absolutely no ability to negotiate. He’s weak and he’s ineffective. So the only way he figures that he’s going to get reelected — and as sure as you’re sitting there — is to start a war with Iran.”

+ When Trump says he’s ending Middle East Wars you can take his word to the (blood) bank

+ Trump raged that “Iran will pay” for the protests outside the US embassy in Iraq. But, of course, Iran has already “pre-paid” with the airstrikes Trump launched in the previous days…and all the shit before that.

+ Here’s Pompeo Maximus once again invoking Cyrus the Great (601 BCE – 530 BCE), who the Evangeli-Cons have adopted as a strange precursor for Trump from Classical Antiquity. (Over to you, Herodotus…)

+ Surprisingly, not only are the evangelical Trumpians (who want to replace the clerics with a Shah-like monarch so devoted to Israel that he will ignite the historical fuse that sucks us all toward that final glorious conflagration at Megiddo) fixated Cyrus, but so apparently was their historical nemesis Thomas Jefferson, the agnostic slave mastah, who owned a densely-annotated copy of Xenophon’s Cyropodea–in dual Latin and Greek translations, thank you very much. Jefferson’s obsessive reading of the ancient text is alleged to have deeply influenced (sorry Mr. Locke) the drafting of the Declaration of Independence. But the influence almost certainly derived more from Xenophon than Cyrus and what Xenophon, whose Anabasis is one of the greatest adventure stories in western literature, knew about government he mostly learned at the feet of his master….Socrates, himself no small-d “democrat” (See: IF Stone’s The Trial of Socrates).

+ I prefer the Omen kid…

+ In 2013, Sheldon Adelson urged Obama to nuke the Iranian desert and then threaten to drop a nuclear bomb on Tehran, if Iran didn’t submit to American demands. There’s every reason to think he still believes it, and the casino magnate does have at least as much influence on Trump as his other top NatSec advisor, Sean Hannity…

+ Trump reportedly held out for 15 minutes before deciding to assassinate Suleimani, which is a whole 12 minutes longer than he lasted with Stormy Daniels.

+ It’s why they play the game…Increased tensions with Iran are boosting US defense stocks.

+ Bingo!

+ Donald Rumsfeld, November 2002: “I can’t tell you if the use of force in Iraq today would last five days, or five weeks, or five months, but it certainly isn’t going to last any longer than that.”

+ Calling Lisa Murkowski a “moderate” Republican is like calling Ted Bundy a serial killer with empathy for his victims.

+ Sarah Sanders, now a FoxNews talking head, on war powers: “I can’t think of anything dumber than allowing Congress to take over our foreign policy … The last thing we want to do is push powers into Congress’ hands and take them away from the president.” (How could James Madison have gotten it so wrong!)

+ Meanwhile, the CIA’s election fixers have arrived in post-coup Bolivia…

+ Sound familiar? Here’s Tacitus’ account of the first great Scot, Calgacus, speaking to his troops on the eve of his battle with the Roman general Julius Agricola at Mons Graupius in northern Scotland in 83 AD: “Robbers of the world, having by their universal plunder exhausted the land, they rifle the deep. If the enemy be rich, they are rapacious; if he be poor, they lust for dominion; neither the east nor the west has been able to satisfy them. Alone among men they covet with equal eagerness poverty and riches. To robbery, slaughter, plunder, they give the lying name of empire; they make a solitude and call it peace.”

These days land is at too much of a premium for the imperial powers to annihilate you and leave behind only  “solitude” (often translated as “desert” or “wasteland”). Instead, as Pompeo Maximus said of the Israeli “settlements” in Palestinian territory, they steal your land and call it peace.

+ So many blatant acts of malfeasance to go after HRC over and the Trumpians breathlessly pursued manufactured conspiracies, many concocted by John Solomon and Peter Schweitzer, that fizzle out in their own investigations instead. Of course, the Republicans are complicit in HRC’s true crimes: meddling in Ukraine, the Honduran coup, the globalization of fracking and the overthrow of Qaddafi.

+ After Harris & Castro dropped out & the media spent more than a month pumping liquid oxygen into her campaign, Klobocop is still 14 points behind Sanders in the only state she has a chance of winning before her own. Yet she goes on, scolding every progressive impulse of her rivals.

The latest Iowa poll results from the Des Moines Register…

Sanders 20 (+5)
Warren 17 (+1)
Buttigieg 16 (-9)
Biden 15 (-)
Klobuchar 6 (-)
Yang 5 (+2)
Booker 3 (-)
Steyer 2 (-1)
Gabbard 2 (-1)

+ A general strike was declared in India on Weds., the Bharat Bandh, where 250 MILLION people walked off their jobs in protest of the government’s “anti-people” policies. Wake up, America. It doesn’t have to be like this. The election isn’t going to save us, even if Bernie wins. We have to take our fate into our own hands. And we can. Look around…

+ The incredible, shrinking Liz Warren. First she looted her own health plan, then she called Suleimani a “leading terrorist,” and now she’s announced her support for Trump’s NAFTA v. 2.0.

+ Joe Biden, the senior citizen’s friend, in 1995: “When I argued that we should freeze federal spending, I meant Social Security as well. I meant Medicare & Medicaid. I meant veterans’ benefits….And I not only tried it once, I tried it twice, I tried it a 3rd time & I tried it a 4th time.”

+ The world’s 500 wealthiest people gained $1.2 trillion this year, boosting their collective net worth 25% to $5.9 trillion.

+ Michael Bloomberg’s net worth:

1996: $1.0 billion
2019: $56.1 billion

+ The percentage of income America’s 10 richest billionaires donated to charities in 2018:

Ellison: 0%
Page: 0%
Brin: 0%
Bezos: 0.1%
D. Koch: 0.1%
C. Koch: 0.5%
Zuckerberg: 0.7%
Bloomberg: 1.5%
Gates: 2.6%
Buffet: 3.9%
(Source: Public Citizen)

+ San Francisco’s black population has evaporated over the thirty years, down to only 5% of the city’s total poulation, but blacks still remain a ripe target for police. 26% of all stops carried out by the San Francisco PD last year were of black people, the largest racial disparity of any city in California.

+ Michael Bloomberg, asked about his prior support for how New York City cops and prosecutors handled the Central Park Five case, regurgitated with this disgusting nonsense, which puts him on a moral level with Trump: “There was an awful lot of evidence presented at that time that they were involved. There’s been questions since then about the quality of that evidence.”

+ Professional xenophobe & political bigot Ken Cuccinelli, who CNN employed as a “political commentator,” tweeted that a U.S. citizen accused of stabbing five Jewish people with a machete probably did it because his dad came to the U.S. as an undocumented immigrant and received legal status more than 30 years ago.

+ Just a taste of what we’ve missed as a culture not to have had Richard Pryor around to help us make sense of the last 20 years…

+ Ain’t that America, for you and me…”At least two people were shot and killed today at the Church of Christ in White Settlement, Texas, while the service was live streamed on YouTube. Witnesses say armed security guards were present.”

+Harvey Weinstein’s lawyer Donna Rotunno on the #MeToo movement “I feel that women may rue the day that all of this started when no one asks them out on a date, and no one holds the door open for them, and no one tells them that they look nice.”

+ Too bad Charles Bukowski and Scott Fitzgerald didn’t live to see this…While the number of Americans dying from cancer is down, the number of Americans drinking themselves to death has more than doubled.

+ Younger Americans are much more likely than their parents or grandparents to admit there are better countries than the United States. Keep those places a secret, kids, lest we bomb them.

+ I spent two days this week driving the 1000 miles from Portland to Los Angeles. It poured for the first 300 miles down I-5 to Ashland, then, as so often, the clouds dissipated and the rain stopped over the Applegate Valley. The much feared Siskiyou Summit (highest on the I-5 corridor) was dry and soon Shasta emerged in her twin-summited glory…

Mt Shasta. Photo: Jeffrey St. Clair.

+ I love Mt. Hood, because I know almost every inch of it, but like Rainier, Shasta is a giant among mountains, rising almost fully-grown off the basalt plains. It has magnetism, so strong it creates its own weather.

+ When I think of the words that make up our polyglot language here in the Northwest, Shasta is surely the most beautiful. Maybe one of the most beautiful words in any language. The secessionists of southern Oregon and northern California would be much better advised to name their dream state Shasta rather than Jefferson…

+ I hit Red Bluff around 8 PM, after a good 10 hours on the road.  I checked in at the normally reliable and cheap Super 8 south of town. When I tried to log on to the motel’s WIFI, these were the choices offered me. Who knew Red Bluff was an outpost of sedition?

+ On Monday morning, I zigzagged from Red Bluff up to Paradise, a minor detour on my way to LA. Most of the burnt structures have been fully dismantled and many homes and businesses are being rebuilt, right in the fire zone. Much of the town and surrounding neighborhoods are fenced off. Only the ruins of a carwash and stacks of burnt cars remain, relicts of the once and future Apocalypse….

Gates of Paradise. Photo: Jeffrey St. Clair.

Insurance Claim Problems, Paradise. Photo: Jeffrey St. Clair.

Paradise Car Wash, ruins. Photo: Jeffrey St. Clair.

Car Crypt of Paradise. Photo: Jeffrey St. Clair.

Car Crypt of Paradise, 2. Photo: Jeffrey St. Clair.

Car Crypt of Paradise, 3. Photo: Jeffrey St. Clair.

+ The state of Louisiana still hasn’t completed investigations into 540 oil spills after Hurricane Katrina. The state is likely leaving millions of dollars in remediation fines on the table, money that environmental groups say is sorely needed as storms get stronger.

+ The federal Superfund program now has the biggest backlog of unfunded toxic clean-up projects in at least 15 years. Projects in 34 sites in 17 states and Puerto Rico languished for lack of money in 2019.

+ The WSJ warns that Australia’s fires may “upend the way people live.” Let’s hope so. But the evidence from the fire-ravaged towns of the American West, which are rebuilt again and again, doesn’t give one much hope…

+ Where will Australians flee in a few years, when the beaches are under water?

+ With satellite imagery documenting the rapid retreat of glaciers around the world, we may have to stop referring to “slow movements” as a “glacial pace”…

+ Thank Obama, Biden & HRC for the fracking boom that drove a fatal nail into the coffin of the planet…”In 2010, the U.S. Energy Information Administration projected that in 2019, the U.S. would be producing about six million barrels of oil a day. The reality? We’re now producing 12 million barrels of oil a day.”

+ The enduring Obama Legacy: frackingdeportations and drones (more drone strikes in first year in office, than Bush authorized in his entire presidency)…if only Trump had the guts to undo any of these.

+ A new policy “clarification” from the Trump administration pretty ends any effective punishment for the  illegal killing of wild and migratory birds. These people are forcing the OED to redefine both “pro” and “life”…

+ This must come as a relief to Kanye has he attempts to construct his “mediation bunker” in habitat for the critically endangered sage grouse….

+ At least 10 indigenous people were murdered this year in the Brazilian Amazon; seven were leaders, the highest number in two decades.

+ December 21 was the darkest day ever recorded in the history of Seattle.

Darkness, darkness, hide my yearning
for the rent we can’t afford to pay.
Keep my mind from thoughts of burning
Amazon’s headquarters along my way…

+ On a brighter note, a pack of wolves has been sighted in Colorado for the first time in 70. Keep your heads down, pals…

+ Martin Scorsese on his day-to-day routine, “I go out, they put me in a car, they take me somewhere, they take me out, put me back on a table, take me in. I go in a room, somebody talks to me, I say, ‘Yes.’ Then I come home and try to get in this door without the dogs going crazy.”

+ I was shocked to learn of the death of Neal Peart. I think I saw Rush’s first gig in Indianapolis, which, aside from a 20 minute version of Working Man, wasn’t great, frankly, and I’m not entirely sure that Neil was the drummer in that concert. Then a couple of years later I made a film on Super 8 film with a couple of friends of the 2112 LP, financed by my Grandmother, which was pretty good. Peart was a workhorse and stopped playing live when he couldn’t play has furiously has he had in his youth…

+ Inevitably, Peart’s death sparked an online debate over who’s the greatest drummer: Neil Peart, John Bonham or Keith Moon? How about none of the above and we begin the discussion debating the merits of Tony Williams, Elvin Jones, Max Roach, Bernard Purdy, Sly Dunbar, Steve Gadd, Ziggy Modeliste, Al Jackson, Jr., Benny Benjamin and Ringo Starr?

+ Ringo and Charlie Watts basically defined the rhythm sound for modern rock, until Mitch Mitchell came along to show drummers, like Bonham and Peart, how they could play beneath a guitar that screamed as loud as a fighter jet…

+ The smaller the kit, the more accomplished the drummer.

+ For me, the real test for a “rock” drummer is not a 12-minute solo, like Moby-Dick, but how much you could drive the sound in a 3 minute song and no one has done that as well as Al Jackson, Ringo, Watts, Benny Benjamin, DJ Fontana, Steve Gadd, Sly Dunbar and Bernard Purdie…

+ Nick Schou: “Neil Peart was the greatest drummer who also wrote Ayn Rand lyrics.”

+ Soviet propaganda slogan: “Today you play jazz, tomorrow you betray the motherland.”  (Drug warrior Harry Anslinger’s US equivalent was: if you play–or even listen to– jazz, you’ll smoke dope and rape a white woman.)

+ Marx to Engels, 1861: ‘In the meantime, may I wish you in advance every happiness for the new year. If it’s anything like the old one, I for my part, would sooner consign it to the devil’. (H/T Vijay Prashad.)

+ Here’s a New Year’s resolution from Steven Salaita that I’ll try to keep myself and impose as an editorial diktat on CounterPunch writers: “In the new decade, resolve to avoid the phrase ‘Palestinian rights,’ a favorite of pundits and intellectuals auditioning for corporate media. Try ‘Palestinian liberation,’ instead.”

+ Trump Koan of the Week:  “I never understood wind, I know windmills very much, I’ve studied them more than anybody…tremendous fumes, gases are spewing into the atmosphere, you know we have a world, the world is tiny compared to the universe.”

You’re Still Breathing, But You Don’t Know Why

The World’s Oldest Nation

“Many countries in the Middle East are artificial creations. European colonialists drew their national borders in the nineteenth or twentieth century, often with little regard for local history and tradition, and their leaders have had to concoct outlandish myths in order to give citizens a sense of nationhood. Just the opposite is true of Iran. This is one of the world’s oldest nations, heir to a tradition that reaches back thousands of years, to periods when great conquerors extended their rule across continents, poets and artists created works of exquisite beauty, and one of the world’s most extraordinary religious traditions took root and flowered.” (Stephen Kinzer, All the Shah’s Men)

Jeffrey St. Clair

Jeffrey St. Clair is editor of CounterPunch. His most recent books are Bernie and the Sandernistas: Field Notes From a Failed Revolution and The Big Heat: Earth on the Brink (with Joshua Frank) He can be reached at: sitka@comcast.net or on Twitter  @JSCCounterPunch .

This article was initially published here

Publicités

3 Replies to “Roaming Charges: All The Pretty Missiles Are Going to Hell- by Jeffrey St. Clair”

  1. Frais d’itinérance : Tous les jolis missiles vont en enfer- par Jeffrey St. Clair

    Nous avons atteint ce moment critique dans les affaires mondiales où, lorsque la ligne d’urgence de la Maison-Blanche sonne à 3h30 du matin, les deux tiers de la population de la planète espèrent que Barron va répondre…

    Je me sens chanceux de vivre dans un pays qui prend la liberté d’expression si au sérieux que même les fous criminels ont leur propre réseau de télévision : « Ce président va déchaîner l’enfer sacré sur ce régime… Il y aura des représailles et elles seront disproportionnées », a tonné Sebastian Gorka. « Nous ne sommes plus une superpuissance. Nous sommes une hyperpuissance. »

    Jusqu’à présent du moins, l’Iran semble avoir agi avec retenue. Il n’a pas ciblé Pompeo Maximus ou Mike Pence, ce qui aurait pu être considéré comme une réponse  » proportionnée  » à l’assassinat de Suleimani. Il n’a pas frappé la base diplomatique de l’ambassade américaine. Au lieu de cela, le régime a lancé un couple de missiles sur des cibles militaires, deux bases aériennes en Irak, infligeant, apparemment, des pertes minimales. L’Iran est dans la course. Ils veulent que les États-Unis quittent l’Irak. Et cette perspective devient de plus en plus probable chaque jour.

    La seule façon de traiter avec un tyran est de l’affronter de front, ce que l’Iran a fait immédiatement et franchement, et Trump, comme le petit homme nerveux qu’il est, a reculé. Maintenant, les Irakiens doivent traiter Trump avec autant de détermination dans leurs demandes que les Etats-Unis quittent l’Irak une fois pour toutes.

    La déclaration de Trump le matin après que l’Iran ait tiré une douzaine de coups de semonce sur deux bases militaires en Irak était l’une des plus bizarres qu’il ait jamais faite. Il est entré dans la pièce par un halo de lumière qui a dû être mis en scène pour exciter ses disciples évangéliques qui l’ont oint comme représentant de Dieu sur terre. Un cadre de généraux se tenait rigide comme des porteurs de cercueils derrière lui. Il respirait et reniflait son texte, trébuchant sur « Suleimani », « Quds » et massacrant à plusieurs reprises le mot « accomplissement ».

    Comme l’a dit un jour le grand Buck Henry, qui est mort à peu près au même moment où Trump a prononcé son discours : « Nous avons besoin d’un président qui parle couramment au moins une langue. » (Malheureusement, même les présidents au QI élevé – Obama, JFK, Clinton – se sont montrés tout aussi impitoyables, et beaucoup plus rusés, que les imbéciles Bush et Trump). Il est tout de même réconfortant d’envisager la possibilité que le bavardage incohérent et drogué de Trump ce matin ait pu faire tomber Buck Henry, le scénariste de Catch-22, dans une sorte de dommage collatéral absurde que Henry et Joseph Heller auraient tous deux pu apprécier.

    Il est difficile d’entrer dans l’esprit de Trump dans les meilleures circonstances, mais la tâche est presque impossible lorsqu’il lit, peut-être pour la première fois, des mots écrits pour lui par quelqu’un d’autre.

    Le discours m’a semblé être une production de Jared Kushner/Tucker Carlson. Il n’y avait pas de discours de type Bannon sur le carnage et les parties du corps. Au lieu de cela, Trump a commencé par dire, bizarrement : « Les Américains devraient être heureux ! »

    Soudain, l’homme de l’OTAN a pris l’avantage sur l’unilatéraliste, en faisant des déclarations comme celle-ci : « Aujourd’hui, je vais demander à l’OTAN de s’impliquer beaucoup plus dans le processus du Moyen-Orient. »

    Still Trump semblait toujours drogué. Beaucoup ont suggéré qu’il s’était bourré la bouche avec du Sudafed D’autres ont dit qu’il était sous Adderall. L’Adderall n’est pas censé augmenter les pouvoirs de concentration ? Est-ce que ça veut dire que la respiration sifflante, le reniflement et l’odeur qu’on nous a fait subir aujourd’hui est Trump Maximum ?

    Quelques phrases dans le discours et le président était déjà en train de travailler pour de l’air, essoufflé simplement par l’effort mental de la lecture du téléprompteur. Si le personnel avait réglé la vitesse plus rapidement, Pence aurait pu demander à prendre le commandement…

    Le Président Huff-n-Puff : « L’Iran n’aura jamais d’arme nucléaire, tant que je serai président. » Tu viens d’en faire une certitude, mon pote.

    Trump a fait l’éloge du « système d’alerte avancée » pour prévenir les pertes américaines. Quel était le système d’alerte ? Une notification au Premier ministre irakien de la part de l’Iran que le bombardement des bases d’Al-Asad et d’Irbil aurait lieu après deux heures… Le fait que les missiles iraniens n’aient pas été abattus avec le système d’alerte avancée ne dit pas grand chose sur les systèmes de défense anti-missiles américains.
    Il est assez facile de voir pourquoi Trump a reculé. Les guerres du Moyen-Orient ne se vendent plus comme avant.

    Trump s’occupe de l’Iran :

    Approuve 37%
    Désapprobation 54 %.

    @Reuters/@Ipsos 1/6-7

    Bien sûr, il est frappant de constater que Trump n’avait personne sur sa ligne de composition rapide pour lui dire que s’il voulait vendre une guerre, son premier appel aurait dû être à Hill & Knowlton.
    Maintenant, si Trump veut changer les chiffres des sondages, il pourrait devoir engager Ari Fleischer, Margaret Tutwiler et Paul Bremer…
    Peut-être que Madeliene Albright sortira de sa retraite pour aider Trump à resserrer les vis sur les enfants irakiens et les cancéreux à nouveau…

    Si Bolton se pointe à la Maison Blanche en tapant à la porte en disant que tout est pardonné, ne le laissez pas revenir…
    Les « adultes dans la salle » sont précisément ceux qui ont présenté à Trump l’option extrême de frapper Suleimani, soi-disant dans l’idée de faire paraître les autres cibles plus raisonnables…
    Le sénateur républicain Mike Lee a fustigé le briefing post-iranien des administrations Trump, disant qu’on leur avait dit qu’ils ne pouvaient pas être en dissidence avec Trump, qu’ils ne pouvaient pas en débattre, et que si Trump avait besoin d’une justification pour aller en guerre « Je suis sûr qu’on pourrait trouver quelque chose. » MIKE Le briefing Soleimani « le pire que j’ai vu, au moins sur une question militaire, en 9 ans de service au Sénat », a déclaré Lee, ajoutant : « Ce que j’ai trouvé si affligeant, c’est que l’un des messages était de ne pas discuter, ne pas débattre de l’opportunité d’une nouvelle intervention militaire contre l’Iran. »
    Même Ilhan Omar déplorait mardi soir le danger pour les troupes américaines en Irak, au lieu des conscrits irakiens qui ont été tués dans les frappes de missiles. Mais pour mettre cette « menace » en perspective, voici une statistique tirée d’une histoire de Jon Krakauer sur le Mont Everest, dans sa nouvelle collection Classic Krakauer. Le taux de mortalité des sherpas qui transportent des millionnaires de haut en bas du sommet est de 12 fois supérieur à celui des troupes américaines au plus fort de la guerre en Irak – de 2003 à 2007. La vieille règle du Vietnam, je crois, était que les troupes américaines tuaient 100 Vietnamiens pour chaque mort au combat américaine. En Irak, c’était probablement plutôt 500 contre 1.
    Morning Consult a demandé aux électeurs d’identifier l’Iran sur une carte non étiquetée. Seulement 28% ont répondu juste, mais 47% soutiennent les frappes aériennes, peu importe où se trouve l’Iran. Stephen Miller, bien sûr, a indiqué le Mexique…
    Trump’s saisissons leur pétrole et détruisons leur héritage culturel (un des plus riches au monde) est ISIS avec des drones prédateurs et des missiles de croisière. Le tombeau de Cyrus le Grand (voir ci-dessous) était-il sur la liste des cibles ?
    Attention : Le spécialiste des questions constitutionnelles au travail…

    Quelques instants après que la mort de Suleimani ait été confirmée (par une bague prise sur son cadavre macéré, prétendument), Trump a tweeté ceci :

    Combien de cercueils décorera-t-il ?
    La justification de l' »attaque imminente » s’effondre presque dès qu’elle a été déployée : Des responsables américains ont déclaré à NBCNews que Soleimani avait été tué pour avoir comploté de frapper des cibles américaines en Syrie et au Liban, mais un assistant du Congrès a informé les autorités que les législateurs ne voyaient rien qui le reliait explicitement à une attaque imminente et que la planification et la coordination ne provenaient pas de la Force Quds ordinaire.
    Pompeo : « Il y a eu une série d’attaques imminentes. On ne sait pas quand, on ne sait pas où. » (Je t’ai eu.)
    En tuant Suleimani, les Etats-Unis ont assassiné un haut fonctionnaire du gouvernement iranien, qui voyageait à travers l’Irak avec un visa diplomatique, même si les Etats-Unis ne sont pas en guerre avec l’Iran, sans l’autorisation du gouvernement irakien ou du Congrès américain, sur la base de preuves que personne n’a vues ou ne verra probablement. Bush a fait preuve de plus de transparence.
    Les guerriers entraînent Steve Kerr sur la tentative spécieuse de Mike Pence de relier Suleimani au 11 septembre : « Une chose que j’ai apprise dans ma vie est de ne pas croire notre gouvernement quand il s’agit de questions de guerre. Johnson et Nixon ont menti au sujet du Vietnam. Bush et Cheney ont menti au sujet des ADM en Irak. Maintenant Pence ment sur l’implication supposée de l’Iran/Soleimani dans le 11 septembre. »
    Trump : « Nous n’avons aucun problème avec le peuple iranien. » Alors pourquoi l’ICE interroge-t-il grossièrement les Irano-Américains à la frontière ?
    Plus le crime de guerre est effronté, plus les Etats-Unis proclament leur innocence haut et fort.
    Pompeo après l’assassinat de Souleimani : « Nous avons bon espoir que les gens en Iran verront l’action américaine d’hier soir comme leur donnant la liberté. »

    Dick Cheney, 2003, à la veille de l’invasion de l’Irak : « Nous serons, en fait, salués comme des libérateurs. »

    Michael Bloomberg a fustigé Sanders pour avoir qualifié le drone de Suleimani d' »assassinat ». « C’est une chose scandaleuse à dire. » Sur la bonne façon de parler de sa mort, Bloomberg a dit : « Je ne sais pas, prenez un dictionnaire et faites votre choix. »
    Warren alimente les flammes…

    Contrastez ce radotage toxique avec Ralph Nader : « Comme prévu, Bloody Donald commence sa campagne de réélection en 2020 par un acte de guerre contre l’Iran encerclé. Le tout sans que l’autorité du Congrès ne remonte à la désastreuse invasion de l’Irak par Bush en 2003. »
    Contrairement à Trump, les libéraux américains ne veulent pas commettre de massacre et de génocide culturel à la va-vite. Ils veulent un plan pour le faire. Un qui « fonctionne ». « Biden a demandé au président Trump de partager son plan pour assurer la sécurité des troupes américaines, du personnel de l’ambassade et des intérêts dans la région, ajoutant que « l’Iran répondra sûrement ».
    La « civile Nikki Haley » était une création médiatique utile quand ils voulaient un fleuret interne contre Trump. Toute lecture de ses déclarations en tant qu’ambassadrice de l’ONU a révélé qu’elle était un faucon sanguinaire, tout aussi rapace que Jeane Kirkpatrick ou Samantha Power…
    Ça pourrait s’aggraver et ça va probablement… Don Jr. et Ivanka Trump sont deux des quatre premiers choix des Républicains en 2024, avec Pence et Nikki Haley.
    Cela confirme la théorie du wag the dog, n’est-ce pas ? Le chef de la minorité du GOP, Kevin McCarthy, a suggéré mardi que Trump n’aurait pas ordonné une attaque de drone sur un Suleimani si le président du comité de renseignement de la Chambre, Adam Schiff, n’avait pas poursuivi la mise en accusation. N’est-ce pas en soi un délit de destitution ?
    Trump le 16 novembre 2011 :

    « Notre président va commencer une guerre avec l’Iran parce qu’il n’a absolument aucune capacité à négocier. Il est faible et il est inefficace. Donc la seule façon pour lui de penser qu’il va être réélu – et aussi sûr que vous êtes assis là – est de commencer une guerre avec l’Iran. »

    Quand Trump dit qu’il met fin aux guerres du Moyen-Orient, vous pouvez le croire sur parole à la banque (de sang)…
    Trump s’est insurgé contre le fait que  » l’Iran va payer  » pour les protestations devant l’ambassade américaine en Irak. Mais, bien sûr, l’Iran a déjà « prépayé » avec les frappes aériennes que Trump a lancées les jours précédents… et toute la merde avant ça.
    Voici Pompeo Maximus invoquant à nouveau Cyrus le Grand (601 avant JC – 530 avant JC), que les Evangélistes-Cons ont adopté comme un étrange précurseur de Trump de l’Antiquité classique. (A vous, Hérodote…)

    Étonnamment, non seulement les Trumpiens évangéliques (qui veulent remplacer les clercs par un monarque semblable au Shah si dévoué à Israël qu’il allumera la mèche historique qui nous aspire tous vers cette glorieuse conflagration finale à Megiddo) ont fixé Cyrus, mais apparemment leur némésis historique Thomas Jefferson, le mastah esclave agnostique, qui possédait une copie densément annotée de Cyropodea de Xénophon – en double traduction latine et grecque, merci beaucoup. La lecture obsessionnelle de Jefferson du texte ancien aurait profondément influencé (désolé M. Locke) la rédaction de la Déclaration d’indépendance. Mais l’influence est presque certainement venue davantage de Xénophon que de Cyrus et de ce que Xénophon, dont l’Anabasis est l’une des plus grandes histoires d’aventures de la littérature occidentale, savait du gouvernement ; il l’a surtout appris aux pieds de son maître….Socrate, lui-même pas petit  » démocrate  » (Voir : IF Stone’s The Trial of Socrates).
    Je préfère le petit Omen…

    En 2013, Sheldon Adelson a exhorté Obama à atomiser le désert iranien puis à menacer de larguer une bombe nucléaire sur Téhéran, si l’Iran ne se soumettait pas aux exigences américaines. Tout porte à croire qu’il y croit encore, et le magnat du casino a au moins autant d’influence sur Trump que son autre conseiller NatSec, Sean Hannity…
    Trump aurait tenu 15 minutes avant de décider d’assassiner Suleimani, soit 12 minutes de plus que ce qu’il a tenu avec Stormy Daniels.
    C’est pourquoi ils jouent le jeu… Les tensions accrues avec l’Iran augmentent les stocks de la défense américaine.
    Bingo !

    Donald Rumsfeld, novembre 2002 : « Je ne peux pas vous dire si l’usage de la force en Irak aujourd’hui durerait cinq jours, ou cinq semaines, ou cinq mois, mais ça ne durera certainement pas plus longtemps que ça. »
    Appeler Lisa Murkowski une républicaine « modérée », c’est comme appeler Ted Bundy un tueur en série qui a de l’empathie pour ses victimes.
    Sarah Sanders, maintenant une tête parlante de FoxNews, sur les pouvoirs de guerre : « Je ne peux rien imaginer de plus stupide que de laisser le Congrès prendre en charge notre politique étrangère … La dernière chose que nous voulons faire est de pousser les pouvoirs dans les mains du Congrès et de les enlever au Président. » (Comment James Madison a-t-il pu se tromper à ce point !)
    Pendant ce temps, les fixeurs d’élections de la CIA sont arrivés en Bolivie après le coup d’Etat…
    Ça vous dit quelque chose ? Voici le récit de Tacite du premier grand Ecossais, Calgacus, s’adressant à ses troupes à la veille de sa bataille avec le général romain Julius Agricola à Mons Graupius dans le nord de l’Ecosse en 83 après J.-C. : « Les voleurs du monde, ayant par leur pillage universel épuisé la terre, ils pillent les profondeurs. Si l’ennemi est riche, ils sont rapaces ; s’il est pauvre, ils aspirent à la domination ; ni l’Orient ni l’Occident n’ont pu les satisfaire. Seuls parmi les hommes, ils convoitent avec un égal empressement la pauvreté et la richesse. Au vol, au massacre, au pillage, ils donnent le nom mensonger d’empire ; ils font une solitude et l’appellent paix ».

    De nos jours, la terre est trop chère pour que les puissances impériales vous anéantissent et ne laissent derrière elles que la  » solitude  » (souvent traduite par  » désert  » ou  » terre en friche « ). Au lieu de cela, comme l’a dit Pompeo Maximus à propos des  » colonies  » israéliennes en territoire palestinien, ils volent votre terre et l’appellent la paix.

    Tant d’actes de malversation flagrants pour s’en prendre a HRC et les Trumpiens ont poursuivi à bout de souffle des conspirations fabriquées, dont beaucoup ont été concoctées par John Solomon et Peter Schweitzer, qui s’effondrent plutôt dans leurs propres enquêtes. Bien entendu, les républicains sont complices des véritables crimes de HRC : l’ingérence en Ukraine, le coup d’État hondurien, la mondialisation de la fracturation et le renversement de Kadhafi.
    Après que Harris & Castro aient abandonné et que les médias aient passé plus d’un mois à injecter de l’oxygène liquide dans sa campagne, Klobocop est toujours à 14 points de Sanders dans le seul état où elle a une chance de gagner avant la sienne. Pourtant, elle continue, grondant toutes les impulsions progressives de ses rivales.

    Les résultats du dernier sondage de l’Iowa du Des Moines Register…

    Sanders 20 (+5)
    Warren 17 (+1)
    Buttigieg 16 (-9)
    Biden 15 (-)
    Klobuchar 6 (-)
    Yang 5 (+2)
    Booker 3 (-)
    Steyer 2 (-1)
    Gabbard 2 (-1)

    Une grève générale a été déclarée en Inde sur Weds, le Bharat Bandh, où 250 MILLIONS de personnes ont quitté leur travail pour protester contre les politiques  » anti-populaires  » du gouvernement. Réveille-toi, Amérique. Ça n’a pas à être comme ça. L’élection ne va pas nous sauver, même si Bernie gagne. Nous devons prendre notre destin en main. Et nous le pouvons. Regarde autour de toi…
    L’incroyable Liz Warren, qui rétrécit. D’abord, elle a pillé son propre régime de santé, puis elle a traité Suleimani de  » terroriste de premier plan « , et maintenant elle a annoncé son soutien à l’ALENA v. 2.0 de Trump.
    Joe Biden, l’ami des personnes âgées, en 1995 :  » Quand j’ai soutenu que nous devrions geler les dépenses fédérales, je voulais aussi parler de la sécurité sociale. Je voulais dire Medicare & Medicaid. Je voulais dire les avantages des anciens combattants… Et je n’ai pas seulement essayé une fois, j’ai essayé deux fois, j’ai essayé une troisième fois et une quatrième fois.
    Les 500 personnes les plus riches du monde ont gagné 1,2 billions de dollars cette année, augmentant leur valeur nette collective de 25% à 5,9 billions de dollars.
    La valeur nette de Michael Bloomberg :

    1996 : 1,0 milliard de dollars
    2019 : 56,1 milliards de dollars

    Le pourcentage des revenus que les 10 milliardaires américains les plus riches ont donné à des organismes de bienfaisance en 2018 :

    Ellison : 0%
    Page : 0%
    Brin : 0 %.
    Bezos : 0,1 %.
    D. Koch : 0,1 %.
    C. Koch : 0,5 %.
    Zuckerberg : 0.7%
    Bloomberg : 1.5%
    Gates : 2.6%
    Buffet : 3,9 %.
    (Source : Public Citizen)

    La population noire de San Francisco s’est évaporée au cours des trente dernières années, pour ne plus représenter que 5 % de la population totale de la ville, mais les Noirs restent une cible privilégiée pour la police. 26% de tous les contrôles effectués par la police de San Francisco l’année dernière concernaient des Noirs, ce qui représente la plus grande disparité raciale de toutes les villes de Californie.
    Michael Bloomberg, interrogé sur son soutien antérieur à la façon dont les flics et les procureurs de New York ont traité l’affaire Central Park Five, a régurgité avec cette absurdité dégoûtante, qui le place sur un plan moral avec Trump : « Il y avait beaucoup de preuves présentées à l’époque qu’ils étaient impliqués. On s’interroge depuis sur la qualité de ces preuves. »
    Le fanatique politique et xénophobe professionnel Ken Cuccinelli, que CNN a employé comme  » commentateur politique « , a tweeté qu’un citoyen américain accusé d’avoir poignardé cinq personnes juives avec une machette l’a probablement fait parce que son père est venu aux États-Unis en tant qu’immigrant sans papiers et a reçu un statut légal il y a plus de 30 ans.
    Juste un aperçu de ce qui nous a manqué en tant que culture de ne pas avoir eu Richard Pryor pour nous aider à donner un sens à ces 20 dernières années…

    Au moins deux personnes ont été tuées par balle aujourd’hui à l’église du Christ de White Settlement, au Texas, alors que la cérémonie était diffusée en direct sur YouTube. Des témoins disent que des agents de sécurité armés étaient présents. »

    +L’avocate de Harvey Weinstein, Donna Rotunno, sur le mouvement #MeToo « Je pense que les femmes peuvent regretter le jour où tout cela a commencé quand personne ne leur demande de sortir, et que personne ne leur tient la porte ouverte, et que personne ne leur dit qu’elles sont belles. »

    Dommage que Charles Bukowski et Scott Fitzgerald n’aient pas vécu pour voir cela… Alors que le nombre d’Américains qui meurent du cancer est en baisse, le nombre d’Américains qui boivent à mort a plus que doublé.
    Les jeunes Américains sont beaucoup plus susceptibles que leurs parents ou grands-parents d’admettre qu’il existe de meilleurs pays que les États-Unis. Gardez ces endroits secrets, les enfants, de peur que nous ne les bombardions.
    J’ai passé deux jours cette semaine à conduire les 1000 miles de Portland à Los Angeles. Il a plu pendant les premiers 300 miles sur la I-5 jusqu’à Ashland, puis, comme souvent, les nuages se sont dissipés et la pluie s’est arrêtée au-dessus de la vallée de l’Applegate. Le très redouté sommet de Siskiyou (le plus haut du couloir I-5) était sec et bientôt Shasta émergea dans sa gloire de double sommet…

    Le Mt Shasta. Photo : Jeffrey St. Clair.

    J’aime le Mont Hood, parce que j’en connais presque chaque centimètre, mais comme Rainier, Shasta est un géant parmi les montagnes, s’élevant presque entièrement des plaines de basalte. Il a un magnétisme si fort qu’il crée son propre temps.
    Quand je pense aux mots qui composent notre langue polyglotte ici au Nord-Ouest, Shasta est sûrement la plus belle. Peut-être l’un des plus beaux mots de toutes les langues. Les sécessionnistes du sud de l’Oregon et du nord de la Californie seraient bien mieux avisés de nommer leur état de rêve Shasta plutôt que Jefferson…
    J’ai atteint Red Bluff vers 20h, après une bonne dizaine d’heures de route. Je me suis enregistré à la Super 8, normalement fiable et bon marché, au sud de la ville. Quand j’ai essayé de me connecter au WIFI du motel, voici les choix qui m’ont été offerts. Qui savait que Red Bluff était un avant-poste de sédition ?

    Le lundi matin, j’ai zigzagué de Red Bluff jusqu’à Paradise, un petit détour sur le chemin de LA. La plupart des structures brûlées ont été entièrement démontées et de nombreuses maisons et entreprises sont en cours de reconstruction, en plein dans la zone de feu. Une grande partie de la ville et des quartiers environnants sont clôturés. Il ne reste que les ruines d’une station de lavage et des piles de voitures brûlées, vestiges de l’ancienne et de la future Apocalypse….

    Les portes du Paradis. Photo : Jeffrey St. Clair.

    Problèmes de réclamation d’assurance, Paradise. Photo : Jeffrey St. Clair.

    Paradise Car Wash, des ruines. Photo : Jeffrey St. Clair.

    La voiture crypte du paradis. Photo : Jeffrey St. Clair.

    Voiture Crypte du Paradis, 2. Photo : Jeffrey St. Clair.

    Voiture Crypte du Paradis, 3. Photo : Jeffrey St. Clair.

    L’État de la Louisiane n’a toujours pas terminé les enquêtes sur les 540 déversements de pétrole survenus après l’ouragan Katrina. L’État laisse probablement sur la table des millions de dollars d’amendes pour la remise en état, de l’argent dont les groupes environnementaux disent avoir grandement besoin à mesure que les tempêtes s’intensifient.
    Le programme fédéral Superfund a maintenant le plus gros arriéré de projets de nettoyage de produits toxiques non financés depuis au moins 15 ans. Des projets dans 34 sites dans 17 États et à Porto Rico ont langui par manque d’argent en 2019.
    Le WSJ avertit que les incendies en Australie pourraient « bouleverser la façon dont les gens vivent ». Espérons que oui. Mais les preuves des villes de l’Ouest américain ravagées par le feu, qui sont reconstruites encore et encore, ne donnent pas beaucoup d’espoir…
    Où les Australiens vont-ils fuir dans quelques années, quand les plages seront sous l’eau ?
    Avec les images satellites qui documentent le retrait rapide des glaciers dans le monde entier, nous devrons peut-être cesser de parler de  » mouvements lents  » comme d’un  » rythme glaciaire « …
    Remerciez Obama, Biden & HRC pour le boom de la fracturation qui a enfoncé un clou fatal dans le cercueil de la planète…  » En 2010, l’Administration américaine de l’information sur l’énergie a prévu qu’en 2019, les États-Unis produiraient environ six millions de barils de pétrole par jour. La réalité ? Nous produisons maintenant 12 millions de barils de pétrole par jour. »
    L’héritage durable d’Obama : fracturation, déportations et drones (plus de frappes de drones la première année au pouvoir que Bush n’en a autorisé durant toute sa présidence)… si seulement Trump avait le courage de défaire tout cela.
    Une nouvelle « clarification » de la politique de l’administration Trump met fin à toute punition efficace pour le massacre illégal d’oiseaux sauvages et migrateurs. Ces personnes forcent la Diaconie œcuménique à redéfinir à la fois le terme  » pro  » et le terme  » vie « …
    Cela doit être un soulagement pour Kanye qui tente de construire son  » bunker de médiation  » dans l’habitat du tétras des armoises, une espèce en danger critique d’extinction….
    Au moins 10 indigènes ont été assassinés cette année en Amazonie brésilienne ; sept étaient des leaders, le plus grand nombre depuis deux décennies.
    Le 21 décembre a été le jour le plus sombre jamais enregistré dans l’histoire de Seattle.

    L’obscurité, l’obscurité, cache mon désir
    pour le loyer qu’on ne peut pas se permettre de payer.
    Garde mon esprit loin des pensées de brûler
    Le quartier général d’Amazon sur mon chemin…

    Sur une note plus lumineuse, une meute de loups a été aperçue au Colorado pour la première fois en 70. Gardez la tête baissée, les amis…
    Martin Scorsese sur sa routine quotidienne :  » Je sors, ils me mettent dans une voiture, ils m’emmènent quelque part, ils me sortent, me remettent sur une table, m’emmènent. Je rentre dans une pièce, quelqu’un me parle, je dis « Oui ». Puis je rentre à la maison et j’essaie de passer cette porte sans que les chiens deviennent fous. »
    J’ai été choqué d’apprendre la mort de Neal Peart. Je pense avoir vu le premier concert de Rush à Indianapolis, qui, à part une version de 20 minutes de Working Man, n’était pas génial, franchement, et je ne suis pas tout à fait sûr que Neil était le batteur de ce concert. Puis, quelques années plus tard, j’ai fait un film sur le Super 8 avec quelques amis du LP 2112, financé par ma grand-mère, qui était plutôt bon. Peart était un bourreau de travail et il a arrêté de jouer en concert quand il ne pouvait pas jouer aussi furieusement que dans sa jeunesse…
    Inévitablement, la mort de Peart a déclenché un débat en ligne pour savoir qui est le meilleur batteur : Neil Peart, John Bonham ou Keith Moon ? Et si on ne parlait d’aucun des trois et qu’on commençait la discussion en débattant des mérites de Tony Williams, Elvin Jones, Max Roach, Bernard Purdy, Sly Dunbar, Steve Gadd, Ziggy Modeliste, Al Jackson Jr, Benny Benjamin et Ringo Starr ?
    Ringo et Charlie Watts définissaient fondamentalement le son rythmique du rock moderne, jusqu’à ce que Mitch Mitchell vienne montrer aux batteurs, comme Bonham et Peart, comment ils pouvaient jouer sous une guitare qui criait aussi fort qu’un avion de chasse…
    Plus le kit est petit, plus le batteur est accompli.
    Pour moi, le vrai test pour un batteur « rock » n’est pas un solo de 12 minutes, comme Moby-Dick, mais combien vous pouvez conduire le son dans une chanson de 3 minutes et personne ne l’a fait aussi bien qu’Al Jackson, Ringo, Watts, Benny Benjamin, DJ Fontana, Steve Gadd, Sly Dunbar et Bernard Purdie…
    Nick Schou : « Neil Peart était le plus grand batteur qui a aussi écrit les paroles d’Ayn Rand. »
    slogan de propagande soviétique : « Aujourd’hui tu joues du jazz, demain tu trahis la mère patrie. » (L’équivalent américain du guerrier de la drogue Harry Anslinger était : si vous jouez – ou même écoutez – du jazz, vous fumerez de la dope et violerez une femme blanche).

    Marx à Engels, 1861 : « En attendant, je vous souhaite d’avance tout le bonheur possible pour la nouvelle année. Si elle ressemble à l’ancienne, je la confierais plutôt au diable ». (H/T Vijay Prashad.)
    Voici une résolution du Nouvel An de Steven Salaita que je vais essayer de garder et d’imposer comme un diktat éditorial aux auteurs de CounterPunch : « Dans la nouvelle décennie, décidez d’éviter l’expression « droits des Palestiniens », la préférée des experts et intellectuels auditionnant pour les médias d’entreprise. Essayez plutôt ‘libération palestinienne’. »
    le Koan de la semaine : « Je n’ai jamais compris le vent, je connais très bien les moulins à vent, je les ai étudiés plus que quiconque… des fumées énormes, des gaz se répandent dans l’atmosphère, vous savez que nous avons un monde, le monde est minuscule comparé à l’univers. »

    Tu respires toujours, mais tu ne sais pas pourquoi

    La plus vieille nation du monde

    « De nombreux pays du Moyen-Orient sont des créations artificielles. Les colonialistes européens ont tracé leurs frontières nationales au XIXe ou au XXe siècle, souvent sans tenir compte de l’histoire et des traditions locales, et leurs dirigeants ont dû concocter des mythes farfelus pour donner aux citoyens un sentiment de nation. C’est exactement le contraire qui se passe en Iran. C’est l’une des plus anciennes nations du monde, héritière d’une tradition qui remonte à des milliers d’années, à des périodes où les grands conquérants ont étendu leur domination à travers les continents, où les poètes et les artistes ont créé des œuvres d’une beauté exquise et où l’une des traditions religieuses les plus extraordinaires du monde a pris racine et a fleuri ». (Stephen Kinzer, All the Shah’s Men)

    Jeffrey St. Clair

    Jeffrey St. Clair est rédacteur en chef de CounterPunch. Ses livres les plus récents sont Bernie and the Sandernistas : Field Notes From a Failed Revolution et The Big Heat : Earth on the Brink (avec Joshua Frank). On peut le joindre à : sitka@comcast.net ou sur Twitter @JSCCounterPunch .

    Cet article a été initialement publié ici
    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

    1. Pasque par contre pour venir troller mon troll y’a 6 mois ou l’autre jour celui de ce brave leresidue là par contre tu t’es pas gêné ! racaille ! Va te faire l’enfoncer tes traducs à la con.

Répondre à Strategika51 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.