Le cessez-le-feu entre le Gouvernement d’entente nationale basé à Tripoli et l’Armée Nationale Libyenne (LNA) en Libye obtenu grâce à une étroite coopération de la Russie et de la Turquie en plus d’une discrète mais décisive influence algérienne est entré en vigueur grâce au retrait total des combattant de la firme PMC Wagner des côtés de l’Armée Nationale Libyenne.

En moins de 48 heures, les éléments du groupe Wagner ont disparu comme par magie de Libye et de ce fait, les forces du Maréchal Khalifa Haftar, qui piétinent devant Tripoli depuis des mois, avaient perdu une de leur principales forces de frappe.

Le rapprochement de Moscou et d’Ankara y est pour beaucoup mais l’influence de l’Algérie, pays ayant très récemment décidé de reprendre la main dans le dossier libyen après une absence totale de la scène régionale depuis 2011, a été décisive. Coordonnant ses actions avec l’Italie et la Turquie, l’Algérie qui entretient avec la Russie un partenariat stratégique exceptionnel a pesé de tout son poids comme l’une des principales puissances militaires du continent africain et du bassin méditerranéen pour une solution pacifique basée sur un dialogue national en Libye loin de toute influence étrangère. Une solution qui ne plaît forcément pas aux pays attisant le conflit dans ce très riche pays pétrolier qu’est la Libye.

Le Cessez-le-feu en Libye a très peu de chances de durer plus de trois jours mais les frontières du conflit ainsi que les règles du jeu ont changé.

Publicités

3 commentaires


  1. ‘Une solution qui ne plaît forcément pas aux pays attisant le conflit  »

    cité par les médias turcs le samedi 11 janvier, le ministre turc des Affaires étrangères Cavusoglu accuse La france d’essayer de saboter l’initiative d’Ankara et de Moscou sur le cessez-le-feu en Libye et contribue au chaos par ses livraisons d’armes au seigneur de guerre Haftar

    le tyran de cyrénaïque aftar est arrivé à Moscou pour échanger sur le cessez-le-feu, le chef du gouvernement libyen (gna) Fayez al-Sarraj, arriverait plus tard dans la journée ce lundi.

    L’Allemagne essaye de réunir tous les pays concernés par la crise libyenne lors d’un sommet international à Berlin, fin janvier, sans en préciser encore la date, dans le but de trouver une solution politique.

    et c’est encore les russes qui en sortiront gagnant au détriment des sous-traitant de l’empire,principalement la france et les vaches a lait bédouins.

  2. ce cessez le feu à en effet peu de chance mais suffisamment pour permettre aux forces Turques de se déployer en ordre de bataille !
    la Russie joue donc son rôle et cela devrait permettre d’entraîner les Européens plus avant dans ce bourbier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.